Don't look with your eyes, they'll deceive you - Luna
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: Fiches présentation

Invité

Invité
Mar 18 Sep - 15:23
Luna LovegoodCoeur d'Occamy
Nom Lovegood, famille d’excentriques, de fous, d’inclassables, vivant dans un monde qu’eux seuls peuvent comprendre ; Prénoms Luna, en honneur à celle qui guide dans les ténèbres nocturnes, compagne de bien de mystères et intouchable dans le firmament ; Âge Vingt-trois ans à fouler cette étrange terre ; Date de naissance 13 février 1981, une nuit où la lune ne se montra pas pour laisser son homonyme terrestre briller dans un monde plongé dans le chaos ; Lieu de naissance Au sein de la maison familiale, près d’Ottery St Catchpole dans le Devon ; Signe astrologique Verseau, signe aérien et paradoxal, écho de la personnalité bien particulière de la jeune femme ; Nationalité Anglaise ; Statut Civil La solitude reste sa compagne, la perle rare n'est pas encore apparue sur sa route ; Préférences sexuelles Sujet ayant peu de place dans la tête de la demoiselle...l'hétérosexualité semble correspondre à ses désirs mais les portes restent ouvertes ; Statut du sang Sang mêlé si on se fit aux arbres généalogiques quelque peu originaux de la famille mais les Lovegood évoluent depuis bien longtemps dans le monde magique  ; Tradition Ordre d'Hermès ; Baguette Composants peu réputés, baguette vue comme faiblarde par certains et pourtant détentrice d'un pouvoir indéniable dans les mains de la blonde. Une branche de mélèze détaillée délicatement de nervures, un crin de licorne tapi dans son coeur, elle mesure trente centimètres et reflète la souplesse de sa détentrice ; Patronus Lièvre, animal de l'enfance, nostalgie d'une époque plus douce, moins sage  ; Dons Aucun ; Pouvoirs Aucun ; Particularités Voir le monde à travers des prismes que nul autre ne possède Activité Professionnelle, études, métier, autre Naturaliste, passion qui la domine depuis qu'elle sait marcher et récemment gérante du journal de son père, le Chicaneur. La ligne éditoriale n'a pas vraiment changé.

caractère
Caractère Unique Loufoca la nommait-on. La nomme-t-on encore dans certaines conversations. Son style inimitable à base de radins, bouchons de liège et autres récupérations originales, ses théories et ses créatures complètement inconnues, son air rêveur perpétuel ont dépeinte une image de fille bien trop originale pour son bien. L’école est un terrain bien cruel pour un enfant hors des sentiers battus comme elle et une forme d’assagissement a découlé des dérisions répétées. Sans compter la noirceur de la guerre, affamée morbide de l’insouciance des enfants-soldats qu’ils ont été obligés de devenir. Mais assagie ne veut pas dire transformée: son ouverture d’esprit légendaire est toujours là, ainsi que son amour de l’étrange et des créatures dont ses yeux semblent les seuls capables de détecter leur présence. Fantasque, déconnectée quelque peu de la réalité, remplie de récits insensés de ses nombreux voyages à travers le globe, elle fascine autant qu’elle dérange et tout le monde s’accorde sur un même point: il n’y a pas deux comme elle.  

Tenace Son apparence fluette, sa placidité, sa tendance à éviter tout conflit, elle semble aussi fragile que du cristal. Pourtant elle a tenu tête aux Carrow lors de cette année noire qu’a été sa sixième année, elle n’a pas défailli lors de son emprisonnement dans les caves des Malfoy, elle s’est battu corps et âme lors de la bataille de Poudlard. Résistante comme le roseau, l’adversité n’a jamais eu d’emprise sur elle et baisser les bras n’a jamais fait partie de ses projets. Fidèle à elle-même, à ce qu’elle croit, à ceux auxquels elle tient, elle persiste dans la voie qu’elle a fait sienne, déterminée à s’épanouir selon ses termes, peu importe ce que le courant stipule, ce que la foule estime correct. Solitaire oiseau, elle virevolte malgré des vents parfois contraires, obstinée à suivre un parcours tracé uniquement de ses doigts fins.  

Intelligente Personne ne peut prétendre comprendre comment fonctionne la jungle éthérée qu’est la tête de Luna. Ses chemins de réflexion sont complètement mystiques pour le commun des mortels et ses théories farfelues la placent automatiquement dans la case des timbrés. Pourtant il ne faut pas sous-estimer la petite blonde. Habile de sa baguette, extrêmement à l’aise avec sa magie et en osmose avec la nature bien souvent mortelle du monde sorcier, l’ancienne Serdaigle n’a pas volé sa place et possède une connaissance impressionnante bien qu’hétéroclite. Sa façon de penser est bien distincte du reste du monde mais les résultats sont là et mal avisés seraient ceux qui la prendraient pour une pauvre délurée: peu de personnes arrivent à berner véritablement la jeune Lovegood.

Secrète Il faut du temps pour connaître convenablement la jeune femme et même lorsqu’on fait parti de son cercle d’amis elle tait bien nombre de choses. Préférant donner du réconfort plutôt que d’en recevoir, elle garde en elle bien nombre d’expériences désagréables et ne fait que les mentionner à demi-mot si la situation l’exige. Réflexe involontaire d’enfant solitaire, ses joies prennent le devant la scène, reléguant aux coulisses les scènes les plus sombres de son existence. Cicatrisation intérieure, la réflexion fait office de guérisseuse, la philosophie de conseillère, le recueillement de sanctuaire lors des moments difficiles.

Perspicace Au détour d’une phrase, elle semble mettre les mots sur certaines vérités qu’on préférerait garder au placard. Jamais dans la méchanceté, elle ne fait qu’énoncer un fait, au grand dam de certains. Sa présence silencieuse, en combinaison à sa tendance à évoluer en arrière-plan, camoufle son grand intérêt pour ce qui l’entoure et elle remarque bien plus que ce qui est majoritairement souhaitable. Ses yeux semblent lire en vous tel un volume d’une vaste encyclopédie dont elle seule connaît l’accès et c’est peut-être ce talent qui fait véritablement fuir ses pairs plus que ses histoires sur les Ronflaks cornus.

Innocente Son âme vacille entre la sagesse des anciens et la candeur des enfants. Son regard semble attrapé dans le premier degré et le sarcasme glisse sur elle tel l’eau sur le plumage d’un canard. Attitude enfantine où les règles de bienséance ne sont pas appliquées car inconnues au bataillon, franchise désarmante, Luna commente ce qu’elle voit sans retenue: les accidents deviennent des actes délibérés (un certain Ministre se souviendra d’un épisode avec ses sourcils) et inversement, tout devient une source d’émerveillement, l’enthousiasme l’habite dès qu’on lui propose une activité. Ses commentaires de Quidditch restent à ce jour les plus drôles et les plus rocambolesques qu’on ait jamais entendu sur le terrain de Poudlard.

Sereine Loin sur son orbite, elle voit défiler son monde d’un regard placide. Lune terrestre, elle observe, encore et encore, elle tente de comprendre ce qui l’entoure et accepte avec une grâce quelque peu déconcertante ce que la vie dépose sur sa route. Émotionnellement stable dans son apparente folie, sa voix n’embrasse jamais les hauteurs ardentes de la colère, ses yeux sont toujours un lac calme et paisible, toujours une réponse pour ceux qui s’interrogent sur son calme olympien. On s’est amusé à cacher ses affaires en permanence à l’école? Cela lui a permis de rencontrer d’intéressants fantômes. La Dame Grise est absolument adorable. On l’évite à cause de son excentricité? La vérité est toujours un lourd fardeau à porter et elle ne peut en vouloir à ceux ayant choisi de couvrir leurs yeux de paillettes dorées et rassurantes. Ils sont souvent victimes de Joncheruines qui plus est.  


histoire


Twinkle little star
Les billes lumineuses remplissent l’océan noir qui flotte au-dessus de sa tête. Elle veut les attraper, les garder près d’elle pour illuminer sa chambre les soirs d’orage. Quitter même le sol l’espace d’un instant pour nager avec elles telle la loutre que son père lui a montré l’autre jour. Regard languissant, elle ne quitte les yeux du spectacle lumineux que pour apercevoir sa mère dans l’embrasure de la porte.
« Maman, je veux devenir une étoile. Tu crois que tu peux m’envoyer là-haut pour la nuit? »
Yeux semblables se rencontrent et un doux sourire illumine le visage de ce double si différent. Doucement, comme seule elle sait le faire, elle prend place à côté de la petite fille et observe à son tour le firmament étalé à perte de vue à travers la campagne.
« Tu es déjà un astre, ma chérie. On ne peut pas être une étoile et une lune à la fois tu ne penses pas? »
« Mais elles nagent dans le ciel! Moi aussi je veux voyager avec elles, elles doivent voir tellement de choses! Je suis sûre qu’avec elles je peux trouver un Ronflak cornu pour papa. »
Un rire mélodieux s’échappe des lèvres nacrées, une main caresse doucement la chevelure de la voyageuse frustrée.
« Les étoiles ne font que regarder de loin sans jamais s’arrêter. Elles ne voient qu’une image fugace d’une myriade de mondes. Elles ne connaissent au final que peu de choses. Toi en revanche, tu peux peindre un véritable tableau avec tout ce qui se trouve sur cette planète. Tu n’as pas besoin d’aller si loin pour voir des choses merveilleuses, tu auras même le temps de les chercher à ta guise si elles sont dissimulées. Et tu ne voudrais pas nous laisser seuls ton père et moi, non? »
Moue songeuse. Elle ne veut pas quitter ses parents. Ce sont les parents les plus merveilleux du monde et elle n’a pas non plus envie de ne pas pouvoir s’arrêter une fois partie. Son regard glisse alors sur l’autre source lumineuse.
« Et la lune? Tu peux me faire devenir une lune maman? »
« Tu es déjà une lune, mon vivet doré. »
Rire enfantin remplit la pièce. Satisfaite et ses ardeurs de plongeuse nocturnes calmées, elle se laisse guider sous les couvertures. Paupières lourdes, elle est sur le point de fermer les yeux quand une petite bille lumineuse se pose sur son nez. Tel un ressort, elle se dresse en sursaut, frottant ses yeux devant le doux spectacle qui a pris place au-dessus de son lit. Des minuscules lumières dansantes virevoltent doucement, suivant un rythme qu’elles seules peuvent entendre.
Son regard croise celui amusé de sa mère, baguette en main et prête à partir.
« Pour ce soir, laissons-les nager au-dessus de toi. Bonne nuit ma lune et essaie de dormir un minimum. »
Le rire cristallin de la fillette accompagne Pandora tout le long des escaliers.

Curious little creatures

Parfois, les humains sont bien plus curieux que toutes les autres créatures réunies. Ce sont des sceptiques prêts à croire la première chose dite dans le journal. Refusant de croire à l’existence de la moindre créature tant que leurs yeux ne se sont posés dessus mais admiratifs des prouesses du Professeur Lockhart. Ou plutôt ex-professeur, une rencontre malheureuse avec une larve d’Aquavirius a mis fin à sa carrière l’année dernière . Leur attitude n’est pourtant pas si rare que cela selon son père. La fermeture d’esprit et les paradoxes sont monnaie courante chez la plupart des gens. Elle est bien contente que son père lui ait appris à ouvrir les yeux sur le monde.
Par contre il aurait pu lui avertir que les Nargoles regagnaient en maître dans le dortoir des Serdaigles. Enfin, peut-être trouvera-t-elle de nouvelles méthodes pour les tenir au loin.
Au début, elle ne voyait pas l’origine du le problème. La racine du refus, l’obstination à ne croire que certaines choses. Puis la réponse lui est finalement parvenue sous une forme inattendue. Comme apparaissent souvent les bonnes réponses.
Les Sombrals.
Créatures craintes par beaucoup, diabolisées par ce qu’elles représentent. La mort n’est pourtant pas quelque chose à craindre, la vie n’aurait pas le même goût sans elle. Et pourtant. Peu de personnes apprécient ces équidés atypiques et c’est cette peur qui lui permis de comprendre le fond du problème.
Ils ont peur car ils ne voient qu’avec leurs yeux.
Drôle d’idée. Les yeux sont trompeurs, ils ne voient que des choses évidentes. C’est d’ailleurs là l’astuce. Dans le cas des Sombrals, les yeux ont accès à un monde auquel ils ne sont pas habitués. Catapultés hors du confort habituels, les gens paniquent, stigmatisent, regardent dans une autre direction. C’est bien regrettable, ce sont des créatures adorables qui ne sont pas dangereuses. pas comme d’autres qui usent du manteau d’invisibilité pour attaquer, nuire aux sorciers sans le moindre scrupule.
Tiens, c’est inédit: un Nargole qui leurre un rat à travers le couloir. Elle ferait bien de noter cette nouvelle information pour son père.

So this is friendship

Amis. Voilà un mot qu’elle n’a jusqu’ici pas prononcé. Les autres ne veulent pas être amis avec la Serdaigle aux grands yeux, théories aux lèvres et pas éthérés. Pas que ses journées soient vides. Les fantômes et tableaux ont des histoires fascinantes à raconter, la Forêt couve des animaux adorables, les couloirs cachent toujours une surprise.
Cela n’intéresse souvent pas grand monde.
Eux non plus. Ils la regardent souvent comme les autres, interloqués par ses explications pourtant évidentes aux initiés. Elle ne leur tient pas rigueur, loin de là. Elle nage dans cet univers depuis son enfance, c’est normal qu’elle puisse voir ce qui se cachent sous leur nez. Mais ils la laissent parler. Ils ne la fuient pas en l’apercevant, ils n’appellent pas les Nargoles pour lui prendre ses chaussures. Ils l’invitent même à leur cours secret, s’intéressent au journal de son père.
Ainsi, lorsque les choses dérapent, qu’ils se font attraper par une autorité remarquablement obtuse, qu’ils s’enfuient à la recherche d’Harry et Hermione, elle ne refuse pas de les suivre dans leur escapade. Elle ne peut les laisser aller au Ministère seuls. Les pauvres ne connaissent rien des dangers qui guettent, des armes et créatures du Ministre, des complots qui se trament dans ses couloirs. Non, elle les suit. Peu importe son âge, peu importe les risques, elle ne peut les laisser se débrouiller.
Ce sont ses amis maintenant.  

What is right

« Je ne suis pas convaincu. Pas du tout. »
Des pas arpentent sans cesse la pièce. Va et vient frénétique, saccadé, illustration de la tourmente interne.
« Mes amis sont là-bas. Je ne peux pas les laisser. »
Voix déterminée, limpide, chirurgicale dans l’énonciation du fait. Une main douce se pose sur l’épaule de son père, l’arrêtant dans sa course sans fin. Ils le savent tous les deux, leurs routes les dirigent dans des lieux différents mais l’envie de freiner ce destin semble s’emparer de l’homme.
« Poudlard m’appelle, je le sens. Comme tu sens que tu dois continuer le Chicaneur. »
Regard trouble. Les tenailles de l’appréhension semblent plus fortes que les résolutions de hier. Pourtant le choix n’est qu’illusoire. Elle doit se rendre à l’école, autrement tout est perdu pour eux. La cavale ne sied pas à des lumières tels que les Lovegood.
« Mon tournesol, tu vas flétrir dans les ténèbres. Fui pendant qu’il en est encore temps. »
Un sourire triste se dessine. Des vieilles blessures semblent ressurgir, une peur primaire tapie au fond de son coeur. Une douleur qui n’est jamais partie. Cela ne change rien cependant. Les dés sont jetés depuis deux ans, elle sait où est sa place.
« Je suis une lune. Une lune ne peut disparaître dans l’obscurité. »
Mots creux aux oreilles paternelles. Elle se blottit contre lui, savourant ce dernier moment de paix éphémère. La guerre gronde dehors et elle ne s’arrêtera pas pour eux. Le monde est au bord du précipice, la balance n’est plus, le moment de l’action approche. La lune doit poursuivre sa route.
Pauvre papa.
Voilà les mots qui résonnent dans sa tête des mois plus tard, quand sa course se verra stoppée par des hommes en noir.

Wounds of war

Le château de cartes s’écroule. Corps décapités, ses composants ne savent que faire. Statut quo au goût de cendre, au goût de mort. Pas le temps de respirer, les conflits persistent, entêtés à poursuivre leur destruction. Son père ne tient plus. Blessé, meurtri, effrayé, il n’est plus qu’une ombre, une coquille vide de ce que fut autrefois un homme exubérant, passionnant, particulier. Elle ne peut le laisser couler, il est tout ce qu’il lui reste dans le fond.
Pause nécessaire, les blessure de l’âme suintent et une enfant n’a pas sa place sur un champ de bataille. Elle ne l’a jamais eu, mais son âme à elle exigeait de se placer entre ces pierres qui l’ont vu grandir. Sa baguette a dansé une danse létale ce soir-là, une danse qu’elle ne souhaite pas revoir.
Magie, si douce et pourtant si mortelle.
Les Lovegood prennent leur sacs, saisissent cette année sabbatique proposé par McGonagall et partent s’isoler dans des terres lointaines, usant de leur vieil mécanisme de naturalistes amateurs pour reconstituer l’âme meurtrie du père. Retrouver le sens des choses, revoir des couleurs chatoyantes, respirer un matin sans odeur mortuaire.
Harry n’est plus. Un de ces rares amis a été englouti par cette marée sombre qui a emporté tant d’âmes avec elle. Elle ne peut le pleurer cependant. Il n’aurait pas voulu cela. Surtout maintenant, où il a enfin obtenu ce souhait formulé dans ce qui semble être une autre vie. Il est avec les siens maintenant. Elle espère qu’il pensera à saluer sa mère si par hasard ils se croisent.

Twist of fate
 
Encore un coup du sort. Une illusion cruelle qui a noircie plus d’un coeur. Dénouement imprévisible. Heureux sans doute pour ceux laissés derrière. Est-elle contente de son sort? Difficile de répondre. Lui qui souhaitait tant voir l’autre côté du voile, si près mais pourtant si loin. Visiblement la vie n’a pas terminé avec lui. Elle est bien sûr heureuse de pouvoir revoir Harry plus vite que prévu. Heureuse qu’il puisse expérimenter une vie plus longue, avec ses joies et ses peines. Heureuse que son âme puisse continuer à grandir. Mais son bonheur à elle n’est pas important. L’important c’est lui. Souhaitait-il revenir? Est-il véritablement parti ou était-il pris au piège autre part?
«Il est allé loin, loin dans une terre qui ne propose pas de chemin de retour. Ton ami est passé bien près de la dernière frontière, s’il ne l’a pas brièvement traversé. Il ne sera plus jamais le même. »
Un froid traverse son coeur en repensant à ses mots. Son père avait le regard particulièrement grave, sa main agrippée au symbole des Reliques, sa voix laissant entrevoir des possibles conséquences. Mais il refuse de dire d’avantage. Comme souvent dès que le thème de la mort rode, il esquive, reste vague, refuse d’accepter son existence en sa présence. Démon qu’il n’ose provoquer de peur de voir sa lune s’éclipser.
Le temps est à la fête mais l’hésitation persiste. Peut-être le voir changera cette contraction de l’âme. Du temps s’est écoulé depuis son retour, le moment lui paraît judicieux. Une lettre quittera sa plume ce soir.    

A circle has no beginning and no end

Les grands concepts de toute société sont souvent forgé à travers des paires. Paires contraires, faces opposées d’une même pièce, composant par leur dualité un tout. Ils donnent un sens au chaos qu’est la vie. Chacun se positionne dans un camp la plupart de temps, déterminé à faire pencher la balance.
Comme si on pouvait faire pencher la balance.
Non, l’harmonie réside dans l’équilibre et elle ne peut soupirer devant la politique agressive du nouveau ministre. Peu étonnant cela dit, ce cher Harry a toujours eu tendance à foncer tête baissée dans ses projets sans vraiment voir au-delà. Les Joncheruines n’ont jamais lâché la tête de ce pauvre garçon. La nouvelle mode est de briser le cercle, transformer le tout en une nouvelle forme qu’eux-mêmes ne voient pas. Changer les choses, bousculer les codes, implanter de nouvelles façons de faire. Louable, elle aime toujours la nouveauté et l’ouverture d’esprit est toujours la bienvenue.
Mais ils ne voient pas l’harmonie. Ils ne perçoivent pas que les choses sont allées bien trop vite, ils font pencher dangereusement la balance et comme toute chose bien faite, une opposition se forme. C’est presque poétique en réalité.
Ils brisent le cercle pour récréer un nouveau cercle.
La touche sublime, celle qui la rend admirative du fonctionnement des forces qui régissent leurs existences? Ils utilisent ce pourquoi elle a prouvé son utilité autrefois. La censure qu’ils ont combattu enfants devient un outil, outil qu’ils voudront bientôt utiliser contre elle. Mais elle se doit de leur rappeler ce qu’ils ont oublié. Les gens oublient tellement de choses. Des choses pourtant essentielles. Elle ne peut pas laisser ses amis devenir l’ancien Ministre avec une nouvelle façade sans agir. On ne laisse pas ses amis s’enfoncer de la sorte.
Oui, ce petit papier sur Harry ira merveilleusement bien à côté de l’article sur le vivet doré. Il a toujours aimé le Quidditch.
 



FT. Elle Fanning ; Pseudonyme Suzie ; Âge 25 ans (I'm old :smi69: ) ; Comment as-tu trouvé le forum ? Via PDR ; Un petit mot à ajouter ? Je ne suis qu'émerveillement face au travail de titan que représente ce forum  :smi53: Mes plus grands respects ô grands créateurs que vous êtes!  :mylord:  ; Ta fréquence de connexion Aussi souvent que possible (les aléas des horaires...) mais plusieurs fois par semaine c'est certain.

Harry J. Potter

Harry J. Potter
Fougueux ministre
hiboux : 327
Mar 18 Sep - 16:50
Bienvenue sur le forum Luna ! Le ministre est par avance désolé de devoir censurer les numéros à venir du Chicaneur si tu décides de publier des articles parlant de lui !

Merci de tenter ce prédéfini que tout le staff affectionne beaucoup. J'ai hâte de lire ta fiche, je ne te le cache pas ! N'hésite pas, si tu as des questions, nous sommes tous là pour ça.

A très vite !

Pavel D. Monroe

Pavel D. Monroe
ADMINISTRATRICE & MJ
hiboux : 785
Mar 18 Sep - 16:50
Maaaaa <3 Une Luna <3 Quel excellent choix de personnage que celui-là, et quel non moins excellent choix de bouille !

Je suis très heureux de t'accueillir sur le forum <3 Bienvenue ! Si tu as des questions, nous sommes là, bien entendu ^^


SWEETNESS & MURDER

Invité

Invité
Mar 18 Sep - 18:16
Lunaaaaaaa !!!

Je suis trop contente qu'il y ait une Luna inscrite :smi40: (avec Elle en plus ce choix est une tuerie :severusnu: )

J'ai hâte de voir ce que réserve ta fiche ! Et je te saute dessus pour un rp dés ta validation :smi56:

Invité

Invité
Mar 18 Sep - 18:38
Nom d'une buse, le meilleure des personnages (après la roussette grincheuse) :smi19:
Ce personnage de feulie :smi67:
En plus, avec l'adorable bouille de Fanning, c'est fourbe, petit bidule :smi63:
Je te souhaite la bienvenue dans la cour des cornichons :smi51:
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler à outrance un membre du staff :smi65:

Regulus Black

Regulus Black
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 667
pictures : Don't look with your eyes, they'll deceive you - Luna Tumblr_pu25h00PqW1xy9vvgo2_500
Mar 18 Sep - 18:39
Bonjour et bienvenue sur le forum

Nous avons plaisir à accueillir le personnage de Luna Lovegood, ainsi que la joueuse qui se cache derrière. Nous avons hâte de lire ta fiche.
Si tu as des questions, le staff (dont je fais partie) sera ravi de te fournir des réponses.

A bientôt en rp

Invité

Invité
Mar 18 Sep - 21:09
Une Luna :smi40: Si ce n'est pas beau ça, et puis quelle tête ! Je ne peux que me joindre aux autres :smi65:

Bon courage pour ta fiche. Le début semble déjà parfaitement prometteur. ~
A bientôt en RP j'espère :smi11:

Invité

Invité
Mer 19 Sep - 13:12
Tant d'amour dans vos messages, merci à tous pour ce chaleureux accueil *distribue de lorgnospectres pour tout le monde* :smi62: :smi63:

Et pour votre information Monsieur le Ministre, la censure ne fait que conforter vos opposants dans leurs positions, pensez-y avant de vous lancer tête baissée :smi62:

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 442
Jeu 20 Sep - 18:27
Bravo, ta fiche est validéechez les [GROUPE]
Félicitations ! Ta fiche a satisfait le staff exigeant et pointilleux que nous sommes ! Tu es désormais ajouté à ton groupe et libre d'aller et venir sur tout le forum !

EDIT IMPREVU: Merdouille j'ai édité le mauvais message  Neutral
(fiche trop parfaite  :smi19:  :smi19:  :smi19:  :smi19: )

A présent, tu peux régler encore quelques menus détails administratifs. Songe à bien remplir ton profil, c'est important ! N'hésite pas à jeter un oeil au Bottin des avatars pour vérifier que ta bouille est recensée, au Registre des métiers (si tu es dans la vie active) ou au Registre de Poudlard (si tu es étudiant) pour être certain que tes métiers, maisons de Poudlard, clubs et autres distinctions ont été bien enregistrées. Si ton personnage a une particularité, vérifie qu'elle a bien été enregistrée ici. Il manque une information quelque part ? Hurle-le nous ici !

Ensuite, tu pourras librement ouvrir ta fiche de liens pour que chacun puisse te demander un rp ou un lien, et bien entendu... jouer et t'amuser !

A très vite en RP  

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum