La fin du monarque | Veredis
 :: Administration Générale :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Veredis S. Beurk

Messages : 190
avatar
modératrice & mj
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 10:40


Moonlight | Espy | Disciple
Veredis S. BeurkCorne de Licorne
Nom Beurk. Ton nom ressemble à une mauvaise plaisanterie... ; Prénoms Veredis Solveig, deux prénoms qu’affectionnait ton adorable mère… Étonnamment, ton père s’en fichait de savoir comment te nommer… Après tout, c’est un héritier mâle qu’il attendait. ; Âge dix-huit ans, l’âge de la majorité ; Date de naissance 7 mars 1985, tu es une petite fille du printemps… ça te fait une belle jambe de le savoir ; Lieu de naissance Hôpital Sainte Mangouste, Londres, ton père voulait un accouchement à la maison, ta mère lui a fait comprendre qu’il n’avait pas voix au chapitre sur la question, parce que ce n’était pas lui qui portait l’enfant… Une des rares fois où ta mère a eu gain de cause ; Signe astrologique Verseau, mais tu n’y prêtes pas vraiment attention ; Nationalité Anglaise, et ? Il fallait un commentaire ? ; Statut Civil Célibataire, et tu remercies le Ministre d’avoir aboli les lois en faveurs des fiançailles et mariages arrangés pour les sangs purs ; Préférences sexuelles bisexuelle, tu suppose que cela finira par poser un problème à ton Insurgé de père... ; Statut du sang un peu trop pur à ton goût... ; Tradition à ton grand dam, Ordre d'Hermès : depis que tu as découvert l'existence d'autres Traditions, tu n'as de cesses de tenter de prendre contact : il paraît que l'herbe est toujours plus verte ailleurs...  ; Baguette baguette 27 cm, orme, ventricule de dragon, un peu rigide, il paraît que c'est une bonne baguette dotée d'un sale caractère... si tu devais ironiser, tu songerais que vous allez bien ensemble ; Patronus aigle impérial, faut-il y lire un indice quant à tes aspirations profondes ou ton caractère ? Tu t'interroges encore... ; Dons Aucun, et c'est pas plus mal... ; Pouvoirs aucun, et tu le vis bien ; Particularités Tu te sens très normale... parce que le monde sorcier n'est pas fichu de diagnostiquer l'autisme asperger... Activité Professionnelle, études, métier, autre 7e année, Serpentard.

  caractère

Curieuse - Avenante - Empathique - Vive - Assez réfléchie - fascinée par la magie noire

Tu es Yin.

Tu es Yang.

Tu es Yin. Femme, tes courbes graciles l’attestent. Charmante et désarmante, l’œil papillonnant sous un ourlet de cils alanguis. Tu joues de ton joli minois et de la clarté veloutée de tes grands yeux. Brun noisette, la chaude teinte des amandes, de l’or, du miel. Tu charmes le badaud de ta voix si légèrement enrouée comme une sirène. Ce n’est pas ton intention, pourtant, tu as pris le timbre de ton père à force de le côtoyer.

Tu es Yang. Vive et pétillante, tu es forte, tu es courageuse, tu es curieuse. On se demande bien ce qu’une personne aussi avide de connaissances et de nouvelles rencontres fait à Serpentard. La plus aimée des couleuvres, la moins terribles des orvets. Toujours prête à deviser gaiement, à plaisanter, à trouver un bon mot pour clore une conversation dans l’amusement de la foule. Solaire, tu éclipserais même l’éclat de l’astre diurne.

Tu es Yin. Lorsque tombe le masque, tu laisses dériver le fil de tes pensées dans de longues considérations silencieuses. Tu es Yang. Les miroitements de ton âme te poussent à l’action réfléchie et t’arrachent à l’introspection contemplative qui pourrait te paralyser. Tu es Yin. Lorsque tu te laisses couler dans la mélancolie et que tes yeux s’éteignent petit à petit pour dériver le long du paysage en une habile caresse. Tu es Yang. Ta joie éclate comme une furieuse tempête, ton rire gronde et tonne comme l’orage. Incapable de celer l’éclatante lumière de ton insouciance divine.

Tu es Yin et tu es Yang. Deux faces d’une même pièce, deux formes si parfaitement imbriquées qu’elles en deviennent solidaires. Sol et Sélène. Aube et Crépuscule. Lumière et Ténèbres. L’aura de splendeur et de joie que tu donnes à voir au monde n’est qu’un habile maquillage sur la fatigue de tes traits. Tu es épuisée de lutter contre le monstre intérieur qui dévore tes entrailles, avide de goûter à nouveau au sang de ses victimes. Tel père, telle fille. Tu as pu te pourlécher les babines du carmin dispersé sur le sol. Tu as pu lire la peur et la colère dans les prunelles écarquillées. Tu as pu entendre les cris, percevoir le désespoir. Tu as pu briser jusqu’à ôter toute envie de vengeance, sans jamais songer à arracher vie. Les Mangemorts qui t’ont formée à Poudlard ont trop bien accompli leur tâche.



  histoire

Dragon Vert, An 0 Tu pousses ton premier cri dans l’hôpital où ta mère s’est échouée contre l’avis paternel. Elle a gagné cette bataille, le vieux Beurk se tient droit à ses côtés tandis que la jeune femme de vingt ans, sa troisième épouse, laboure le champ de ses entrailles pour t’en expulser. Il a tenté de se composer un impassible visage, il y échoue. Déçu d’avoir une fille. Heureux d’avoir un enfant. Tu sauras plus tard que ton père est aussi un assassin : ta mère serait morte comme les autres si elle n’avait réussi à donner la vie.

Tigre Blanc, An 3 L’automne est là, tu t’en souviens parfaitement. Première image frappante de ta vie. Tu as collé les mains à la vitre enfumée de ta boutique tandis que ton petit frère piaille sur les genoux de ton père. Délaissée pour le sang mâle, tu ne t’en soucies pas. Du sommet des toitures dépasse le vieil orme, nimbé de la rougeur automnale. Quelques feuilles éparses tourbillonnent vers la pâleur du crépuscule ; tu voudrais t’envoler avec elles loin de ces maisons penchées, noircies par les ans, la pollution et les mauvaises fréquentations. L’Allée des Embrumes est un bien piètre cadre pour y élever un enfant.

Tortue Noire, An 5 Tu ne te souviens aucunement d’avoir appris à lire. Les mots et les lettres ont toujours été là, avec toi. Lovée contre les genoux maternels, tu dévores de tes petites mains l’esquisse d’un manuel scolaire. Enchantements et Sortilèges. Métamorphose et Potions. Ton esprit assoiffé de savoir s’épanche dans les petits caractères imprimés sur le papier. La douce main de ta mère se perd dans ta chevelure rousse. Où donc as-tu pu pêcher pareille crinière de feu ? Vieille tante paternelle, peut-être ? Tu aurais préféré avoir la blondeur lumineuse de ta mère, papillon vibrant dans la maisonnée, auréolée d’une clarté qui seule éclipse tous les artefacts de magie noire autour de toi.

Oiseau Rouge, An 7 L’étouffante chaleur de l’été pèse sur tes épaules couvertes d’une petite robe de sorcière. Le corps voilé par le puritanisme conservateur des Sang-Purs. Le corps engoncé dans le vêtement traditionnel. Tu aimerais t’en libérer, mais il faut donner le change. Tu l’as appris sans le moindre coup, bercée par une seule redoutable acuité. Tu observes, curieuse, depuis l’arrière-boutique. Lucius Malefoy, la poche droite alourdie par tu-ne-sais-quoi, tu le connais. Client régulier, être droit et fier. Un garçon l’accompagne. Ce doit être son fils, ou quelque chose comme ça. Drago Malefoy, lui aussi tu le connais. Canne abattue sur l’épaule d’un bambin trop aventureux « Ne touche à rien ». L’ordre claque sèchement. Aussitôt, la ligne hiérarchique est tracée. Douloureusement. Toutes les familles de Sang-Pur sont les mêmes, tu en fais l’amère constatation. Lorsque s’en va le tandem Malefoy, l’air s’allège autour de toi. Tu n’en prendra jamais conscience, mais tu as perçu le troublant appel du journal de Jedusor dans la poche de l’aîné.

Tortue Noire, An 9 Frimas glacial de l’hiver te force à lâcher la plume sur laquelle tu crispes tes doigt. La chaleur du brasier ardant de la cheminée ne te suffit pas à réchauffer ton âme. Tu lèves les yeux vers ta mère, et lui demande enfin pourquoi tu n’as pas le droit d’apprendre à t’occuper de la boutique, comme ton frère. Avant même que ne se décèlent ses lèvres closes, tu as déjà compris la réponse. Tu es une fille, les arts obscurs sont affaire d’homme.


Tigre Blanc, An 11 Premier septembre, première rentrée pour toi. Les temps sont troublés, ta mère t’a passé autour du coup un pendentif de protection en t’embrassant sur le sommet du crâne. Sous l’oeil imperturbable de ton père, le regard envieux de ton frère, et la prunelle angoissée de ta mère, tu montes dans le train qui t’emmènera à Poudlard. Rite initiatique que tout jeune sorcier a connu… presque tous. Tu t’installes dans le train, angoissée, trouve un wagon partiellement libre, y reconnaît la blondeur et les grands yeux bleus de l’occupante. « Hilde Ollivander, c’est ça ? Je suis Veredis Beurk. » La naissance d’une trop courte amitié.

Dragon Vert, An 12 L’amie est à tes côtés alors que file votre première année scolaire. Cravate rouge, cravate verte. Tu es à Serpentard. Assise en tailleurs dans le parc de Poudlard, tu observes la nature reprendre ses droits après les derniers lambeaux nivéaux. Les bourgerons sortent de terre, les feuilles éclosent timidement dans l’air glacial. Tu as entortillé ton petit doigt autour de celui d’Hilde. « J’ai lu qu’en Corée, toute promesse faite de cette manière est censée ne pas pouvoir être rompue. C’est une superstition Moldue, naturellement. Mais ça vaut le coup de tente : moi, Veredis Solveig Edda Beurk, je promets de toujours être à tes côtés. » Pour le meilleur et pour le pire. Au loin, la noire silhouette de Severus Rogue observe cet instant d’insouciance, les boyaux tordus par l’angoisse. L’heure approche.

Oiseau Rouge, An 12 Baguette levée, un dernier salut pour le Directeur de Poudlard. Dumbledore est mort, le chaos rôde. Petite main droite serrée dans la paume gauche d’Hilde. Tu t’inquiète, tu sens que tout a basculé. Le directeur de ta maison est le grand absent de la cérémonie. Tu t’inquiètes, t’interroges. C’est donc aussi simple que ça ? Severus Rogue était un Mangemort depuis tout ce temps ? Tu l’as entendu dire, une suggestion à peine, par ton père.

Tigre Blanc, An 12 Tu es revenue à Poudlard pour ta deuxième année contre l’avis de ta mère. Mais elle n’a pas eu voix au chapitre. A peine t’es-tu installée dans la grande salle que tu as vu l’ancien professeur de défense contre les forces du mal, austère visage, dos droit, siéger à la place de son prédécesseur. Jamais Poudlard ne t’avait paru si sombre et étouffant. Les chandelles accrochées à la voûte ne semblaient plus être capables d’irradier suffisamment pour repousser les inquiétantes noirceurs amenées au sein de l’école par son nouveau directeur. Alecto et Amycus Carrow se tiennent derrière Severus Rogue là, bien trop proches de toi. Tu les connais, ton père les connais. Tu quittes ce pauvre spectacle des yeux pour chercher, dans l’assemblée, Hilde. Livide, elle se tient le bras en tremblant au milieu des Gryffondor. Tu sais que son grand-père est aux mains du Seigneur des Ténèbres, et tu te maudis de ne rien pouvoir faire pour elle.

Tortue Noire, An 12 Baguette à la main, tu entends à peine les ordres de Carrow. Est-ce la sœur ou le frère qui t’ordonne de torturer ? Ta paume refermée sur l’outil tremble. Es-tu prête à faire de cet allié magique une arme ? Es-tu prête à transformer ce qui construit ta magie en un objet de destruction ? Bras tendu devant toi, tu observes l’être suppliant. Un enfant. Comme toi. La clarté d’un œil, l’encolure d’un Gryffondor. ça pourrait être Hilde. Ça n’est pas elle. Ta voix te paraît lointaine et sourde, comme captée à travers un voile « Diffindo ». Une plaie béante lacère le tissu de l’uniforme et attaque les chairs. Le carmin ruisselant t’hypnotise. Tu ouvres la bouche à nouveau. Diffindo.

Dragon Vert, An 13 Tu t’es détachée de tout. Froide, tu observes autour de toi les marmots, envisageant leurs jugulaire plutôt que leur regard. La lente et morne habitude d’être bourreau avec une précision redoutable. Nul doute que tu ferais même peur à ton frère cadet ou à ta mère. Heureusement, il n’est pas encore élève à Poudlard, et ce que ta mère ignore…  

Oiseau Rouge, An 13 Où ? La Guerre finie, on te pose la question : où veux-tu aller passer l’année à venir ? Tu vois dans l’œil de ton père la réponse qu’il attend ; tu vois dans celui de ta mère qu’elle redoute cette même réponse. Une inspiration, la première chose qui te passe par la tête : « J’aimerais aller au Japon. » Le silence se fait, la porte claque. Ta mère passe ses bras autour de tes épaules, soulagée. Tout plutôt que Durmstrang. Tu sens que tu aurais pu mal tourner, si ce n’est pas déjà le cas…

Dragon Vert, An 14 Robe rose sur les épaules, tu lèves les yeux vers la floraison des cerisiers. A côté de toi, deux étudiantes japonaises et chinoises, un peu plus âgées, avec lesquelles tu t’es liée d’amitié. Tu es le petit oisillon perdu qu’on a pris sous son aile dès le premier jour. Lorsque tu as passé pour la première fois l’uniforme de l’école, sa teinte à viré au blanc sous l’oeil effaré des professeurs et élèves. On t’a convoquée, menacée de renvoi. En tremblant, dans un japonais délétaire, tu as commencé à raconter ce qu’avait été Poudlard pendant une année sous la houlette du Mage noire, et la raison de ta présence ici. Tu as laissé pantois un directeur aux lèvres princées. Le vague de son regard a bien entendu trahit tout ce qu’il pensait de ton histoire… Et il t’a laissée demeurer. De jour en jour, environnée de tant de beauté, de tant de bienveillance, ton uniforme a repris sa teinte originelle pour devenir aussi rose que le coeur des fleurs. Tu es sortie d’affaire, pense-t-on. Tu es rentrée dans le moule. Toi aussi, tu t’es prise à le croire et à l’écrire à Hilde par-delà les océans.

Oiseau Rouge, An 14 C’est la première fois que tu entends tes parents se disputer, la première fois que tu vois ta mère pointer sa baguette magique vers le vieux Caractarus Beurk qui t’a donné la vie. La première fois qu’elle menace. Ton père veut que tu retournes à Poudlard sous la houlette de Severus Rogue, qui, il l’espère, saura t’ôter toutes cette philosophie orientale de la tête. Ta mère veut que tu retournes à Mahoutokoro qui, trouve-t-elle, te fait beaucoup de bien. Tu songes à la lettre de Hilde qui restera encore une année en France. Tu argues que tu reviendras à Poudlard pour les BUSEs en haussant les épaules.

Tigre Blanc, An 14 Nouvelle rentrée sur les terres japonaises. Tu songes avec amertume que c’est ta dernière et qu’il te faudra, ici, savourer chaque seconde sur tes terres d’adoption. Lorsque tu lèves les yeux vers les frondaisons rougies par l’Automne, tu sais que retourner à Poudlard aurait été une erreur et le sera dès l’année suivante. Tu as appris là à vivre au rythme des saisons, tu as pris conscience du temps qui passe, des heures qui filent. Tu as mis à profit ton sens de l’observation et t’est améliorée dans les relations humaines. Un petit Caméléon devenu grand… Mais toujours terriblement maladroit. Pour mieux celer tes ombres, tu fais brûler la lumière. Vive, joyeuse, toujours prête à la plaisanterie, toujours prête à aider son prochain, polie avec les professeurs, grande sœur avec les enfants. Seuls ces murs tiennent à distance les sombres souvenirs du plaisir pris à torturer autrui.

Dragon Vert, An 15 Ta mère, arrivée par voie de portoloin le matin même. Le directeur de l’école Japonaise a tenu à la convoquer et discute, désormais, avec elle de ton cas. Tu as les mains crispées sur ton uniforme alors que tu es agenouillée, tête baissée, de l’autre côté de la porte, attendant qu’une décision soit prise. A quel propos ? Tu n’en sais rien. Tu n’as pas demandé, on t’a appris que toutes les informations venaient à qui savait attendre. La cloison coulisse en douceur, le directeur est venu te chercher. Tu lui emboîtes le pas, tu t’installe à côté de ta mère. « Ma chérie, nous pensons qu’il serait mieux que tu passes une année de plus ici et que tu ne reviennes pas à la maison de l’été. Tu as l’air de t’épanouir, le directeur pense que ça te ferait du bien de rester loin de Londres encore quelques temps. » Ton coeur gonfle dans ta poitrine. Tu n’arrives pas à croire à ta chance.

Oiseau Rouge, An 16 En guise de cadeau d’adieu, tu es revenue avec l’uniforme de l’école Mahoutokoro. Un unifome qui grandi au rythme de celui qui le porte et se pare de blanc s’il tombe dans la magie noire. Sa teinte rose est ton guide, ton indicateur, ta bouée de sauvetage. Tu as caché soigneusement l’étoffe dans tes affaires, de peur que ton père ne t’en prive. Mais il est trop heureux de te voir revenir à Poudlard, enfin, même si tes petites frasques japonaises t’ont fait perdre une année d’étude sur tes petits camarades... Qu’espère-t-il à t’avoir ainsi à portée de main ? Tu supposes que des mangemorts auront raconté tes exploits à tes parents, et que c’est là la raison de l’oeil sombre de ta mère. Sans un mot, tu lui as pris la main, la veille de la rentrée, serrant ses doigts autant que t’étouffe la boule d’angoisse dans la gorge. Un moment d’éternel avant la chute.

Tigre Blanc, An 16 Ton uniforme de Serpentard, rehaussé d’un badge de préfète obtenu Dieu seul sait comment, t’es devenu peu confortable. S’il est précisément à la bonne taille, tu sens tes mouvements gênés par l’étoffe et tu regrettes le confort du kimono de Mahoutokoro. Dans ta malle, la toile rose dort sereinement. Tu te remémores sans peine la discussion qui a préludé à ton retour. Severus Rogue assis autour d'une table avec ton père, l'enjoignant à accepter que tu repasses ta cinquième année. Cela sera plus commode, dit-il, pour t'adapter à ton retour sur le sol anglais. Ton père peste, ta mère accepte. Les regards se tournent vers toi. Tu te souviens d'une lettre d'Hilde : elle a pris une année de pause, elle vient à peine d'achever sa quatrième année à Beauxbâtons. Tu opines : tu ne rêves que de retrouver ton amie et passer tes BUSEs avec elle. Tu as la surprise, lors du brieffing des préfets, de retrouver Hilde, elle aussi promue à ce rang, et elle aussi une année en retard… Tu sais qu’elle a eu du mal à se remettre de la guerre et qu’elle a perdu une année en convalescence… Tu l’observes avec intérêt, ce dernier reliquat de ta promotion d’origine. Jamais tu n’aurais cru qu’elle reviendrait à Poudlard. Jamais elle ne te l’a laissé entendre dans ses lettres. Jamais elle ne t’a parlé de son retour au Royaume Uni. Tu te souviens d’elle comme d’une jolie fille, vive et joyeuse alors que tu étais plus timide… Malgré votre correspondance assidue, tu n’étais pas préparée à l’inversion des rôles et à voir sur son joli minois une telle pâleur. Le sourire avenant se peint désormais sur ton visage plutôt que sur le sien. Et tu n’as qu’une envie : la prendre dans tes bras et l’embrasser. Tu te contentes d’une accolade courtoise et d’une mine lumineuse.

Tortue Noire, An 16 Assise en tailleurs dans la neige sous un grand pin, tu laisses le calme t’envahir. Mains jointes, dos droit, tu tentes de faire abstraction de la cacophonie de souvenirs qui t’assaille au détour de chaque couloir. Revenir à Poudlard était une erreur, tu l’entrevois maintenant. Que te reste-t-il à faire, sinon déclarer forfait et repartir sur les terres maîtresses de ta sérénité ? Le claquement lointain d’un pas cesse. Severus Rogue t’observe, préoccupé. Il en sait plus que tu ne le crois, ta mère a pris soin de lui toucher un mot de ses inquiétudes.

Oiseau Rouge, An 17 Tu sors de tes ultimes épreuves de BUSEs, lessivée par tant d’efforts et de travaux. Si tu n’as jamais eu de mal à retenir tout ce que tu entendais ou lisait, te confronter pour la première fois à un examen de cette ampleur est très différent de ce que tu escomptais. Tu n’as pas réussi à juguler ton stress correctement ce qui n’a pas été sans conséquence. Sur ton bras, les vestiges d’un affrontement. Dans la forêt interdite, le corps inerte d’une jeune Acromentule carbonisée. Et sa meute crie vengeance pour cette mort pleine de souffrance. L’oeil noir de Severus Rogue te suit. La brûlure sur ta nuque est désagréable.

Tigre Blanc, An 17 Sixième année. Tu as reconstitué ton masque à grande peine pendant l’été. Ton frère étudie à Poudlard, tes parents se murent dans un silence obstiné à peine troublé par les félicitations de rigueur pour tes excellents résultats. Tu tiens le monstre à distance en étudiant d’arrache-pied. Tu lis tout ce qui te passe sous le nez, journal et gazettes comprises. Tu commences à t’intéresser aux singulières mesures prises par le Ministère. Cet Harry Potter, Ministère en couche-culotte, que tu as vu de loin lorsque tu étais en première année, semble avoir des idées plutôt prometteuses. Tu claques la langue d’assentiment à la lecture des édits et des décrets. Il semble vouloir faire du Monde Magique un endroit meilleur débarrasser de la magie noire. Lui, peut-être, pourra-t-il tenir à distance les démons de ton âme ?

Dragon Vert, An 18 Tu attends cette convocation autant que tu la redoutes. Le moment où le masque tombera. Le moment où Directeur de l’établissement comme Directeur de maison verront clair dans ton jeu. Tu mélanges savamment les cartes de ta main en surveillant la table des professeurs. Hilde et toi vous êtes installées à la table des Gryffondor pour une petite bataille explosive. Bénie soit cette nouvelle coutume de s’asseoir où l’on veut le Dimanche, cela te permet de retrouver la troublante fille Ollivander.

Tigre Blanc, An 18 A l’aube d’une nouvelle et dernière année à Poudlard. L’écusson de préfète en chef brille sur ta poitrine, son jumeau sur celle d’un garçon. Hildegarde t’attend au pied du Poudlard Express, angoissée comme toujours. Tu lui tends la main, elle la prend. A deux, vous voici prêtes à affronter la tourmente et vos démons respectifs. Après tout, vous vous l’êtes promis. Chacune tient à distance la noirceur de l’autre

Dragon vert (printemps) – Oiseau rouge (été) – Tigre blanc (automne) – Tortue noire (hiver)



  FT. Daria/Dasha Sidorchuck ; Pseudonyme Faucon ; Âge 22 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? Severus et Harry  :toto:  ; Un petit mot à ajouter ? Je suis très contente de venir jouer ici  :smi44:  ; Ta fréquence de connexion tous les jours sauf cataclysme nucléaire ou invasion de zombies.

 


RépartitionSous le Choixpeau
Chut… Ferme les yeux, jeune étudiant de Poudlard, et laisse-toi porter par l’instant. C’est le moment de répondre en toute franchise. Peut-être serez vous exaucé par le choixpeau, peut-être pas. Qui sait ?

Si vous étiez un animal Un aigle royal.
Si vous étiez une essence d’arbre Un rosier.
Si vous étiez un paysage les profondeurs de la mer.
Si vous étiez une qualité l'espérance.
Si vous étiez un défaut la rigidité.
Si vous étiez une saison l'automne.
Si vous étiez une pierre précieuse le rubis.
Si vous étiez un livre Mille herbes et champignons. Un must have.
Si vous étiez une boisson du chocolat chaud.
Si vous étiez une matière scolaire à Poudlard la botanique.
Si vous étiez un sentiment l'allégresse.
Si vous étiez un moment de la journée le zénith.
Si vous étiez un élément naturel les flammes.
Si vous étiez un lieu le Sahara.
Si vous étiez une maison de Poudlard Serpentard.


Curriculum VitaeVos cours
Année d'étude : 7e année
distinctions éventuelles à poudlard : préfète en chef, club de potions, club d'échecs.
Cours suivis : Alchimie, Arts Obscurs, Potions, Botanique, Sortilèges, Métamorphose, Défense contre les forces du Mal.
Résultats aux BUSE : si déjà passées (pour les élèves de 6e et 7e année)
- Sortilèges – O
- Métamorphose – O
- Potions – O
- Botanique – O
- Défense contre les Forces du Mal – O
- Sciences Moldues – E
- Histoire de la magie – E
- Astronomie – O
- Divination – P
- Etude des Runes et des Oghams – A

Hieronymus P. Vasiliev

Messages : 92
avatar
mj
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 22:52
Cette nouvelle mouture de Solveig a l'air terrible I love you Bienvenue avec ce personnage qui semble vraiment prometteur. Ton nouveau style littéraire est aussi bien cool. J'aime beaucoup.

Et comment ça un Piètre en Divination ? Pauvre Trelawney !

Drago Malefoy

Messages : 395
avatar
modératrice
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 7:53
Ce petit bourgeon de printemps.
Je vénère le prénom (tiens tiens, il me rappelle un autre :smi10: )
Une étudiante qui risque de poser bâtons dans les cours des professeurs. Virgile est fort heureuse de ne point enseigner Neutral
Concernant la bouille, elle est sublime. Dasha, ce tourbillon de rousseur. Je suis amour de cette trogne :leuv:
Citation :
Beurk. Ton nom ressemble à une mauvaise plaisanterie...
Je me suis fendue de rire, j'avoue :smi68:
Tes mots sont toujours un régal :smi51:

Pavel D. Monroe

Messages : 386
avatar
Administratrice & mj
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 9:48
Comme les collègues, j'ai hâte de voir ce que tu feras de cette nouvelle mouture du personnage <3

Elle m'a l'air fort prometteuse, la choupette ! (Et puis Dasha, quoi !)

SWEETNESS & MURDER

Hieronymus P. Vasiliev

Messages : 92
avatar
mj
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 20:26
Salut par ici, Veredis !

Je reviens vers toi pour une micro-remarque avant validation : ta fiche est très bien, superbement écrite, il y a juste un point qui me chiffonne. Veredis a passé un an supplémentaire à l'étranger qui a décalé sa scolarité. Severus Rogue aurait sans doute pu la faire passer ses BUSE sans l'obliger à repiquer une année supplémentaire. Peut-être juste justifier ça.

A part ça, c'est nickel ! Courage, la validation est proche !

Veredis S. Beurk

Messages : 190
avatar
modératrice & mj
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep - 11:50
Hey !

C'est ajouté : Tigre blanc 16, passage en italique !

Sorcellerie

Messages : 149
avatar
grand maître
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep - 16:41
Bravo, ta fiche est validéechez les [GROUPE]
Félicitations ! Ta fiche a satisfait le staff exigeant et pointilleux que nous sommes ! Tu es désormais ajouté à ton groupe et libre d'aller et venir sur tout le forum !

C'est parfait ! Bienvenue sur le forum Veredis ! Cette fiche était vraiment chouette à lire, et ton personnage plus que prometteur. Elle va déménager à Poudlard cette petite ! Pour te souhaiter la bienvenue, on t'offre tes livres scolaires de septième année (petite veinarde), et ton uniforme scolaire de Mahoutokoro dont la couleur varie selon tes pratiques magiques en plus de grandir en même temps que ton personnage !

A présent, tu peux régler encore quelques menus détails administratifs. Songe à bien remplir ton profil, c'est important ! N'hésite pas à jeter un oeil au Bottin des avatars pour vérifier que ta bouille est recensée, au Registre des métiers (si tu es dans la vie active) ou au Registre de Poudlard (si tu es étudiant) pour être certain que tes métiers, maisons de Poudlard, clubs et autres distinctions ont été bien enregistrées. Si ton personnage a une particularité, vérifie qu'elle a bien été enregistrée ici. Il manque une information quelque part ? Hurle-le nous ici !

Ensuite, tu pourras librement ouvrir ta fiche de liens pour que chacun puisse te demander un rp ou un lien, et bien entendu... jouer et t'amuser !

A très vite en RP

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum