QUÊTE | Capturer Lestrange !
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: RP archivés

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Dim 28 Avr - 19:26
CAPTURER LESTRANGEQUÊTE
Walcott, façade est du pays. Le vent balaie les falaises, l’angoisse est à son comble. Un petite troupe fait une ultime réunion dans la salle privatisée d’une auberge de ce village de pêcheurs. De puissants enchantements empêchent toute intrusion, toute écoute. L’heure est au conseil de guerre. Cela fait trois jours qu’une fuite anonyme a rencardé l’élite du corps armé du monde de la magie sur un dangereux criminel de guerre. Rastaban Lestrange. Mangemort, fielleux, rusé, fourbe. Combien n’a-t-il pas marqué de ses maléfices les plus retors ? Une partie des plus anciens Aurors en service lui doivent leurs plus hideuses cicatrices.

Conseil de guerre, donc. Si tout va bien, dans quelques heures, tout au plus, cet odieux personnages sera derrière les barreaux ou pis. Hors d’état de nuire en tous cas. La tension est à son comble.  Kingsley Shacklebolt préside les opérations. Toisant les sept aurors présent, @Moira A. Oaks, la présidente-sorcière du Magenmagot à sa droite, il rappelle le plan. Il a fallu le mettre sur pied en toute hâte. Trois jours à peine séparaient la date de la découverte de la date du rendez-vous. Autant dire qu’il a fallu être sur le qui vive. L’équipe a été montée avec soin, prévenue la veille au soir. Nuit difficile pour chacun. En ce jour, c’est la guerre qui flambe à nouveau : dernières braises d’opposition qu’il faut vite réduire en cendres.

La voix de l’autoritaire directeur du bureau des mangemorts résonne ; lente, grave, précise. Il pèse chacun de ses mots, le visage fermé de ceux qui s’apprennent à prendre tous les risques. Ce n’est pas totalement faux. A côté de lui, une pile de somptueux vêtements, un peu élimés ; de ceux qu’un fugitif comme @Lucius A. Malefoy pourrait porter. La mine est impénétrable, le coeur bouillonne.

« Bien, voici les dernières informations. A dix-sept heures, Lucius Malefoy est censé rencontrer Rastaban Lestrange dans une crique en contrebas de la falaise. Ce n’est pas Malefoy qui s’y rendra mais moi. J’irai sans armes, avec un mot de passe pour tâcher de faire sortir Lestrange de sa cachette. Votre but sera de l’appréhender dès qu’il sortira, de façon à ce qu’il n’y ait aucune perte civile dans ce village de moldus. »

L’heure de distribuer les tâches. Le flacon de polynectar brille d’une jolie couleur dorée, mais, pour l’avoir reniflé,  Kingsley Shacklebolt sait qu’il empeste de l’âme putride de son propriétaire. L’essence d’un mangemort ne saurait goûter la rose, suppose-t-il, quand bien même l’enrobage en serait divin. Il faut bien que ressorte à un moment donné l’immondice.

« @Dahlia Prewett, vous prendrez la tête de l’équipe chargée de capturer Lestrange ; Sanders, Jones, Johnson, Abott, @Valur Fjalarsson, vous irez avec elle. Soyez tous et toutes prudents. Sanders le sait comme moi : Lestrange n’est pas à sous-estimer. Le dernier petit gars qui a commis cette erreur a fini les tripes à l’air, littéralement. »

Le calme olympien de la voix qui fait ce constant rend peut-être plus effrayant encore la perspective de l’affrontement. Oui, Lestrange est dangereux. Tous ceux qui sont là le savent, mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. Après tout, les plus jeunes du groupe n’ont connu que la seconde guerre des sorciers, et non pas la première où déjà, le jeune Rastaban Lestrange semait la terreur avec ses enchantement d’éviscération, de fracture des os, d’embrasement du système nerveux. Le Doloris paraîtrait presque doux à côté des retorses inventions de ce tortionnaire patenté.  Un frisson de dégoût dans l’assemblée.

« Madame la Présidente-Sorcière, vous resterez en arrière ici, dans le village. Nous ne pouvons vous risquer sur le terrain ; Gythe, vous restez avec elle pour la protéger. Vous serez également le dernier rempart se dressant entre Lestrange et les moldus. Au moindre problème, vous assurez la protection de Madame Oaks qui se fera fort de transplaner au Ministère pour aller chercher des renforts, notamment en terme d’oubliators, n’est-ce pas, Moira ? »

Il est évident qu’il n’est pas question de laisser la moindre part au hasard, et moins, encore, de part aux cow-boys trompe-la-mort. Kingsley a lui-même conscience de tenter particulièrement sa chance en allant jouer les Lucius Malefoy devant Lestrange ; pour autant, il est prêt à le faire. Lestrange et lui ont de vieux comptes à régler, il lui doit un emprisonnement à perpétuité !

« Des questions ? »

Dernière chance avant que ne sonne dix-sept heures.


NOTES AUX JOUEURS
Ceci est une quête ; il est donc évident qu'elle présente des risques pour vos personnages ; les aurors, Kingsley et Lestrange seront joués par le groupe des MJ ; de votre stratégie dépendra la capture du fieffé félon !
Vous pouvez librement agir et rp à votre rythme entre deux interventions MJ : il n'y a pas de tour de parole !

Bon jeu  :smi40:

Moira A. Oaks

Moira A. Oaks
ADMINISTRATRICE
hiboux : 673
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Mer 8 Mai - 13:54





novembre 2003

La nuit a été courte. Veille de combat. Il y a bien longtemps que Moira n’avait plus éprouvé pareille sensation, inquiétude mêlée d’excitation, la peur du fiasco couchée sous l’espoir d’une menace enfin rayée de la liste. Tout son travail au Ministère ne se destine presque plus qu’à ce seul objectif depuis sa nomination au poste de Présidente-Sorcière : la capture des derniers mangemorts en cavale et la destruction des derniers viviers de soutiens aux idées du Seigneur des Ténèbres. Rastaban Lestrange finira ce soir derrière les barreaux d’une cellule ou auréolé d’un nouvel exploit qui ne fera qu’alimenter sa légende parmi ses frères d’armes. La manœuvre est risquée, mais elle est inévitable.  

Depuis trois jours, la magistrate ne vit plus que pour cette seule mission, travaillant avec les Aurors jusqu’à des heures indues pour monter un plan qui leur octroierait une chance même incertaine de capturer le dernier des Lestrange encore en fuite. Chaque heure écoulée n’a fait que renforcer le sentiment d’urgence incarné par ce cheveu providentiel qui leur offre leur seule fenêtre de tir depuis presque deux ans. Les dernières tentatives du Ministère se sont toutes soldées par de douloureux échecs et des blessures dans leurs rangs que les cœurs les mieux accrochés n’ont pu regarder sans frémir. Mais aujourd’hui, Malefoy leur offre leur meilleure chance depuis la défaite de Voldemort sur un plateau. Toute la difficulté sera de savoir s’en saisir.

Cacher ses échanges épistolaires avec le patriarche disgracié n’a pas été des plus aisés pour la Présidente-Sorcière, en particulier face à un Kingsley Shacklebolt qui la connaît bien et sait décrypter mieux que quiconque une omission quand il en voit une. Lui mentir aurait été vain. Moira a donc préféré assumer son secret, lui demander de lui faire confiance et de la laisser garder pour elle quelque temps encore l’origine de ses précieuses informations et de cet ingrédient indispensable au polynectar qui s’est mystérieusement retrouvé en sa possession. Kingsley a hésité un instant avant d’accepter à contre-cœur, s’appuyant sur les nombreuses années de collaboration fructueuse qui les ont unis au Département de la Justice pour lui laisser cette faveur qu’il compte bien lui demander d’éclaircir quand elle pourra se le permettre. Moira a soupiré d’un profond soulagement, mais rien de comparable à celui qu’elle espère éprouver ce soir en rentrant chez elle après avoir enfermé Lestrange dans l’une des cellules de haute sécurité du Ministère.

Le briefing de Kingsley est aussi brut qu’elle l’attendait. Clair et sans concession. Ils n’ont pas le temps pour les fioritures ni pour les encouragements amicaux. L’équipe qu’ils ont formée n’est composée que de la crème de leurs agents. Aucun d’entre eux n’a le besoin d’être materné. Mais s’ils ont déjà plusieurs fois fait leurs preuves par le passé, la gravité de leurs expressions témoigne malgré tout de cette appréhension qu’ils ressentent et que Moira considère comme indispensable à un bon Auror. Les têtes brûlées sont trop imprévisibles pour être fiables sur des missions si délicates, et Rastaban Lestrange n’est pas homme à manquer une faille quand il y en a une.

La Présidente-Sorcière jette un regard à Gythe quand Kingsley lui donne ses ordres, plein de cette confiance qu’elle voue à chacun des sorciers présents. Le dernier rempart… Elle apprécie assez la tournure. Alors que le directeur du bureau des Aurors l’interpelle à son tour, elle lance d’une voix sûre :
- Les renforts n’attendent que notre signal. Après tout ce temps, tu sais que tu peux compter sur moi, n’est-ce pas Kingsley ?
Nul doute que Shacklebolt en est certain, à en juger par les nombreuses arrestations qu’ils ont déjà préparées ensemble. Le clin d’œil de la magistrate traduit à ceux qui en douteraient toute l’estime et la complicité qu’ils partagent après les deux guerres qu’ils ont traversées côte à côte. Il est rare que Moira soit présente directement sur le terrain, mais l’exception lui a été accordée en raison de ces nombreuses informations qu’elle semble être la seule à détenir et qu’elle se dit incapable de livrer en totalité. Ses refus répétés lui ont attiré les foudres de plusieurs Aurors dont certains sont présents dans cette pièce, mais Moira n’en est plus à la première entaille à sa réputation. Les enquêteurs savent ce qu’ils doivent savoir. Le reste n’est pour le moment utile que pour elle et peut-être Harry Potter si jamais cette mission de soldait par une victoire.

Alors que Shacklebolt vérifie que les dernières interrogations ont été levées, elle prend la parole, passant son regard sur chaque Auror qui se tient devant elle :
- Je ne vous ferai pas l’offense de vous demander d’être prudents. Chacun d’entre vous a prouvé sa valeur et son professionnalisme par le passé. Aussi je ne tiens à insister que sur un point : capturez cet assassin vivant si vous le pouvez, mais ne prenez aucun risque dans le seul but de le voir traîné en justice. Si la mort serait un châtiment trop doux pour une telle vermine, je la préfère à la moindre victime qu’impliquerait sa fuite ou un combat dont nous aurions perdu le contrôle. Ne retenez donc pas vos coups. Frappez juste. Frappez fort.  

(859 mots)


Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 539
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  Giphy
Mer 8 Mai - 21:09


CAPTURER LESTRANGE
« Cavalcades solaires. Le loup est dans la bergerie. Fidèle gardien du temple, le voilà qui veille, une fois n'est pas coutume, sur les agnelets. Que ne faut-il se farder de blanc pour conquérir une pureté nivéale. »

Manie luira et Sol lui répondra trois fois avant que ne se vident les vasques de leurs grains. Les souffles du temps balaient et disperses les dunes sous verre. Il est l’heure. Le corps s’est mis en mouvement, altière sculpture laissant derrière elle, dans ce logis pourtant bien gardé, la carcasse d’un aurore en proie à une goutte du Mort Vivant. Il faudra lui administrer l’antidote pour rendre à sa carne la vive couleur fleurie de l’existence. Roulé dans une couverture, oreiller sous la nuque, il sommeille de sa belle mort factice. Pour plus de surprise à la découverte de la dépouille tenace, s’accrochant aux dernières lueurs d’espoir avant de sombrer dans le tombeau, une rose blanche a été déposée sur sa poitrine.

Yeux clos.
Mine blafarde.
Il y a de quoi cauchemarder pour quelques temps.
Béni soit Antonin Gythe d’avoir eu le bon goût d’être célibataire.

Le sort de ce paquet réglé, c’est un Monsieur Gythe courtois et un peu mieux vêtu qu’à l’ordinaire qui s’en va de chez lui. Frusques arrachées à la garde-robe du jeunot mais agencées avec goût. Mieux faire que l’original n’est pas un exploit. Ce serait empirer la dégaine qui relèverait de la gageure. A-t-on idée d’avoir du rouge dans ses armoires lorsqu’on est un rouquin ? Foutus sang de bourbes, foutus gryffondor aucun sens esthétique ! La démarche mesurée de l’homme se fait plus pataude, plus lourde. Enveloppe autre ne suffit pas, encore faut-il voix caverneuse et mouvement faussement gauche. Cible épiée. Gythe est gros grain. Façade. Bourru et observateur, parfois un peu aviné. Il semble lourdaud. Gestes, pourtant, sont emprunts d’une étonnante précision dans leur aspect brouillon. Erratique dégaine. Patapouf de service.

Le voilà au Ministère.
Le voilà transplané.
Le voilà au lieu-dit.
Etrange excitation. Être au cœur de la tourmente est une drogue. Myocarde pulse, cerveau s’emballe. La carne crame d’une irritation. Adrénaline.

Tohu-bohu de mots et d’attitudes. L’heure est grave. Les pantins s’agitent sous le nez d’un marionnettiste. Qui tient la croix n’est celui que l’on croit. Shacklebolt. Bon choix. Raffinement pur du sang, maniérisme. Il pourrait peut-être convaincre sa cible. Avenir seul sera juge des talents personnalisation du black-bec.

Dans la foule, toutefois, il est une silhouette pour se dégager des autres. Grande et belle blonde. Celle de laquelle il se faut rapprocher. D’un minois indéchiffrable, Gythe accepte son office. Epaules voûtées, jambes arquées. Excellent ancrage dans le sol. Les racines d’un corps busqué par les combats, endurants. Une montagne de muscles mal fagotés. Colosse armé d’une brindille trop courte qui paraît risible, presque, entre ses phalanges. Ah ça, l’auror assuré de la protection de la délicieuse Moira Oaks ne paie pas de mine. Mirage où se mirent les alouettes.

Discours galvanisants s’enchaînent. Le corniaud Saint Bernard portant sur les traits toute sa sympathie et sa bonhomie malgré une parure mal assortie et un air benêt écoute. L’on est accoutumé à ses silences. Économe de ses mots, il paraît simplet. Aussi surprend-il toujours lorsqu’il ouvre la bouche pour s’exprimer avec un flegme confiant. « Les’range pass’ra pas, m’sieur. Les moldus sont entr’ d’bonne mains. » Oeillade placide vers Moira. « Et la pr’sident’ aussi. » Car personne n’a jamais passé les barrières de Monsieur Gythe. Sauf un.

code by bat'phanie


ARISTOCRATY

Valur Fjalarsson

Valur Fjalarsson
MEMBRE
hiboux : 84
Mar 25 Juin - 22:03


Capturer LestrangeLes ondes clamsent sur les récifs. Il les a vus en arrivant : ça lui a rappelé ses terres natales. L’heure n’est pas à la contemplation, pourtant, il n’a pas pu s’en empêcher. L’écume tourbillonnait encore dans son crâne quand, en bon retardataire, il est entré le dernier dans la maisonnette en bord de mer où se tenait un véritable conseil de guerre. Son sang boue, il a envie de se jeter dans la mêlée. Valur n’aime rien tant que l’action, le combat. Et quelle aventure lui proposer-t-on à présent ! Mettre sous les verrous ce fumier de Lestrange. Évidemment qu’il a signé, et même signé doublement. Il n’a jamais été directement confronté au bougre, mais il en a entendu narrer les exploits par le détail. Y compris les plus sordides. Surtout les plus sordides. En bon homme de terrain, il a sorti le dossier. Il avait trois jours pour le compulser, analyser sa façon de combattre. Aucun d’entre eux n’est prêt.

Mais voilà, il y avait cet indic et ce plan. Cela semblait correct sur le papier, mais qui pouvait dire ce qui se passerait réellement sur le terrain ? Il a bien essayé de tirer les runes, la veille, mais l’avenir est resté flou. Trop impliqué, il n’a pas pu atteindre l’état méditatif qui aurait dû lui ouvrir les portes des symboles envoyés par les dieux. Signes et présages à décoder, allusifs. Rien de tout cela n’était venu la veille, sinon un solide mal de crâne. Alors il a dormi. De toute façon, il n’avait meilleure occupation nocturne à la veille d’une opération toute militaire.

Que les Dieux les guident, pense-t-il. Car il faudra bien accepter toute l’aide proposée, même celle de la providence. Si l’assemblée déroulée sous ses yeux est peuplée d’hommes et de femmes incapables de voir la grandeur des Ases, il n’en est pas pour lui. Alors il croira pour eux tous et priera Odin de les mener tous à la victoire quand bien même n’ont-ils conscience que quelqu’un a murmuré pour eux des prières dès le lever du jour. Et la sauge brûla. Et sa voix monta lorsque mourut la nuit. L’entendit-on ? C’est une autre affaire.

Les ordres sont brefs et clairs. De quoi apaiser un guerrier avant son premier combat. Pas l’ombre d’une hésitation ni chez Shacklebolt, ni chez Oaks. Même ce grand dadais de Gythe (@Lucius A. Malefoy) qu’affectionne assez Valur semble au meilleur de sa forme avec cet accent à couper au couteau si reconnaissable. Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ? Le sang bouillonne. L’appréhension tenaille le ventre autant que la soif de violence. Que Lestrange leur fasse le plaisir de résister un peu avant de se rendre.

Dernières palabres. Presque inutiles. Le discours galvanisant, quelqu’un en a-t-il vraiment besoin ? Ne savent-ils pourquoi ils sont là ? Mettre aux fers un avorton qui souille la magie de ses pratiques. Si on demandait l’avis de Valur, lui couper les couilles serait encore un châtiment trop doux. Étonnamment, personne ne le lui demande, cet avis. Il ne le donne donc pas. Silencieux, il acquiesce au discours de @Moira A. Oaks. Il ne reste qu’une chose à faire, puisque personne ne semble avoir de questions.

– Y allons-nous ?
:copyright:️ 2981 12289 0

Dahlia Prewett

Dahlia Prewett
MEMBRE
hiboux : 220
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  Tumblr_ol2uboi7rw1vv76ubo8_400
Dim 30 Juin - 14:03

   
quête - capturer lestrange
Levée alors qu’Aurore pointe le bout de son nez, tu as fait ton footing matinal à Hyde Park avant de t’habiller correctement pour ta mission du jour. Tu as passé les trois derniers jours à peaufiner ta mission, d’abord lire le dossier en entier, ton instinct te soufflant de pas te fier corps et âme à l’indic, tu serais donc prudente. Tu as ensuite passée une journée à étudier les anciens dossiers où Lestrange était impliqué, mieux cerner sa technique de combat et surtout comprendre comment il fonctionne. La veille, tu t’es pas pointé au bureau, tu es retourné chez ton grand-père, Thésée a cru que tu venais lui parler à nouveau d’Orion et toi, la raison était tout autre. Tu venais fouiller dans les carnets de ton père et ton oncle. Précieux ouvrages où ils avaient noté des informations sur les mangemorts et leurs combats pour l’Ordre du Phénix. Des rapports que le ministère n’avait pas dans ses archives pour la simple et bonne raison qu’à l’époque, il traquait autant l’Ordre que les Mangemorts. Tu avais failli dormir le ventre vide mais ton grand-père t’avait arraché au livre pour te nourrir et te fournir une potion afin de passer une bonne nuit de sommeil et être en pleine forme le lendemain. Tu étais rentrée à ton appartement, tu avais posé ta tenue de footing et ta tenue de combat bien en vu puis tu avais bu la potion direction ton lit.

Un transplanage plus tard, tu atterris à distance du petit village pour t’y rendre discrètement sans éveiller les soupçons. Par principe, tu préfères éviter de déclencher des possibles systèmes de protections, tu te doutes que Lestrange ne va pas chercher à protéger les moldus mais plutôt lui. Or, empêchant des intrusions magiques dans le village est un bon moyen de se protéger lui, tu en as conscience alors tu préfères assurer les arrières de la troupe à ton niveau. Dans la petite maison, tu écoutes les dernières consignes et rappels avec attention. Le rôle du cheffe de groupe ne te mets pas spécialement la pression, tu sais que tu es aptes à gérer la fonction et tu ne veux pas penser au pire pour le moment, tu préfères de loin éviter de te plomber le moral pour te concentrer sur le moment présent et faire face à ce qu’il va advenir avec rapidité. Ton regard se pose sur tes collègues, Mat’ ne fait pas parti de la mission ce qui est une bonne chose à tes yeux même si tu ne lui avouerais jamais. Il serait trop préoccupé à te sauver plutôt que de capturer Lestrange si le choix venait à se faire et ce n’était une bonne chose ni pour toi ni pour lui. Le choix des personnes pour la mission avait été un choix réfléchi et tu pouvais que l’approuver reconnaissant les qualités de chacun. La question de Valur te fit hausser un sourcil tout en t’arrachant un sourire ironique, tu ne t’attendais pas vraiment à ce que ce collègue discret soit le premier à vouloir se rendre aux devants du danger. Tu l’appréciais et le respectais sans avoir un véritable lien d’affection pour lui ne lui ayant quasiment pas parler. « Oui, on y va. Sanders, tu passes devant avec moi et Jones, tu connais Lestrange tu pourras donc plus facilement détecter ses pièges tout comme Jones avec sa dernière formation aux côtés d’un briseur de sort… Johnson, Abott et Fjalarsson vous formerez notre deuxième ligne, si Lestrange arrive à franchir la nôtre, vous serez chargez de le retenir, tous les trois. Dernière chose, on ne laisse personne derrière… Six corps partent, six corps reviennent. » Tu observes tes collègues, ta dernière phrase est une sorte de codes, une manière de dire qu’il est hors de question de laisser une personne morte sur le sol. Une phrase de ton père pour souligne le fait qu’il était hors de question de laisser la possibilité à un mage noir de souiller un combattant en faisant de lui un inferi ainsi qu’importe les morts, les mêmes nombres de corps devaient revenir des missions. Prenant la tête du groupe, tu te diriges vers le lieu de l’assaut.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | 698 mots


   


astra; bb — I'd rather choke on my bad decision Then just carry them to my grave You're in my head Always, always, always. ;; @Gavin James

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Dim 30 Juin - 18:39
CAPTURER LESTRANGEQUÊTE
Les choses se mettent en place, lentement. Les rouages cliquettent dans les ténèbres, les fils que tissent les Parques se lient et se délient. Destin en marche. Kinglsey Shaklebolt regarde d’un air appréciateur l’assemblée. Il se sent rassuré d’avoir dans l’équipe d’action chacun des membres qui y figurent. Sanders est l’un des plus anciens aurors en activité et l’un des plus compétents, Jones, Johnson et Abott sont hautement qualifiés également et ont l’habitude de travailler en équipe, avec, notamment @Dahlia Prewett. La petite a le sang chaud, mais c’est un élément prometteur. Et @Valur Fjalarsson, ma foi… Avoir un duelliste d’élite des brigades, utilisant, de surcroît, une arme inhabituelle ne peut qu’être bénéfique à l’équipe. De nombreux collègues avaient des a prori négatifs sur l’islandais. Un étranger utilisant une magie aussi spécifique ne pouvait qu’attirer la suspicion. Cela n’avait été jamais le cas de Shaklebolt : l’homme avait maintes fois fait ses preuves sur le terrain et il lui confiait sans hésiter ses arrières.

Les discours et les ordres se mêlent. C’est le temps que choisit le Directeur pour faire sauter le bouchon emprisonnant le polynectar dans le flacon et descendre son contenu d’un geste du poignet. Aussitôt, sa peau s’éclaircit, ses cheveux s’allongent, sa morphologie s’adapte à l’impérieuse nécessité du breuvage. Il avait raison, toutefois. Le goût en était immonde. Conjurant un miroir, il entreprend d’ajuster son déguisement à sa nouvelle physionomie. Il quête du coin de l’oeil l’approbation de @Moira A. Oaks" dont le goût esthétique écrase sans nul doute le sien. Le Malefoy et son double scrutent l’assemblée. Miroir et directeur du département de la Justice Magique se mirent quelques instants, confondants de semblance avec l’un des hommes les plus recherchés du monde de la magie.

« Voilà qui devrait faire l’affaire. »

Surtout avec ces boutons de manchette aux armoiries des Malefoy. Vieille confiscation datant de l’époque où le ladre est entré à Azkaban… Et comme il s’est échappé, personne ne lui a jamais rendu l’objet.

C’est au moment où la voix de Prewett tonne ses ordre que l’homme se coule vers Moira et Gythe (@Lucius A. Malefoy).

« Bonne chance, tous les deux. Gythe, vous êtes réputé pour vos barrières magiques, c’est le moment de les faire entrer dans l’histoire. »

Dernier hochement de tête à l’adresse de l’équipe partant pour le front. Les mains se serrent, les adieux se font rapidement comme il est coutume de le faire. On échange d’ultimes mots avec ceux qui restent, et puis le silence s’installe. Prewett, Fjalarsson, Jones, Johnson et Sanders s’en sont allés. Une montre à gousset à la main, le clone de Lucius Malefoy avise l’heure. Moins cinq. Il est l’heure pour lui aussi d’entrer en scène.

C’est un Lucius Malefoy plus vrai que nature qui s’encapuchonne pour sortir discrètement de la maisonnée. Longeant les ruelles, il a laissé derrière lui chacun de ses lambeaux d’appréhension. A mesure qu’il s’approche de la crique, il s’allège de ses craintes, de sa démarche, de son allure pour mieux se fondre dans le personnage qu’il est censé incarner. L’arrogant et détestable Lucius Malefoy. Jadis bras droit de Vol – du Seigneur des ténèbres, il aura conservé de cette expérience, une morgue affichée, une droiture inébranlable. Néanmoins, le sarcasme se sera sans doute tempéré des épreuves de la guerre, songe-t-il. C’est donc fort et fragile, fier et abattu que Lucius Malefoy se coule prudemment dans la grotte, à l’heure précise du rendez-vous.

Les aurors sont en faction, un peu plus loin sur la plage, dans le périmètre de sécurité laissé à leurs bons soins. Prewett et Sanders en première ligne, embusqués derrière un rocher, Fjalarsson, Jones et Johnson disséminés sur les hauteurs, un peu en retrait. Tous ont une excellente vue de la crique au pied de la falaise. C’est le coeur battant qu’ils voient l’infime silhouette de Lucius Malefoy traverser la plage et se couler dans l’obscurité. Commence alors une attente patiente, lente, longue. Les minutes défilent, le soleil s’est couché à l’horizon. Il fait nuit, de cette nuit épaisse, voilée, qui rend la mer semblable à une plaque d’huile noire et la plage pareille à une étendue sombre et indistincte. C’était futé de leur part de tenir la réunion à cette heure.

*


[LANCER DE DÉS MJ : interactions entre Lestrange et Shacklebolt]

échec critique | Tout a bien commencé, au début, pour le Lucius factice. Kingsley Shaklebolt est un homme intelligent et inventif. Devant lui, la pâle figure de Rastaban Lestrange, le dernier à échapper à Azkaban. L’homme n’en croit pas sa chance. Le fugitif est là, vraiment là. Il ne lui faut pas beaucoup forcer la note pour laisser une étincelle de soulagement pétiller dans son œil. Et voilà les compères assis, comme au bon vieux temps, dans l’abri d’une grotte.

« Je me suis renseigné pour toi, Lucius, j’ai trouvé le gars qui écoule les Tue-Loup frelatées depuis quelques semaines. Mais si tu veux mon avis, ses services ne valent pas le coup : il n’en a qu’après l’argent. Même avec toi, il prendrait le risque de trafiquer les potions qu’il te vendrait. J’ai jeté un œil à ses felix felicis… je suis quasiment sur qu’ils sont tellement dilués que la seule chance qu’ils pourraient t’apporter seraient de trouver une mornille au sol. »

Ainsi donc Lucius cherche à se procurer les services d’un potioniste… intéressant. Shaklebolt note l’information en hochant gravement la tête.

« Dommage… il va me falloir trouver autre chose.
- Mais je ne comprends pas pourquoi tu ne demandes pas à ta femme de commander pour toi. A quoi sert Narcissa ? T’a-t-elle désavoué depuis qu’elle joue les gourdasses en politique ?
- Narcissa et Drago sont déjà assez en danger comme ça, et tu le sais, Rastaban, par ailleurs, Narcissa n’est pas exactement au courant de ce projet là. Autant éviter les questions. »

L’agacement factice est bien joué, convaincant. Il a presque rasséréné Lestrange. Mais quelque chose s’allume dans son esprit. Il m’a appelé Rastaban. Lucius n’a jamais été du genre à se piquer de familiarité lorsqu’il s’agit de discuter affaire. Destin s’emballe. L’homme scrute, prudemment. La conversation suit son cours, sans fausse note. Il ne se détend pas pour autant. Quelque chose attire son attention. Les boutons de manchette. Azkaban. Lucius n’a-t-il déploré son incapacité à les retrouver pas plus tard que le mois passé ?

L’estomac se noue.

« Qui êtes-vous ? »

Instant de surprise suffit à tirer baguette et asséner le premier enchantement.

*


A l’extérieur, tout est calme. Dans le village, deux être patrouillent. Moira et Gythe sont sur leurs gardes. Plus proches de la scène où tout se joue, les aurors se terrent, surveillent les abords. Une trouée dans les nuages fait apparaître la lune. Aussitôt, son halo blafard teinte d’argent la surface lisse de la mer et le corps inerte échoué sur la plage par le ressac. Les rayons de lumière s’accrochent dans la toison brillante d’un Lucius Malefoy immobile. En contrebas, une petite silhouette semble fuir vers le village, baguette à la main.


NOTES AUX JOUEURS
Ceci est une quête ; il est donc évident qu'elle présente des risques pour vos personnages ; les aurors, Kingsley et Lestrange seront joués par le groupe des MJ ; de votre stratégie dépendra la capture du fieffé félon !
Vous pouvez librement agir et rp à votre rythme entre deux interventions MJ : il n'y a pas de tour de parole !

Bon jeu  :smi40:

Moira A. Oaks

Moira A. Oaks
ADMINISTRATRICE
hiboux : 673
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Ven 5 Juil - 10:30





novembre 2003

Acquiescements silencieux. Signes de tête graves. Les expressions demeurent figées dans cette concentration qui précède les missions les plus périlleuses. Ordres et conseils sont donnés. Ne reste plus qu`à mener la bataille. Les bras croisés sur son manteau noir, la Présidente-Sorcière observe avec gravité les six Aurors ayant accepté de prendre part à cette mission. Tous ont répondu présent dès les premiers instants, un courage et un professionnalisme dont Moira n’a jamais douté, pour aucun d’eux.

Un instant, son regard se pose sur @Dahlia Prewett, si jeune et pourtant assez remarquable pour qu’on lui donne déjà les rênes d’une mission si capitale. Il est vrai que son tempérament a plusieurs fois donné lieu à des réticences de la juge, toujours inquiète devant la fougue de sa jeunesse et sa possible impulsivité. Mais ses talents de combattante ont très vite fait passer ses quelques incartades au second plan, même chez quelqu’un d’aussi intransigeant que la Présidente-Sorcière. Il ne fait aucun doute que sa présence face à Lestrange est un atout dont ils ne pouvaient se passer.

Mais Moira s’attarde davantage encore sur les iris bleus de leur maître duelliste. Sa présence sur les missions les plus délicates a toujours été une source de soulagement pour Moira, et aujourd’hui ne fait pas exception. Le dos droit, le regard acéré, elle le sent déjà galvanisé par la promesse d’un combat qu’il espère sans doute anthologique. Les années semblent toujours incapables d’entamer son amour des duels. Que cette flamme demeure en lui encore longtemps…

Revenant enfin à Kingsley, Moira laisse un sourire encourageant se peindre sur son visage au moment où il débouche le flacon de polynectar. Cette mixture n’a jamais été réputée pour ses saveurs délicates et la grimace du Directeur tend à rappeler une fois encore à ceux qui en douteraient qu’une telle potion n’est pas à prendre si l’on n’a pas le cœur bien accroché. En quelques secondes, la stature imposante de Shacklebolt s’affine. Sa silhouette se fait plus élancée et de longs cheveux blonds si reconnaissables viennent encadrer son visage sévère. @Lucius A. Malefoy se tient devant eux, plus vrai que nature. Son regard perçant la scrute alors pendant qu’il vérifie la tenue de ses boutons de manchette. La vision en est troublante de réalisme, à un détail près. La Présidente-Sorcière se rapproche alors et ses mains passent à l’arrière de sa nuque pour replacer correctement l’arrière de son col, un élément que cette hyène de Malefoy n’aurait certainement pas négligé. Puis, elle tapote gentiment une de ses épaules en lui lançant un regard complice et s’efface de nouveau pour rejoindre Gythe. L’encouragement que leur glisse Kingsley lui tire un sourire empli de tendresse.
- Sois prudent, Kingsley, glisse-t-elle pour seule réponse, trop entourée pour oser dire toutes les attentions qu’elle aimerait lui confier.

Alors que Prewett dit quelques derniers mots, le groupe se dirige enfin d’un pas sûr vers la sortie. Ralentissant l’allure pour se glisser à la hauteur de @Valur Fjalarsson, Moira le gratifie d’un sourire en coin.
- J’espère que tes runes t’ont prédit une victoire éclatante, murmure-t-elle d’une voix oscillant entre sincérité et badinerie.
Puis, tirant discrètement sur la manche de son vêtement pour l’inciter à pencher la tête vers elle, elle ajoute, trop bas pour qu’un autre l’entende :
- Si tu as une fenêtre, tue-le.
Alors, sans recroiser son regard, elle sort à son tour et rejoint Gythe pour gagner son poste.

La nuit noire a enveloppé de son manteau les ruelles désertes du village de pêcheurs. Le dos droit, la baguette tenue fermement dans la poche de son manteau, Moira plisse le regard, scrute l’horizon à la recherche du moindre mouvement suspect. Il est sans doute encore trop tôt pour s’attendre à voir revenir l’escouade qui s’est postée en contrebas.

La respiration de la juge est toujours régulière. La présence de Gythe la rassérène. Elle a déjà plusieurs fois pu constater sa valeur et son dévouement sur le terrain. Alors qu’il demeure près d’elle, légèrement en retrait, elle demande d’une voix sûre, comme pour briser le silence angoissant uniquement troublé par le léger ressac qui remonte de la plage :
- Avez-vous déjà eu affaire à Lestrange par le passé, Gythe ?

(699 mots)


Valur Fjalarsson

Valur Fjalarsson
MEMBRE
hiboux : 84
Ven 12 Juil - 10:38


Capturer LestrangeL’homme se tient droit, presqu’un peu rigide. Les brieffings n’ont jamais été les moments que préférait Valur dans une mission. Personne, sans doute. Il balaie la pièce du regard, note le soin apporté à la mise du directeur du département de la justice. Moira l’aide à parfaire la tenue de ces petits détails si chers à l’aristocratie anglaise. L’Islandais ne juge pas : certains de ses paires sont aussi attentifs aux détail que ne le sont ces anglais. Dans toute culture, il y a ceux qui misent tout sur la forme et ceux qui s’attardent sur le fond. L’idéal serait de mêler les deux. Kingsley Shacklebolt est transfiguré, littéralement. C’est là que Valur prend toute la mesure des compétences de leur supérieur à tous : son maintien change, ses gestes, jusqu’à sa voix. Le polynectar seul ne peut expliquer cela. Il y a aussi un redoutable talent d’artiste à l’oeuvre.

Un talent dont Valur se sait dépourvu.

L’homme rechigne un peu à être placé sous les ordre d’une gamine à peine sortie de son école. Ce n’est pas qu’elle soit une fille ou qu’elle soit jeune. C’est plutôt cette espèce d’assurance condescendante qui émane d’elle lorsqu’elle donne ses ordres. Elle est compétente, pourtant, il le sait… mais merde, elle fait partie de l’Ordre d’Hermès. Ça lui fait toujours aussi mal de plier sous les ordres de l’un d’entre eux, surtout mû par cette fougue de diriger. Infime soupir en réponse aux ordres de la jeune femme. Il s’y fera le temps d’une mission, comme d’habitude. Il s’apprête à partir lorsque dans la cohue, @MOIRA A. OAKS se hisse à son niveau pour échanger une dernière plaisanterie qui a le don de le détendre un peu.

– Elles n’ont pas prédit grand-chose ; tu sais que lorsqu’on est impliqué, la divination n’est jamais une pratique très fiable.

Mais elle n’a pas fini. Il penche la tête, curieux de ce qu’elle pourrait avoir à lui souffler. Son sourire s’élargit en entendant l’injonction à tuer Lestrange si la chose est possible. Moira doit décidément avoir du sang de Viking quelque part dans son arbre généalogique. La guerre coule dans leurs veines, le combat brûle leurs paumes. Il opine gravement la tête, une lueur de malice dans ses yeux.

– Sois-en assurée.


La mission vient de changer, pour lui. Et soudainement, les ordres de @DAHLIA PREWETT deviennent beaucoup plus supportables. Il sait qu’il pourra se battre comme un ours, frapper comme un loup, se montrer impitoyable. Il a le feu vert de Moira. Il a l’assentiment de la justice. Le tout est que cela passe pour un dommage collatéral.

C’est l’esprit alerte qu’il s’est posté en deuxième ligne avec Johnson et Abott. De bons éléments, mais Valur est frustré. Il aurait tué pour être en première ligne et faire efficacement son travail. Il est duelliste d’élite, oui ou non ? Mais encore et toujours, on préfère placer un gars de l’Ordre d’Hermès à la tête d’une opération plutôt qu’un étranger. Il va falloir s’y faire, suppose-t-il. Dans sa paume, deux runes chauffent. Isa. La glace. L’immobilité. Uruz. Le pouvoir. De quoi ouvrir les hostilités au besoin.

Sur ses gardes, l’homme observe l’horizon et attend. En contrebas il a vu le Lucius Malefoy factice entrer dans la grotte. Le temps passe. La lune se couvre de nuages puis se dévoile. La mer brille, charrie le corps inerte de leur supérieur.

– Merde. On y va.
– Mais Prewett…
– J’y vais.

Le ton est sans appel. La désobéissance assumée. L’homme se glisse à travers les rochers. Il ne cherche même pas à voir si les deux autres l’ont suivi. Ses doigts jouent avec les morceaux de grès tandis qu’il dévale l’a-pic le plus silencieusement possible. Sur la plage, quelqu’un s’en va à petits pas rapides. Pourquoi n’a-t-il pas transplané ? Un sort empêche-t-il sa retraite ? Précaution de Lestrange ou des aurors ? Il ne le sait pas, mais n’en ralentit pas pour autant. Si c’est un piège, il fera bien de ne pas s’en approcher directement. Par chance, il a en main les armes qui lui fallait.

Invoquant le pouvoir d’Isa que renforce Uruz, il déchaîne sur la silhouette le froid polaire des fjords d’Islande, tentant de le pétrifier. Qui a besoin d’un stupefix quand il peut en appeler aux forces de la nature ?
:copyright:️ 2981 12289 0

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Sam 13 Juil - 21:40
INTERVENTION MJISA & URUZ
Réussite éclatante | C'est avec une déconcertante facilitée que @Valur Fjalarsson fait jaillir d'entre ses doigts le pouvoir des runes qu'il tient dans sa paume. Un souffle glacial frappe le fuyard, le faisant cesser sa course aussi sec. La peau de l'homme vire au bleu à l'endroit où il a été frappé par le sortilège. Sous son regard affolé, une gangue de glace se forme jusqu'à immobiliser ses jambes au sol. Décontenancé, Lestrange met une seconde à réagir.


PNJ LESTRANGEINCENDIO
Réussite de justesse | Affolé, Rastaban Lestrange met quelques instants à réagir. Ce sont autant de secondes que ses assaillants - aurors ou autres ? - peuvent mettre à profit. Baguette en main, il se fend d'un incendio lui permettant de faire fondre la glace et se libérer. Entre temps, les aurors auront pu, s'ils le désirent, approcher. Baguette en main, un air décidé sur le visage, il est prêt à vendre chèrement sa liberté.

Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 539
pictures : QUÊTE | Capturer Lestrange !  Giphy
Lun 22 Juil - 11:02


CAPTURER LESTRANGE
« Cavalcades solaires. Le loup est dans la bergerie. Fidèle gardien du temple, le voilà qui veille, une fois n'est pas coutume, sur les agnelets. Que ne faut-il se farder de blanc pour conquérir une pureté nivéale. »

Miroirs d’âmes, miroirs languides. Voilà que les mirettes pâles mirent d’autres yeux pâles bâtis à partir de l’artifice de quelque brillant potionniste. Shacklebolt devenu autre se fait détailler des yeux par un placide badaud. Cet autre caché dans la carcasse de Gythe. ça gueule sous la caboche, ça envisage, ça calcule. Les aurors ont soigné les détails, jusqu’à ces précieux boutons de manchette. D’un coup d’oeil, il les a reconnus, ces trésors familiaux qu’il aurait dû transmettre à son fils au lieu de les laisser moisir dans les bas-fonds du Ministère. Tension du dos palpable. Les muscles saillent sous le tweed. Le minois frise l’imperturbabilité. Pourtant, c’est la débandade. Il lui faut récupérer son bien. Reçus de son père, ces boutons se transmettent de génération en génération depuis près de deux siècle. Quel drame de les voir portés par un ersatz de lui-même. Comment faire ? Le cerveau fumerait presque. La mine de Gythe devient un peu préoccupée. Dans la foule, le trouble passe inaperçu. Personne n’est vraiment rasséréné dans une pareille opération de guerre. Casus Belli.

Derniers adieux s’égrènent. La chair à canon partie au front. Les reliques de son père au poignées impies d’un autre. Gythe n’a sans doute jamais perdu à ce point de son indolence. Minois renfrogné, pensif. Après le tumulte des A Dieu va, le silence repose, berce la pièce désertée. Carcasses s’en sont allées à l’abattoir, combien en reviendront ? Les deux dernières silhouettes s’effacent de la bâtisse pour trouver leur salut sous les étoiles. Ruelles se troublent des hurlements déchirant de bourrasques indomptées. La mer crame d’argent sous la pâleur de la lune. Les autres sont partis. Reviendront-ils ? Précieux boutons de manchette greffés sur le corps d’un usurpateur qu’il aimerait tant retrouver. Flashs crépitent dans la caboche aristocratique mussée sous le fard. Ses mémoires de jeunesse hurlent avec les craintes qui l’étreignent : Shacklebolt arrivera-t-il à faire sortir le monstre de sa tanière ? Ses doutes trouvent leur écho dans la question portée par la voix de Moira. A quoi sert de garder le rôle en ces temps de crise ? Ils sont seuls. Le masque pourrait tomber. La vision de ces antiques objets aux armoiries familiales a douché l’espièglerie de l’aristocrate. Titiller la belle n’a plus la même saveur. Mortel sérieux. « Lestrange et moi nous connaissons depuis l’enfance, chère Moira, et je fus aux premières loges à nombre de reprises pour constater les ignominies dont il est capable. » La voix de Gythe bourdonne étrangement. Accent bourru adouci de modulations maniérées parfaitement reconnaissable. « Vous retrouverez demain votre auror, ne vous inquiétez pas : un bon somnifère l’aura occupé ce soir. » Badinage avant que ne grondent les typhons. Moussons crépitent déjà dans l’air. Il sonde dans la pénombre le minois de Moira, déjà tout prêt à défendre sa vie si elle se pique d’une double arrestation ce soir. « Il m’a semblé qu nul autre que moi ne pouvait assurer votre sécurité ce soir : cela fait partie implicitement de notre accord, voyez-vous ? Il faut que vous restiez en vie pour intercéder en ma faveur. » Sourire s’est frayé un chemin sur le coin du labre. Presque insolent.

code by bat'phanie


ps : ça n'est pas fou, je suis rouillée, je crois =O


ARISTOCRATY

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum