Chocogrenouilles fuyardes [PV Veredis]
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: RP archivés

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Edwa D. Black

Edwa D. Black
MEMBRE
hiboux : 263
pictures : Chocogrenouilles fuyardes [PV Veredis] BlondLeafyBluewhale-small
Mer 20 Fév - 13:35




















   ❝ CHOCOGRENOUILLES ❞
 

 

 


   Assise en tailleurs dans la salle commune des Serpentards, tu profites des aurores pour t’adonner à ton petit vice préféré : l’ouverture de chocogrenouilles. Pour ça, il faut de l’organisation et de la méthode. Cela tombe bien, tu ne manques ni de l’un, ni de l’autre. Baguette derrière l’oreille, tu as ton album de cartes à gauche, ta pile de chocogrenouilles à droite et ta boite sans fond bien pratique pour conserver les friandises sur les genoux. A partir de là, l’entreprise est simple : tu ouvres les chocogrenouilles, tu choppes la friandise, tu lui assène un finite et tu ranges le chocolat pour une consommation ultérieure. Tu peux ensuite découvrir ta carte, les mirettes émerveillées, et te réjouir de ce que tu ne l’avais pas (car tu as confiance : tu auras de la chance).

Tu pourras ensuite grignoter du chocolat pendant le mois, en offrir à tes amis, jusqu’à ce que la boite soit vide et que tu puisses à nouveau sentir l’exaltation de la chasse à la grenouille ! Tu te frottes les mains de satisfaction. Ce petit rituel, tu l’as adopté dès ta première année. Les chocogrenouilles, ça n’a jamais été le délire de ta famille, alors tu as découvert ça en arrivant à Poudlard. Longue descente aux enfers, s’il en est ! Te voici désormais toute contente de pouvoir ouvrir ces emballages ! Et comme tu es une jeune fille écolo, tu transformes les boites en carton en support pour écrire tes cours. Ça t’a pris du temps pour réussir cette métamorphose : la matière est la même, du papier, donc ça, c’était facile, mais c’est quand il a fallu faire une surface claire pour écrire que ça a pêché… D’ailleurs, tu dois le reconnaître, les feuilles gardent une petite teinte de la couleur originelle de l’emballage. Tu sais donc que tu auras des feuilles bleu pâle à liserai doré (les chocogrenouilles normales) et rouges à liserai argenté (les chocogrenouilles d’automne que tu n’as jamais ouvertes, tu as hâte !). Tu jettes un œil à l’emballage des chocogrenouilles de Jack. Arriveras-tu à récupérer ce violet foncé et cette couleur cuivrée métalisée ? Tu n’es pas sûre… Enfin, ça vaut le coup d’essayer, pas vrai ?

Tu attrapes une première chocogrenouille. Hop, Finite et la voilà dans ta boite, une deuxième, une troisième. Tu prends une pause une fois que tu as fini les chocogrenouilles normales. Le chocolat est soigneusement rangé sur tes genoux, dans cette boite conservant parfaitement tes friandises. Un bon achat. Un an d’argent de poche, tu ne le regrettes pas. Ta mère avait haussé un sourcil lorsque tu lui avait montré. « Mais ma chérie, pourquoi as-tu besoin d’une boite conservant de la nourriture ? » Alors tu lui as expliqué ton petit manège avec les chocogrenouilles et tu lui as montré fièrement tes essais d’alors de transformation d’emballage en feuilles d’écriture… Bon, c’était à l’époque où l’on devinait encore les motifs imprimés. Des heures d’entraînement que ça t’a pris pour gérer la transformation de ces embal… Hé ! Attends. Tu te figes, pensive. Est-ce que ce petit tour de force pourrait marcher aussi avec des emballages de dragées surprises ? Et pour recycler les prospectus ? Et les journaux ?… Tu devrais peut-être piquer son journal à ton père, un de ces quatre matins, pour t’entraîner et l’embêter ?

Tu secoues la tête, amusée. Il faut redevenir sérieuse, un peu. Il y a, près de toi, une pile de quinze boites vides. Tu en retires les cartes sans les regarder. Tu aimes faire monter le suspens. Tu planques les cartes dans ton album pour ne pas être tentée de les regarder tout de suite. Tu mets de côté les emballages, tu t’y essaieras plus tard. Tu brûles, d’abord, d’ouvrir les chocogrenouilles que tu ne connais pas : le chocolat est aromatisé à la citrouille, déjà, et en plus, en plus il y a des cartes en édition limité ! Et ça, ça, ça te fait la journée à l’aise. Tu trembles d’expectative en ouvrant la première. Le carton rouge et argenté crisse sous ton ongle tandis que tu révèle la grenouille brune et orange. Un finite plus tard, elle dort avec les autres, mais tu es trop curieuse. Tu casses une miette de chocolat et tu la colles dans ta bouche. Pas plus qu’un petit morceau, il va falloir aller petit-déjeuner d’ici une heure et demie. Tu savoures l’arrière-goût sucré caractéristique de la citrouille. L’automne est vraiment la meilleure période du monde. Et bénis soient les chocolatiers du monde magique… Plus tard, tu travailleras dans cette branche, tu t’en fais le vœu solennel juste avant d’ouvrir la chocogrenouille suivante. Hop, hop. Tu travailles diligemment, et les dix cartes sont bientôt extraites de leur boite et cachée dans ton album. Tu ne veux rien voir pour le moment, tu attends la fin.

Que reste-t-il ? Ah oui. Les chocogrenouilles de Jack. Bizarrement, tu es moins rassurée sur celles-là. Tu hésites. Tu te souviens bien du soir d’Halloween et de l’esprit frappeur à tête de citrouille. Des rumeurs étranges ont circulé, des gens ont reçu des objets piégés ou des potions dangereuses… non, clairement, il faut être prudent. Et si les chocogrenouilles étaient empoisonnées ? Tu les laisses de côté pour le moment, trop peu rassurée. Tu refermes la boite temporairement, non sans avoir piqué un nouveau fragment de chocolat à la citrouille, et tu t’éclaircis la gorge. Hop, tu te concentres, et tu pointes la baguette vers un emballage de chocogrenouille. Metamorphosis. Le papier se déploie, prend une forme rectangulaire, s’affine un peu, et voilà une belle feuille bleu à liserai doré. Tiens, en fronçant les sourcils, tu devines encore en filigrane la mention « chocogrenouille ». Tu trouves ça mignon. Tu te concentres à nouveau et transforme les feuilles. Certaines sont plus foncées que d’autres, l’une, que tu as un peu foirée, est à demi mangée par une pellicule dorée. Tant pis, le cours que tu noteras dessus sera brillant… littéralement. Tu n’es pas peu fière de ton travail, pourtant. Te voici avec quinze feuilles bleues et or, dix feuilles rouges et argent.

Tu glisses les feuilles dans ton sac de cours, posé près de toi, et tu prends, les mains tremblantes, tes cartes pour les découvrir. Tu as hâte de les dévorer des yeux et les ranger dans ton classeur, tes paumes en tressaillent. Ce que tu ne sais pas, c’est que tu n’es plus seule dans la pièce, et que tes finite et metamorphosis ont attiré l’attention de quelqu’un d’aussi matinal que toi.
   
 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell - 1103 mots
 

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Mer 20 Fév - 15:54
Intervention MJAVALANCHE DE CHOCOLAT


Chocogrenouille |  Carte n° 3 : Albus Dumbledore. directeur de Poudlard considéré comme le plus grand sorcier des temps modernes, a vaincu le mage noir Gellert Grindelwald en 1945, a travaillé en étroite collaboration avec Nicolas Flamel et a découvert les douze propriétés du sang de dragon.
La carte est en parfait état et sourit chaleureusement à Edwa.

Chocogrenouille |  Carte n° 8 : Xavier Rastrick. célèbre sorcier animateur qui disparu brusquement à tout jamais au beau milieu d'un numéro de claquettes au milieu d'une foule de trois cent personnes à Painswick
L'un des coins est légèrement abîmé, mais enfin, ça reste une belle carte.

Chocogrenouille |  Carte n° 1 en or : Merlin. plus célèbre sorcier de tous les temps, aussi connu sous le nom de Prince des Enchanteurs, œuvrait à la cour du roi Arthur. Il a inspiré des générations et des générations de sorciers.
Damned ! Voici que tu as touché le gros lot. Une carte en or, une belle, une vraie. Ces tirages à très peu d'exemplaires sont souvent le clou d'une collection. Elle est à garder précieusement.

Chocogrenouille |  Carte n° 17 : Helga Pouffsouffle.
La carte est en parfait état et sourit d'un air débonnaire. La fondatrice de la maison correspondante semble bien avenante.

Chocogrenouille |  Carte n° 14 : Edgard Stroulger. L'inventeur du strutoscope. On l'a toujours prétendu un peu perché et paranoïaque.
La carte est en parfait état, mais Edgard est absent : il est sans doute allé faire un tour.

Chocogrenouille |  Carte n° 9 : Bowman Wright : célèbre ensorceleur de métaux, inventeur du Vif d'or. C'est à lui que l'on doit l'abandon de cette tradition barbare de lâcher un vivet doré sur les terrains de quidditch !
Le défenseur des animaux sourit de toutes ses dents sur une carte parfaitement neuve.

Chocogrenouille |  Carte n° 2 : Gédéon Miette : joueur de biniou des Bizarr' Sisters.
L'un des coins de la carte a une trace de chocolat, mais enfin, rien qui ne puisse empêcher notre ami de souffler dans son biniou !

Chocogrenouille |  Carte n° 12 : Roderick Plumpton : attrapeur de l'équipe nationale de Quidditch d'Angleterre, détient le record britannique d'attrapage du Vif d'or, en trois secondes et demi !
De quoi faire rêver tous les fans de Quidditch avec cette carte en parfait état.

Chocogrenouille |  Carte n° 11 : Alberta Toothill : remporta la compétition anglaise des duels de sorciers en 1430 face au favori Samson Wiblin en utilisant un maléfice Explosif.
Et son caractère explosif se reflète bien dans son audacieuse coiffure... Fort heureusement, la carte va bien.

Chocogrenouille |  Carte n° 19 : Salazar Serpentard.
Le fondateur demeure imperturbable sur sa carte en parfait état.

Chocogrenouille |  Carte n° 20 : Rowena Serdaigle.
La carte est légèrement cornée, mais cela n'empêchera pas Rowena de sourir de toutes ses dents !

Chocogrenouille |  Carte n° 13 : Harry Potter : après avoir survécu à Voldemort à l’âge d’un an, l’élu est devenu le héros du monde magique en défaisant le mage noir. Il est aujourd’hui notre ministre de la magie et s’est illustré en abolissant l’infériorité des êtres magiques et en rétablissant une plus grande justice dans le monde magique..
La carte est en parfait état et montre un Ministre souriant. Si ce n'est pas la classe... !

Chocogrenouille |  Carte n° 18 : Godrick Gryffondor.
L'air décidé, le cofondateur de Poudlard regarde et scrute. La carte est en parfait état.

Chocogrenouille |  Carte n° 13 : Harry Potter : après avoir survécu à Voldemort à l’âge d’un an, l’élu est devenu le héros du monde magique en défaisant le mage noir. Il est aujourd’hui notre ministre de la magie et s’est illustré en abolissant l’infériorité des êtres magiques et en rétablissant une plus grande justice dans le monde magique..
Oh, un doublon... dommage. Qu'est-ce qu'Edwa pourrait bien en faire ?

Chocogrenouille |  Carte n° 16 : Mopsus : devin des temps anciens, a vaincu Calchas lors d'un concours d'augures.
La carte est en parfait état.

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 22 : Thadée Thurkell : eut sept fils Cracmols et, de dégoût, les transforma en hérissons. Pauvres petits chous.
La carte est en parfait état en dépit de l'air effrayant du personnage

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 25 : Herpo l'Infâme : Il fut connu dans l'histoire du Monde Magique comme le créateur du premier basilic en faisant couvert un oeuf de poule par un crapaud.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 23 : Glanmore Peakes : tueur du serpent de mer de Cromer. Et c'est à cause de gens comme ça que l'on se mit à avoir peur de ces adorables besioles dont la longueur peut dépasser les 100 mètres.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 22 : Thadée Thurkell : eut sept fils Cracmols et, de dégoût, les transforma en hérissons. Pauvres petits chous..
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 21 : Yardley Platt : tueur de gobelins en série... Un personnage extrêmement fréquentable, à n'en pas douter.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 23 : Glanmore Peakes : tueur du serpent de mer de Cromer. Et c'est à cause de gens comme ça que l'on se mit à avoir peur de ces adorables besioles dont la longueur peut dépasser les 100 mètres.
La carte est un peu ployée sur un angle, mais le chasseur reste visible, posant fièrement à côté de sa prise.

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 24 : Gifford Ollerton : célèbre pourfendeur de géants et tueur du géant Hengist de Barnton. Ses exploits relatés par son autobiographie ont largement contribué à noircir l'image des géants auprès de l'opinion publique sorcière.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 25 : Herpo l'Infâme : Il fut connu dans l'histoire du Monde Magique comme le créateur du premier basilic en faisant couvert un oeuf de poule par un crapaud.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 22 : Thadée Thurkell : eut sept fils Cracmols et, de dégoût, les transforma en hérissons. Pauvres petits chous.
La carte est en parfait état

Chocogrenouille d'automne |  Carte n° 24 : Gifford Ollerton : célèbre pourfendeur de géants et tueur du géant Hengist de Barnton. Ses exploits relatés par son autobiographie ont largement contribué à noircir l'image des géants auprès de l'opinion publique sorcière.
La carte a une petite tache de chocolat sur le côté, rien qui ne soit rattrapable

Veredis S. Beurk

Veredis S. Beurk
MEMBRE
hiboux : 487
Mar 26 Fév - 22:11
EVENT


Tu as ouvert un œil aux aurores, voluptueusement étendue sur le ventre, une flopée de rousseur cascadant sur l’oreiller et chatouillant tes épaules nues. Les cachots de Poudlard ont beau être frisquets, c’est fou ce que l’on peut opérer comme miracles avec un bon enchantement runique de conservation de la chaleur. Tu ne remercieras jamais assez ta mère pour les couvertures enchantées qu’elle t’a mises, de force, dans la valise dès ta première année, comme si elle savait que tu étais destinée à t’en aller te perdre dans la maison Serpentard, au fin fond des sous-sols du château.

Tu tâtonnes dans la pénombre de ton lit pour extraire ta baguette de sous ton oreiller et tu marmonnes un tempus ensommeillé. Quelle heure ? Six heures ? ça vaut pas le coup de se rendormir. C’est au radar que tu émerges de ton lit et va te perdre sous un jet d’eau brûlante pour t’éveiller. Être préfète-en-chef a quelques avantages. Même si tu loges toujours dans les cachots, tu as au moins la possibilité d’avoir ton intimité dans cette petite chambre individuelle où s’empilent beaucoup trop de livres pour ton bien.

Tu te vêts rapidement après avoir séché tes cheveux d’un coup de baguette. La journée sera longue, tu as des rondes dans les couloirs, cette nuit. Il te faudra peut-être songer à piquer un somme entre deux cours… tiens, après celui du professeur Nott par exemple ! Tu te caleras dans un coin de la bibliothèque, et tu pourras, à loisir, ronfler en faisant mine de lire un manuel que tu connais déjà par coeur… L’histoire de Poudlard, par exemple : il a pile la taille idéale pour faire un oreiller.

En bâillant à t’en décrocher la mâchoire, tu te hasardes dans le colimaçon qui te mène à la salle commune où, l’espères-tu, tu pourras commencer la journée par une petite pause livre accompagnée d’une tasse de thé. Quelle n’est donc pas ta surprise d’entendre une petite voix résonner dans le silence matinal d’une chambrée déserte. Tu fais le moins de bruits possibles et entends les « finite » voltiger. Un petite bouille blonde et adorable s’emploie manifestement à désensorceler une chocogrenouille. Tu t’attendais à ce qu’elle la mange, mais non, elle la place dans une boite qu’elle a sur les genoux et ouvre un nouvel emballage. Tu te glisses près d’elle et t’assois souplement sur un fauteuil dans son dos. Tu observes son petit manège et le comprends à la quatrième chocogrenouille immobilisée. Manifestement, la jeune fille collectionne les cartes et s’est sentie l’irrésistible envie d’ouvrir un stock de chocogrenouilles le matin même. Il te faut reconnaître qu’elle est plutôt douée, la petite Black : elle a un bon coup de baguette sur les finite.

Tu la vois hésiter un peu avant de se saisir des emballages des grenouilles. Que va-t-elle bien pouvoir en faire ? Tu manques de te trahir lorsque tu l’entends chuchoter un Metamorphosis. Tu es interloquée : elle connaît ça, la petite Black ? Et pas trop mal, en plus. La feuille se déploie, les couleurs se réagencent. Le sortilège est compliqué parce qu’il faut visualiser précisément ce que l’on veut modifier. Tu t’étonnes donc que la gamine soit capable de l’utiliser : bien sur, dans ce contexte précis, les changements sont assez minimes : c’est une question de forme et de couleur, surtout, plus que de matière. Mais les connaissances théoriques de la petite ne doivent pas être si mauvaises que cela pour qu’elle y parvienne si bien…

« C’est pas mal du tout, Edwa, bravo ! Ça fait longtemps que tu t’entraînes sur ce petit tour ? Et les autres chocogrenouilles, là, tu ne t’en occupes pas ? »

Tu désignes les chocogrenouilles de Jack toi non plus tu n’as pas vraiment encore osé les ouvrir.

« Hey, je sais : j’ai quelques chocogrenouilles là haut, je peux venir les ouvrir avec toi ? Et tu m’apprends comment tu as fait ton petit tour de passe passe ? »


(c) Vere - 666 mots

Edwa D. Black

Edwa D. Black
MEMBRE
hiboux : 263
pictures : Chocogrenouilles fuyardes [PV Veredis] BlondLeafyBluewhale-small
Dim 3 Mar - 14:41




















   ❝ CHOCOGRENOUILLES ❞
 

 

 


   Ta mâchoire se décroche quand tu entends une voix bien connue derrière toi. Tu t’empourpres directement sous le compliment en te tournant vers la grande, la belle, la classieuse, la douée, l’intelligente, l’incroyable Veredis Beurk. Et non, tu n’en fais pas trop. C’est ton modèle, avec son amie Hilde : elles sont classes, elles sont belles, et en plus, Veredis est préfète-en-chef pendant que Hilde est gardienne dans l’équipe de Quidditch. Tout en elles t’impressionne : elles sont toujours gentilles avec toi, déjà, et puis elles ne t’ont pas taquinées sur le fait que le nouveau prof de potions soit ton père.

Non, si tu avais une grande sœur, tu voudrais qu’elle soit exactement comme Veredis et Hilde. Et par chance, l’une d’entre elles est dans ta maison. Tu les observes souvent à la dérobée, les mirettes pleines d’étoiles. Est-ce que, quant tu auras leur âge, toi aussi tu seras aussi classe et sûre de toi ? Aussi distinguée et raffinée ? Tu secoues quelques instants pour te remettre du choc provoqué par le fait que l’objet de ton admiration t’adresse la parole.

« Ben j’hésite : ce sont des chocogrenouilles que j’ai eues à l’arbre bizarre, là, en grattant des tickets. Il paraît que certains ont dû aller à l’infirmerie après les avoir ouvertes. Une histoire de mauvaise plaisanterie. J’ai pas encore osé les ouvrir… Mais je suis curieuse. Tu crois qu’il y a une carte dedans ? »

Tes mirettes s’écarquillent lorsqu’elle te propose d’ouvrir des chocogrenouilles avec toi. Tu crois que tu n’as jamais eu les yeux aussi brillants. C’est Noël avant l’heure. Tu es en choc quelques instants, et puis tu opines.

« Oui… oui ! Bien sur ! Ça serait génial d’ouvrir des chocogrenouilles avec toi ! »

Tu as l’impression que tes joues sont en feu. Tu crois que tu as rougis. Au fond de toi, tu bondis intérieurement dans tous les sens comme un kangourou monté sur ressorts. Cette journée commence bien, très, très, très bien. Ouvrir des chocogrenouilles te met toujours en joie, mais si tu peux le faire en compagnie de ton héroïne sur terre, c’est comme si on t’offrait soudainement le plus beau cadeau qui soit ! Tiens, c’est même plus cool que le jour où tu as vu une licorne à la lisière de la forêt interdite pour la première fois, c’est pas peu dire !

Tu l’attends bien sagement et lui fais de la place sur le canapé où tu étais installée pour qu’elle puisse s’asseoir à côté de toi. Tu te tortilles les doigts, stressée. Tu ne comprends pas pourquoi une fille aussi incroyable que Veredis Beurk pourrait vouloir passer du temps avec toi. Ça n’a pas de sens, pas vrai ? Et pourtant, elle est là, elle est revenue s’asseoir à côté de toi. Tu sens tes joues se recolorer d’un joli cramoisi. Tu avoues :

« Généralement, j’ouvre toutes mes chocogrenouilles d’un coup, j’utilise un finite pour les désenchanter sans avoir à les casser puis je les stocke dans une boite sans fond ensorcelée pour la conservation de la nourriture pour manger le chocolat petit à petit. Et ça me permet de récupérer les cartes et d’en découvrir plusieurs à la fois ! »

Tu t’es laissée tellement emporter que tu as battu des mains dans ton enthousiasme. Tu rosis à nouveau.

« Et les emballages, je m’entraîne à utiliser le sort metamorphosis dessus… Et puis ça m’évite d’acheter du parchemin… C’est pas cool d’écrire sur de la peau d’animaux morts. »

T’y peux rien, t’as un petit côté végane, bien que tu ne connaisses ni le mot ni le mouvement correspondant. Tu te retournes vers Veredis, toujours le feu sur les pommettes :

« Dis, tu veux bien te préparer à éventuellement dissiper un mauvais sort ? Je serais plus rassurée si tu es à côté de moi pour ouvrir les chocogrenouilles de Jack. Tu veux bien juste… te tenir prête au cas où c’est dangereux ? »

   
 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell - 590 mots
 

Veredis S. Beurk

Veredis S. Beurk
MEMBRE
hiboux : 487
Sam 9 Mar - 11:30
CHOCOGRENOUILLES


Tu ne peux pas t’empêcher de sourire lorsque tu vois les joues pâles de la petite Black rosir de gêne et de candeur. Tu te demandes, amusée, si son père sait à quel point elle est mignonne quand elle se laisse aller à l’insouciance enfantine ? Sans doute, oui. Tu apprécies toujours de voir le naturel revenir au galop derrière la façade glaciale que certaines personnes arrivent à maintenir. Hilde, par exemple, est toujours si distante que c’en est un miracle lorsque tu arrives à faire naître un frisson de spontanéité chez elle. La petite Edwa aussi semble suivre ce chemin. Tu l’as vue jeter des coups d’oeil embarrassés à la table des professeurs, et se raidir lorsque son père s’est mêlé de son combat contre Winnie.

Un sourire tendre flotte sur tes lèvres lorsqu’elle évoque ses craintes d’ouvrir les redoutables chocogrenouilles de Jack. Toi aussi, jusqu’à présent, tu as eu un peu peur de te confronter aux enchantements de l’esprit frappeur. Tu te souviens encore trop bien de la façon dont il a volatilisé, clac, cette superbe part de pudding que tu avais dans ton assiette… Ignominie fatale !

« Ne t’en fais pas, on va les ouvrir à deux ; s’il y a un enchantement sur ces chocogrenouilles nous pouvons essayer de le révéler avant de prendre des risques. Tu vas voir, ce n’est pas si compliqué ! Et s’il y a une carte dedans, ce serait dommage de passer à côté de cette occasion, pas vrai ? »

Tu as filé dans ta chambre, raflé les chocogrenouilles et est revenue t’asseoir à côté de la petite poupée blonde empourprée de son malaise. Tu la trouves définitivement trop mignonne pour son propre bien : tu as presque envie de passer une main dans sa crinière blonde pour ébouriffer et lui pincer ces petites joues poupines. Tu contiens cependant tes pulsions facétieuses : par expérience menée sur Hilde, tu sais que ce genre de personnalité apprécie très peu l’invasion impromptue de son espace vital.

Tu souris à la petite pendant qu’elle t’explique son mode opératoire et te confie son appréhension à faire face aux redoutables plaisanteries de Jack O’Lantern. Tu effleures son épaule d’une main apaisante.

« Tout va bien se passer, tu peux me croire : on va commencer par essayer de voir s’il y a des mauvaises plaisanteries que l’on peut désamorcer. On va utiliser un sortilège de révélation… C’est normalement au programme des classes supérieures, mais comme tu as fait du beau travail à maîtriser un sortilège aussi compliqué que metamorphosis je pense qu’on peut essayer le revelasort de Scapin. La formule générale, un peu plus faible, c’est revelio, celui que je vais te montrer est plus puissant, mais aussi plus compliqué. Regarde bien comment je fais, d’accord ? »

Tu prends tes propres chocogrenouilles de Jack et tu agites ta baguette en prononçant à voix distincte le révélasort de Scapin :

« Specialis Revelio »

Tu observes le résultat en commentant :

« normalement, les grenouilles piégées, s’il y en a, devraient êtres identifiables. »


(c) Vere - 503 mots

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Sam 9 Mar - 13:52
Intervention MJSPECIALIS REVELIO
Réussite | Veredis a manifestement le coup de main pour les enchantements : elle pointe la baguette vers les cinq chocogrenouilles. Seules deux semblent piégées et s'auréolent d'une inquiétante lueur. On dirait bien des maléfices bénins tels le blocklang et le redoutable rictusempra.

Edwa D. Black

Edwa D. Black
MEMBRE
hiboux : 263
pictures : Chocogrenouilles fuyardes [PV Veredis] BlondLeafyBluewhale-small
Mer 10 Avr - 20:54




















   ❝ CHOCOGRENOUILLES ❞
 

 

 


   
Franchement, tu es à peu près sûre et certaine qu tu ne pourras jamais assez dire combien Veredis est classe. Tu te sens toute réchauffée de l’intérieur de l’entendre te rassurer et de la voir prête à te donner un coup de main dans ta terrible et merveilleuse quête des cartes de chocogrenouilles. Les sorcières et sorciers célèbres n’ont qu’à bien se tenir : tu t’en vas collectionner leur faces ! Tu t’es toujours demandée comment les éditeurs de ces cartes faisaient pour les sorcières et sorciers morts depuis des lustres… Car si les cartes récentes présentent des photographies magiques, comment a-t-on fait pour des personnages comme Salazar Serpentard ou même Merlin ?

Tu te notes ça mentalement dans un coin de la caboche. Il faudra que tu poses la question à qui de droit… Tiens, pourquoi pas le prof de sortilèges ? Oh, tu pourrais demander à ton père, bien sur, mais premièrement, tu n’es pas certaine qu’il pourra te répondre, et deuxièmement, tu ne peux pas t’empêcher de vouloir le provoquer encore un peu même si tu sais que c’est assez injuste vis à vis de lui. Vos dernières discussions ont été dures à avaler, même si elles étaient nécessaires.

Te voilà assise à côté d’une préfète en chef rayonnante. Elle a, elle aussi, quelques chocogrenouilles en sa possession et te les montre. Houlà, houlà. C’est la première fois que tu ouvres des chocogrenouilles avec quelqu’un, tu sens la fièvre du jeu te gagner. Quelles cartes aura-t-elle ? Pourrais-tu recruter Veredis pour le club des collectionneurs de carte ? Est-ce une nouvelle amitié qui commence ? Tant d’interrogations sous ta petite tête tandis que ton aînée t’explique le sortilège de révélation. Tu savais qu’il existait, bien sur mais tu n’as jamais pensé à l’utiliser pour les chocogrenouilles de Jack, et, à vrai dire, tu ne l’as jamais essayé non plus… « C’est génial ! » Tu t’exclames. « C’est trop bien ce sortilège ! »

Tu regardes Veredis faire, des étoiles d’admiration éperdue dans les yeux. Elle est trop forte. Tu te le dis et te le répètes, mais c’est une héroïne. A côté, même ta maman peut aller se rhabiller (et Merlin sait qu ta mère, elle éclate les rotules du monde entier !) Tu frémis un peu quand Veredis lance le sort, mais tu regardes, avec curiosité. Ton œil ne peut pas se détacher des grenouilles. Dlle  eux se mettent à briller. Tu laisses s’échapper un « Oh ! » de stupeur.

« Je sais ! Je sais ! » Tu t’exclames avec enthousiasme. « Il faut utiliser un finite incantatem pour les désenvoûter, pas vrai ? » Tu remontes tes manches aux coudes et tu prononces distinctement, avec le petit air important des enfants fiers d’eux. « Finite Incantatem » pour la première chocogrenouille et « Finite Incantatem » pour la deuxième chocogrenouille.

Tu croises les doigts et tu regardes le résultat tout en secouant la manche de ta voisine. « J’ai trop hâte de savoir s’il y a des cartes spéciales dedans ! »
   
 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell - 504 mots
 


Je sais pas s'il y a besoin d'une intervention MJ pour les finite incantatem ? :canardsev:

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Mar 16 Avr - 18:38
Intervention MJFINITE INCANTATEM
Réussite de justesse | Edwa a un peu la tête qui tourne, mais elle l'a fait ! Les sortilèges ont pris fin. Voilà les emballages piégés parfaitement désenvoûtés. A n'en pas douter, le chocolat au poivre qu'il contient, cependant, fera un drôle d'effet. (Les autres chocogrenouilles sont aux noisettes)

Veredis S. Beurk

Veredis S. Beurk
MEMBRE
hiboux : 487
Jeu 2 Mai - 10:57
CHOCOGRENOUILLES


Tu ne peux t’empêcher de sourire en voyant l’enthousiasme de la petite Black. C’est communicatif de voir un enfant aussi heureux et épanoui. Un minois réjoui flotte sur tes traits tandis que la jeune Serpentard s’exclame avec bonhomie. Tu as toujours adoré voir les enfants laisser éclater leur joie comme ça, abandonner les masques de composition trop adultes pour leur âge. Si les aînés n’ont pas le monopole du secret, du mensonge et de l’artifice, tu trouves tout de même qu’un enfant devrait pouvoir être un enfant quand cela lui sied. Il devrait pouvoir laisser ses sentiments filtrer sans retenue, sans avoir à se préoccuper outre mesure de ce que l’on pensera ou dira.

Tu te demandes toujours, vu le père, quel genre d’enfance peut avoir eu Edwa. Enfance heureuse, supposes-tu. La petite n’a pas l’air d’avoir été malmenée ou traumatisée plus que de raison. Pourtant, tu sens bien qu’elle n’est pas spécialement à l’aise avec l’idée d’avoir son père en tant que professeur. Elle n’en parle jamais et les rumeurs disent que ses notes en potion ont chuté en début d’année. Tu te demandes si ton directeur de maison @Camille Nott ne pourrait pas aider à apaiser les tensions entre Edwa et son père ? Ou du moins parler avec Edwa… C’est son job, après tout. Mais tu ne connais pas bien le loustic, il n’est professeur que depuis peu de temps et tu t’étais habituée à Rogue puis Slughorn en tant que directeur de la maison. Enfin, c’est sans doute mieux que ça ne soit pas @Regulus Black, cela aurait rendu les choses délicates pour Edwa.

Tu la vois lancer son Finite Incantatem avec brio… Mais elle a l’air un peu pâle, la petite. Peut-être a-t-elle un peu tiré sur la corde. Tu te souviens qu’à son âge, tu encaissais aussi moins bien l’épuisement magique qu’à présent. Tu passes une main sur son épaule.

« Bien joué, Edwa ! Et maintenant, tu vas pouvoir prendre une petite pause ! Il n’y a pas beaucoup de troisièmes années qui auraient réussi autant de sortilèges sans être fatigués. Un petit déjeuner te fera du bien. »

Tu souris de toutes tes dents. Il faut que tu trouves un truc pour la faire lever le pied car elle pourrait s’obstiner à nier sa fatigue, ce qui ne serait pas une bonne chose… Elle a encore une journée de cours devant elle après tout ; réflexion faite, tu as bien une idée. Tu croises les doigts en tentant l’appel d’un elfe de maison qui t’a souvent permis de venir piquer un morceau à manger depuis ta prise de fonction en tant que préfète puis préfète en chef. Pour avoir vu d’autres élèves essayer, tu sais qu’il semble ne réponde qu’aux préfets et personnel de l’établissement.

« Timmy ? »

Un « Pop » sonore résonne. L’elfe de maison est apparu devant vous.

« Est-ce que tu voudrais bien nous apporter un petit déjeuner ici pour deux personnes, s’il te plaît, et dire au professeur REGULUS que sa fille est un peu patraque après avoir trop forcé en s’entraînant à jeun à lancer des sortilèges pour réviser ? Indique-lui, si tu veux bien, que Veredis Beurk s’occupe d’elle et que sa fille sera bien en cours aujourd’hui.
- Oui madame, tout de suite madame ! 
- Mer…»

Plop.

Tu grimaces un peu. Tu ne te feras jamais au fait de te faire appeler « madame » pas plus qu’à la tendance de Timmy à disparaître avant que tu ne puisses le remercier… Comme s’il avait un timing à respecter. Quelques instants plus tard, une théière, deux tasses et des victuailles apparaissent sur la table basse à côté des chocogrenouilles. Tu sais que le professeur Black aura été dûment prévenu… tu espères juste ne pas le voir débouler pour faire quelque reproche à sa fille. Tu ne sais pas trop quel genre de papa il est. Tu ne l’as que très rarement vu intéragir avec sa fille.

« Tiens, que dirais-tu que l’on ouvre ensemble mes chocogrenouilles pendant que l’on petit déjeune ? Si nous avons des cartes en double, nous pourrions les échanger, qu’en dis-tu ? Et tu pourras m’expliquer sans démonstration comment tu métamorphoses tes emballages ! »

Que ne faut-il pas faire pour éviter l’épuisement d’un enfant de bon matin.

« En tous cas, plus de magie avant d’avoir mangé, Miss Black ! »

Tu lui fais un clin d’oeil, histoire qu’elle sache que tu ne rouspètes que pour la forme. En vrai, tu es impressionnée de ses débuts. Si elle continue à s’entraîner, à tous les coup, elle deviendra une très bonne sorcière.


(c) Vere - 782 mots


Lancer MJ : ouverture des 5 chocogrenouilles de Jack d'Edwa (2 piégées désamorcées ; 3 safe)
Lancer MJ : ouverture des 15 chocogrenouilles + 5 chocogrenouilles d'Automne de Veredis (et bisou sur la joue des MJ)

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Ven 10 Mai - 11:23
Intervention MJINDIGESTION


EDWA

Chocogrenouille de Jack | Farce Oh ? Une chocogrenouile au poivre et un ticket "raté, ha ha ha"... C'est un peu décevant.

Chocogrenouille de Jack | Farce La chocogrenouille au poivre a bien failli s'enfuir... heureusement, elle s'est prit les pattes dans le ticket "tente encore !"... Quel farceur ce Jack !

Chocogrenouille de Jack | Carte n° 21 Yardley Platt : tueur de gobelins en série. Toujours aussi fréquentable !
La carte est en excellent état

Chocogrenouille de Jack | Carte n° 26 en or Jack O'Lantern : Carte de l'Esprit frappeur, il sévit tous les 66 ans à Poudlard et dans le monde de la magie anglo-saxon. Pendant tout le mois d'octobre, il distribue farces et récompenses. Gare au banquet d'Halloween, la légende raconte qu'il y eut des morts aux dernières éditions !
La carte brille de mille feux !

Chocogrenouille de Jack | Carte n° 25 Herpo l'Infâme : créateur du premier Basilic de l'histoire, et Potter peut confirmer qu'il ne fut pas le dernier !
La carte est en très bon état !

VEREDIS

Chocogrenouille | Carte n° 4 Miranda Fauconnette : auteur de la collection des livres des sorts et enchantements.
La carte est en très bon état

Chocogrenouille | Carte n° 8 Xavier Rastrick : célèbre sorcier animateur qui disparu brusquement à tout jamais au beau milieu d'un numéro de claquettes au milieu d'une foule de trois cent personnes à Painswick
La carte est maculée d'un peu de chocolat, rien d’irrattrapable !

Chocogrenouille | Carte n° 12 Roderick Plumpton : attrapeur de l'équipe nationale de Quidditch d'Angleterre, détient le record britannique d'attrapage du Vif d'or, en trois secondes et demi
La carte est un peu cornée mais son état demeure correct !

Chocogrenouille | Carte n° 11 Alberta Toothill : remporta la compétition anglaise des duels de sorciers en 1430 face au favori Samson Wiblin en utilisant un maléfice Explosif.
La carte est en excellent état !

Chocogrenouille | Carte n° 13 en or Harry Potter : après avoir survécu à Voldemort à l’âge d’un an, l’élu est devenu le héros du monde magique en défaisant le mage noir. Il est aujourd’hui notre ministre de la magie et s’est illustré en abolissant l’infériorité des êtres magiques et en rétablissant une plus grande justice dans le monde magique.
Wow, wow ! Elle est collector celle-là !

Chocogrenouille | Carte n° 20 Rowena Serdaigle : Cofondatrice de Poudlard, donna son nom à l'une des maisons de l'école
La carte est en excellent état, yes !

Chocogrenouille | Carte n° 19 Salazar Serpentard : Cofondateur de Poudlard, donna son nom à l'une des maisons de l'école
La carte est impeccable !

Chocogrenouille | Carte n° 17 Helga Pouffsouffle : Cofondatrice de Poudlard, donna son nom à l'une des maisons de l'école
La carte est en très bon état !

Chocogrenouille | Carte n° 5 Morgane : demi-sœur du roi Arthur, sorcière férue de magie noire et ennemie jurée de Merlin.
La carte est maculée d'un peu de chocolat, ce n'est rien !

Chocogrenouille | Carte n° 13 Harry Potter : après avoir survécu à Voldemort à l’âge d’un an, l’élu est devenu le héros du monde magique en défaisant le mage noir. Il est aujourd’hui notre ministre de la magie et s’est illustré en abolissant l’infériorité des êtres magiques et en rétablissant une plus grande justice dans le monde magique.
La carte est en excellent état, mais il est quand même plus classe en doré !

Chocogrenouille | Carte n° 2 Gédéon Miette : joueur de biniou des Bizarr' Sisters... Et c'est presque aussi classe qu'@Engel Bauer !
La carte est en excellent état !

Chocogrenouille | Carte n°18 Godrick Gryffondor : Cofondateur de Poudlard, donna son nom à l'une des maisons de l'école
La carte est en excellent état !

Chocogrenouille | Carte n° 1 Merlin : plus célèbre sorcier de tous les temps, aussi connu sous le nom de Prince des Enchanteurs, œuvrait à la cour du roi Arthur.
La carte est en très bon état

Chocogrenouille | Carte n° 6 Paracelse : contemporain de Copernic et de Léonard de Vinci, médecin génial dont les théories audacieuses contestaient la pensée médiévale et auquel la découverte du Fourchelang est attribuée.
La carte est en superbe état... Et un alchimiste, c'est quand même trop classe !

Chocogrenouille | Carte n° 13 Harry Potter : après avoir survécu à Voldemort à l’âge d’un an, l’élu est devenu le héros du monde magique en défaisant le mage noir. Il est aujourd’hui notre ministre de la magie et s’est illustré en abolissant l’infériorité des êtres magiques et en rétablissant une plus grande justice dans le monde magique.
Décidément... mais la carte est en très bon état !

Chocogrenouille d'Automne | Carte n° 21 Yardley Platt : tueur de gobelins en série.
La carte est en très bon état

Chocogrenouille d'Automne | Carte n° 25 Herpo l'Infâme : créateur du premier Basilic de l'histoire.
La carte est en très bon état

Chocogrenouille d'Automne | Carte n° 24 Gifford Ollerton : célèbre pourfendeur de géants et tueur du géant Hengist de Barnton.
La carte est en super état

Chocogrenouille d'Automne | Carte n° 22 Thadée Thurkell : eut sept fils Cracmols et, de dégoût, les transforma en hérissons.
La carte est un peu chocolatée !

Chocogrenouille d'Automne | Carte n° 21 Yardley Platt : tueur de gobelins en série.
La carte est en excellent état

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum