tombeau des lucioles
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: Fiches présentation

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité

Invité
Sam 5 Jan - 20:55




Virgile Stuart Wolf Selwyn
OCCUMANCY
Nom { SELWYN } Colosses d'une autre décade, échillons, félons régaliens. Tiare désavouée. Branche secondaire. Vestiges { STUART / WOLF } Crevassant l'ombre des paonasses Monarques. Becquerelles foisonnantes dans l'ouèche des royales rhizomes. Les Nobles Du Mal. Vermillon serment, fieffés dévots. Se font-ils badelaire de la couronne et insaisissables sicaires Prénoms { VIRGILE } Flavel, trudaine, hommasse vocalise.  Gamétophyte nébule au dessein paternel. Chiton troqué pour bénarde, aiguille pour claymore. Oréade sous la cuirasse. Âge { 193 } S'accoise le palpitant, s'immortalise la kératine. Chronos stagne sur le glabre de l'argoulette accomplie. Date de naissance  { AUGUST 1810 } Millésime pétulant. Chapeau Cornu napoléonien mué empereur gaulois. William Le Jeune élu au culmen de la politique britannique. Cuvée phare, guindée de mollards charbonneux et d'épopées mécaniques. A l'aube séculaire d'un bourgeon victorien. Lieu de naissance  { ENGLAND / NEWCASTLE } Duché, autosome territorial légué depuis l'embryon familial.  Signe astrologique Factices balivernes. Nationalité  { ENGLISH }  Aquilon patriotique dans l'anfractuosité cardiaque. Sempiternelles acréantement. Que le trône se vernisse du cruor des émules, que l'empyrée couine  fiévreuses lacrymules. Que Roi et Reine éludent Charon sous la tutelle des Grands Félons. Gloire au monarchique panthéon! Statut Civil  { SINGLE }  Myocarde avachi, raviné, détraqué d'un éréthisme antédiluvien. Choéphore assoté à quelques chimères. Une femme. Une Reine. Victoria impériale, pour qui roulèrent quinquets énamourés. Neuf décades à l'usure d'une ambiguïté pillarde. La rose et l’épine. Grande Dame et nébuleux cerbère. Etreintes fugaces, baisers aériens, risette acolyte. Ivresse boutonnée dans l'abîme. Tendron, dame, vieillarde. S'étiole le temps, féroce. Roméo misérable se joint à Chronos dans un soliste exode. Préférences sexuelles { PANSEXUAL } Sous la ronde Sélène, bal des squelettes. L'orbe rutile, curieuse, fluctuante d'un insolite rudoyant sous la bave lunaire. Il ou elle, grand ou petit, hideuse ou sublime. Physique outrepassé à l'appétence gestuelle des choix incertains. Statut du sang { MIXED } Engeance des efférés alcyons Tradition{ HERMES } Légendaires fanés à l'eurythmie temporelle. Gloriole jusqu'au dernier bulbe. Rhizome atrophié en sa vétuste personne. Résidus de cabalistique sépia sur le marbre. Caraude dépouillée sous le chancre d'un immortel coquelicot. Baguette  { NONE } Périmé à L'immortelle septicémie Patronus { NONE } gaieté se crève. Dons { VAMPYR / LASOMBRA } Labre suçant, pressant, creusant moelleux tégument et broutant sève vermeille sous Diane irisante. Mistre charriant camisade aux ruines tournesol.  Pouvoirs { OMBRAGE } sulfure des ombres, abyssale carogne, charisme lèche effaré, l'entraîne dans les pas grenat. Pantins désireux. ; Particularités { NONE} Activité Professionnelle, études, métier, autre  { ROYAL EXECUTIONER / AMBASSADOR TO MINISTRY /  KEEPER OF THE KEYS OF POUDLARD } Fenrir hogne et sillonne aux bons vouloirs d'Elizabeth II. Capitale infernale, ministère versatile et château de jeunes freluquets, l'échanson besogne sous l'auréole luciférienne, à l'équilibre de la mère patrie
CARACTÈRE & ANECDOTES
( dévotion ) empreinte séculaire, émoi inflexible gravite sous la chair. Bigoterie pour la tiare. Alerte et vigoureuse, elle s'ouate dans le sillage dynaste et préserve moindre palpitant des vicissitudes. ( curiosité ) fringale de l'inconnu, des senteurs nouvelles, des gueules étrangères, des reliques perdues. L'humeur à pourtant tendance à se racornir aux riflettes du monde. ( fourbe/espiègle/joueuse ) candeur crevasse sous les vastes sournoiseries. Paillassine se pâme d'ombromanie, tricote les humeurs, vole sous la cime du corbeau et naufrage frégate charnue dans sa saigneuse étreinte. ( cerbère ) bergerot des âmes en peine. Racle la glèbe, poudroie humeur sous nuiteux linceul et cueille rachitiques hérons des fièvres lentes.  ( ressources ) siècles de rudiments, d'appétit intellectuel, de museau noyé dans bouquins. Clerc sous le monstre,  frégates d'histoires et de sciences innovantes. En dehors du trône, peu conservatrice, flairant astuces et problèmes, elle se mue impartiale et lorgne les nouveaux courants comme hibou intrigué.  ( solitude ) poussiéreuse orpheline, amours perdus. Denrée rare de quelques amitiés permettent à l'Occulte de ne se perdre dans les flots de la monstrueuse folie. Quelques camaraderies tavellent la sorgue muette. ( patiente ) les cuvées usées et l'éternité en son bout ont finalement rongé l'impatience d'un lendemain incertain.

CURRICULUM VITAE


Stuart dît Wolf : Jumeau bâtard de Charles Ier de la maison Stuart (19 novembre 1600), Robert Wolf va développer sa branche secondaire dans le serment de protéger son frère promis à la Couronne. Au fil des années et des descendants Wolf, dévotion pour la Couronne et leurs successeurs. Préserver la monarchie, s'en faire le surin obombré, le poison des assassins. Néant martyr des émules à l'Empire. Rivière Cassis gorge l'ouèche des nobles du mal. Chiens du trône.

Selwyn: Famille sorcière de lignage Pure côtoyant pour la plupart la cour du Roi d'Angleterre à l'époque. Ann est la soeur cadette de l'héritier primaire.

  


POMME DES PÊCHÉS - 1804 ) Symbiose. Sang bleu des patriciennes lignées. L'une est cadette d'une virginale magie, Ann Selwyn. L'un est radicelle des roitelets oubliés, Robert Stuart dît Wolf. Galanterie au valse des masques et de toges pailletées.  Un bal de la Cour où s'invite la sybarite caste du pays. Une danse, un baise-main. L'aube d'une amourette s'étale sous la Lune. Moldu et sorcière. Flirt d'un mois, épousailles des crotales. Un an plus tard accouche blondin chérubin de la matrice femelle. Une fille, tendron pourpré. Virgile née, Ann crevée. Une vie pour une autre. Croquignolet têtard est seul vestige de remembrance maternelle.

MA CHAIR, MON FILS - 1814 ) Poupon escrime, galope, s'éduque tous azimuts. Tignasse nouée, casaque au torse, bénard aux gigots et bottes en cuir jusqu'aux savates, Virgile est loin des ménades en chiton de son rang. Ambition paternelle, la fille chimère, l'homme androgyne. Mitose des deux faciès où arcanes se mussent sous allures garçonnes. Vouée à reprendre le patriarche flambeau, prêter cuirasse à l'empire et défendre les Grands Rois depuis l'ancêtre Stuart, elle s'obstine au saccade des moindres devoirs, sans vécordie, sans fredaines. Selwyn plutôt que Wolf, hommage aux amours féconds d'une muse ébranlée.  

ÉLÉVATION - 1815-22 ) Poudlard. Serpentard. Sang-mêlée grenouille loin du règne, loin des manières. Ophidienne écume des lardons pythons. Parfum de la cour, des mignons félons. Un cloître pour un autre, des minots insoucieux, des gourdes et des crotales. Mais surtout, des seniors instructifs. Curiosité ruisselante du poupon autorisé à moutonner entre les deux mondes. Moldus, sorciers. Hybride s'évaltonne dans l'ombre chimère d'une mère populaire. Ann, canaille tendron, surdouée. Virgile surclasse d'ogres ambitions. Elite, première d'un tout. La solitude passemente pourtant les années scolaires au tapinois penchant. Moutard se déshabille des enfantillages, soucieuse du futur, des obligations familiales. Chiot pour molosse. Plume pour surin. Encre pour sang. Voeu d'un destin empourpr" par l'ombrageuse génétique.

PARFUM DE ROSE - 1823 ) Aussi vaporeuse que l'éther, dans le bon crû aristocrate, parmi toges et vestons, pimpenaudent l'Ombre et son héritier. Robert Stuart dît Wolff et Virgile Selwyn naviguent dans le cloaque aux bigots nobliaux.  Baisers d'or effeuillent faune effaré à l'ignorance du calice sous caleçon. Vampée des moindres bourgeoises, prudhommie suinte à l'esquive des moindres bissêtres. Présentée à la cour, mensonge du garçon, héritier aux royaux hourets. Flagorneries des moindres corbacs. Chiot des Augustes dans la bourse, délicieuse perspective. Carillonne promesses d'obvier incartades humaines. Reptiles inondent sillage, persiflent dans boîtes crâniennes. A l'appétence de gratiner moindre galon de la cour monarchique. Vain! Cafards naviguent les Fleuves Impassibles du canin. Fleurissent dans le râble comme opalins courtisans. Godelureaux et galoises se bafouent dans les mornes pas. Houbillent attention comme odalisques sangsues...

BATEAU IVRE - 1835 )   Les Ombres grincent. Depuis le Père crucifié sur les rivages noirs s'encapucine calotin factotum. Virgile Selwyn, une énigme, une abysse dans l'écume. Un charisme diamanté nébulant dans le sillage des Augustes. Roi, Reine, petiots. Elle piétine marbre, fléchit rotule, hérisse échine aux pénates du trône. Sous l’œil fier des maîtres, elle sillonne les cantons du monde comme banneret des némésis royales. Paluches souillées tripotent carcasses mortes ou presque, habilitée à purger royaume des félons olibrius. Elle est souffle, frisson dans la nuit. Mistral brûlant raclant le derme, mauvaise augure des conspirateurs. Vastes caveaux en hommage, ruine des ribauds. Pour "elle" tomberont les ambitieuses charognes. Elle, comme une Reine. Elle, comme luciole rutilant dans l'adversité. Elle,comme poupon adulé, choyé, chaperonné pour le meilleur et pour le pire. Elle comme la princesse Victoria, future Reine d'Angleterre. Loki et Fenrir. Le velours et le Fer. Embrassades secrètes, muettes passions. L'interdit gourmande les chairs. Bénissant la nymphe comme grenouille de bénitier, hiératique cafardise ronge l'épiderme dès que pensées se nantissent du croquignolet minois.

BAISER IMMORTEL - 1839 )   Aurait-elle pu soupçonner Leviathan dans le carmin de ses pas? Appâté comme squale aux perles rubis, guettant androgyne depuis mois éteints? Patience éternelle, monstre des astres. L'ignominie poulotte rachis de l'amoureuse transie. Quintessente moulure d'une odieuse livrant obole à Charon. Vestige mortuaire où couinent émules de la Reine. Lasombra se décide à l'aube hivernale. Ceinture maigre flanc contre sien, pétrit gosier entre ses os séculaires, creuse, perce la pulpe tendre de ses vieux chicots. Fais de l'oiselle sienne succube. Pléthore enfiellé. Tolère fléau, immortalité, sans amnister le Créateur. Education dans les sphères infernales. Lasombra, les flots sombres s'étirent. L'infant refuse pourtant l'exil, la dominance macabre. Devoir et sentiments enracinent Virgile au seuil du trône, aux pieds de la Reine. Sire se farde onde paternelle. Fugace, labile, soucieux du monstre dégueulé de ses ratiches, humble de jalousie. Les décades s'agrémentent de modestes retrouvailles.

TOMBEAUX DES LUCIOLES - 1901 ) Remugles mortifères. Parfum de vieillesse, étiolement des chairs. Prête à se dérober des vivants sur la pagode des ombres, sous la houlette de Hugin et Munin. "C'est l'heure..." Orbes grenat roulent jusqu'à l'obsolète atonie. Pathologie sous les draps. Au départ des marmousets, ne siègent que prêtre et oiseau maudit au chevet de la Reine. "Nous reverrons nous de l'Autre Côté...ma vieille amie?" Mascarade s'émousse aux derniers aplombs. L'homme devient femme. Goule approche, les traits désenchantés. Effleure, empoigne désuètes phalanges entre ses mains blêmes. "Je le crois, ma Reine" Phonème tendre et rembruni. "Pas de ça Virgile..." Dernière semonce. Ordre, pression. Ocelles blanches dardent le néant. "Victoria..." Prénom houle avec culte des cireuses babines. Un sourire, un soupir. Tendresse d'un siècle d'intimité. "Prends soin des marmots. Veille à la Couronne." Chaînettes au trône. Serment génétique. "Toujours..." Pupilles expirent sous rideau de carne, lèvres se capsulent, poitrine s'affaisse. Reine morte, aux Cieux, dans les Astres Immortels. Paluches libèrent l'étreinte pour joindre faciès endormi. Y déposer élégiaque baiser sur front dégarni. Albâtre cimente chagrin dessous rusticité. Echo de promesse. Deuil sempiternel. Amour chimérique défeuille cuirasse de son inflexible pudibonderie. Loin des calots, dans l'obsidienne abîme, périclite cristalline mélancolie.

RUINE DU MONDE - 1998 )  Un siècle de modernité. Hurricane de technologies, d'innovation. De querelles intestines, d'inlassables barouds. L'adénome humain raclant l'échine du monde jusqu'à l'abreuver d'ichor, de lacrymules et de pus. Globe tombe en quenouilles. Ulcère de l'écorce. Panphlegomme où survivent les couennes, les monstres avides. Carnage moldu, baroud magique. Ambassadrice des deux Sociétés, Virgile lorgne dépouilles foudroyées et familles éplorées. Hitler, Churchill, De Gaule, Potter, Voldemort, Malefoy, Black. Patronymes incrustés dans l'autel sacrificiel. Taricheutes parmi lesquelles se compte-elle, anonyme, éthérée loin des griefs, loin du banc des accusés. Mille moribonds sous sa griffe, dans ses blancs chicots.  Vermillon destin de gourmette aux Rois. Promesses s'empourprent à l'anémie temporelle.

TETE DE FAUNE - 2003)  Acidose. Bistourné d'anévrisme, l'Angleterre ripaille toujours de frictions. Estoc de la Reine Elizabeth II, mission l'engage du Palais au Ministère ainsi que dans les maillons insouciants de Poudlard. Enclin aux racheuses ambitions du jeune Potter. Cerbère veille au jeune grain des lieux magiques une fois l'hélianthe échu des célestes rivages. Gourmande ailleurs, élude jeune crime et fiel d'un Rogue affûté...


FT. cate blanchett ; Pseudonyme baba yaga ; Âge 27 ; Comment as-tu trouvé le forum ?  :beard:  ; Un petit mot à ajouter ?   :smi6: ; Ta fréquence de connexion régulière

Winnie Carrow

Winnie Carrow
MEMBRE
hiboux : 682
pictures : tombeau des lucioles  Tumblr_inline_pdrtkg1vEf1uzl60b_400

LITTLE BAT
tombeau des lucioles  Eb35f7bfe2771b91097188d5f871a33c
Sam 5 Jan - 21:00




BLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBLBL :smi28: :smi28: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :smi19: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :archiepavel: :smi89: :smi89: :severus: :severus: :severus: :severus: :hug: :hug: :langue: :shower: :shower: :shower: :shower: Ma petite canine préférée :food: poutou

T'es trop badasse! à moi! :sevytoto: :sevytoto: :canardsev:


cey pas juste de ramener des personnages trop classes comme ça! :smi51: :smi62: :smi62: :smi62: :smi62: :smi62:

Pouah elle est trop belle ma virgile :smi63: :smi40: :smi62:

Citation :
Labre suçant, pressant, creusant moelleux tégument et broutant sève vermeille sous Diane irisante


tentatrice :shocked:


Rerebienvenue parmi nous ma petite chauve-souris d'amour :leuv: :smi19: :smi19:

Pelagia H. Ollivander

Pelagia H. Ollivander
ADMINISTRATRICE & MJ
hiboux : 990
pictures : tombeau des lucioles  190414104816782268
Putting pink in Hogwarts | Candy stealer | Never joking about wandcrafting | REGULAR FACE

tombeau des lucioles  190414115319928550
Rock and Roll | Flying free | Still never joking about wandcrafting | DISGUISED FACE
Sam 5 Jan - 21:06
PETITE CANIIIIIIIIIINE °°

Parfaite beauté que voici <3

Je suis ultra contente de voir repopper Virgile <3 Sublime créature que voilà °° Je suis aux anges de te revoir °° Severus exulte °°

Tu connais la maison, of course <3 hâte de croquer le reste de cette délicieuse fiche <3


Asao Watnabe

Asao Watnabe
MJ
hiboux : 98
Sam 5 Jan - 21:14
Ce personnage de folie ! J'ai très hâte de le voir en jeu ! Je suis content que tu ne l'aies pas abandonné Very Happy Rebienvenue et bon courage pour le reste de la fiche !

Invité

Invité
Sam 5 Jan - 21:51
@Winnie Carrow
sucre d'orge :smi19:
bébé chou fleur :smi37:
on va faire beybeys' :smi44:


@Hilde Paderna Ollivander
mon petit caillou :smi40:
severus risque de moins exulter en sachant vampire dans sa maisonnée :smi30: quoique vivi est gentille, elle mord pas les gosses :smi51:

@Asao Watnabe
Non, j'avais du mal à m'en défaire, petit crocs à jouer irrémédiablement :smi46: merci petit sushi


je vous mords la fesse
amicalement
:voldy:

Invité

Invité
Dim 6 Jan - 0:24
Re bienvenue à ce que j'ai compris Very Happy
Bon courage pour ta fichounette et au plaisir de se croiser en rp :canardsev:

Invité

Invité
Dim 6 Jan - 10:16
Re Bienvenue avec cette somptueuse dame :toto: :smi40:
Au plaisir de lire ta plume Smile

Invité

Invité
Dim 6 Jan - 12:12
Merci les filles :smi72: :smi79:

Invité

Invité
Lun 7 Jan - 7:53
Hinhin, encore un personnage qu'il me tarde de découvrir. À quand un personnage insipide et fade un peu ?

J'espère que tu penseras à me filer un lien avec ce petit trésor ! A très vite :supermar:

Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 449
Lun 7 Jan - 9:58
Bravo, ta fiche est validéechez les Occamy
Félicitations ! Ta fiche a satisfait le staff exigeant et pointilleux que nous sommes ! Tu es désormais ajouté à ton groupe et libre d'aller et venir sur tout le forum !

Severus prend une pose dramatique, s'il en est : NYON, PAS CE FOUTU VAMPIRE ! *grommelle dans sa barbe*
Que dire si ce n'est que tu nous livres encore un magnifique personnage ? <3 Je suis joie de voir cette bouille enfin validée ici ! Quelques souvenirs familiaux ont poppé dans ton inventaire ~

Bon jeu <3


A présent, tu peux régler encore quelques menus détails administratifs. Songe à bien remplir ton profil, c'est important ! N'hésite pas à jeter un oeil au Bottin des avatars pour vérifier que ta bouille est recensée, au Registre des métiers (si tu es dans la vie active) ou au Registre de Poudlard (si tu es étudiant) pour être certain que tes métiers, maisons de Poudlard, clubs et autres distinctions ont été bien enregistrées. Si ton personnage a une particularité, vérifie qu'elle a bien été enregistrée ici. Tu peux aussi vérifier que ta Date de naissance est présente sur le calendrier et que ton Patronus a été enregistré ! Il manque une information quelque part ? Hurle-le nous ici !

Ensuite, tu pourras librement ouvrir ta fiche de liens pour que chacun puisse te demander un rp ou un lien, et bien entendu... jouer et t'amuser !

A très vite en RP  

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum