Carys E. Vaughn, un souffle gallois
 :: Administration Générale ϟ :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Carys Vaughn
MEMBRE
hiboux : 177
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 0:09

Carys E. Vaughn
Coeur d'Occamy
Nom VAUGHN ; Prénoms Carys Eira; Âge 25 ans ; Date de naissance 1er Mars 1978, la Sainte David ; Lieu de naissance Swansea, Pays de Galle ; Signe astrologique Poisson ; Nationalité Galloise ! ; Statut Civil Célibataire, qui papillonne un peu partout en attendant de trouver le ou la bon(ne); Préférences sexuelles Tant qu'il y a jouissance, peu importe le sexe ; Statut du sang sang-mêlé, de par sa mère ; Tradition Ordre d'Hermès  ; Baguette Bois de pin, plume de phénix, 18,56 cm ; Patronusun Milan Royal depuis la mort de son père ; Dons / ; Pouvoirs apprentissage de l'occlumancie depuis ses 8 ans, n'est pas la plus douée ; Particularités Elle tombe très vite amoureuse et s'en défait tout aussi rapidement, elle ne peut pas supporter l'odeur du café froid, elle a trois grains de beauté de taille croissante sur le poignet gauche Activité Professionnelle, études, métier, autre Langue de plomb au Ministère de la Magie depuis août 2000, a rejoint les aurors de mars 99 à mai 2000
CARACTÈRE & ANECDOTES
Empathique Certains diraient que c'est à cause de son signe astrologique, du positionnement des planètes à sa naissance, mais Carys aime à croire que c'est dû à l'amour familial : elle cherche à comprendre et ressentir l'émotion des gens qu'elle rencontre avant de les juger, et se prend de sévères retours de bâtons à se laisser aller trop vite ; Studieuse Pas Serdaigle pour rien, Carys est depuis toujours passionnée par la nouveauté, la culture, l'apprentissage des choses, et cela passe par des heures de travail studieuses, à son grand plaisir ; Extrême Elle n'aime pas faire les choses à demie mesure, que ce soit s'investir dans son travail, dans une relation, c'est tout ou rien... et quand c'est rien, alors ça la calme, et elle passe à autre chose, sans remords ; Chauvine Elle porte une jonquille au 1er mars, fait une soupe de poireau pour son anniversaire, et chante fièrement son hymne à chaque match de Quidditch : l'héritage gallois vibre fort chez Carys, une des raisons pour lesquelles elle s'est spécialisée en prophéties et mystiques des galles (bretons, pays de galles, etc.) ; Terre-à-terre Bien que plongée dans l'étude du mystique, des prophéties, plongée dans le surnaturel du département des Mystères, ce qui fait de Carys une aussi bonne langue-de-plomb est aussi sa vision très rationnelle des choses, très scientifique, presque. Elle s'emporte facilement dans des extrêmes, mais ils demeurent néanmoins très cartésiens ! ; Soupçonneuse En politique, en amour, en amitié, dans tous les aspects de sa vie, Carys fait confiance à ses doutes. Si quelque chose sonne faux, sa capacité à lire les autres est une des choses en laquelle elle a une foi inébranlable, et heureusement puisqu'elle s'acharne à douter de tout ce qu'elle vit. Doit-elle suivre ce choix ? Cette personne est-elle vraiment saine pour elle ? Ça en deviendrait presque invivable, mais au moins, lorsque le choix est fait (en suivant sa raison, vous l'aurez compris), elle laisse libre cours à toute sa passion ; Joviale Boule de bonne humeur, il en faut beaucoup pour ébranler son sourire et sa volonté à aller vers les autres. Elle illumine les couloirs sombres du département des mystères de son rire, et s'arrête tous les matins dire le bonjour à ses collègues, tenant à coeur que tout le monde aille bien ;
CURRICULUM VITAE


MARS 1978

Registre des Naissances de Swansea

L'an mil neuf cent soixante-dix-huit, et le premier mars, à quatre heure du soir, devant nous, Tybalt Davies, adjoint au ministre interne et délégué pour remplir les fonctions d'Officier de l'État civil de la commune de Swansea, a comparu Mr Owen Vaughan Vaughn, âgé de trente-trois ans, domicilié à Swansea, lequel nous a déclaré qu'aujourd'hui premier mars à onze heures du matin Mme Eira Jones épouse Vaughn, domiciliée à Swansea, âgée de vingt-deux ans, est accouchée à son domicile de Swansea par la sage-femme Sian Bonham d'un enfant du sexe féminin, qui nous est présenté et auquel a été donné le nom de Carys Eira.


THE DAILY PROPHET, Obsèques du 6 mars 1978

Mr Owen Vaughn partage à la communauté sorcière britannique la triste nouvelle du départ de sa dévouée épouse, Mme Eira Vaughn, ce 5 mars 1978. Elle venait d'accoucher d'une merveilleuse enfant, Carys, et aurait été une mère fabuleuse pour cette dernière. Les obsèques auront lieu au Manoir Vaughn, à Swansea, ce dimanche.


JUIN 1985

- Sian, on mange quoi ce soir ?

La vieille nourrice leva les yeux au ciel. Elle s'approcha de la petite qui, malgré ses deux dents de devant manquantes, souriait largement. Sian lui tapota la joue en répondant :

- Ne souris pas si négligemment avec cette tête que tu as, tiens-toi bien, d'accord ? Et pour ce soir, tu verras à table, comme tout le monde. Va les rejoindre, d'ailleurs !

Tout le monde, c'était Rhys et Ira, ces deux enfants. Ils avaient treize et dix ans, les même cheveux blonds, les grands yeux bleus, et ne ressemblaient en rien à la jeune Carys. Bien qu'elle les considérait comme ses frères, ou tout du moins ses cousins, les deux jeunes garçons mettaient un point d'honneur à lui accorder aussi peu d'attention possible. Elle n'était pas de leur famille, elle venait simplement occuper tout le temps de leur mère parce que son père était trop important pour l'éduquer tout seul, c'était tout.

Faisant une moue boudeuse, Carys s'approcha de sa nourrice et grommella :

- Tu sais bien qu'ils veulent pas être avec moi, Sian.
- J'ai dit, va les rejoindre. Je cuisine, tu me traînes dans les pattes, jeune fille.

L'enfant fronça des sourcils et pointa brusquement la porte du doigt.

- Et moi j'ai dit qu'ils veulent pas être avec moi !

Sian s'immobilisa soudainement, au risque de faire carboniser ses oignons, en voyant la colère et la tristesse sur le visage de la petite fille... mais, surtout, en entendant la porte claquer violemment contre le chambranle. Elle était ouverte en grand il y a quelques instants, n'est-ce pas ? Apeurée, Carys observait son doigt d'un air soupçonneux, murmurant :

- Sian j'ai pas touché la porte et elle s'est fermée...

La nourrice éteint d'un geste de baguette le feu sous ses poêles et, d'un mouvement tout délicat, saisit les mains de la petite fille.

- Tu te rappelles du conte des Princesses Sages, ma jolie ?

Carys hocha sérieusement la tête, le teint toujours un petit peu pâle.

- Dans le conte, lorsqu'elles atteignent l'âge sage, les petites princesses retournent passer toutes les journées au château avec de nombreux professeurs pour les aider à contrôler leur pouvoir, tu te souviens ? Je crois que c'est ton âge, ma chérie.
- Alors on ne se verra plus ?
- Non, Carys, parce qu'il y a d'autres petites filles comme toi qui attendent que je vienne leur raconter l'histoire des Princesses Sages. Ce serait triste sans moi, non ? Mais maintenant, tu es une grande fille. Tu n'as plus besoin de moi, toi.


SEPTEMBRE 1989


Père,

Je t'écris depuis ma nouvelle maison pour ces longues prochaines années. Tu apprendras sans surprise que j'ai été répartie à Serdaigle : mon précepteur te l'avait bien dit, j'ai la tête bien faite, mon papa. Les cours commencent dès lundi qui vient, mais je profite des quelques jours de congés qu'ils nous restent pour me lier d'amitié aux personnes qui partagent à présent ma vie.

Tu connais déjà Amy Trevor, elle est fort gentille, mais bien trop passionnée par la divination : elle projette déjà le système lunaire dans le dortoir ! J'espère qu'elle n'a pas trop la tête dans les étoiles, en tout cas. Mon autre amie est Siobhan Davies, sa mère est de Rhossili, nous allons pouvoir chanter en coeur l'hymne gallois lors des championnats ! Vous nous avez bien éduquées.

Je t'enverrai un courrier toutes les semaines, mon papa, j'espère que tu ne t'ennuies pas trop sans moi - ni de moi. Passe mes salutations à Audrey, si c'est toujours elle qui occupe ta vie. Sinon, je suis enchantée de faire la connaissance de la nouvelle greluche que tu couvres de cadeaux,

Bien à toi,
Carys


Avril 1992

Père,

Cette troisième année commence à devenir plus compliquée. Les professeurs nous ont assigné un nouveau projet, en groupe cette fois-ci, qui est si ardu que nous sommes obligées d'en venir à demander de l'aide aux années supérieures. Mes camarades cette fois-ci sont de Gryffondor, Alicia et Angelina de leurs prénoms. Elles sont proches de la préfète, Ariane Crewe, qui va nous donner un coup de main.

Comment te portes-tu ? Le manoir n'est pas trop vide, après mon départ des vacances ? J'imagine que Natasha doit être soulagée que je sois partie, elle. Je crois qu'elle ne m'aime pas trop. Elle va rester longtemps, celle-ci ? Je préférais Audrey, tu le sais bien. (Si tu ne te souviens plus d'Audrey, c'est celle d'il y a deux ans, la jolie blonde. J'aimais beaucoup ses peintures et ses chocolats chauds... même si je n'avais le droit d'y goûter qu'une fois par mois).

Bref, je m'étends pour ne rien dire. Je t'embrasse, mon papa, nous nous verrons d'ici peu,

Bien à toi,
Carys



28 Décembre 1993

Carys,

Je te souhaite de merveilleuses fêtes de fin d'année, ma chère amie. Je suis de retour chez mon père pour l'occasion, et j'essaie tant bien que mal d'échapper aux invitations de ma mère... Dire que je la croise déjà tous les jours à Poudlard, cette malheureuse, et qu'elle n'abandonne pas. Comprendra-t-elle un jour à quel point c'est.... Enfin, je m'arrête ici. Cette lettre est faite pour te souhaiter de bonnes fêtes, pas pour me plaindre.

Quand pourrons-nous nous voir ? J'ai pris l'habitude de discuter avec toi tous les jours, depuis ce fameux cours de troisième année, et cela me brise le coeur qu'on soit éloignées pendant ces longues semaines de vacances. Il ne me reste plus longtemps à Poudlard, et je serais bien loin une fois juillet arrivé, aussi nous faut-il profiter autant que nous le puissions.

Réponds-moi vite, et invite-moi chez toi, tu veux ? On pourra dire que je t'aide à réviser tes BUSES, que cela me fait de l'exercice pour les ASPICS. Ton père acceptera bien cela, non ?

Avec toute mon amitié, et tous mes voeux de réussite,
Ariane Crewe


2 Janvier 1994

Ariane,

Je crains que tu ne veuilles venir passer quelques journées chez moi. J'ai eu la surprise de tomber sur le professeur Yeabow ce matin. Je n'avais aucune idée qu'elle... fréquentait mon père. Malheureusement, cela veut dire que mon manoir n'est plus un lieu sûr pour toi.

Nous pouvons toutefois nous retrouver sur le Chemin de Traverse ? Réponds-moi vite, j'ai fort hâte qu'on se revoie !

Avec toute mon amitié,
Carys



Juillet 1994

Journal intime de Carys E. Vaughn, NE PAS TOUCHER !

Nous sommes le 6 juillet, et Ariane est partie. Elle a eu toutes ses ASPIC brillamment, j'étais persuadée qu'elle s'en sortirait à merveille. Elle ne m'a adressé qu'un bref courrier pour m'alerter qu'elle s'en allait, pour de vrai. Elle m'en parlait tout le temps, à l'époque, mais je pensais qu'elle ne faisait que rêver. Tu le sais bien, on s'est éloignées à cause de mon père et de sa mère (qui l'eut-cru, cet imbécile de papa continue toujours à fréquenter la seule personne que j'aurais aimé qu'il évite indéfiniment), mais cela m'a fait plaisir qu'elle me prévienne, quand même. Elle m'a promis qu'elle resterait en contact. Je croise les doigts. J'aime vraiment beaucoup Ariane, c'est un peu la soeur que je n'ai jamais eue... pas vrai ?

Est-ce pour cela que je cherche autant à m'attacher au professeur Yeabow ? Je sais qu'Ariane n'aime pas sa mère, que c'est compliqué, mais elle est souvent au manoir depuis la fin de l'année scolaire et... je crois que je pourrais bien m'entendre avec elle. Professeur Yeabow est très intelligente, c'est stimulant. Je ne pense pas qu'elle m'aime beaucoup, mais si elle reste longtemps à la maison, on finira bien par s'habituer l'une à l'autre, n'est-ce pas ?

Anecdotes en vrac : Aujourd'hui, la lune est pleine et le ciel est bien noir. J'ai lu le chapitre 6 du manuel de métamorphose pour la rentrée qui arrive. J'ai reçu les résultats de mes BUSES, aussi... tout ira bien, j'ai toutes mes options de validées pour la formation de langue-de-plomb ! C'est un beau futur qui m'attend, hein mon beau ?


FÉVRIER 1995

Journal intime de Carys E. Vaughn, NE PAS TOUCHER !

Note rapide : ai abandonné l'option d'histoire de la magie, cela me prenait trop de temps comparé à mes options obligatoires pour ma formation visée. dommage, j'aurais pu me rapprocher de Yeabow davantage comme cela.
Ariane m'a promis qu'elle me filerait ses notes dans son prochain hibou, que j'ai tout de même le background nécessaire pour ma culture - ne pas oublier de la remercier et de le lui rappeler dans mon prochain courrier.

ps: c'est l'anniversaire de Siobhan demain, lui glisser ce soir son cadeau sous l'oreiller


Juillet 1996

THE DAILY PROPHET, annonce des voeux

Sir Owen Vaughn et Prof. Yolanda Yeabow invitent la population sorcière britannique, sous réserve d'invitation, à la célébration de leur union magique ce Samedi 18 Juillet 1996, à 10h30, en leur manoir de Swansea. Les proches des futurs conjoints sont invités à RSVP par Patronus, les invités externes par hiboux.

....

- Papa, tu es sur de vouloir te remarier ?

Owen soupira longuement, le visage tourné vers la cheminée du salon privé. Il faisait dos à sa fille, craignant qu'elle ne remarque le tic nerveux qui agitait sa joue, ou encore les légères crispations de ses doigts sur son verre de whisky-pur-feu.

- Bien sûr, Carys. Je te connais bien, tu sais cerner les gens : tu vois bien qu'on s'aime, Yolanda et moi.

La jeune adulte se releva brusquement de l'assise où elle se trouvait et, ramenant ses cheveux en une queue de cheval haute, s'approcha tout à la fois de son père. Elle glisse ses bras sur ses épaules et ne put s'empêcher de noter sa raideur inhabituelle.

- Tu me caches quelque chose, papa.

Owen grogna et se tourna vers sa fille pour lui embrasser le front :

- Tu te fais trop d'idées, va donc te coucher pour être toute fraîche demain. Lève-toi tôt, la cérémonie débute à dix heures et demie.

Carys ne bougea pas d'un centimètre, cependant, et resta bien plantée devant lui, les yeux plissés à l'observer.

- Tu me mens. Qu'est-ce que tu as ? Tu doutes ? Je sais bien que vous vous appréciez, tu n'es pas restée avec quelqu'un aussi longtemps depuis... depuis maman. Mais de là à l'épouser ? Pourquoi ? Surtout avec la situation qui se profile, tu sais bien que Yolanda est bien plus... impliquée que toi.
- Je sais. Justement. Je veux être là, pour l'équilibrer, l'empêcher de faire des erreurs. Je veux être... son soutien.
- Son soutien ? Tu veux lui tenir le bras pendant qu'elle lance quelques impériums, c'est ça ? ne pu s'empêcher de cracher Carys en s'éloignant à grands pas.

Owen lui attrapa soudainement le bras, la gardant près de lui.

- Yolanda n'a torturé personne, ni tué qui que ce soit.
- Pas que tu saches.
- Personne. Et si je suis... davantage... pacifiste qu'elle, si je ne partage pas toutes ces idées de pureté de sang... tu sais bien que nous sommes une famille noble, une famille importante. Nous ne pouvons pas non plus nous plier devant une bourgeoisie émergeant de bas-moldus. Il faut simplement.... un équilibre. Et cet équilibre, je l'ai, et je veux lui partager.

Carys secoue la tête, blasée.

- L'équilibre, c'est bien joli, papa, mais si la guerre éclate vraiment, si Potter va au devant de la scène, ça ne tiendra jamais. Tu le sais. En tout cas, je ne veux pas être témoin de votre union. Yolanda est... je l'aime bien, en réalité, tu le sais. Elle me dérange, elle m'angoisse, et pourtant, c'est celle qui a été le plus longtemps parmi nous. Alors vivez ensemble, vivez heureux, mais sans moi.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- J'ai accepté une formation de langue-de-plomb sur Paris, je commence fin août.

Avril 1998

Ariane,

Je n'ai plus de nouvelles de qui que ce soit, au Royaume-Uni. Je crains que la situation n'explose... Je sais que tu m'as fortement indiqué de ne pas y aller, mais comment puis-je poursuivre ma formation, ici, à des kilomètres de ce qui fait imploser ma communauté ?

Je ne suis pas pour les forces des ténèbres, tu le sais bien - je ne crois pas non plus en une égalité de tous, mais je ne peux pas voir des familles se déchirer, se détruire, des fous comme Bellatrix sévir tranquillement. Excuse-moi, Ariane, je te désobéis - je rejoins Londres. Je risque d'être trop occupée pour te contacter souvent... Si tu n'as pas de nouvelles d'ici cet été, tu pourras envisager le pire.

Rejoins-nous, si tu le peux.

Carys


Septembre 1998

- Tu me dégoûtes !
- Tu pensais que j'allais la laisser croupir à Azkaban ?
- Elle est de leur côté !
- Elle n'a tué personne, malheureuse !
- Alors elle ne mérite pas d'être punie ?
- C'est ma femme ! Comment pourrais-je l'envoyer... là-bas !

Carys retint un hurlement de frustration, de colère, de dégoût aussi. Elle sent un frisson lui remuer le corps, la nausée lui monter à la gorge.

- Je sais qu'elle n'était pas... aussi terrible que d'autres. Mais elle y était quand même, elle mérite davantage qu'une tape sur la main, tu ne crois pas ?
- Je crois en elle, Carys.
- Alors tu modifies son dossier au tribunal, comme cela, hein ! C'est si facile d'être grand juge au Département de la Justice, si facile ! On efface des crimes, mine de rien !
- Elle ne mérite pas Azkaban, répéta Owen, fermement.

Carys s'effondra sur le canapé, se prenant la tête entre les mains.

- Écoute, je sais que tu penses bien faire, papa, mais... et si cela se retournait contre toi ? si quelqu'un venait à l'apprendre ? Elle était tout de même de leur côté, non ?
- Et elle t'a aussi coulé des bains, elle t'a pansé, elle t'a écouté, quand Joris t'a brisé le coeur, elle t'a...
- Elle m'a aussi envoyé balancer contre un mur, quand j'ai eu l'audace d'entrer dans son bureau, par erreur ! Elle a cassé des meubles, de la vaisselle, elle devient malade quand ça lui prend ! Elle a été professeur sous Rogue, elle a....
- Carys, ça suffit. Elle a été là, pour moi, quand j'en avais besoin. Je serais là pour elle, maintenant que toute cette horreur est finie. Toi, où vas-tu être ?

La jeune femme se redressa, essuyant brutalement les quelques larmes chaudes qui lui avaient échappées.

- Paris, tu le sais bien. J'ai ma vie à reprendre en mains.

Février 1999

Mademoiselle Vaughn,

Je vous contacte suite à une urgence familiale - vous êtes selon le décret numéro 56 la personne de référence de Monsieur Owen Vaughan Vaughn, étant donné votre degré de filiation.

J'ai le malheur de vous faire parvenir, ci-joint, son avis de décès. Veuillez vous assurer, mademoiselle Vaughn, du chagrin immense que cette nouvelle provoque en moi. Votre père était un membre éminent du Département de la Justice, de la loyauté et la rigueur seront à jamais regrettés.

Nous vous attendons à Londres sous les plus brefs délais pour régler toutes les formalités. Nous vous faisons parvenir, au nom de l'ensemble du Ministère de la Magique, nos plus sincères condoléances.

Monsieur Rhys Wisbley,
pour Le Département de la Justice Magique,
Haut Secrétaire Général

PS : ma chère Carys, veuillez également contacter le bureau des aurors sous les plus brefs délais. Ils vous feront parvenir davantage d'informations, je suis au regret de ne pouvoir en partager plus. Faites vite. Audrey et moi vous embrassons fortement.


Mai 2000

Ariane,

J'ai rejoint le rang des aurors depuis quelques mois. Comme tu le sais, les conditions d'entrées ont été largement assouplies vu la situation : vous savez vous battre, résister aux legilimens, vous faites preuve de sang-froid, de respect de l'autorité, et avez participé aux batailles finales, bienvenue chez nous, venez vaincre les grands méchants tant que Potty est loin... Si tu savais comme je n'en ai rien à faire, des grands méchants ! Je veux juste savoir ce qui est arrivé à mon père. Tu y crois, toi, qu'il soit mort, comme ça, de manière tout sauf naturelle, et que personne, PERSONNE, n'ait le temps d'enquêter ? Ce n'est pas la priorité, vous voyez, Rabastan and the likes of him sont bien plus intéressants, bien plus importants ! Ça me rend folle qu'on s'acharne à faire des interrogatoires de ces monstres et qu'on n'essaie pas de venger d'enquêter sur la mort d'innocents.

Je ne pense pas que je tiendrais longtemps ici. Mais je veux faire au possible pour m'en sortir. Je me suis rapprochée de ta mère, pardonne-moi. Elle était au plus proche de papa, à ce moment-là. Elle sait forcément des choses. Je veux lui tirer tout ce qu'elle peut savoir. Mais ta mère est rusée, et malgré tout... malgré tout, je ne veux pas la blesser. Je suis une imbécile, je sais.

Donne-moi vite de tes nouvelles. Comment c'est, un pays qui n'est plus en guerre ?

Je t'embrasse,
Carys


Octobre 2003

Avec un grognement profond, Carys secoua mollement sa baguette afin d'éteindre le réveil tonitruant qui l'enlevait des bras de Morphée en ce lundi matin. La jeune femme avait beau être des plus dynamiques qui soit une fois son thé avalé, les longues minutes qui la séparait de la tasse brûlante étaient à éradiquer de l'esprit de chacun pour leur santé mentale. Aussi, une fois posée devant sa tasse en porcelaine, vêtue d'une longue robe verte, ses cheveux relevés d'un noeud argenté, Carys feuilleta distraitement l'exemplaire du Chicaneur qui venait de reprendre du service quotidien. Elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel devant quelques articles, mais s'intéressa plus longuement à celui sur les rituels vaudous des anciens celtes. Il était rare que le public lambda ait accès à ce genre d'informations, et elle se fit ainsi une petite note d'aller se renseigner sur l'auteure, une certaine Lovegood. Déposant à grands fracas sa tasse dans l'évier, la jeune femme s'empressa de vêtir sa veste d'automne et sa longue écharpe en réalisant qu'elle courait le risque d'arriver en retard. Pas que son supérieur le lui reproche, vu qu'elle arrivait toujours avec de bons croissants qui embaumaient de bonheur les couloirs du Département des Mystères, mais aujourd'hui était jour de réunion, et mieux valait ne pas se prendre un sale regard du directeur.

Trois ans qu'elle travaillait au Département, qu'elle se plongeait dans des recherches sur des produits dont elle ne pouvait révéler l'existence, tout pour oublier la grande farce du décès de son père, et de l'enquête inexistante. Elle s'était retirée des forces aurors pour revenir à sa passion première, une fois la haine et l'angoisse épuisées, remplacées par une lassitude et un abandon total. Que son père lui pardonne, elle n'avait plus la force. Et, vu comme la situation semblait tourner ces derniers temps, la jeune femme ne pouvait que se féliciter de s'être retirée des ordres et d'avoir rejoint le temple de silence et de secrets qu'était son Département. Là, au moins, rien ne devrait lui arriver. À moins qu'elle n'aille provoquer les ennuis, poussée par cet éternel sens du doute ? Mais pas ce soir, ce soir, il y a match contre l'Irlande, et rien ne l'empêcherait d'aller cracher ses poumons : Gwlad! Gwlad! pleidiol wyf i'm gwlad !

FT. Astrid Berges-Frisbey ; Pseudonyme Julia ; Âge 21 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? en fouinant avec Yolanda; Un petit mot à ajouter ? Je n'ai pas RP depuis de longues années, mais j'ai tout hâte de m'y replonger grâce à vous ! ; Ta fréquence de connexion plusieurs fois par semaine, au lieu de bosser mon mémoire, évidemment

Archibald Rosier
ADMINISTRATRICE
hiboux : 1372
pictures :

Carys E. Vaughn, un souffle gallois  1564215303-3095c565cfbdfadfb9d795d407c03d12
pour toi, je changerai l'or en fer,
& le paradis en enfer
Carys E. Vaughn, un souffle gallois  Tumblr_n5esgvY5lU1rvtlumo6_250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 7:07
j'appelle ça un petit bolide :smi68:
une fiche déjà terminée, quelle rapidité :smi54:
alors comme ça, on se ramène en duo?
C'EST BIEN  :shocked:  :smi41:  :smi37:
& débouler avec ce joli minois, gueule de chaton, elle est mignonne la luciole :smi6:
Langue de Plomb :smi51: :smi58: Une petite employée, tu n'as peur de rien, je ne suis pas un tendre, dit-on :smi29: (ce ne sont que des rumeurs bien sûr, je suis aussi adorable qu'un chiot :nope: )
Boîteuse occlumens, viens, je vais t'apprendre à renforcer tes cuirasses :smi76:
Mais la pauvre choute', mommy' then daddy' partis, viens, je t'offre des cookies de réconfort :smi40:

Si tu as moindre question, n'hésite pas à harceler le staff :natmar:
Bienvenue petit oiseau :panda:

Invité

Invité
Lun 28 Jan - 7:12
Bienvenue sur le forum *. * quelle fiche éclair *.* c'est beau !

On va passer te lire incessamment sous peu (le temps de prendre son petit thé matinal xD)

En tous cas, j'espère que tu te plairas sur le forum <3
Moira A. Oaks
Juliette effarée
hiboux : 527
pictures : Carys E. Vaughn, un souffle gallois  2a81f2d9648eea69cede3e41fb250de1
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 8:41
Ooooh, mais voilà une bien jolie fiche que je me suis fait un plaisir de dévorer ! :smi46:

Chère amie, nous risquons fort de nous croiser... Neutral
Employée du Ministère. Hantée par la mort suspecte de son père. Témoin de la falsification d'un dossier de Mangemort par un ancien collègue de Moira... Beaucoup trop de choses font que nous devons nous croiser ! :smi41:
La Présidente-Sorcière ne peut passer à côté d'une telle occasion...

Mon esprit fourmille déjà d'idées...

Bon courage pour ta validation qui, j'en suis sûre, ne mettra pas longtemps à avoir lieu ! Je te donne d'ores et déjà rendez-vous dans ta prochaine fiche de lien pour t'exposer mes nombreuses idées te concernant... :smi65:

Bienvenue dans le monde d'après-guerre, petite fleur :smi63:
Harry J. Potter
MONSIEUR LE MINISTRE
hiboux : 306
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 10:31
Bienvenue à toi sur le forum Very Happy

Quel joli minois ! Y'a pas, le ministère accueille des charmantes sorcières, depuis peu !

Je suis impressionné par ta rapidité de rédaction de fiche ! Sitôt arrivée, déjà au taquet, c'est cool !

Le staff revient te donner des nouvelles sous peu, mais si tu as des questions ou des remarques, n'hésite pas :smi19:

Carys Vaughn
MEMBRE
hiboux : 177
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 11:44
Owwwww mon coeur fond devant votre accueil, j'adore :smi56: Je suis ravie d'être ici  :smi46:

@Archibald Yesss, on faisait du RP ensemble y a quelques années, donc autant s'y remettre à deux ! J'avais peur qu'on s'encloisonne sans possibilités de liens cools ailleurs mais vous êtes trop hypes j'adore :smi62: Hehehe j'ai hâte de voir ce que ça peut nous offrir cette dynamique employeur employé, mentor d'Occlumancie ? :gugus:

@Meadow merciii ! j'espère que la fiche vous posera pas trop de soucis <3 (même pas du tout c'est mieux :smi122: )

@Moira Merciii pour ces bienvenues !! J'ai vraiment hâte de voir ce qu'on va pouvoir potasser, de ce que tu me dis on a un potentiel vraiment pas mal :smi46:

@Harry hehe merci bien ! elle est toute jolie hein <3 Yes je suis du genre impatiente, j'avais hâte de me plonger dedans :smi50: Merciii, à très vite !

:natmar2:
Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 412
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Jan - 12:23
Bravo, ta fiche est validéechez les COEUR D'OCCAMY (le meilleur groupe du monde selon Severus, sic.)
Félicitations ! Ta fiche a satisfait le staff exigeant et pointilleux que nous sommes ! Tu es désormais ajouté à ton groupe et libre d'aller et venir sur tout le forum !

Bienvenue à toi, petit hibou ! Mama mia ! Quelle fiche ! Quel personnage, quelle bouille choupinette ! Et quelle rapidité ! Petit bolide va *w*
Nous sommes obligés de valider avec enthousiasme et de te souhaiter la trèèèèès bienvenue dans les couloirs sombres du Ministère (si le méchant Rosier va t'importuner, tu pourras aller pleurer sur l'épaule de Severus, il compatira *baff*)

Et pour fêter ça, nous sommes très heureux de t'offrir ton moyen de correspondance secrète, à savoir un hibou ou une chouette (race et nom au choix ^^ on remplira ton profil !)

Bon jeu à toi <3


A présent, tu peux régler encore quelques menus détails administratifs. Songe à bien remplir ton profil, c'est important ! N'hésite pas à jeter un oeil au Bottin des avatars pour vérifier que ta bouille est recensée, au Registre des métiers (si tu es dans la vie active) ou au Registre de Poudlard (si tu es étudiant) pour être certain que tes métiers, maisons de Poudlard, clubs et autres distinctions ont été bien enregistrées. Si ton personnage a une particularité, vérifie qu'elle a bien été enregistrée ici. Tu peux aussi vérifier que ta Date de naissance est présente sur le calendrier et que ton Patronus a été enregistré ! Il manque une information quelque part ? Hurle-le nous ici !

Ensuite, tu pourras librement ouvrir ta fiche de liens pour que chacun puisse te demander un rp ou un lien, et bien entendu... jouer et t'amuser !

A très vite en RP
Lucius A. Malefoy
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 515
pictures : Carys E. Vaughn, un souffle gallois  Giphy
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Jan - 11:41
Charmante demoiselle !
Vous fûtes validée si vite que je n'ai eu l'occasion de vous souhaiter la bienvenue !
Au plaisir de croiser votre charmant minois au détour d'un couloir du Ministère =D


ARISTOCRATY
Carys Vaughn
MEMBRE
hiboux : 177
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Jan - 20:48
Oh j'ai raté tes bienvenues, merci bien mon cher ! :smi62:


   

Nid wy'n gofyn bywyd moethus,
Aur y byd na'i berlau mân:
Gofyn wyf am galon hapus,
Calon onest, calon lân.

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum