Ariane Elvire Jones | la fée Melusine
 :: Administration Générale :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Aller à la page : 1, 2  Suivant
A. Elvire Jones
MEMBRE
hiboux : 18
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Tumblr_n6kgjaVEBN1qc7e5jo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juin - 12:57

Ariane Elvire Jones
Cœur d’Occamy
Nom Jones, nom adoré d'un mari que l'on chérit, née Crewe cependant, mais ajoutez le sang Yeabow pour trouver la combinaison exacte qui fait que l'on abandonne bien volontiers ce nom le moment venu ; Prénoms Ariane, seul nom vraiment utilisé par les compatriotes et la famille, mais aujourd'hui devancé par Elvire sur les papiers papiers officiels, la démarche n'a pas été très compliquée à faire - cependant, beaucoup ne connaissent que Melusine ; Âge 27 ans ; Date de naissance 05/06/1976 ; Lieu de naissance Manoir Yeabow ; Signe astrologique gémeaux ; Nationalité anglaise ; Statut Civil très heureusement mariée, et bientôt mère ; le couple est pourtant ouvertement libertin ; Préférences sexuelles bisexuelle ; Statut du sang pur ; Tradition ordre d'Hermès  ; Baguette baguette en érable, coeur de plume de phénix, vingt-six centimètres ; Patronus un renard roux ; Dons // ; Pouvoirs  ; très légère magie sans baguette, elle ne maîtrise que les sortilèges qu'elle utilise dans ses spectacles s'étant beaucoup entraîné à les lancer sans son focus pour pouvoir jouer d'un instrument, la baguette dans sa poche Particularités a une très jolie voix ; sourit très facilement ; parle couramment le français ; joue de la harpe, du violon, du ukulele et du piano Activité Professionnelle, études, métier, autre comédienne, musicienne, marionnettiste et metteuse en scène
CARACTÈRE & ANECDOTES
Indépendante sans doute en raison du passif d'Ariane, Elvire vit avant tout pour et par elle-même. Il peut même lui être difficile de conserver les liens qu'elle tisse, car elle aura tendance à ne pas chercher le contact des gens dont elle les proches - pas que ses amitiés et loyautés ne soient pas sincères, simplement elle n'en ressent pas vraiment le besoin supportant fort bien l'absence et la solitude ; Insousciante & Insolente Peu de choses méritent son sérieux, et elle fait peu de cas des sensibilités ou statuts des gens à qui elle s'adresse ; Courageuse Ariane n'a pas été à Gryffondor pour rien, la jeune blonde est courageuse et téméraire, et apprécie particulièrement la nouveauté et les défis  ; Égoïste l'envers de son indépendance ou de sa difficulté à garder contact, c'est son égoïsme, et si on peut aussi l'imputer à son besoin de se protéger quand ses parents se déchiraient, aujourd'hui encore la jeune femme met presque systématiquement ses propres besoins, peurs et désirs avant ceux des autres ; Passionnée & Fantasque l'on décrit souvent Melusine comme fougueuse et piquante : c'est là, il faut le dire, l'expression du caractère de son interprète - et cette passion pour son travail lui rend tolérable les heures de travail que la préparation d'une scène de quelques minutes peut lui demander ; Peureuse l'on pourrait trouver étrange de voir associer courage et peurs, mais il n'y a sans doute rien de plus lié. Si elle est courageuse, c'est avant tout parce qu'elle est d'une nature particulièrement inquiète et qu'il lui faut sans cesse dépasser ses peurs pour agir - son époux est un roc sur lequel elle s'appuie presque toujours ; Chaleureuse & Agréable l'anglaise est une compagnie agréable, elle sourit beaucoup et se montre presque toujours sympathique, quoiqu'un peu taquine épicurienne & libertine la plus grande crainte de cette future mère, c'est que sa nature ne la rattrape et ne l'empêche d'être une bonne figure maternelle Rancunière il est presque impossible d'obtenir un pardon de notre demoiselle Intelligente elle a brillament réussi ses études, et si malgré son caractère particulièrement léger elle peut passer des heures à étudier ou s'entraîner, c'est aussi parce qu'apprendre lui est relativement simple

CURRICULUM VITAE


Yves Duteil - Si j'étais ton chemin
Je construirais des ponts, des tunnels, des ouvrages
J'ouvrirais des sentiers partout sur ton passage
Pour que tu puisse, aussi, t'écarter quelquefois
Des pistes balisées qu'on a tracées pour toi



Toi,


Je sais que nous ne nous connaissons pas encore, que nous allons bientôt nous rencontrer mais que nous ne nous sommes encore jamais vu alors que j’écris ces lignes, et pourtant, pourtant, je peux te l’assurer, je n’ai jamais connu d’amour si absolu que celui que tu m’inspires déjà. Pour toi je ferai l’impossible, j’oublierai tout le reste, et chaque instant que nous partagerons seront la plus grande de mes joies. Mais je ne te mentirai certainement pas mon cœur, je suis terrifiée. Terrifiée de rater, de ne pas te donner assez, ou de ne pas savoir quand le jour viendra te laisser partir. Je voudrais m’excuser par avance, je ne serai jamais parfaite, je ne serai jamais celle que tu aurais mérité. Parfois je n’y arriverai pas, je ferai une erreur qui pourra te blesser ; ne m’en veux pas trop, ou alors pas longtemps s’il te plaît, car il ne se passera plus un jour sans que je n’essaie de devenir meilleure pour toi.


Ta maman, qui t’aime et a hâte de te serrer enfin dans ses bras
Ariane Elvire Jones.


- - -



Papa / Maman.
Je vais me marier. Je suis amoureuse. Vous n’êtes pas invités.
Je vais me marier. Il s’appelle Matthew Jones, il travaille au MACUSA. Je vous aurais bien invité, mais je n’ai pas particulièrement envie de vous voir.
Je vais me marier. Je suis heureuse. Et je n’ai jamais été aussi heureuse que depuis que vous n’êtes plus dans ma vie.
Je vais me marier. Quand je pense à vous, j’ai mal au ventre et j’ai envie de pleurer. Je vous en veux, mais je n’arrive pas à savoir pourquoi. Je suis désolée, mais je préférerai que vous ne veniez pas.
Je vais me marier. J’ai peur, peur parce que je sais qu’un jour vous vous êtes aimés, et que cela ne vous a pas empêché de vous faire tout le mal que vous vous êtes fait, et moi avec comme j’étais au milieu de tout cela. Je ne veux pas reproduire ça. Je ne veux pas reproduire ce que vous avez fait, ce que vous m’avez fait. Et je ne sais pas si j’en suis capable. Est-ce que j’en suis capable ? Est-ce que je vais tout casser par orgueil ou par égoïsme ? Est-ce que je ne casse pas tout, là, maintenant ?



Tu n’as jamais écrit cette lettre. Ces phrases t’ont bien traversé l’esprit à chaque fois que tu y as pensé, mais trop brièvement pour que tu ne comprennes. Tu t’es mariée, et tu n’as même pas prévenu tes parents, d’ailleurs tu n’as prévenu personne de peur qu’ils ne l’apprennent par une tiers personne. C’était plus simple. Ne pas songer à ces craintes. Te dire que tout va bien, que tout s’est arrangé au final, et ne pas penser que ça pu laisser des traces, surtout surtout se dire que c’est fini, qu’il ne faudra plus jamais revenir en arrière, que ce n’est pas grave et qu’on n’a pas besoin d’y penser ou d’y réfléchir trop. Mais une blessure de gosse qui ne se referme pas, un sentiment de trahison dont on n’a jamais vraiment réussi à se débarrasser, ça peut être terrible Ariane. Et fuir ses émotions, ce n’est jamais une solution sur le long terme. Est-ce que c’est pour cela que tu as changé ton nom d’usage pour ton second prénom ? Pour distancer Ariane, Ariane et ses peurs, ses tristesses, ses cicatrices, de ce que tu es maintenant ? Mais tu es Ariane, tu peux avoir un autre nom sur scène, tu peux avoir un autre nom auprès des administrations… Les rares personnes qui te connaissent, qui te connaissent vraiment avec ces faiblesses et ces mauvais côtés que tu cherches à nier, elles ne t’appelleront certainement jamais autrement. Mais bravo, te voilà mariée de l’autre côté de l’océan, amoureuse, heureuse de ton travail, voyageant au loisir et adorant ta belle famille. Pourquoi te soucier du passé, te soucier de ce que tu as laissé sous le tapis en Angleterre ?


- - -


Matthew a ce mouvement automatique quand il va dire quelque chose d’important, ce geste qu’il fait sans même s’en douter. Il se tapote les lèvres du bout de l’index, comme s’il cherchait la meilleure formulation pour ses mots, qu’ils le préparaient. Puis, une petite inspiration, sa main baissée forme un poing pendant une seconde – et il prend la parole. Il a aussi des petites rides d’expression au coin des yeux, qui n’apparaissent que quand il sourit. Quand le chat lui saute sur les genoux, il écarquille les yeux un instant, même si ça ne le surprend pas. Il attend toujours que tu lui répondes en te regardant intensément quand il te dit je t’aime.

Et dire que ce n’était qu’une plaisanterie au début… Un homme plus âgé que toi rencontré au hasard d’une rue à Rome, avec qui tu t’étais perdue, tu avais parlé, flirté et dans les bras duquel tu t’étais endormi. Un excellent moment, mais une histoire qui ne devait pas durer plus d’un soir. Et quelques mois plus tard, un soir à Madrid, tu t’étais retournée en le reconnaissant dans un bar. En découvrant qu’il travaillait à la coordination internationale au MACUSA et que par conséquent il voyageait en permanence, c’était devenu un jeu entre vous : je suis dans cette ville, et toi ? Et petit à petit, ce n’était plus la ville mais la région, le pays… Et un jour, vos rencontres ont parfaitement finies d’être fortuites pour être toutes préméditées – et plus régulières. C’était venu lentement, et très naturellement. Rien de tout cela n’avait été prévu, vous n’étiez pas un couple… Un matin, il venait de te donner ton café, il s’était tapoté les lèvres du bout de l’index, avait pris une petite inspiration et avait lâché un je t’aime, et te fixant avec plus d’intensité que jamais. C’était un joli moment, un moment calme et doux qui avait fini par être rattrapé par tes peurs qu’il avait toutes su calmer. « Ça ne change rien à notre façon de vivre, tu voyages, je travaille, ça ne change rien à si l’on voit d’autres personnes en dehors de nous deux, ça ne change rien, absolument. Seulement, on s’aime. On peut se le dire, on peut s’avouer si on se manque. Et pour le reste, on verra plus tard, si on veut… C’est ce que tu veux ? »

Et c’est tout naturellement que tout est venu, sans jamais vous brusquer, sans jamais que le doute ne soit vraiment possible. Si tu n’as jamais vraiment cessé d’être sur la route, ça ne t’as pas surprise de voir qu’un jour il t’avait un monté une étagère dans la maison dont tu avais les clefs depuis quelques temps. Pour son anniversaire, tu t’es retrouvé au restaurant avec sa famille à côté de lui sans que cela ne crée la moindre gène. La demande en mariage, c’était au bon moment. Et quand tu es tombée enceinte, il t’a laissé le choix et c’est parce que vous étiez tous les deux prêts que tu as décidé de garder l’enfant. Avec Matthew, tout a l’air simple et évident, il y a une alchimie dans vos besoins et vos envies. Parce que c’est une très belle relation que la votre, pleine de tendresse, de respect et de confiance. Alors, pourquoi avoir peur de revenir en Angleterre avec lui aujourd’hui ?

- - -


Il y a une femme âgée au piano. Il y a la lumière qui passe par les rideaux, et qui joue avec les cheveux noirs de l’autre femme qui se tient près de toi.

C’est tout. Tout ce qui te venait en tête quand tu pensais à ta mère.
Quand tu es revenue pour la première fois au Manoir Yeabow, tu as trouvé un portrait de ta grand-mère dans un coin. Et tu as retrouvé la salle où doit encore siéger l’imposant piano. C’est peut-être la seule pièce que tu as vraiment apprécié, comme si le rêve que tu en avais fait écrasait la réalité de ce que tu vivais quand tu y entrais. Tu avais demandé à Yolanda de t’apprendre le piano, cela valait mieux que les longues heures de silence entre vous où tu ruminais ta colère contre elle en la fusillant du regard. C’était une trêve. Tu étais particulièrement appliquée, cela t’a tout de suite plu je crois, la musique. Quand au noël de tes douze ans ta mère t’a offert un violon, elle a gagné quelques mois de paix où tu as cessé d’être désagréable pour être totalement absorbée par l’instrument. Ton père, quand ils avaient enfin décidé la garde partagée, t’avait offert un ukulele et venait chanter avec toi quand tu en jouais – lui aussi avait peut-être compris que c’était la meilleure façon de t’adoucir.

Tu leur en as tellement voulu, sans jamais leur en parler franchement. Tu leur en veux encore, même si tu ne veux pas te l’avouer. Bien sûr que si, tu leur en veux, tu les tiens pour responsables d’une partie de tes failles et imperfections. Et tu sais quoi ? Tu as raison de leur en vouloir. Ce n’est ni sain, ni bien ce qu’ils ont fait. Ton père n’aurait pas du te mentir sur ta mère et te séparer d’elle sans te demander ou t’expliquer pendant neuf ans, ta mère n’aurait jamais du essayer de lui cacher ton existence ou te priver de lui pendant deux ans alors que tu la rencontrais à peine. Bien sûr, qu’ils ont fini par apprendre de leurs erreurs et à cesser de faire la guerre pour penser à toi, mais après combien d’années à t’utiliser pour se blesser l’un l’autre ? Oui, ta colère est légitime, mais il faut que tu l’acceptes et que tu leur en parles Ariane… Cela ne t’aidera pas à aller de l’avant de nier que cela te fait mal, de nier qu’il y a encore des choses à dire. Non, ce n’est pas derrière toi. Et oui, sans doute que tu  seras confrontée à tout cela en rentrant. Mais c’est une BONNE chose, vraiment.

Et si toi, tu offrais à ton enfant une vraie famille équilibrée, et pas un souvenir idéalisé que le temps a terni ?

- - -


Ariane Elvire Jones a écrit:

Ma chère @Carys Vaughn,

Si tu savais comme je suis désolée. Je vois combien je peux être une mauvaise amie. Il faut vraiment que tu sois mille fois meilleure que moi pour accepter encore de me parler après mon si long silence. Carys, j’ai tant de choses à te dire !

Je suis revenue en Angleterre hier. Matthew a hérité de la maison de sa grand-mère maternelle à Godric’s Hollow, et il a réussi à obtenir un meilleur emploi au Ministère anglais que celui qu’il occupe au MACUSA… Matthew, c’est mon époux d’ailleurs… Je sais que je ne t’ai pas dit que je m’étais mariée… Je suis désolée, je peux t’expliquer si tu veux bien, je… Enfin, on s’est dit que ce serait mieux pour le bébé, et du coup, je suis de retour…

Je sais que j’ai été une très mauvaise amie Carys. Mais je t’aime sincèrement, et j’aimerais bien qu’on puisse de nouveau être proches, si tu le voulais. Comme quand on était gamines… J’ai toujours dit que je voulais partir, mais je n’aurais sans doute pas du le faire comme cela. Je ne crois pas que j’ai envie de revenir, en fait. C’est ce qui est le mieux, mais pas ce que j’aurais voulu. Il y a des choses que je n’ai pas gérées avant de partir, et que j’aurais du… Et tu as vraiment fait partie des personnes qui ont été les piliers qui m’ont permis de survivre à mon adolescence. Je ne pourrais jamais te remercier assez pour ça. Je sais que mes lettres ont été peu nombreuses et très évasives, et je sais que je ne t'ai pas assez demandé comment tu allais ni que je n'ai été là pour te soutenir à la mort de ton père, ni que je ne t'ai jamais vraiment dit ce que j'étais devenue, et j'en suis désolée.

Si tu veux que l’on se voit, écris moi je t’en supplie.
Tendrement,
Ariane

PS : Je signe Elvire maintenant, ne t’étonne pas si jamais cela doit m’arriver.
PPS : je t'ai dit que je faisais des spectacles ? Je ne sais plus, je ne crois pas, enfin bref. Je joue à Londres en janvier si jamais ça t'intéresse de venir me voir.

- - -



Moulin Rouge - Spectacular Spectacular
Spectacular, spectacular
No words in the vernacular
Can describe this great event
You'll be dumb with wonderment



Trois coups.
La lumière se tamise et les voix se transforment en murmures qui s’éteignent lentement. Le silence est fait. Et soudain, une note qui dans l’obscurité se transforme en une bille lumineuse. Alors que tes doigts glissent sur la harpe, la boule s’agite, s’étire et se contracte, et deux ailes soudain jaillissent. La musique s’accélère, l’étirement se transforme en une danse gracile, la boule est devenue une petite fée qui danse avec les notes qui commencent elles aussi leur métamorphoses. Il t’a fallu du temps pour maîtriser ce sort, mais il fait toujours son effet en début de représentation. Les illusions éclairent maintenant suffisamment la scène pour que Mélusine à sa harpe soit perçue du public, assise au milieu de fleurs de coquelicots qui ondulent sous un vent qui n’est pourtant pas là. Tu joues, sourire aux lèvres, et alors que les fées commencent à s’effacer, la première marionnette s’anime lentement, elle prend conscience d’elle-même, du monde qui l’entoure, elle regarde la harpiste et s’approche de l’instrument. Commence alors un simulacre de lutte entre toi et ton pantin, qui tente de venir jouer à ta place. C’est de loin pour toi la partie la plus dure du spectacle, car non seulement tu dois maintenir ta concentration sur la marionnette, sur l’instrument dont tu fais jouer les cordes, mais tu dois aussi rester dans le rôle que tu t’es créé. L’assaut finalement tourne en ta faveur, et le pauvre pantin est projeté jusqu’au bord de la scène, où il commence à pleurer. Une autre marionnette apparaît, qui vient réconforter la première. Ta harpe ponctue des phrases qu’il faut imaginer, mais avec une pause particulière ou un geste, tu sais comment arracher un rire ou un cri de surprise à la salle, et tu joues avec eux. Aujourd’hui à la harpe tu n’es plus vraiment toi, tu deviens Melusine, et si tes lèvres bougent comme tu murmures les sorts, tu as appris à te poster d’une certaine façon, à créer une présence qui te dépasse un peu. L’histoire se joue entre marionnettes et illusions, la soirée défile sans que tu ne la vois trop, et quand tu arrives au moment du final tu as presque oublié toi même que rien n’était réel. Noir. Applaudissements.


- - -


Un tabloïd américain a écrit:
Aujourd’hui je reçois pour une interview la délicieuse Melusine, de son vrai nom Elvire Crewe, qui a fêté ses fiançailles avec Matthew Jones la semaine dernière, lors d’une réception dans la demeure Jones où avaient été invités une partie nombres d'artistes et notables sorciers américains. Cette jeune anglaise de vingt cinq ans a créé le personnage de Melusine il y a quatre ans, dans la pièce Amour, un spectacle inspirés de plusieurs contes russes. Nous revenons avec elle sur son travail, mais aussi sur ses projets personnels et sur sa réputation sulfureuse.

Journaliste : Pourquoi Melusine ?
Melusine : (Rires) C’est une très bonne question. C’est une idée de Matthew je crois, il s’agit du nom d’une fée du folklore européen. Il existe bien des versions de ce qu’elle était et de ce qu’elle a fait, mais une des légendes lui attribue la construction d’un château en une nuit. Dans mon premier spectacle, il y avait un château, et il me fallait un personnage pour prendre une posture sur scène… J’ai choisi Melusine, et c’est resté.

J : Comment vous est venu l’idée de ces spectacles ?
M : J’ai voyagé beaucoup, jusqu’à il y a deux ans à peu près, j’ai fait un très long tour du monde. Au Japon, je suis tombée dans la rue sur un Kamishibai, ce sont des conteurs japonais moldus qui font défiler des illustrations devant les spectateurs. J’ai aussi vu des scpectacles de Pi ying en Chine, des ombres chinoises… C’est à partir de là que j’ai vraiment commencé à m’intéresser aux marionnettes, je n’arrêtais pas de me dire que cela ferait de magnifiques spectacles de magie. J’ai été à Pragues, je me suis formée aux techniques sans magie de manipulation, et ensuite j’ai commencé à y intégrer de la magie. J’ai commencé à écrire ma première pièce après ça, en puisant dans les histoires que j’avais apprécié pendant mes voyages.

J : Comment créez-vous vos spectacles ?
M : Au début, je partais des histoires ou des envies de marionnettes principalement. Aujourd’hui, ce sont les sorts que j’ai appris à maîtriser sans baguette qui vont m’orienter dans mon travail. Je passe beaucoup de temps à m’entraîner, j’ai reçu beaucoup d’aide de ma belle famille d’ailleurs, et quand je commence à réussir, je me mets à écrire. Souvent, je compose la musique alors que je suis encore sur le texte, et une fois que j’ai fini je crée les marionnettes en fonction de ce que j’ai besoin. C’est pour cela d’ailleurs que je rejoue la même pièce jusqu’à deux années de suite si je veux me renouveler, il me faut au moins ça pour créer un nouveau spectacle. Mais je suis sur un nouveau projet, et je peux vous dire que la première représentation devrait avoir lieu d’ici six à huit mois.

J : Ce sera donc votre troisième spectacle que vous annoncez – en exclusivité pour nos lecteurs ! Il faut nous en dire plus! (Rires) Vous avez reçu une harpe en cadeau la soirée d’annonce de vos fiançailles, peut-on espérer voir Melusine à la harpe pour celui-là ?
M : Effectivement, nous avons commencé à réfléchir à enchanter directement la harpe d’ailleurs pour que je puisse changer d’instrument ou que je puisse me concentrer sur plus de marionnettes – cependant, je ne sais pas si ce sera pour ce spectacle ou le prochain. Tout ce que je peux vous dire d’autres, c’est qu’il y aura beaucoup d’inspirations de la comedia dell’arte et que je me suis beaucoup appuyé sur l’imaginaire entourant les créations du compositeur Tchaïkovski. L’idée, c’est de faire quelque chose de grandiose visuellement, j’espère vraiment que ça plaira au public.

J : Vous citez beaucoup l’aide de votre belle famille, les Jones… Mais l’annonce de vos fiançailles a surpris, votre fiancé et vous êtes plutôt connus pour avoir une conquête dans chaque ville ?
M : (Rires) Qui se ressemble s’assemble j’imagine. La façon dont nous menons nos vies ne changent rien au respect et en l’admiration que j’ai pour les parents de Matthew. Alors oui, nous n’avons pas la même vision du couple que beaucoup de personnes, mais nous sommes heureux. Et finalement, c’est le plus important, c’est ce que représente Melusine pour moi. Sentez vous libre de vivre comme vous l’entendez, de sentir du moule, si ça vous rend heureux.

J : C’est un beau message que vous adressez à nos lecteurs. Je rappelle que jouez toujours Présages, et que de nombreuses dates sont encore prévues aux États Unis et au Canada. Plus d’informations dans la rubrique culturelle, où notre critique vous recommande et revient sur les prochaines dates que vous avez prévu. Merci d’être venue Melusine !

- - -


Artemesia Jones a écrit:
Ma chère Elvire,
Comme je suis heureuse pour toi et Matthew. Je sais que tu étais inquiète de retourner en Angleterre, et je ne te comprends que trop bien ! Je ne crois pas avoir un jour entendu maman mentionner que sa terre natale lui manquait - Maman ! Qui est toujours joyeuse, qui est enjouée sur tout ! Enfin, j'imagine que si j'étais une née moldue comme elle, ayant vécu les crises du vieux continent, je serais sans doute sombre moi aussi. La maison de mamie est dans une ville qui est à la fois habitée par les sorciers et par les moldus d'ailleurs, et je pense que tu l'aimeras beaucoup ! Je me souviens y être allée en vacances quand j'étais petite... Un conseil : va fouiller le grenier, dans mes souvenirs il regorge de merveilles... Tu pourrais trouver des tenues pour tes spectacles ! Est-ce que le prochain est prêt d'ailleurs, Matthew m'a dit que tu avais obtenu des dates à Londres, tu joueras celui-là ou encore Nocturne ? Enfin, ce sera charmant pour le bébé, et puis Matthew avait l'air emballé à l'idée de découvrir nos racines anglaises, et il est on ne peut plus heureux d'être bientôt père et de son nouveau travail... Qu'est-ce que vous allez être bien et je vous envie !

Nous viendrons à Noël, on s'est dit que ce serait mieux que de te faire transplaner dans ton état.

Je t'aime fort, embrasse mon frère pour moi.
Artemesia Jones


- - -


Chronologie :
05/06/1976 : Naissance au Manoir Yeabow
1978 : Jonathan Crewe découvre qu'il a une fille, l'enlève à sa mère pour l'élever seul
Septembre 1987 : Entrée à Poudlard, Ariane Crewe est reçue à Gryffondor (comme son père)
Décembre 1987 : Ariane apprend que sa mère est vivante et qu'il s'agit de son professeur d'Histoire de la Magie, Yolanda Yeabow
Hiver 1987-1988 : Emménagement au Manoir Yeabow alors que Yolanda obtient la garde exclusive d'Ariane
Été 1991 : Ariane devient préfète
Juin 1992 : Ariane passe ses BUSES
Sortilèges : Optimal . Métamorphose : Optimal. Potions : Optimal. Botanique : Acceptable. Défense contre les Forces du Mal : Acceptable. Histoire de la magie  : Acceptable. Astronomie : Acceptable. Divination : Effort Exceptionnel. Soin aux créatures magiques : Effort Exceptionnel.
Juin 1994 : Ariane passe ses ASPICS.
Sortilèges : Optimal . Métamorphose : Optimal. Potions : Optimal. Divination : Acceptable.
Été 1994 : Ariane quitte l'Angleterre et commence un tour du monde, elle se présente comme Elvire Crewe
14/09/1994 : Ariane rencontre Matthew Jones à Rome, qui travaille au bureau du commerce international du MACUSA
1996 : Ariane commence à se former à la manipulation de marionnettes
10/12/1997 : Première représentation de la pièce Amour
25/12/1997 : Ariane rencontre la famille Jones, qui vont beaucoup s'impliquer pour l'aider dans ses créations à venir
07/03/1998 : Ariane finalise les démarches pour que son deuxième prénom, Elvire, devienne son nom d'usage
30/05/1999 : Première représentation de la pièce Présages
14/04/2001 : Matthew Jones et Elvire Crewe annoncent leurs fiançailles lors d'une soirée organisée dans la demeure familiale du fiancé
27/11/2001 : Première représentation de la pièce Nocturne
06/01/2002 : Mariage de Matthew et Elvire Jones
octobre 2003 : Elvire découvre qu'elle est enceinte
novembre 2003 : Matthew Jones obtient un emploi au Ministère de la Magie anglais
décembre 2003 : Le couple emménage à Godric's Hollow, dans une maison ayant appartenu à la grand mère de Matthew


FT. Elle Fanning ; Pseudonyme Ghanimathos ; Âge 24 ans aujourd'hui   :smi11: ; Comment as-tu trouvé le forum ? je traîne par ici des fois, sous la forme d'un brun à lunettes fan de sciences ; Un petit mot à ajouter ?   :smi40:   ; Ta fréquence de connexion même chose qu'habituellement, sauf au moment du déménagement dans l'été mais je sais pas quand






la fée melusine - Spectacular, spectacular, no words in the vernacular can describe this great event, you'll be dumb with wonderment !
Camille Nott
MEMBRE
hiboux : 1099
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Tumblr_mwow238Zyd1qgghb8o8_250
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juin - 14:16


Oh la jolie Fanning :smi19: :smi19: Quel délicieux choix mon petit poulet! Rebienvenue parmi nous avec cette jolie fleur :hamster1: Hâte de voir ce que tu vas nous concocter avec cette petite mistinguette! Bonne chance pour la suite de ta fiche :hamster20: Bisou poutou :smi19:


Royal misanthrope

Il grogne et boude, mais ne mord (presque) pas.
A. Elvire Jones
MEMBRE
hiboux : 18
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Tumblr_n6kgjaVEBN1qc7e5jo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juin - 16:38
Merci Camille :smi53:





la fée melusine - Spectacular, spectacular, no words in the vernacular can describe this great event, you'll be dumb with wonderment !
Severus Rogue
Roméo alangui
hiboux : 1913
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine UQKrvcx
TEATIME is always epic with englishmen | ALWAYS in love with his dear Lily | BOOKS lover | MAGISTER es potionis
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juin - 20:18
OUIIIIIIIIIIIIIIII Ariane <3

J'ai tellement hâte de te voir jouer ce personnage °°
En vrai de vrai, elle me vendait du rêve dans les fiches de YY et Carys et la voilà qui m'émerveille sous ta plume °° Ce début de fiche est très chouette !


PUTTING DEATH IN BOTTLE
Carys Vaughn
MEMBRE
hiboux : 177
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juin - 23:25
Oh douce Ariane <3 Carys te répondra bien vite, sautillante, petit poussin trop gentil :smi50:

Ça me fait plaisir tout plein de te voir la jouer, et je suis très-très-très enthousiaste de cette idée de marionettiste, j'ai fort envie de voir ça en vrai maintenant moi :smi4: Bonne écriture de fin de fiche, si hâte de jouer avec toi <3


   

Nid wy'n gofyn bywyd moethus,
Aur y byd na'i berlau mân:
Gofyn wyf am galon hapus,
Calon onest, calon lân.
Yolanda Yeabow
MEMBRE
hiboux : 102
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Tumblr_pec5eo45Q11uzomqmo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juin - 0:37
:smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi24: :smi24: :smi24: :smi24: :smi24: :smi28: :smi28: :smi28: :smi28: :smi28: :smi28: :smi17: :smi17: :smi17: :smi17: :smi17: :smi17: :smi19: :smi19: :smi19::smi46: :smi46: :smi46: :smi46:   :smi53: :smi53: :smi53: :smi53: :smi57: :smi57: :smi57: :smi57: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82: :smi82:

Ange de ma vie. C'est bon de te voir :smi53::smi53::smi53:

J'adore ce début de fiche, encore merci de la prendre o/ On va bien s'amuser héhéhéhéhéhéhéhéhé 
:smi19:
Athéna P. Selwyn
MEMBRE
hiboux : 124
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juin - 1:35
Oulalah cette fiche trop intéressante :smi37: Elvire, comme le beurre ? Désolée

J'adore la manière dont tu racontes son histoire, il m'en faut plus :smi15:

Elle Fanning :smi62:
A. Josiah N'Da
MEMBRE
hiboux : 348
pictures : Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Voodoo-ppl
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juin - 9:04
Bienvenue plus officiellement, jolie Ariane :smi19: je trouve que nos loulous partagent quelques très communs, particulièrement leur indépendance qui les rend, en conséquence, assez égoïstes, auto-suffisants ... J'ai hâte de voir, de lire, comment tu vas développer ça !

Bon courage pour la rédaction :smi46:


We built sandcastles that washed away. I made you cry when I walked away, and although I promised that I couldn't stay, baby, every promise don't work out that way.
by wiise
Archibald Rosier
ADMINISTRATRICE
hiboux : 1356
pictures :

song themeAriane Elvire Jones | la fée Melusine 1564215303-3095c565cfbdfadfb9d795d407c03d12
pour toi, je changerai l'or en fer,
& le paradis en enfer
Ariane Elvire Jones | la fée Melusine Tumblr_n5esgvY5lU1rvtlumo6_250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juin - 9:32
Mais quelle adorable trogne :smi19: Elle est juste trop mignonne :smi46:
Une artiste, ça va enchanter mirettes et oreilles :smi1:
Hâte de voir le personnage impliqué avec Yolanda & Carys :smi37:
Si tu as moindre question n'hésite pas à harceler le staff :canardsev:
Veredis S. Beurk
MEMBRE
hiboux : 485
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juin - 20:26
Ce personnage de folie absolue :smi44:
Rebienvenue à toi ! J'adore le grand écart entre tes deux persos :smi40:

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum