Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter
 :: Salon de Thé & Bar à chats :: Archives :: Fiches présentation

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Invité

Invité
Dim 3 Fév - 23:22

Minerva McGonagall
Corne de Licorne
Nom McGonagall, féministe dès l'aube Minerva ne prit jamais le nom de son époux, Urquart, pourtant porteur de pureté. Beaucoup de sourcils s'élevèrent parmi les traditionalistes, mais la jeune sorcière conserva le patronyme du moldu qui l'éleva et l'aima sa vie durant ; Prénoms Minerva, en résonance avec la déesse de la sagesse et de l'intelligence, un prénom choisi transcendant les désirs de sa mère à son égard ; Âge 68 ans ; Date de naissance 4 octobre 1935 ; Lieu de naissance Un modeste bourg d'Écosse, près de Portree ; Signe astrologique Balance, le point d'équilibre, la mesure et la justice ; Nationalité Écossaise jusqu'aux coutures de son mouchoir de poche ; Statut Civil Elphinstone mourut des suites d'une morsure de Tentacula vénéneuse, la laissant veuve après trois années de mariage ; Préférences sexuelles Hétérosexuelle, même s'il n'y a que les Pies de Montrose qui font désormais réellement chavirer son cœur ; Statut du sang Mêlé, la matriarche Isobel maintint son époux Robert dans l'ignorance de la magie des années durant ; Tradition Héritière de l’Ordre d’Hermès, son affiliation à d'autres traditions s'arrêtent aux portes de la connaissance et de la curiosité intellectuelle ; Baguette Une baguette de 23,75 centimètres, puissante et en bois de sapin, le cœur battant au rythme du dragon, rigide comme la détermination de celle qui la manie ; Patronus Il prend la forme de l'animal duquel elle prend l'apparence, un chat tigré à la robe dégradée de gris, dont les marbrures autour des yeux rappellent les contours de ses lunettes ; Dons Une aptitude certaine à pétrifier d'une œillade implacable les élèves impudents. Tour de poignée inimitable pour serrer un chignon ; Pouvoirs Animagus, répertoriée dans les registres du Ministère, métamorphose acquise pour approfondir des études brillantes sous la tutelle de son mentor et ami, Albus Dumbledore ; Particularités Notes maximales aux B.U.S.E. et A.S.P.I.C, préfète-en-cheffe, autrefois poursuiveuse de l'équipe de Gryffondor, lauréate du prix du Meilleur Jeune Espoir décerné par le Mensuel de la métamorphose, titre du Commandeur de l'Ordre de Merlin décidé par Henry Stones, Carte des Sorciers Célèbres à son effigie Activité Professionnelle Sous-directrice de Poudlard, directrice de Prima Sapientia et professeur de Métamorphose pour les élèves les plus avancés. Elle a laissé sa place de Directrice de la maison Gryffondor
CARACTÈRE & ANECDOTES
Bravoure Pendant plus de cinq longues minutes le Choixpeau Magique, juché sur la brune chevelure d’une Minerva aux portes de son onzième anniversaire, a tergiversé entre la maison de Godric et celle de Rowena. Vers les hautes tours de Gryffondor il l'a finalement guidé, car c’est bien de courage que son cœur est le plus empli. La sagesse, l’intellect, et l’amour des règles la portaient vers l’aigle mais aucune de ces qualités ne soutenait sa hargne, sa bravoure et son fort esprit de compétition ; Sévérité Exigeante envers autrui et elle-même, Minerva n’a pas volé ses notes et les titres qui lui ont été attribués. Forte d’une exceptionnelle capacité de travail, modelée par un authentique pasteur presbytérien, la paresse lui est insupportable. Nombreux sont les étudiants qui se sont lamentés face à l’écrasante masse de devoirs que le Professeur McGonagall leur imposait, les poussant sans relâche à se dépasser – ou à crouler sous le poids de la connaissance et à se noyer dans les innombrables rouleaux de parchemin à déposer-sur-mon-bureau,-sans-faute,-dans-deux-jours-et-pas-un-de-plus ; Droiture Si le Département de la justice magique n’avait pas été gangrené par de répugnants esprits anti-Moldus, Minerva y aurait sans doute poursuivi sa jeune carrière avec talent. Le prestigieux Magenmagot ouvrit volontiers ses portes à cet esprit cartésien, élégant et honnête, pétri de justice et animé d’un fort goût pour l’équité, mais la jeune femme lui préféra Poudlard et le Département de Métamorphose tenu par son ancien enseignant, Albus Dumbledore. Qui plus est, l’école avait l’avantage non négligeable de se situer en Ecosse, plutôt que noyée dans la brume déprimante de Londres ! ; Passion & protection Aimer ce que l’on fait et faire ce que l’on aime, est un don et une bénédiction dont peu d’âmes peuvent se targuer. La vie, tapissée de choix et donc de renoncements, est longue derrière la vieille lionne qui peut contempler son parcours dans le silence ébaudi de sa modeste chambre austère, pavée et solitaire au premier étage de l’école. Dans la noire nuit la mélancolie parfois l’étreint, mais les premières lueurs du jour la rappellent à ses vertes années : transmettre à la jeunesse, éduquer, vigilance et exigence mêlées, veiller, sur eux et sur le monde de demain, ne jamais oublier pourquoi on est ici, que les choix sont une souffrance mais qu’ils sont consentis ; Sarcasme Regard critique sur le monde et sur soi, amusement tangible à voir les volontés s’entrechoquer, habitude que de voiler par l’esprit les méandres du cœur. Moins belle qu’Isobel mais plus vive d’esprit, piquante et revêche, le sens du bon mot et du timing avec lequel l’asséner est inné chez Minerva qui, bambine, s’amuser déjà à jouter avec son père. Vivre à Poudlard, entourée de jeunes esprits, et sous la houlette du plus facétieux des Directeurs fut un entraînement quotidien à l’exercice, poursuivi aujourd’hui aux côtés du collègue chauve-souris géante qui ne manque pas de lui donner la réplique.
CURRICULUM VITAE

Errances du parent marquent la chair de l’enfant [1935]

Jamais Minerva ne put oublier cet œil brillant d’émotion et d’envie.
Qu’il est dur et blessant de reconnaître dans l’âme de ses parents les émotions les plus viles, celles qui ne sont censées animer que les carcasses des monstres. Fille de sa mère elle reçut sa lettre, sorcière bien sûr, le bébé faisait déjà léviter ses jouets jusqu’à ses menottes potelées, le chat lui obéissait et la cornemuse du père chantait sans que personne n’y joue. Isobel savait, et pourtant, elle vit ce jour-là pour la toute première fois, dans le visage ravi de son aînée, ce monde qu’elle avait abandonné. Par amour, affligée du sort de vivre privée de ses pouvoirs, de ses amis, arrachée à la magie et devenue poupon moldu, surveillée par le Ministère, observée telle une étrangère par le presbytérien qui ne peut comprendre ni supporter que son épouse lui ait menti.
Les voilà, famille de cinq, claquemurés dans le mensonge.
Le village ne peut l’apprendre, ce secret honteux qu’il faut cacher, à l’image de la mère qui a enfermé sa baguette dans une boite sous son lit, ils doivent se faire oublier. Minerva administre ses frères, Robert et Malcom, leur apprend à mentir et à cacher leur nature ; elle qui n’aime que la vérité. Ses yeux de mère qui l’aiment et néanmoins la jalousent, la marquèrent au fer rouge, lui dictèrent son mantra et l’obnubilèrent jusqu’à la vieillesse.

Avant la vieillesse il y eut Poudlard, son entrée dans la maison du Lion et la découverte d’un monde dont elle ignorait tout. Minerva se passionna de tout et excella, libérée des cachoteries mais constituée par elle, demeura un être réservé, peu prompt à s’épancher. Brillante et vertueuse comme son père le lui avait appris, les portes du Ministère lui furent grandes ouvertes à l’issue des sept années de bonheur. Avant de les franchir, un dernier été en Ecosse pour se fissurer.

Son cœur romantique s’époumona, comme celui de la mère avant elle, pour un Non-Maj, un Dougal à qui elle trouvait toutes les qualités. Elle s’en enticha et s’y plongea comme dans un vieux grimoire, en appréciant aussi bien le fond inépuisable que les défauts de couverture, éprise, perdit la tête pour la seule et unique fois de sa vie. Il l’aimait aussi, lui promit de vivre ensemble pour toujours, et Minerva dit oui. Oui, mais ne put le répéter à ses parents. Allongée dans son boudoir, projetant sa vie des années au-devant, elle se vit comme la belle Isobel, soleil flétri, amoureux mais seul, car l’amour du moldu n’offrait rien d’autre qu’une existence de séclusion. Alors, l’âme bombardée, elle refusa les lendemains qui chantent et partit pour Londres.

Ecosse libre soupire derrière un bureau [1953]

Quid de mieux que le Département de la Justice Magique pour Minerva McGonagall ?
Tout y est pour lui plaire, mais la faille demeure là où toujours on la trouve : dans le cœur des gens et leur farouche refus de la différence. Des mots à l’encontre des moldus, susurrés et parfois proférés sans honte, se déversèrent dans ses jeunes oreilles et la hérissèrent au plus profond. Son père et Dougal, deux êtres aimés dénués de magie, méritant respect, profanés par des collègues de bureau de peu de jugeote, voilà ce qu’il fallut endurer. La rage polie qui l’animait mordit le cuir des intolérants, trop épais pour changer, suffisamment important pour lui nuire, mais son tendre supérieur Elphinstone Urquart la protégeait des contrecoups.
Le bureau ne pouvait être changé, et Londres ne serait jamais aussi belle et verte que l’Ecosse, aussi Minerva fit le choix de partir. Avec un raide « non, je vous remercie », elle déclina la prestigieuse promotion au sein du Magenmagot et revint à son tout premier amour.

Pas le moldu pour qui son cœur s’enlisait, mais pour Poudlard et ses hautes tours. Le hibou plein d’espoir qu’elle avait envoyé lui revint dans les trois heures, une proposition à la patte : celle de rejoindre le Département de Métamorphose tenu par son ancien professeur, Albus Dumbledore, mentor qui l’avait accompagné dans les arcanes de son art.

Et c’est ainsi que démarra une carrière de 48 années d’enseignement.

Amour furtif suit amour enterré [1981]

L’excellente élève devenue professeur exigeant s’épanouissait dans les couloirs qui l’avait vu vivre et respirer à pleins poumons, de sa salle de cours au premier étage au terrain de Quidditch, Minerva vivait également une existence d’érudite. Ses connaissances approfondies en métamorphose lui donnaient un droit de réaction d’office dans le Mensuel de la métamorphose, et sa fidélité envers l’ordre et les institutions rendaient sa voix audible dans les strates du Ministère.

Cette loyauté elle l’éprouva durant les heures sombres, usant alors de son pouvoir d’Animagus pour espionner pour le compte des Aurors et abreuver leurs esgourdes de rapports sur les allées et venues des fidèles du Seigneur des Ténèbres. Mise au courant de l’existence de l’Ordre par son fondateur, elle n’en rejoignit toutefois pas les rangs, et ne révéla jamais non plus ce qu’elle savait à leur sujet aux autorités. Ardente aspirante à la paix, elle connut les affres de la guerre et en éprouva l’âpre goût du sang. Voldemort et ses partisans lui arrachèrent son frère Robert, ainsi que Dougal, son épouse, et leurs enfants. Dévastée par la mort du premier, coupable du trépas des autres, la petite chambre qu’elle occupait à Poudlard connue à nouveau ses longs sanglots. Ceux-ci se répercutèrent contre la dure pierre et résonnèrent jusqu’aux oreilles de son ami Albus, et cette nuit-là connut bien des confidences des deux belligérants réservés.

Gardiens solides qui aspiraient à la fin des conflits, mais n’auraient jamais cru qu’elle surviendrait de manière aussi brutale. Minerva sut par la rumeur que James et Lily Potter avaient été abattus par le Seigneur Noir, deux de ses plus brillants et admirables élèves. Perchée sur le muret en face du 4, Privet Drive, des larmes silencieuses s’écoulèrent des yeux du félin tigré des heures durant tandis qu’il observait, avec calme et raideur, ces moldus pathétiques évoluer dans leur maisonnée et l’ignorance du chamboulement qui venait de se produire. Albus apparut enfin à la tombée de la nuit, dans ses bras tenant le précieux enfant, l’innocent au front pourfendu. Elle ne voulut pas l’abandonner là, au pied de cette porte où il ne trouverait pas d’affection, mais ne put faire céder son ami. Et le cœur lourd, elle avait tourné les talons.

Ces pertes pesèrent sur ses épaules mais libérèrent son âme, si bien qu’elle accepta la proposition de mariage de son ancien supérieur Elphinstone, proposition qu’il renouvelait avec la régularité des vagues depuis qu’elle avait quitté le Ministère. Ils s’installèrent dans un cottage dont il se fit propriétaire à Pré-au-Lard, et coulèrent des jours heureux durant trois belles années ensoleillées. Sans enfant, elle en avait déjà tant sur lesquels veiller à Poudlard, Minerva et son mari accueillirent souvent ses neveux et nièces, dont les orphelins de père de son adoré Robert. Ce bonheur intense fut de courte durée, le malheur lui retira trop tôt son aimé et la vit prématurément veuve.

Droite, fière, ses élèves ne surent jamais rien de son malheur, seuls ses plus proches purent le deviner, ainsi qu’Albus, et peut-être un ancien élève et nouveau professeur silencieux et observateur, un certain Severus errant dans les cachots, et dont l’honneur bafoué venait d’être lavé.

Amitiés avec le phénix éraflent la lionne [1995]

Soutien indéfectible du Directeur, vigilante et affectée par les épreuves traversées par Potter, Minerva tint son rôle avec rigueur au sein de Poudlard. Protégeant l’école et ses intérêts, s’opposant même au Ministère quand cela fut nécessaire, elle officialisa ce douloureux divorce en rejoignant officiellement l’Ordre du Phénix à sa refonte.

La deuxième guerre des sorciers écrasa bien des innocents et âmes valeureuses, et étêta l’Ordre en le privant de son fondateur. Le Professeur McGonagall fit tout ce qui était en son pouvoir pour préserver les élèves de l’école et maintint son implication dans l’Ordre, jusqu’à l’acmé et la percée de Voldemort entre les murs de Poudlard. Prête à l’affronter et à le payer de sa vie, lançant armures et gargouilles contre les assaillants du château dans le seul espoir d’offrir de précieuses minutes au Survivant, elle fut comme chacun soufflée, choquée, et abattue par l’issue de la bataille de Poudlard.

Potter. Potter n’avait pu échapper encore une fois à la mort et à son destin. Le bambin laissée au 4, Privet Drive n’en avait pas réchappé, cette fois-ci, et quelque part dans les sombres recoins de la Forêt Interdite gisait son corps. Le Combattant, le Survivant, était tombé dans l’école supposée être son havre de paix. Le lieu même où il avait été trahi par l’un de ses professeurs, le lâche, l’autre tombant de cette tour que les yeux verts de McGonagall scrutaient avec impuissance. Injustice. Douleurs. Albus, qu’avons-nous fait ?

Le sens du devoir surpassa finalement l’appel du désespoir. Dressée au milieu des débris du château, les cheveux défaits, du sang ruisselant sur sa joue et le long de son mollet, Minerva McGonagall contempla les silhouettes étendues, les formes obscures à ses pieds, les corps enchevêtrés et les yeux vides de ceux qu’elle chérissait, de ceux que les derniers debouts menaçaient de rejoindre. Alors elle poussa un cri de ralliement et mena, avec les membres de l’Ordre et les élèves encore capables de se battre, le dernier assaut contre les Mangemorts et leurs alliés : « Chargez ! »

Certitudes vacillantes amènent au renouveau [1998]

Et maintenant, que faire ?
Au cœur des décombres, le personnel survivant auprès d’elle, la sous-directrice de Poudlard contemplait avec inquiétude l’immensité de la tâche et soupesait l’urgence. Il était nécessaire de reconstruire Poudlard, mais n’y avait-il pas plus urgent ? Le monde était à l’agonie, des Mangemorts erraient toujours, le Ministère était en lambeaux. N’était-il pas plus sage d’abandonner l’école pour le moment, et de prêter main forte à la résistance pour rétablir l’ordre ?

« Qu’allons-nous faire, Minerva ? »

La voix fluette de Filius la tira de ses songes, mais ses yeux furent happés par une chose informe et rapiécée, écrasée par une armure démembrée. Elle l’extirpa, révélant le Choixpeau dans sa suprême laideur, et l’un de ses rares sourires étira le coin de ses lèvres.

« Nous reconstruisons. Poudlard est un refuge, les jeunes sorciers ont besoin du château.
_Avec tous les ennemis qui rôdent, ce n’est pas bien prudent…
Hasarda la voix de Slughorn.
_Horace, nous avons un devoir envers l’école et ses élèves. Du reste, j’ai confiance en Arthur et Kingsley. Pomona, venez avec moi, nous devons évaluer l’état des remparts. Allons avant toute chose chercher les Elfes de Maison qui souhaitent rester. Filius, érigez le plus de barrières magiques possibles. Horace… Elle évalua le visage blafard de son collègue éprouvé. Trouvez-nous un doigt de brandy. »

Malheureusement et malgré leurs efforts implacables, l’été ne fut pas suffisant pour permettre d’accueillir les jeunes sorciers à Poudlard en toute sécurité. Prenant les mesures qui s’imposent, Minerva planifia la suite des travaux et organisa la suite de la scolarité des élèves en conséquence. L’investissement au château ne l’éloigna que le jour de ses alliés de l’Ordre, et elle consacra une bonne partie de ses nuits à rétablir l’ordre et à sauver les hommes et femmes du Ministère qui pouvaient encore l’être.

Malgré les réticences de Kingsley qui ne souhaitait pas la voir s’imposer un tel exercice, car il avait été témoin de leur ultime confrontation dans la Grande Salle de Poudlard, Minerva ne se laissa pas écarter de l’interrogatoire de son ancien collègue. La pupille sans doute plus humide qu’elle ne l’aurait souhaité, elle passa de nombreuses heures à l’écouter, sans ciller. Il y eut bien un membre de l’Ordre pour se pencher à son oreille et lui demander son avis, ce à quoi elle avait simplement répondu. « L’école l’accepte toujours comme Directeur, et Fumseck l’a choisi. » Ce qui semblait clair pour elle, plongea son interlocuteur dans un circonspect silence.

Ainsi Minerva ne fut pas surprise que pour la seconde fois, dans sa pourtant pas si longue existence, Severus Rogue soit lavé de tout soupçon. Ce fut elle qui l’accueillit aux portes du château, éclairé et agité jour comme nuit pour être réhabilité, enveloppée dans l’une de ses fameuses capes écossaises. Silencieuse, elle lui emboita le pas et marcha à ses côtés dans l’un de ses couloirs qu’ils avaient tant de fois parcouru comme collègues, et qu’ils arpentaient désormais comme équipe. Il n’y avait pas lieu de prononcer d’excuses, chacun ayant agi avec droiture et loyauté, cela auraient été de vains mots pour ces esprits-là. En revanche, elle fut sincère quand elle prononça dans un souffle : « Pour cette fois, Severus, je suis soulagée d’avoir eu tort. À son sujet bien sûr, lui le faux-traitre qui aurait eu toute sa place dans la maison du Hardi. Elle inclina légèrement et brièvement la tête en signe de respect et de reconnaissance puis, dans une gestuelle déterminée, le conduisit vers les Grands Escaliers. Poudlard vous attendait, venez, je vais vous montrer l’avancée des travaux. »

[Et aujourd'hui...]
Empêcheuse de tourner en rond s’engage pour demain

L’école rouverte, le Survivant devenu Ministre de la Magie et courageux réformateur, le monde de la sorcellerie est sans cesse bousculé, et à son niveau, Minerva participa au grand tourbillon de sortie de guerre. Galvanisée par les mesures prises pour plus d’équité, et reconnaissant dans les mots de Potter certaines failles du système et de Poudlard, elle proposa au Directeur la création de Prima Sapientia, une classe préparatoire destinée aux plus jeunes dès l’âge de sept ans. La classe fut ouverte dès la rentrée de 2002 sous sa responsabilité, ce qui la poussa à résigner ses fonctions de Directrice de maison pour consacrer toute son attention à cette nouvelle mission. Malgré tout, elle déclara farouchement que l’équipe de Quidditch de Gryffondor était formellement tenue de rapporter la coupe et de ne pas donner prétexte aux railleries du Directeur.  

Parallèlement à son engagement à l’école, et face à la montée des Insurgés et à l’attentat qui arracha la vie d’Astoria Greengrass, Minerva se mit à considérer sérieusement le destin de l’Ordre du Phénix. Laissé en jachère depuis le retour d’Harry Potter, ses membres éparpillés mais toujours en contact, il ne faudrait qu’une étincelle pour faire renaître le mouvement. Mais dans quel but, contre quel ennemi ? L’Enchanteresse ? La seule pensée d’alimenter un nouveau conflit était répugnante, et pour l’heure, ses familles de Sang Pur se faisant appeler l’Insurrection semblaient préférer se tenir à distance… C’était du devoir du Ministère de la Magie de se charger de maintenir l’ordre, le Phénix n’avait émergé que pour palier à ses faiblesses et à sa corruption. Avec Potter à sa tête, ce mal insidieux qu’est la corruption était voué à périr, mais en attendant… ? Potter avait les mains liées, il ne pouvait se permettre d’avancer encore plus brutalement dans ses réformes. L’Ordre pourrait… Peut-être, débusquer les coupables de l’attentat. Peut-être. Les yeux tournés vers le Ministère avec à sa tête deux de ses anciens élèves, le Professeur McGonagall reste attentive et vigilante.


Soucieuse de ne pas glisser dans le prosélytisme, elle veille à ce que les nouvelles directives soient appliquées et toute infraction au règlement demeure, évidemment, sévèrement punie. Dans l’intimité du bureau du Directeur, elle ne manque toutefois pas de lui faire entendre son point de vue, et déplore la rancune tenace qui semble le lier à « Monsieur Potter ».

« Avec tout mon respect, Severus, vous êtes aussi têtu que votre prédécesseur – et c’est un exploit qui mérite au minimum un article dans la Gazette. Dois-je appeler votre biographe, cette miss Skeeter ? »

FT. Dame Maggie Smith, herself ; Pseudonyme Camille ; Âge 26 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? Sur Pub RPG Design, à la recherche d'un forum estampillé Harry Potter de belle qualité ; Un petit mot à ajouter ? Merci pour ce beau forum qui apporte quelques suppléments à la saga sans la dénaturer ; Ta fréquence de connexion Principalement les weekends.

Moira A. Oaks
Juliette effarée
hiboux : 523
pictures : Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter 2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 0:11
Quel choix de personnage !! :smi41: :smi41: :smi41:

Je crois que tu vas faire bien des heureux avec la merveilleuse Maggie Smith !!
Je te souhaite mille fois la bienvenue sur le forum ! Prends un thé. Mets-toi à l'aise près du feu. Et n'en bouge JAMAIS.

Hâte de lire la suite de cette fiche ! :smi46:
Tes premiers mots sont déjà parvenus à me faire sourire.

Bises d'une lionne. :smi26:


Archibald Rosier
ADMINISTRATRICE
hiboux : 1356
pictures :

song themeMinerva McGonagall } Have a biscuit, Potter 1564215303-3095c565cfbdfadfb9d795d407c03d12
pour toi, je changerai l'or en fer,
& le paradis en enfer
Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter Tumblr_n5esgvY5lU1rvtlumo6_250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 7:27
damn,
cette perfection
:beard: :smi9: :huh:
la vieille chouette,
la sublime maggie
on l'attendait avec impatience
:hamster30:

Citation :
Écossaise jusqu'aux coutures de son mouchoir de poche
le sang bouillant des écossais, y a rien de tel :smi12:

Citation :
Une aptitude certaine à pétrifier d'une œillade implacable les élèves impudent
c'est tout un art :smi29:

rah, il me tarde de voir ton personnage semer l'autorité dans les couloirs du château  :smi37:

si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler le staff  :moustache:
bienvenue petit hibou  :gugus:
Lucius A. Malefoy
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 511
pictures : Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter Giphy
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 9:00
Minerva McGonagall, la lionne écossaise !
Quel plaisir que de te voir embrasser ce personnage avec la divine, l'incroyable, la magnifique Maggie Smiths !

Lucius se souvient de ses cours de métamorphose avec des émotions contradictoires, mais le jeune professeur Wilson sera ravi de rencontrer cette éminente aînée =D


ARISTOCRATY
Lawrence Fawley
MEMBRE
hiboux : 191
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 9:27
Bienvenue à toi !
Rien que le début, ça donne envie de lire la suite ! :smi56:


Lawrence Fawley

Invité

Invité
Lun 4 Fév - 10:02
Minerva est dans la place, Yeahh :smi82: :smi83:

J'adore ce personnage et lire ce début sous ta plume, me dis d'avance que ça va être un vrai régal^^
Hâte de découvrir la reste de ta fiche ^^

Gryffondor en force :smi121: (Pour une fois, c'est à propos xD)
Severus Rogue
Roméo alangui
hiboux : 1913
pictures : Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter UQKrvcx
TEATIME is always epic with englishmen | ALWAYS in love with his dear Lily | BOOKS lover | MAGISTER es potionis
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 10:06
Minerva *O*
Ma chère !
Mon incroyable sous-directrice !

Bienvenue ici <3 Je ne peux que répéter combien je suis heureux de voir ce PV tenté si magistralement ! Le début de la fiche est un régal absolu *w*

N'hésite pas si tu as la moindre question, on est là pour ça =)


PUTTING DEATH IN BOTTLE
Narcissa Black-Malefoy
L'ENCHANTERESSE
hiboux : 405
pictures : Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter Tumblr_oobn8ej0C91uhzo1xo1_1280
Becoming a dark lady | Death eater wife | Ruling her world
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 13:40
Bienvenue par ici :smi7:

C'est génial de voir ce pv joué, je suis super contente que tu te sois laissée tenter :smi19:
Je me joins à la liesse collective pour célébrer ta venue :smi82:
Regulus Black
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 578
pictures : Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter Tumblr_pu25h00PqW1xy9vvgo2_500
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Lun 4 Fév - 15:13
Bienvenue au rare personnel de Poudlard, réellement compétent et digne de confiance de l'école. Normal, ce n'est pas Severus qui l'a engagée, c'est Dumbledore XD
C'est génial de voir ce personnage emblématique par ici, ça va certainement rendre l'école très intéressante (et augmenter le nombre de complications à gérer de Severus ^^)

Archibald Rosier
ADMINISTRATRICE
hiboux : 1356
pictures :

song themeMinerva McGonagall } Have a biscuit, Potter 1564215303-3095c565cfbdfadfb9d795d407c03d12
pour toi, je changerai l'or en fer,
& le paradis en enfer
Minerva McGonagall } Have a biscuit, Potter Tumblr_n5esgvY5lU1rvtlumo6_250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Fév - 15:18
@Regulus Black a écrit:
Bienvenue au rare personnel de Poudlard, réellement compétent et digne de confiance de l'école. Normal, ce n'est pas Severus qui l'a engagée, c'est Dumbledore XD

+1000
:smi29:
*s'éclipse*

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum