QUÊTE | Capturer Lestrange !
 :: Vivre folles aventures ϟ :: Monde

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Moira A. Oaks
ADMINISTRATRICE
hiboux : 544
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Juil - 12:16





novembre 2003

Hérissement de la nuque. Tout le corps de Moira se tend à l’instant où l’auror lui répond. Chaque variation de son timbre vrille à son oreille comme un crissement qui dévale toute la longueur de son dos. Et la juge fait volte-face, détaille le visage de Gythe à moitié dissimulé dans la pénombre, déjà consciente d’avoir été flouée comme tous les autres. Sa main sur sa baguette s’est serrée brutalement dans sa poche. Le cœur pulse dans ses doigts qui blanchissent à trop serrer le bois d’orme auquel elle se raccroche comme une dernière prise l’empêchant de flancher. Et quand la voix méconnaissable d’Antonin lui confirme qu’il n’est pas celui qu’il prétend, elle tire vivement sa baguette de son manteau, la dressant entre elle et l’imposteur dont les railleries coulent des frissons détestables jusque dans ses lombaires.

Le bleu de ses yeux perce les artifices perfides de son vis-à-vis, le déshabillent de ses leurres pour trouver le visage qui aurait dû la confronter. Un visage qu’elle a examiné il y a quelques minutes à peine, frôlé de ses mains quand elle a repositionné le col de Kingsley. Son nom lui échappe en un souffle acide :
- Malefoy.

Les pulsations de son cœur redoublent comme si le reconnaître rendait sa présence plus effrayante encore. La main crispée sur sa baguette, elle sent son bras trembler sous les assauts de l’adrénaline qui vient percuter ses sens. La mission des Aurors est presque oubliée. Elle ne cherche plus à voir Lestrange. Toute son attention n’est plus portée que sur l’homme qui lui fait face et dont elle s’apprête à parer la moindre attaque. Le souffle erratique, elle inspire par bouffées saccadées qui agitent sa cage thoracique. Le serpent siffle sa sournoiserie, son sourire déformant le visage rassurant de l’Auror dont il vicie chaque trait. La vision est effroyable. Forçant sur sa voix, elle crache d’un timbre vacillant :
- Comment êtes-vous parvenu à vous infiltrer jusqu’ici ? On n’attendrait pas un tel talent du pire des rats !
L’insulte claque avec violence, rendue plus sèche encore par la crainte qu’elle sent s’immiscer avec perfidie dans ses veines. La baguette toujours en l’air, attentive au moindre mouvement, et gronde d’une voix grave, légèrement plus maîtrisée :
- Je pourrais vous arrêter dès maintenant.
Menace qu’elle n’exécute pas pourtant, consciente des capacités de son adversaire avec lesquelles elle n’est pas certaine de savoir rivaliser, et freinée surtout par cette curiosité malsaine qui lui fait une fois encore retenir ses gestes dans l’espoir de découvrir les véritables intentions de celui qui a pris le risque de lui écrire.

Son souffle tremble encore au rythme saccadé de ses côtes. Toujours sur ses gardes, la posture si raide qu’elle excite une douleur insidieuse dans chaque muscle de son dos, Moira fixe le regard brûlant de Gythe dont le brun a perdu toute chaleur. L’inquiétude fustige ses esprits embrouillés par l’imminence du combat. Elle prie pour qu’il aille bien, qu’il soit retrouvé sain et sauf comme Malefoy semble le lui affirmer. Mais il y a longtemps qu’elle ne croit plus les paroles des serpents.
- Que faites-vous ici ?
La question tonne entre eux malgré la dernière phrase du fugitif, inévitable alors qu’il s’est glissé dans son dos comme le plus vicieux des prédateurs. Sa protection est-elle vraiment l’unique raison qui lui fait prendre de tels risques ? Tant de questions. Trop peu de certitudes. Et le temps presse.

Le combat est encore trop loin.
Pourtant, déjà il fait rage.  

(582 mots)

PS : impeccable Lulu ! Ne change rien <3


Lucius A. Malefoy
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 519
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 Giphy
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Juil - 12:50


CAPTURER LESTRANGE
« Cavalcades solaires. Le loup est dans la bergerie. Fidèle gardien du temple, le voilà qui veille, une fois n'est pas coutume, sur les agnelets. Que ne faut-il se farder de blanc pour conquérir une pureté nivéale. »

Vocalises de Gythe trouvent dans le geste de la magistrate un écho. Pas de mots, pas de paroles. La baguette est tirée, brandie comme un fleuret. Posture de combat. Le ladre emmasqué sous les traits de l’auror ne bronche pas, ne fait pas mine de sortir son arme. Aucune menace. Ce n’est pas elle qu’il faut capturer ce soir. Avec lenteur, il se meut, hissant doucement les paumes en reddition. Montrer patte blanche. Même si ce sont les gros claquoirs de Gythe qui s’élèvent vers le ciel. La belle est décidément bien farouche. « Paix, Moira. » Familiarité se fait presque provocation. Pourtant, ce n’est que plaisanterie innocente. Que n’apprend-on aux aristocrates les vertus du silence lorsqu’ils sont menacés.

La stature massive du corps emprunté rend ses mouvements un peu gauches. Pataud, il avance d’un pas jusqu’à ce que la pointe soit à portée d’estoc de sa poitrine. Paumes toujours tournées vers la dangereuse menace, il ne bronche pas. Que peut-elle faire sinon hâter sa démise ? L’échine frissonne d’expectative. Flouer Severus Rogue en se mussant parmi son personnel est une chose, mais être découvert à la merci de Moira en est une autre. Excitation des champs de bataille. L’aristocrate n’a jamais été artisan de paix. Le voici qui savoure une nouvelle lampée de chaos. La vieille Abaigh désapprouverait. « J’ai donné un somnifère au véritable monsieur Gythe, il est chez lui sur son sofa. Il m'a suffi d'utiliser sa baguette pour entrer ensuite au Ministère. Sa décoration intérieure laisse à désirer, si vous voulez mon avis, ma chère. » L’homme de bon goût n’est jamais loin. Cette pique maniérée le rassure, dissimule l’embarras dans lequel il se trouve. « Je suis ici pour tenir parole : considérez le… comment avez-vous dit, déjà ? Ah oui, le ‘pire des rats’ comme votre chevalier servant pour la nuit. Votre garde du corps, surtout. N’en  êtes-vous pas toute éblouie ? » Lueur de malice chatoie dans le regard tandis que l’oeil dérive sur l’arrière-plan derrière la froide splendeur Oaks brandissant son sabre entre eux deux. « Mais enfin, si vous préfériez m’arrêter sur l’heure, je serais malheureusement contraint de rompre cette trêve et défendre chèrement ma vie. Quel dommage ce serait, n’est-ce pas ? Ne préféreriez-vous pas une tractation pacifiée ? » Maniérisme agaçant pour l’interlocuteur. Cela marche souvent sur les faibles d’esprit.

L’index est pointé vers les profondeurs de la crique, cachés à leurs yeux pour le moment. Phalange boudinée enveloppe la sécheresse d’un doigt d’ordinaire fin et blanc. « Je crois avoir entendu quelque chose en contrebas. Ne voudriez-vous pas que notre petite discussion attende temporairement ? Je puis même vous remettre la baguette empruntée à ce cher Gythe si vous me préférez désarmé. Ce serait bien dommage que je ne puisse assurer votre protection, mais enfin, si cela peut tranquilliser votre esprit ». Sourire s’étiole, presque narquois. Geste esquissé, dessiné. La main droite est tendue à la belle. « Ou bien vous pourriez vous contenter de ma parole, je, Lucius Abraxas Malefoy, m’engage à vous protéger au péril de ma vie pour la durée de cette mission. Je n’aiderai pas Lestrange à fuir ni ne permettrai que vous fussiez blessée. Je ne vous attaquerai pas, ni ne vous prendrai en otage. Et s’il me fallait fuir à pertes et fracas parce que vous auriez préféré me faire arrêter ce soir en lieu et place de monsieur Lestrange, je m’engage à ne pas vous tuer ni vous infliger quelque dommage définitif que ce soit dans ma fuite. » Car il est évident qu’il n’est pas temps, encore, de se rendre aux autorités.

code by bat'phanie


ps : quelqu'un est beaucoup beaucoup trop rapide =O


ARISTOCRATY
Moira A. Oaks
ADMINISTRATRICE
hiboux : 544
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Juil - 6:01





novembre 2003

Le fourbe lève les paumes, sourire aux lèvres, souffle son prénom qui se glisse à son oreille comme une provocation doucereuse. Les picotements de les doigts de la juge toujours crispés sur sa baguette magique s’intensifient alors qu’elle refuse de quitter le sorcier des yeux. Et son cœur frappe méchamment contre ses côtes à chaque pas qui fait se rapprocher l’intrus. Les secondes s’écoulent avec une lenteur infinie, font trembler sa main qui ne rêve que de jeter enfin ce sortilège pour neutraliser le fugitif le plus dangereux d’Angleterre. Ça serait si simple. Si simple…

Alors pourquoi ne le fait-elle pas ?

Le faux Gythe s’approche jusqu’à frôler le bout de sa baguette et Moira reste immobile, comme paralysée. Il avoue sans sourciller la facilité avec laquelle il s’est glissé dans les rangs des Aurors, non sans user de ces railleries qui ont toujours fait partie de son personnage. Le Malefoy qu’elle connaissait n’a donc jamais été très loin.

Elle grimace quand elle l’entend confirmer ses intentions, cette protection dont il veut se charger alors que Lestrange affronte peut-être en ce moment même @Dahlia Prewett, @Valur Fjalarsson, Sanders et les autres. La colère la fait siffler entre ses dents :
- Mon garde du corps git inconscient dans son appartement. Il a toujours été l’un de nos meilleurs boucliers et j’ai une confiance aveugle en lui, quelque chose dont vous êtes loin de pouvoir vous vanter. N’imaginez pas un instant disposer ne serait-ce que du quart de sa valeur dans une situation telle que celle-ci.
Elle n’abaisse toujours pas sa baguette, la brûlure de son regard tranchant avec le bleu de ses iris qu’elle garde rivés sur lui. L’arrêter sur l’heure… La tentation est criante. Qu’aurait-il le temps de faire ici face à elle, les mains vides et trop proche pour lui laisser une seule occasion de le manquer ? Que pourrait-il faire ?
- Ne faites pas l’erreur de me sous-estimer, Malefoy. Nombre de vos amis s’y sont risqués. Peu en sont ressortis indemnes.
La plupart croupissent aujourd’hui à Azkaban, dans les pires cellules la prison peut compter. Et une d’entre elles attend le patriarche Malefoy depuis déjà de trop longues années.

Soudain, @Lucius A. Malefoy se tourne vers la crique. Son assurance demeure imperturbable, si déstabilisante. Moira n’a pas entendu les bruits du combat remonter de la plage. Elle n’entend que le battement frénétique de son cœur dans ses tempes. Sur son invitation, son regard quitte alors pour la première fois les traits artificiels de Gythe pour se tourner vers les lieux du combat. L’hésitation qui l’enserre se voit jusque dans sa posture tendue dans un entre-deux douloureux qu’elle maintient de longues secondes, jusqu’à ce que le sourire dans la voix de Malefoy lui fasse de nouveau tourner les yeux vers lui. Il tend sa main droite et récite un serment qui la fait grimacer de dégoût. La colère se mêle à l’adrénaline dans ses veines, embrase ses sens à se voir ainsi prise au piège. Le danger hurle à ses oreilles. Pourtant, l’opportunité demeure la même, toujours aussi précieuse alors que ce contact privilégié avec Malefoy pourrait lui offrir bien plus que la seule arrestation d’un énième mangemort, aussi important soit-il. Où l’ambition dévie-t-elle vers la déraison ? Où s’arrêtent les risques et où commence la folie ? Moira ne le sait pas. Mais son bras finit lentement par s’abaisser.
- Soyez certain que je vous aurais déjà fait payer cet affront si votre absence ne risquait pas de faire échouer cette mission. Gardez donc votre baguette. Je ne veux qu’aucun de mes agents ne puisse soupçonner un instant que vous ne soyez pas celui que vous prétendez.
Soudain, elle fait un pas en sa direction, réduisant dangereusement la distance entre eux, l’écrasant sous son regard quand elle ajoute, implacable :
- Mais n’oubliez pas, Lucius. Si un seul de mes hommes devait être blessé de votre main, je vous détruirai.
Son visage s’éloigne avec une lenteur étudiée. Le sang pulse toujours violemment dans ses paumes alors qu’elle se détourne et prend le chemin de la crique pour se rapprocher du combat. Mais elle ne presse pas démesurément son pas. Le plan demeure inchangé : ils sont le dernier rempart. Le dernier bouclier entre le monstre et les civils. Le rôle est de rester en arrière.

Pour le moment tout du moins.

(725 mots)

PS : Dit-elle !!


Dahlia Prewett
MEMBRE
hiboux : 213
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 Tumblr_ol2uboi7rw1vv76ubo8_400
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Juil - 16:34

   
quête - capturer lestrange
L’attente est longue, angoissante même, tu ne supportes rarement les attentes préférant de loin être dans l’action plutôt que de laisser d’autres agir pour toi. Baguette en main, au milieu de Jones et Sanders, tu attends de voir la silhouette trompeuse de Malefoy sortir avec ce mangemort de Lestrange qui n’a que trop longtemps couru. Il est temps de mettre fin à la traque, tu espères que cela sera ce soir, rentré en ayant enfermé un mangemort de plus, en ayant permis d’assurer un monde meilleur pour la nouvelle génération. Ton sang bat dans tes veines, tu as toujours cette rage qui t’habite quand tu pars en quête d’un mangemort, un de ses hommes qui a participé de près ou de loin à la mort de ton père. L’orpheline prisonnière d’un manoir doré s’est évadée depuis longtemps mais le goût acre de la vengeance reste toujours présent quand tu combats ses êtres puants dans tous les sens du terme. Sanders, à tes côtés, lâche un soupir et pose sa main sur la tienne qui tremble, il voit les signes, te connait toi et ton passé pour savoir ce qui t’habite, un murmure te fait fermer les yeux et hocher de la tête. Tu sais que tu ne dois pas laisser la rage t’aveugler et porter préjudice à votre mission alors tu prends quelques secondes pour calmer ta respiration, te calmer et observer à nouveau les alentours depuis votre planque. Le silence aide à ton apaisement bien qu’il te prive de renseignement sur l’avancée du plan du moins jusqu’à l’apparition d’Artémis t’informant d’un échec assez cuisant.

Jurant tout bas, tu te lèves prête à donner des ordres à Sanders et Jones pour attraper Lestrange quand tu te fais dépasser par un auror de la ligne arrière. Asshole. Le juron sort de ta bouche en voyant l’intervention de Fjalarsson, non pas qu’elle soit inutile ou perte de temps mais qui change tes plans. Tu l’avais placé en seconde ligne pour une raison bien précise mais ce crétin a eu besoin d’être au cœur de l’action alors qu’il aurait été tout aussi utile derrière. Tu connais son talent pour les runes et c’est d’ailleurs cela qui t’avait poussé à le mettre derrière, t’assurer qu’il pourrait bloquer l’avancée de Lestrange, le temps que la première ligne puisse de reformer le cas échant. Pestant tout bas, tu ne prends que quelques secondes pour changer ce que tu avais prévus et t’adapter à l’insubordination d’un membre de l’équipe qui figurera obligatoirement dans le rapport. « Jones, rejoins la seconde ligne, faites-en sortes de créer un mur infranchissable de la manière dont vous pourrez maintenant que notre maitre des runes a décidé de foncer à l’attaque… Sanders, assures-toi que Shacklebolt va bien et rejoins-nous dès que possible ! » Le temps de donner de nouveaux ordres permet à Rabastan de se défaire de la glace et de se préparer à un duel, le cœur cognant dans ta poitrine tu détestes le changement de plans mais tu t’avances prête à faire ton travail. Ombre silencieuse, tu tâches de te montrer discrète dans ton avancée, garder un effet de surprise puisque ton collègue rebelle à attirer l’attention autant en profiter. Tu espères que tes murmures rageux et ton exclamation ne t’ont pas trahie, tu fais en sorte de te glisser à l’opposé de Valur et de loin de ta cachette originelle. Baguette en moins, tu t’approches et lance un maléfice du saucisson droit sur la cible, bon moyen d’immobiliser et de désarmer ton adversaire. Ton sortilège informulé fuse sans que tu relâche ta concentration laissant tes collègues obéir à tes ordres ou se rebeller à nouveau, tu dois te tenir prêt à esquiver et riposter au cas où alors tu le fais.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | 623 mots


   

ps: asshole = connard pour la traduction. @Valur Fjalarsson, j'espère ne pas te couper l'herbe sous le pied avec sa réponse  et je tiens à souligner que ça blablate super rapidement dans le village mais que le temps de réaction des aurors est proche du néant, mauvais aurors que nous sommes


astra; bb — I'd rather choke on my bad decision Then just carry them to my grave You're in my head Always, always, always. ;; @Gavin James
Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 412
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juil - 10:57
INTERVENTION MJMaléfice du saucisson
Échec | Malgré sa concentration et la réussite de son sortilège informulé, Dahlia ne parvient malheureusement pas à toucher Lestrange : celui-ci esquive avec aisance l'enchantement, comme mû par quelque sixième sens. Chance ou perception de la magie ? Le mystère restera entier tant que Lestrange n'aura pas été capturé !


PNJ LESTRANGETORMENTUM
Réussite éclatante | Lestrange se tourne vers l'endroit d'où provenait le sortilège informulé, incapable de voir précisément où se trouve son assaillante. Il choisit toutefois de ne prendre aucun risque : un bon tormentum devrait faire l'affaire. Vif comme un serpent, il balance le sortilège à peine murmuré. Il est trop rapide pour être esquivé : le jet de lumière blanche frappe la jeune femme. Aussitôt, elle est terrassée par la douleur : tout son système nerveux semble prendre feu... Le tormentum n'est pas l'ancêtre du doloris pour rien : moins violent, ses effets durent cependant plus longtemps et peuvent laisser des spasmes ou douleurs fantôme pendant plusieurs dizaines de minutes après son infliction.

Lestrange se reconcentre rapidement sur Valur, à présent qu'il s'est arrogé quelques précieuses secondes de répit du côté de Dahlia. Il lève sa baguette, prêt à en découdre !

Valur Fjalarsson
MEMBRE
hiboux : 69
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juil - 12:04


Capturer LestrangeLes sourcils froncés, Valur demeure concentré : il sait que la moindre erreur peut leur être fatale à tous. Runes en main, il a déchaîné la puissance des éléments pour emprisonner Lestrange, et bien que les Dieux lui aient été favorables, cela n’a pas suffit. L’immonde s’est libéré à coup d’incendio. Même si les flammes ont paru faibles, elles ont attaqué la glace et l’ont réduite en une flaque miroitante. L’homme s’approche à nouveau, menaçant. Quelque chose fend l’air, le faisant sauter sur le côté. Un enchantement esquivé. Aussitôt il réplique de ce côté et semble faire mouche si Valur en juge par le bruit de chute et le cri (féminin, ça doit être Prewett) qui résonne.

Lestrange a été distrait quelques secondes. Juste assez de temps pour que Valur puisse appeler à lui Kenaz, la rune du feu, et Algiz le piège. Ces deux pierres combinées pulsent de pouvoir dans ses paumes tandis qu’il vient au contact de Lestrange en dévalant les derniers rochers qui le séparaient du renégat. Le viking le jauge, genoux fléchis. Il réagit au moment où Lestrange lève sa baguette. Une roulade sur le côté lui permet d’esquiver un rayon de lumière qui passe à côté de lui. Le flash l’aveugle une seconde, il sent l’air brûlant de magie fuser près de son oreille. Le sable humidifié par l’eau dégelée s’est collé à ses vêtements sans passer la protection thermique runique qu’il a brodé sur sa veste. Ah il veut la jouer comme ça ?

Le coeur du viking brûle d’expectative. Il aime les combats. Il a ça dans le sang. La fougue de son peuple coule dans ses veines, et il donnerait toujours n’importe quoi pour une bonne chasse, une bonne traque, un bon combat. Ce soir, il est servi. C’est entre lui et Lestrange que ça se joue. Les autres ne comptent pas. Plusieurs contre un seul, ce n’est de toute façon pas loyal. Il préfère profiter des derniers instants qu’il a seul à seul face à l’ennemi. Il sent le danger, quelle exaltation. Il aime mettre sa vie en jeu, vibrer au rythme des enchantements qu’il balance. Et tant pis si tout doit s’arrêter demain !

Dans sa paume, Kenaz et Algiz flamboient. Les flammes lui lèchent le poing fermé sans lui causer de mal. Sa main enflammée brûle dans la nuit. Il esquive un nouvel enchantement. Un cri derrière lui lui apprend que Lestrange a peut-être touché ou surpris quelqu’un. Il n’y fait pas attention, concentré sur le combat, sur Rastaban. La glace n’était manifestement pas suffisante pour ralentir le bougre : il faut passer à autre chose. Il invoque la puissance de ces deux runes. Les flammes, l’emprisonnement. C’est une tempête incandescente qu’il veut déclencher pour ralentir, immobiliser. Tuer s’il le faut. Il a la bénédiction de Moira, après tout. Peu importe les conséquences du moment que le travail est bien fait.

Car c’est ce qu’il s’est toujours dit pour ce métier : si ça passe pour de la légitime défense, c’est bon. Qui irait pleurer Lestrange, après tout ? Certainement pas ses victimes ou leurs familles !
:copyright:️ 2981 12289 0

PS : il en faut plus pour me bloquer :smi10:
Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 412
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juil - 12:24
INTERVENTION MJRUNES KENAZ & ALGIZ
Réussite | La concentration de Valur est parfaite, si bien qu'il parvient à invoquer les flammes de ses runes. Elles se mettent à tourbillonner autour de Lestrange. Une colonne de feu monte vers le ciel, embrasant la plage toute entière. Du haut du village, il n'y a presque aucune chance pour que @Moira A. Oaks et @Lucius A. Malefoy ratent le spectacle. Les flammes mordent férocement Lestrange, et lorsque le sortilège est dissipé par de violentes bourrasques de vent, les plus proches du mangemort peuvent voir de méchantes brûlures sur son côté et son bras gauche.


PNJ LESTRANGEExcidere
Réussite | Lestrange, malgré ses blessures, est parvenu à dissiper le torrent de flammes qui s'est abattu sur lui : il a joué gentiment avec l'aurore qui l'avait attaqué de l'autre côté en ne lui infligent qu'un tormentum, mais c'en est assez. Sa prochaine attaque est pour tuer. Le sortilège d'eviscération frappe Valur au côté. De profondes et douloureuses entailles s'ouvrent sur son flanc. Les coupes ne sont pas assez profondes pour remplir leur office en retournant les boyaux de l'auror mais assez pour lacérer le vêtement brodé de runes et mordre la chair. Il faudra un bon médecin à Valur et un combat bref s'il ne veut se vider de son sang sur le champ de bataille !

Moira A. Oaks
ADMINISTRATRICE
hiboux : 544
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Juil - 10:55





novembre 2003

Rien n’est pire que les sons dépourvus d’images. Qu’importe la distance qui les sépare du champ de bataille, aucun fracas des vagues contre les falaises ne parvient à dissimuler les cris qui s’élèvent depuis la plage. Et le sang de Moira ne fait qu’un tour. Instinctivement, elle fait quelques pas en avant sans pour autant se décider à quitter son poste. Les ordres de Kingsley ont été clairs. Elle et Gythe devaient rester en arrière. Alors elle hésite, quelques secondes seulement, avant qu’une colonne de flamme ne s’élève dans l’obscurité de la nuit. Ses yeux s’écarquillent, éblouis par la lumière qui déchire les ténèbres au loin. Un réflexe la fait immédiatement se retourner pour s’assurer qu’aucun moldu ne soit témoin de la scène. Mais les rues du village semblent toujours aussi vides.

C’est alors qu’un second cri retentit. Plus grave. Une voix qu’elle reconnaît dès qu’elle lui parvient.

Valur.

L’inquiétude la percute avec tant de force qu’elle l’empêche un instant de respirer et ses doutes s’enhardissent dans son esprit. A quoi bon attendre que Lestrange retrouve une pleine possession de ses moyens en montant jusqu’à eux s’il a déjà été arrêté dans sa course par les Aurors ? Rien n’est plus efficace que le surnombre pour écraser un ennemi.
- Allons-y ! lance-t-elle alors en se tournant vers @Lucius A. Malefoy avant de s’élancer en avant.

Dévalant le chemin caillouteux à toutes jambes, sa baguette solidement ancrée dans sa main, Moira garde le regard rivé à l’endroit où la colonne de flammes s’est abattue. La distance est encore trop grande pour lui permettre de distinguer clairement la silhouette de Lestrange entre toutes celles qui s’agitent dans la pénombre mais elle finit par le reconnaître dix mètres en amont et la brûlure dans ses paumes irradie dans sa voix.

D’un mouvement ample, la magistrate invoque sa magie avant d’asséner un ferme :
- Avis ! Oppugno !
Nul besoin pour elle de tenter d’arrêter le scélérat. Si Lestrange est parvenu à tenir tête à un maître duelliste, elle ne doute pas de sa capacité à contrer aisément ses sortilèges. Mais les oiseaux qui s’échappent de sa baguette sauront peut-être assez le déstabiliser pour permettre à un Auror de le neutraliser.

Un Auror. Ou Malefoy ?

(374 mots)


Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 412
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Aoû - 16:54
INTERVENTION MJAvis, Oppugno
Réussite |  Moira est de ces sorcières pleines de ressource : la voilà qui fonce dans le tas, en bonne Gryffondor qu'elle est (comment ça, le MJ n'est pas objectif ? Chut, c'est le MJ, il écrit ce qu'il veut °°). Et vlan, que je te conjure des petits oiseaux tout mignon. Et vlan que je te les envoie crever des yeux !

Oh wait !

La nuée de volatiles fond sur le groupe aux prises avec Lestrange. Plusieurs d'entre eux passent très près d'un Valur blessé, effleurant sa joue et son oreille. Les voilà qui attaquent Lestrange au visage.

Ne jamais mettre en colère une magistrate.


PNJ LESTRANGEARESTO MOMENTUM
Réussite de justesse | Lestrange convoque ses dernières forces pour figer le temps. Les oiseaux s'immobilisent, mais également tous ceux assez proches de lui, ce qui inclut Valur, et tout autre auror dans le périmètre. Lestrange en profite pour reprendre son souffle. On dirait que les renforts arrivent... Shit.


PNJ LESTRANGEAVADA KEDAVRA
Réussite critique | Lestrange profite d'un dernier moment de paix pour faire fuser un sortilège de mort vers l'auror le plus proche. Il n'est plus temps de jouer. Les flammes vertes anihilent le nuage d'oiseaux créé par Moira, traverse l'espace et vient frapper Johnson alors qu'il descendait les rochers pour venir en aide à Valur. Le destin du malheureux est scellé.

Et la scène de se défiger

Lucius A. Malefoy
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 519
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  - Page 2 Giphy
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Aoû - 17:33


CAPTURER LESTRANGE
« Cavalcades solaires. Le loup est dans la bergerie. Fidèle gardien du temple, le voilà qui veille, une fois n'est pas coutume, sur les agnelets. Que ne faut-il se farder de blanc pour conquérir une pureté nivéale. »

La défiance de la magistrate ruisselle de chacune de ses pores. Sotte qu’elle serait s’il en allait autrement. Contentement étrange bouillonne sous le vis emprunté au dormeur abandonné dans son salon. Les prunelles flamboient, envisagent la situation. La panique de la magistrate est soigneusement celée sous une assurance mordante. Pourtant, elle tremble, la belle. Elle sort les crocs avec courage pour dissimuler l’incertitude de son coeur. C’est presqu’un parfum entêtant pour qui sait l’inhaler à pleines narines. Plus que sa peur, c’est sa force qui incite le bagnard au respect. Quoi qu’elle n’ait aucune considération pour lui, un élan chevaleresque égaré depuis bien trop longtemps ressurgit dans l’âme enchargée de crimes. Vilenie. Faut-il que ses principes moraux rejaillissent à l’occasion la plus malvenue ? « Comment pourrais-je vous sous-estimer, Moira ? Vous avez envoyé à vous seule plus de mangemorts à Azkaban que le ciel ne compte d’étoiles. » Amusement de l’homme qui n’a plus rien à perdre. Et cette lance chauffée à blanc apposée au côté. Les menaces clapotent. La source en est la large bouche de Moira, ouverte férocement. La lionne rugit. L’orvet sifflote son ricanement. Que répondre à de vaines menaces sinon la morsure d’une ironie flamboyante. « Je note : aucun de vos hommes ne sera blessé par moi… Cela comprend-il aussi la très féminine Miss Prewett ? »

Provocation.
La dernière.
Pour le moment.

Jouer au plus malin est une piètre coutume. De celle qui peuvent vous retourner la peau et vous exposer muscles, tendons et os à la sourde morsure d’un coup.

Chaos. Les ténèbres se lacèrent de clarté. Flambée. Foyer en contrebas, environnant Lestrange. Crispation le long de l’échine. Frissonne la carcasse. L’adrénaline pulse lorsque Moira donne la charge. Une seconde. C’est ce qu’il faut pour que les anciens réflexes d’un combattant par trop aguerri aux champs de bataille ressurgissent. Sur les talons de la valkyrie blonde, il se coule avec elle sur le chemin de la plage, baguette levée. Le morceau de bois n’est pas celui de Gythe montré à Moira, mais bien la sienne. Cette longue tige rouge, rigide où crame l’ardeur du dragon. A sa base, Anzuz, une rune… Au moins a-t-il quelque chose de commun avec l’homme à terre. Un flash jaillit de l’arme de la magistrate. D’innocents oiselets se font terribles flèches fendant les éthers vers l’ennemi. La scène se fige un court instant. Lumière verte fouette les airs au dessus de l’épaule de l’ancien mangemort : le renégat l’a échappé belle. Il ne se retourne pas même pour vérifier qui est tombé sans un cri. Poupée de son dévale les rochers sourdement.

Sourire cruel étire les traits de Gythe. Aux grands maux, les grands remèdes, paraît-il. Retourner à son propriétaire le maléfice qu’il l’a si souvent vu employer lors de leurs petites séances de jeu, n’est-ce pas délicieux ? Qu’on se le dise : le patriarche Malefoy n’a jamais été homme à tuer proprement. La baguette est froidement levée, le tir ajusté. Le fleuret vibre sous la pâle lumière déchargée. « Eviscere. » Découper les entrailles a toujours été l'un de ses petits amusements.

code by bat'phanie


ARISTOCRATY

Contenu sponsorisé

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum