Tout feu tout flammes
 :: Administration Générale ϟ :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Khan Bohl

Khan Bohl
MEMBRE
hiboux : 12
Ven 1 Nov - 17:05

Aldebert « Khan » Bohl
Corne de Licorne
Nom Bohl ; Prénoms Aldebert à son grand dam. Mais son caractère impétueux sur le champ de bataille l’ont fait surnommer ironiquement « Khan » par ses premiers coéquipiers… manque de chance, le surnom lui a plu ; Âge 50 ans ; Date de naissance 18 août 1954 ; Lieu de naissance Cardiff, d’un père allemand et d’une mère galloise ; Signe astrologique Lion… très ironique quand on sait qu’il a fréquenté la maison Gryffondor à Poudlard dans ses jeunes années ; Nationalité anglais ; Statut Civil marié, un enfant ; Préférences sexuelles hétérosexuel ; Statut du sang né-moldu ; Tradition le seul, le vrai, l’Ordre d’Hermès… en même temps en étant scolarisé à Poudlard, le choix était limité ; Baguette bois de frêne épineux, plume d’oiseau tonnerre et topaze incrustée à la base : il a acheté cette baguette aux Etats Unis lors d’un voyage au cours duquel sa première baguette en bois de frêne et ventricule de coeur de dragon a été détruite. Il faut dire qu’il fallait être sacrément con pour s’approcher aussi près d’un oiseau tonnerre en cours de nidification ; Patronus Oiseau Tonnerre ; Dons un caractère de merde quand il n’a pas ses huit heures de sommeil, ça compte ? ; Pouvoirs duelliste ; Particularités sait se faire respecter des gamins. A perdu l'auriculaire gauche à la bataille de Poudlard. Activité Professionnelle, études, métier, autre ancien chef des brigades magiques, duelliste d’élite des brigades magiques (à temps partiel sur fortes pressions de sa femme… et comme il tient à son mariage…) et professeur de défense contre les forces du mal à Poudlard (1e - 5e années), directeur de la maison Gryffondor.
CARACTÈRE / ANECDOTES
Il y a difficilement plus ombrageux qu’un lion ayant acquis la sagesse des ans pour calmer ses erreurs de jeunesse. « Khan » a été pendant toute son adolescence ce qu’on pourrait qualifier de tête brûlée : toujours à foncer au-devant de l’action, batteur dans l’équipe de Quidditch puis capitaine lors de sa septième année, c’est lui qui a jadis recruté James Potter au cours de sa dernière année. Si Khan était, au cours de son adolescence, du genre à foncer au devant des ennuis et n’a pas rechigné à distribuer son lot de coup de poing à des serpentards un peu trop dédaigneux vis à vis de sa naissance moldue, il n’a également pas hésité à occasionnellement débuter un combat ou deux, au grand désespoir de Minerva McGonnagall sa directrice de maison dont il a sans doute paré la tête de quelques cheveux blancs supplémentaires. Doué en sortilèges, métamorphose et défense contre les forces du mal, il était plus difficile pour lui de tenir le choc en botanique et potions, ce qui explique qu’il ait fini dans les brigades magiques plutôt que chez les aurores dont il a raté quatre fois successives le concours de recrutement. Égalitariste, Khan l’est et l’assume pleinement. Dans sa bouche, l’égalité de droits, de chances, l’égalité sociale même sonne comme une doctrine. Il a eu tant de mal à se forger une place dans le monde de la sorcellerie dont il ne connaissait rien avant ses onze ans qu’il estime qu’il faut impérativement donner toutes les chances aux nés moldus de se faire accepter dans cette société à la génétique mourante. Toutefois, Khan n’est pas de ces fins doctrinaires capables de réfléchir à toutes les implications de leurs convictions. Il a davantage la carrure du bon petit soldat. Les discours l’intéressent moins que les actes, et s’il a un excellent sens pratique, ce n’est pas quelqu’un capable de déceler les manipulations subtiles. La politique ne l’intéresse que tant qu’elle amène des actes concrets. En cela, le gouvernement Potter a toute sa sympathie. Bourru et sec, Khan n’est pas spécialement connu pour ses qualités sociales mais quand on gratte un peu sous ces airs de vieil allemand râleur, on peut trouver quelqu’un d’intègre qui ne supporte pas de voir des enfants malmenés. Même s’il ne se mêle pas d’idées politiques, il ne faudrait pas prendre Khan pour un seul exécutant dénué de cervelle : il connaît bien son métier et sait lutter adroitement contre les « forces du mal ». Son expérience de terrain est indéniable puisqu’il est dans sa trentième année d’exercice, et même s’il a un peu ralenti sur le terrain à la demande de sa femme qui aimerait que son mari « arrête un peu ses conneries pour veiller sur sa famille et éviter de laisser veuve et orphelin derrière », il est encore parfois de la partie pour des missions dangereuses ou lorsqu’il faut une expertise, particulièrement lorsqu’il faut une frappe chirurgicale sur le terrain. Guerrier, c’est ainsi qu’on le voit. Vétéran de la Bataille de Poudlard, mais également de la première guerre des sorciers, Khan a plusieurs cicatrices sur le corps et sa main gauche a été amputée de l’auriculaire par un sortilège ennemi à la bataille. Heureusement que ce n’était pas l’annulaire… il aurait fallu expliquer à sa chère et tendre la perte de son alliance !
CURRICULUM VITAE
NOTES

Enfance et Poudlard
Khan est un pur enfant « né moldu » (ou sang de bourbe, comme diraient les plus conservateurs. Il a vu le jour dans une famille anglo-allemande : sa mère était galloise, son père bavarois expatrié pour les beaux yeux de sa douce. Ses premières années se passent sans heurt malgré un désintérêt féroce pour les légendes locales (ce qui désespérait beaucoup sa mère, auteure moldue) et pas vraiment doué en maths (ce qui navrait son père, ingénieur). Mais Khan aime le sport, il aime bouger, courir, jouer, se dépasser. Et s’il n’y a qu’une seule légende que sa mère a réussi à lui mettre en tête, c’est bien celle de Perceval : protégé par sa mère du monde de la chevalerie qui a tué son mari et ses fils aînés, le petit Perceval finit toutefois par rencontrer son destin en croisant la route d’un chevalier qui l’impressionne beaucoup. A partir de là, il deviendra l’un des plus brillants chevaliers du monde Arthurien, reconnu pour son courage et la largesse de son coeur.

C’est un peu l’histoire de Perceval qui se joue pour le petit Aldabert lorsque l’austère Minerva McGonnagall lui apprend qu’il est un sorcier. Il n’avait jamais fait de vraie magie accidentelle à sa connaissance, c’est donc une surprise totale. Mais en bon chevalier arthurien, il est envoyé à Gryffondor, sans grande surprise, non sans avoir déjà marqué l’esprit de ses petits camarades en envoyant paître dans le train un garçon aux cheveux blonds de la même année que lui… Lucius Malefoy qu’il s’appelait. Sa scolarité se déroule sans grand fait notable : dans ses quatre premières années, Aldabert est bon en sortilèges et en métamorphose, nul en potions et en botanique, passable en défense contre les forces du mal, excellent aux cours de vol. Même s’il ne veut pas travailler dans ce domaine, le cours qu’il préfère est celui de soin aux créatures magiques. Il aime beaucoup les animaux et est fasciné par les oiseaux tonnerre. Il entre dans l’équipe de Quidditch lorsqu’il est en 3e année en tant que batteur, le poste idéal pour lui qui a la bougeotte et un caractère bien trempé. Il se distingue par son goût pour la grande vitesse et sa tendance à la violence sur le terrain et sera plusieurs fois réprimandé au cours de ses matchs de Quidditch. Fidèle à son caractère impétueux, il se bat occasionnellement à Poudlard. Pourquoi balancer un sort quand on peut balancer un coup de poing ? Ce né moldu ne se repose pas uniquement sur la magie, et ça le rend redoutable. Il finit par se calmer un peu lorsque menacé de renvoi par Dumbledore en cinquième année. Il faut dire que casser le nez d’un Lucius Malefoy, ce n’est jamais l’idée du siècle, surtout lorsqu’il peut aller chouiner dans les robes de papa.
Il finira tranquillement ses trois dernières années à Poudlard en se reconcentrant sur ses études, ce qui fera faire de sacrés bonds à ses notes et sera même capitaine de l’équipe de Quidditch. Il côtoie un peu la petite bande des quatre loustics de Gryffondor que sont Potter, Black, Lupin et Pettigrew et s’entend particulièrement bien avec James et Sirius, même s’il les trouve très gamins… Mais il se sent des élans de grand frère avec eux comme avec quasiment tous les petiots de sa maison. Il a plusieurs fois fait les gros yeux au quatuor lorsqu’il les voyait provoquer sans raisons les Serpentards oubliant que c’était vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité vu son propre tempérament. Mais vous savez ce qu’on dit : on voit la paille dans l’oeil du voisin et pas la poutre dans le sien.

Rejoindre les brigades magiques
La montée en puissance de Voldemort pousse Khan à s’engager. Il suit l’entraînement pour devenir aurore mais est recalé au concours en raison de son impulsivité. Comme c’est un bon élément, cependant, les membres du jury lui offrent une place dans les brigades magiques en espérant que l’expérience du terrain calmera le côté « cheval fou » de ce petit jeune. Il entre donc dans les brigades magiques et repasse le concours d’auror en tant que candidat libre. Recalé encore une fois et les deux années qui suivront. Il aura passé quatre fois le concours sans succès, ça lui fait un coup dur au moral, tout de même. Il prend des vacances forcées après son quatrième échec, et surtout après avoir asséné un coup de poing dans un mur à côté de la tête de l’examinateur. Il est mis à pied par Maugrey Fol-Oeil qui l’encourage à aller prendre l’air pendant un mois et revenir avec un peu de plomb dans la cervelle s’il veut conserver son job et ses miches intactes sur le champ de bataille. Il part donc aux USA un mois pour se ressourcer et surtout accomplir son rêve : partir sur la trace des oiseaux-tonnerres qui le fascinent depuis qu’il est tout gamin. Perdu dans le Nevada moldu, à pied, un sac à dos sur les épaules, il affronte le soleil brûlant et les nuits glaciales du désert jusqu’à apercevoir, au loin, une tempête. Il fonce jusqu’au coeur de la tourmente et le voit enfin, majestueux, au dessus du sol. Un peu plus loin, il y en a un deuxième. Il s’approche de celui qui est au sol sans se rendre compte qu’il s’agissait d’une femelle couvant ses œufs. Evidemment, le mâle le foudroie sur place. Il ne doit qu’au réflexe l’ayant fait ériger un protegeo de ne pas mourir ce jour là. Il gagne à cette occasion une cicatrice sur tout le dos témoignant l’endroit où il a été électrisé, manquant d’y laisser sa peau. Sa baguette a absorbé une partie du choc électrique et a brûlé entre ses doigts, il lui faut donc en trouver une nouvelle sur place, et c’est ainsi qu’il se procurera une baguette magique américaine.
Cette rencontre a été si marquante pour lui que son patronus a pris l’apparence de cette créature magique et, même s’il refuse de l’avouer à quiconque, c’est le meilleur souvenir de sa vie… mieux que son mariage, même !

La première guerre des sorciers
A son retour, c’est fini les conneries, il faut dire que la guerre s’intensifie drastiquement. De plus en plus d’enquêtes sont menées au Ministère, des moldus et nés moldus disparaissent, des membres notoires des proches de Dumbledore aussi. Voldemort a commencé à placer des pions au Ministère, tout le monde se soupçonne. On ne sait jamais si son voisin n’est pas dans le camp d’en face, et travailler au Ministère, qui plus est au département de la justice commence à devenir tendu pour un né moldu. Khan a l’impression d’avoir une cible sur le dos en permanence : représentant de la loi et né moldu, il fait une cible de choix dans les missions et dans les attaques. En le tuant, les mangemorts feraient un strike : un né moldu et un gardien de la paix de moins. Un de ses collègues à l’administratif le prend en pitié après une altercation particulièrement rude. Il falsifie son dossier pour le faire passer pour un sang mêlé : « au cas où », lui dit-il. Khan n’est pas très chaud, mais il suppose que toute protection est bonne à prendre en des temps si troublés. Pour le moment, Voldemort n’est pas encore au pouvoir, il peut conserver son emploi malgré les pressions de plus en plus importantes au Ministère, mais il sait que ça ne durera pas : si Voldemort prend le pouvoir, c’en sera fini de lui et de tous les nés moldus travaillant dans ces murs. Puisqu’il est pieds et poings liés au Ministère lorsqu’il voudrait lutter plus efficacement contre les forces du mal, il est introduit dans l’Ordre du Phénix par Alastor Maugrey et surtout par James Potter avant qu’il ne soit contraint d’aller se cacher avec sa femme, Lily : bien qu’ils ne se soient vraiment côtoyés qu’une année à Gryffondor où Khan a trouvé marrant ce petit bonhomme, James a repris contact sous forme épistolaire dans sa cinquième année pour se renseigner sur la formation pour devenir aurore que Khan suivait à l’époque. Khan apprécie beaucoup les Potter et il sera frappé d’autant plus durement de leur décès. Il passe trois ans dans l’Ordre avant que la guerre ne s’achève enfin.
Tout finit en 1981 lorsque Voldemort est détruit. Khan est frappé du décès des Potter, de la torture subie par les Londubat, mais aussi de l’incarcération de Black. Il n’aurait jamais cru l’impertinent Black capable de ça, mais il faut bien se rendre à l’évidence, il ne le connaissait peut-être pas si bien que ça.

Rencontres et vie de famille
Le soulagement de la fin de la guerre le pousse à officialiser sa demande en mariage auprès de la femme qui lui tape dans l’oeil depuis maintenant deux ans. Née moldue, comme lui, elle est guérisseuse stagiaire à Sainte Mangouste et a eu l’occasion de le soigner plusieurs fois. Douce et tempérée, elle sait calmer ses ardeurs aussi avec une certaine fougue, notamment en lui faisant remarquer sans le moindre tact qu’il fait de la merde lorsqu’il fonce tête baissée dans une situation. Ils se marient vite, et il y a bientôt un enfant dans le tiroir qui sera suivi par un petit deuxième. Khan adore sa femme et ses enfants. En devenant père de famille il se calme beaucoup : sa famille est sous sa responsabilité, il doit tout faire pour la protéger. Son épouse a beau lui faire remarquer qu’il a un petit côté patriarcal con et qu’ils peuvent bien protéger leurs enfants à deux, Khan s’entête. C’est une querelle sur laquelle ils n’ont pas fini de s’écharper, même lorsque sa chère et tendre deviendra guérisseuse en chef d’un service de l’hôpital, prouvant par la même occasion l’étendue de ses capacités. Il rencontre aussi Valur, le petit nouveau venu dans les brigades magiques. Originaire d’une autre tradition, étranger, il force pourtant l’admiration par son parcours exemplaire. Père veuf, Khan et lui se retrouvent occasionnellement et les enfants ont l’occasion de jouer ensemble. Khan rencontre aussi la sœur de Valur, Edda, et ne peut s’empêcher de trouver qu’elle a fait un bien mauvais mariage en épousant Caractarus Beurk… Si d’ailleurs il y avait moyen de le coffrer, celui-là…

La deuxième guerre
Les enfants de Khan grandissent et sont finalement envoyés à Poudlard. C’est une période sombre : le rejeton Potter est aussi envoyé à Poudlard, il a un an de plus que l’aîné des enfants de Khan, deux de plus que le plus jeune. Khan connaît ainsi par le biais de ses lettres les attaques à Poudlard par le descendant de Serpentard la première année de scolarité de son aîné. Il retire même son enfant de l’école avant la fin d’année pour le protéger, ce que l’enfant lui reprochera ensuite parce que, selon lui, il n’y avait aucun réel danger, personne n’étant mort (et en plus, il voulait rester avec ses potes). L’année suivante, ce sont les détraqueurs et la fuite de prison de Sirius Black, le tournoi des trois sorciers l’année d’après, et Alastor Maugrey qui paraissait bizarre lorsqu’il l’a croisé une fois dans les couloirs du Ministère. Et puis le retour de Voldemort. A partir de là, ça a été le chaos. Khan est devenu duelliste magique en même temps que Valur, ils ont suivi à deux la formation pour monter les échelons des brigades. L’année suivant le tournoi des trois sorciers, Khan devient responsable des brigades magiques après avoir réussi de justesse le concours. Il n’est toujours pas auror, mais au moins il dirige ses hommes et rattrape les conneries des bureaucrates. Khan perpétue le dédain ancestral des brigadiers magiques pour les aurors : ceux-ci se croient meilleurs que les brigadiers parce qu’ils sont enquêteurs et ont réussi un concours difficile, mais le sale boulot, ce sont les brigadiers qui se le récupèrent lorsqu’un auror foire une mission… alors un peu de respect ! Bon, les chats coincés dans les arbres, c’est aussi pour leur gueule, alors Khan râlera pas trop fort).

Lors de la bataille de Poudlard, Khan fait partie des membres de l’ordre du phénix sur place. Il ramasse une cicatrice supplémentaire en s’interposant entre un mangemort et son aîné qui a absolument tenu à participer… C’est majeur depuis deux jours et ça en profite pour désobéir à son père qui lui avait explicitement demander de rentrer à la maison pour veiller sur sa mère et son cadet ! Cette participation à la guerre de son enfant marquera ce dernier et peuplera beaucoup de cauchemars du père… beaucoup d’engueulades aussi. Heureusement que son épouse est là pour gueuler plus fort et forcer père et enfant à mettre leur différent de côté sous l’oeil amusé du petit dernier.

La paix retrouvée
Lorsque la deuxième guerre est enfin officiellement achevée et que le petit Potter est de retour, Khan pousse enfin un ouf de soulagement. Tout est bien qui finit bien. Il fait partie de ceux qui soutiennent sans réserve la nomination de Potter en tant que Ministre et applaudit la création d’une réserve pour soutenir les forces de l’ordre. Mais à présent que la paix est revenue, son épouse devient de plus en plus insistante : il pourrait passer plus de temps avec elle et laisser un peu tomber le terrain. En plus, il n’est plus si jeune. D’un commun accord avec le Ministre et le Directeur de Poudlard, il délaisse ses responsabilités de direction des brigades magiques et quitte partiellement le Ministère pour aller jouer les profs de défense contre les forces du mal à Poudlard… Heureusement, ses propres enfants ne son plus élèves ! Il a un style bien à lui d’enseigner, misant beaucoup sur les exercices et le savoir pratique. Il ne le savait pas en signant son contrat à la rentrée 2003, mais le poste de directeur du club de duel est aussi vacant… Peut-être qu’il devrait aller voir le directeur pour proposer ses services ?

FT. Marcin Ruminski (Shannon) ; Pseudonyme Joss ; Âge 25 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? mon vieux poto @VALUR FJALARSSON me parle de ce super forum qu’il a découvert cet été depuis la rentrée… ouais, voilà, c'est comme ça, je balance ; Un petit mot à ajouter ? je trouve le design pas très accueillant, mais qu’est-ce que le contexte et les persos en jeu claquent ; Ta fréquence de connexion surtout le week-end. Comme Valur, je suis en école de commerce, les semaines sont bien occupées.

Valur Fjalarsson

Valur Fjalarsson
MEMBRE
hiboux : 85
Ven 1 Nov - 17:21
J'ai vu l'avatar, j'ai su Wink

Bienvenue sur le forum. Je suis hypé que tu balances enfin le Khan dans la place ! Valur attendait son collègue de longue date (même si c'est à temps partiel... Tout ça parce qu'il y a une maîtresse femme dans l'arrière boutique qui a freiné les ardeurs de son mari...)

On attend des renforts sur l'intrigue. Grouille toi de boucler cette fiche Very Happy

Severus Rogue

Severus Rogue
MONSIEUR LE DIRECTEUR
hiboux : 2146
pictures : Tout feu tout flammes UQKrvcx
TEATIME is always epic with englishmen | ALWAYS in love with his dear Lily | BOOKS lover | MAGISTER es potionis
Ven 1 Nov - 17:27
Ok. Mec, c'est officiel, je t'aime déjà <3 Quelqu'un qui connaît Shannon quoi ! Et ce début de fiche est franchement chouette *.* J'ai hâte d'en lire plus !

Bienvenue à toi <3 j'espère que tu te plairas sur le forum ^^ si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous les adresser, le staff est là pour ça !


PUTTING DEATH IN BOTTLE

Engel Bauer

Engel Bauer
ADMINISTRATRICE
hiboux : 225
pictures : Tout feu tout flammes Tumblr_puuwn2eUT01srw1gho4_540
Ven 1 Nov - 18:26
Oh oh ooooh... mais qui voilà ?

Ramené par @Valur Fjalarsson ? Une tronche comme on en voit trop peu ! Et QUEL PERSO !! * -*

Teeeellement hâte d'en lire plus ! Les premières lignes sont très intrigantes. J'adore tes premières idées.

Si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas à contacter un membre du staff même si tu as sans doute un guide tout trouvé :smi26:

Bienvenue sur le forum, cher Khan !



En italique, Engel parle allemand.
Non-germanophone, tes oreilles s'affolent !

Camille Nott

Camille Nott
MEMBRE
hiboux : 1207
pictures : Tout feu tout flammes Tumblr_mwow238Zyd1qgghb8o8_250
Ven 1 Nov - 19:08
Citation :
dons: un caractère de merde quand il n’a pas ses huit heures de sommeil, ça compte


je t'aime déjà toi :smi6:


Ce perso...gosh :smi19:  Valur nous a ramené de la pépite d'or :smi28:  Je me régale déjà de cette première esquisse...et professeur en plus? Nous serons donc amenés à nous croiser :smi12: i like it

J'aime déjà beaucoup ce que tu nous as croqué de ton personnage! Il me tarde d'en savoir plus :smi37: :smi44:


Bienvenue parmi nous !!!!!! :smi74: :smi28: :smi17:


Royal misanthrope

Il grogne et boude, mais ne mord (presque) pas.

Archibald Rosier

Archibald Rosier
MODÉRATRICE
hiboux : 1593
pictures :

Tout feu tout flammes 1564215303-3095c565cfbdfadfb9d795d407c03d12
pour toi, je changerai l'or en fer,
le paradis en enfer
Tout feu tout flammes Tumblr_n5esgvY5lU1rvtlumo6_250
Ven 1 Nov - 20:00
y a du colosse à l'horizon,
de la pointure sur les boulevards,
ça foule les dalles du ministère et de poudlard, le luron a un pied un peu partout, c'est intéressant :smi6:
ce personnage que tu nous dégueules promets merveilles in rp :smi36:
si tu as la moindre question, n'hésite pas à asticoter le staff :smi93:
bienvenue parmi nous :smi104:
on remercie notre viking de t'avoir ramené :smi98:

Khan Bohl

Khan Bohl
MEMBRE
hiboux : 12
Ven 1 Nov - 20:56
Merci tout le monde Very Happy J'ai la pression, maintenant.

@Valur Fjalarsson ouais, hein ? Ces bonnes femmes qui nous empêchent de faire n'importe quoi... c'est révoltant !

Pour l'instant j'ai pas de question, mais si ça me vient, j'hésiterai pas. Je laisse la fiche en chantier pour ce soir, je la finis ce week-end.

Remy Nott

Remy Nott
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 49
Ven 1 Nov - 21:10
han c'te tronche ! C'te gueule ! *se sent excitée d'impatience de voir ce personnage jouer*

Bienvenue parmi nous !
Voilà un perso qui pourrait asticoter le directeur de la maison serpentard dites moi !
En même temps, quelqu'un ramené par Valur, on ne pouvait attendre moins.
Bon, je vais pas trop répété ce qui a été dit : tu as un staff à ton service si besoin (et avide de te valider, si j'en crois les messages d'accueil de mes camarades)

Khan Bohl

Khan Bohl
MEMBRE
hiboux : 12
Ven 1 Nov - 21:19
Merci Remy Very Happy

J'avais une question, tiens, n'étant pas totalement au taquet sur le lore de HP : sur les encyclopédies Harry Potter en ligne la première guerre des sorciers est décrite comme une période très sombre, notamment parce qu'il y a des mangemorts infiltrés au Ministère. Le ministère est carrément tombé aux mains de Voldemort ou pas ? Il me semble en plus que c'est aussi à cette époque là que Barty Croupton senior donne l'autorisation aux aurores de répondre au mal par le mal ? (Un truc qui plait beaucoup à Khan, soit dit au passage, qui débutait sa carrière à cette époque là)

Severus Rogue

Severus Rogue
MONSIEUR LE DIRECTEUR
hiboux : 2146
pictures : Tout feu tout flammes UQKrvcx
TEATIME is always epic with englishmen | ALWAYS in love with his dear Lily | BOOKS lover | MAGISTER es potionis
Sam 2 Nov - 11:40
Hello =)

Alors, non, le ministère n'est pas totalement tombé pendant la première guerre des sorciers (ou bien je ne crois pas ; @Regulus Black tu confirmes ?), et effectivement les méthodes employées par le département de la justice à cette époque là sont assez radicales ^^ Mais du coup, Khan devrait normalement pouvoir conserver son métier à cette période là ^^


PUTTING DEATH IN BOTTLE

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum