Quête - S'affranchir de La Marque des Ténèbres [Josiah-ouvert aux mangemorts]
 :: Vivre folles aventures ϟ :: Londres :: Chemin de Traverse :: Voodoo's Child

Camille Nott
MEMBRE
hiboux : 1099
pictures : Quête - S'affranchir de La Marque des Ténèbres [Josiah-ouvert aux mangemorts] Tumblr_mwow238Zyd1qgghb8o8_250
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Aoû - 18:53
La marque des ténèbres


Blasphème mordillait charogne.

Le simulacre d’une gringuenaude.

Camille jugeait d’un éclat dépréciateur le tatouage qui flagornait sur l’écorce de son avant-bras. La marque. Ignominie survivait dans la marque des ténèbres. Le pérenne stigmate d’une funèbre conjugaison. Le passé demeurait dans le présent au travers de cette esquisse. Chaque diane se peignait d’un guinguet préambule.

Loin d’être aussi rénitent qu’il aurait espéré, il s’accusait malgré lui d’une aculéiforme fragilité. Il s’était jugé étanche aux conjecturables calomnies. ‘Si confiant...Quel nigaud !’ L’outrecuidance et l’inscience l’avaient fracturé contre le rempart de la factualité. Âme déchiquetée.  Abîmes épanchées sur des mânes affranchis.

Désillusion oppressante. Lancinante évidence. C’était bien la première fois qu’il s’était senti échouer de son scabellon d’inerrance.

Et l’altier garnement s’était vu dégringolé.

L’entraperçu ponctuel de son tatouage dégourdissait ses mémoires dans un ardu long-métrage. C’est pourquoi il s’était embourbé sur le perron de l’équivoque magasin de @A. Josiah N'Da, dénoué sur le chemin de traverse. Indéchiffrable personnage qu’il estimait pour la qualité de ses services. Sa suffisance dans les tatouages magiques avait souligné son intérêt d’un allant non feint. Ce n’était pas la première fois qu’il s’enlisait sur ses occultes frontières. La carcasse déjà déflorée par son encre ne tressaillait plus d’appréhension devant sa devanture.

Malgré la fréquentation de sa modeste structure dans son clos, il devinait l’impalpable relief d’une inimitié. Embryon obscur sur l’esquisse de cette animosité. Le maraud n’en avait pourtant cure et se glissait sans tambour ni trompette dans l’alcôve évasive du tatoueur.  Peut-être n’était-ce le fruit que d’une malencontreuse influence ? Le berceau se singularisait par sa moirure bariolée et orangée. L’exposition des photos d’un collectif parfois insu était le détail truculent du magasin. Il en appréciait l’atmosphère. ‘Douce accalmie’

« Hum » Les préliminaires proportionnés d’une gutturale qui se voulait posée.
Il devinait le contour du jeune homme dans l’anfractuosité du magasin. Avant même que Josiah ne le congédie pour une quelconque optation concernant le tatouage ‘Baoab’ qui piquait son appétence depuis laps, le bélître cisaillait le calme d’une intonation émorfilée.

« Bonjour Josiah. Non, je te coupe. Je ne viens pas ‘encore’ te bassiner avec le Baobab. Pas encore…J’ai une autre requête… »

La finalité de son assiduité en ces lieux.

Le temps de délester sa guenille de la marque s’était échu à l’orée de ses catacombes. Dévoyé dans moult adages, il objectait sa présence en expiation de ses péchés. Les mots de @Severus Rogue dodelinaient encore dans sa cabèche.

« Tu peux t’en sortir, Nott. Tu as le droit de vivre et de te libérer de tes fautes. »

‘Peut-être bien ?’

Rocade d’itinéraire. Il s’était fortifié dans l’ébauche d’une conciliation avec lui-même.


« Une requête qui devrait  susciter ton intérêt… »
 Labres s’allongeaient sur un rictus carnassier.





A priori, je ne suis pas le seul mangemort blanchoyé à aspirer à ce même désir. C'est donc ouvert aux mangemorts qui souhaitent se décharger du poids de La Marque des Ténèbres. N'ayez pas peur les n'amis. :beard:  :leuv:

(c) AMIANTE


Royal misanthrope

Il grogne et boude, mais ne mord (presque) pas.
A. Josiah N'Da
MEMBRE
hiboux : 366
pictures : Quête - S'affranchir de La Marque des Ténèbres [Josiah-ouvert aux mangemorts] Voodoo-ppl
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Aoû - 15:40




S'affranchir de la marque des ténèbres.
Une casserole – les marmites, c’est pour les anglais – crépitait sur quelques flammèches bleues. A l’intérieur, un liquide sombre, épais, duquel émanait une odeur maritime. De l’encre, habituelle évidemment chez un tatoueur. Celle-ci était toutefois un peu différente de celle que l’on trouvait chez ces dessinateurs punks de la Londres des années 2000, puisqu’elle était dotée de quelques agrégats magiques. Foncièrement néanmoins, elle servirait le même propos : être glissée sous la peau plus ou moins vierge d’un client dans l’idée d’y représenter quelque chose.
Josiah surveillait sa mixture en écrivant une lettre à l’attention d’un tatoueur mexicain. Il y mettait moultes fioritures et compliments, espérant ainsi pouvoir soutirer quelque savoir faire essentiel à la bonne poursuite de ce tatouage évoquant une panthère qu’il avait sur la jambe. Il n’attendait pas de client avant le début de soirée, mais la porte de sa boutique était ouverte au moindre manant qui voudrait s’y aventurer.

Quand la cloche sonna, tirant Josiah de son parchemin et hors de son arrière-boutique, il fut d’abord ravi de la distraction. Le ravissement s’éloigna rapidement quand il reconnut le personnage qui s’approchait trop dangereusement de son comptoir. Un bonhomme élancé aux cheveux faussement frisés et au prénom drôlement français qui accumulait un certain nombre de mauvais points sur l’échelle d’appréciation que nous venons d’inventer pour qualifier les connaissances de Josiah. Premier point qui poussait notre béninois à honnir cette créature était son insistance à réclamer un tatouage qu’il refusait de lui faire. Or, croire que pareille œuvre lui était due était une solution idéale pour lui taper sur les nerfs. Ensuite, il avait le malheur de s’appeler Nott, et pire que ça, d’avoir compté parmi les rangs des mangemorts. Pas que Josiah ne soit très investi politiquement, mais il s’était définitivement retrouvé mêlé à cette guerre en arrivant à Londres, et y avait combattu, précisément contre ces mages ténébreux. Enfin, Camille Nott avait eu le malheur de coucher avec @Nasiya Abasinde, et si Josiah ne disait rien, et faisait même semblant de ne pas savoir, parce qu’il était censé ne pas être jaloux – mais de quoi parle-t-on ? – il n’en pensait pas moins.

Le professeur de Poudlard débarquait donc dans le salon de tatouages et Josiah tentait déjà de l’en déloger en ouvrant la bouche pour parler. Il fut toutefois interrompu de façon tout à fait cavalière : « Bonjour Josiah. Non, je te coupe. Je ne viens pas ‘encore’ te bassiner avec le Baobab. Pas encore…J’ai une autre requête… ». Puisqu’il savait combien sa présence le dérangeait, Josiah ne se dérangea pas pour hausser dramatiquement les yeux au ciel. En réalité, il y avait quelque jeu dans l'application qu'il mettait à mépriser Camille. En réalité, il était un possible client et c'était finalement ce qui était le plus important. Le mangemort – appelons un chat ; un chat – semblait toutefois très réceptif à ce jeu de rôle, se laissant facilement être la victime masochiste des présomptions de Josiah. Sachant sur quel biais appuyer pour intéresser le sadique de l'affaire, ou tout du moins celui qui prenait un malin plaisir à se refuser à lui, il alla titiller sa curiosité : « Une requête qui devrait  susciter ton intérêt… ». Il savait y faire. Soufflant majestueusement, Josiah alla chercher le regard du professeur pour lui rétorquer, dans un mouvement de crâne : « Et bien dit moi ce que je peux faire pour toi, ne laisse pas durer le suspense ... »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr | 574 mots


Pour qui cela intéresse Camille, les MJ, Orion, et tous les autres …
Le RP se fera sûrement en plusieurs temps, avec plusieurs ellipses. Camille passe commande, Jo doit faire quelques recherches pour parvenir à accéder à la requête de son client. Pour ce faire, et pendant ces ellipses donc, il ira chercher de l’aide auprès d’un bon ami briseur de sort, @Orion Fleury. Ce RP qui débute donc entre Camille et Jo sera enrichi de quelques posts d’Orion. Si au retour de ces recherches, un autre camarade marqué souhaite faire son apparition, il est évidemment le bienvenu. Si les dés des MJ décident que cette première recherche+tentative est infructueuse, ça donnera lieu à une deuxième ellipse, le temps de faire une deuxième recherche, etc.


We built sandcastles that washed away. I made you cry when I walked away, and although I promised that I couldn't stay, baby, every promise don't work out that way.
by wiise
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum