Être ou ne pas être Mangemort (Lawrence)
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: RP archivés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Orion Fleury

Orion Fleury
MEMBRE
hiboux : 429
pictures : Être ou ne pas être Mangemort (Lawrence) - Page 3 Tumblr_p4ken0PLur1sx1fcmo2_400
Mar 30 Juil - 8:24

   
to be or not to be a deatheater, @lawrence fawley

Plusieurs tentatives mais pas de risques. Orion se projette dans cette idée, celle d’essayer des potions à intervalles réguliers. Ca ferait de lui un genre de cobaye selon sa propre volonté ? Il peut imaginer ça, oui. Il lui semble être capable de bien vivre cette petite expérience. C’est aussi ce qu’il cherche. Une solution autre que la simple volonté : il se connaît, il replonge vite. Être capable d’entreprendre des changements dans son mode de vie, d’être presque nomade la plupart du temps est une bonne chose, mais cela s’accompagne aussi d’une forme d’influence qu’il subit facilement. Il peut vivre dans un confort spartiate mais cale ses moments de convivialité selon ce qu’il voit autour de lui. Il a toujours été plus facile d’engager une conversation en avançant une cigarette à quelqu’un ou en partageant un verre avec quelqu’un d’autre. Et que diable : ça lui donne une contenance. Un refuge à ses inquiétudes sociales.

« Ne t’en fais pas, il y a des moldus non loin mais c’est une région boisée, ils sont habitués à voir passer des chouettes. Pas des chouettes avec des paquets trop volumineux, mais je n’ai jamais eu de problèmes même en me faisant livrer d’autres choses plus encombrantes. Non non, t’inquiètes, je suis partant. »

Il aimerait plaisanter sur le fait que ça revient à prendre des risques relativement sans conséquences mais c’est sans doute trop tôt, ils viennent à peine de convenir qu’ils ne sont pas des opposants dans une guerre plus vieux qu’eux. Encore qu’Orion n’ose pas se faire rafraîchir la mémoire : que faisait Lance, pendant la bataille de Poudlard ? Lui-même ne s’y est rendu qu’à contrecoeur. Il avait peur que les autres élèves de son alma mater, surtout ceux de Poufsouffle, soient blessés. Il aime le symbole qu’est Poudlard, mais de là à dire qu’il aurait pris sa baguette sans hésitation si l’école avait été menacée pendant les vacances …

Il extirpe un petit carnet à couverture noire de sa poche. L’objet ne le quitte jamais, il y note la liste comme un jour sans fin de livres qu’il aimerait acquérir, y tient son agenda, y prend diverses notes dans un charabia qu’il est bien le seul à comprendre depuis qu’il met des abréviations à ses propres abréviations et dans la mesure où il n’y a aucun autre classement que les fulgurances qui le traversent. Il est possible que le carnet soit enchanté ou Orion très organisé dans son désordre car il retrouve toujours ce qu’il voulait lire.

« Je crois qu’on se revoit à la fête de Poudlard, là, le mois prochain. Je serai plus libre en décembre pour qu’on se voie, entre deux je pars un peu. Ou je suis à la bourre dans ma préparation de voyage. Ah oui, c’est plutôt ça. Du coup je ne fais pas un très bon convive. Mais décembre, tu aurais du temps en décembre pour venir ? Il faut que je te note l’adresse par cheminette. Tu pourrais aussi par la route mais je crois que ça te fait un peu loin. »

Il prend une autre note, celle de bloquer au plus vite une date s’il espère organiser son propre anniversaire – dommage que Lawrence ait manqué les vingt-cinq ans - pour pouvoir l’inviter. Dahlia l’aime bien, il connaît peu d’autres Aurors, tout devrait donc bien se passer si Lawrence venait à y répondre présent.

« Ca marchera comment, il te faut un échantillon du problème ? » demande-t-il en extirpant une cigarette de l’étui. Il la tend à Lawrence. « Bon, c’est une cigarette moldu, c’est plein de petites cochonneries, il y a un filtre pour ne pas trop en ramasser dans le nez, c’est important d’en mettre un quand on les roule soi-même, ça m’arrive aussi. Mais grosso modo, c’est la même teneur en nicotine. Je crois que c’est ça le plus toxique. »

Un moment agréable se passe, durant lequel Orion sirote son verre d’alcool et trouve des mérites à la cave du manoir Fawley. Il babille mais lorsqu’il reviendra dans sa voiture, il ne parviendra plus à se souvenir de quoi. Sans doute ces retrouvailles ont-elles été assez chargées en émotions. S’il se questionne toujours sur l’implication de Lawrence pendant la guerre, il parvient presque à ravaler tout ceci derrière lui. Son verre est bien fini, il lui semble en regardant l’heure que du temps a passé – il s’est perdu pour venir mais voilà quelques heures qu’il est ici. Sans doute le temps de prendre congé. « Je crois que je ferais mieux de retourner à mes occupations et te laisser reprendre les tiennes. Mais tu viendras à Poudlard, n’est-ce pas ? »


code by EXORDIUM. | nb perso : 700 mots -


   [/color]

Spoiler:
 


To dream the impossible dream
To fight the unbeatable foe ; to bear with unbearable sorrow ; to run where the brave dare not go ; to right the unrightable wrong ; to love pure and chaste from afar ; to try when your arms are too weary ; to reach the unreachable star
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum