L'absinthe et l'or blanc
 :: Administration Générale ϟ :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 535
pictures : L'absinthe et l'or blanc Giphy
Jeu 22 Nov - 11:47
Lucius Malefoy
Crin de sombral
Nom MALEFOY, tant de distinction pique les yeux et fait calancher le coeur énamouré de l’observateur. Blond, beau. Subtil, suave. L’éther d’un nom se liquéfie au faîte mirobolant de sa gloire ; Prénoms LUCIUS, le nom du fils, lumière sur la voie, brillance d’un patronyme appelant la clarté. Politicien, rusé, étincelant, voici désormais la flamme renvoyée aux ténèbres. ABRAXAS, le nom du père, rigide écho d’une jeunesse noire. Sombre, manipulateur, pétrissant l’esprit de son fils comme glaise sous mains divines. Que soit endoctriné le frêle esquif de l’esprit ; Âge CINQUANTE HIVERS. Brûlure des âges sur le corps vaniteux d’un homme déjà trop vieux ; Date de naissance 18 JANVIER 1954 ; Lieu de naissance MANOIR ANCESTRAL, cité flamboyante adossée à flanc de colline. Dans les profondeurs d’un château froid, les aigreurs d’une voix d’enfant étiolent les secondes ; Signe astrologique Capricorne capricieux ; Nationalité ANGLAIS aristocrate. La pureté de son sang n’a d’égale que la netteté de son arbre généalogique ; Statut Civil MARIÉ, accomplissement d’un homme mondain, famille lovée sous le patriarcal joug désormais délité dans l’éther PÈRE rejeton planté dans les entrailles de l’épouse, bouille blonde appelée à prendre son nom et ses traits. Eternelle déception d’avoir faillit, en tant que père à ; Préférences sexuelles BISEXUEL apaisant tensions de désirs dans le stupre et la chair, s’abîmant dans les abysses de voluptés trop heureuses ; Statut du sang PUR depuis des dizaines de générations. Orgueil du sang insouillé par les métissages contre-nature ; Tradition ORDRE D’HERMÈS Fierté d’appartenance au camp des vainqueurs. Nombre de sorciers l’ont oublié, mais la noble Maison d’Hermès a mis a genou les autres traditions. Conspuer les faibles pour exalter les forts CHOEURS CÉLESTES offrande inattendue née de rencontres hasardeuse. Un nouveau chemin pour guider le pas d’un vieillard dégarni de ses oripeaux mondains ; Baguette nouvelle arme piochée dans les stocks d’Ollivander à la fin de la guerre, l’ancienne ayant été détruite par le Seigneur des Ténèbres CHÊNE ROUGE s’éprend des sorciers vifs prenant aisément des décisions, excellents duellistes et brillants tisseurs de sortilèges sont choisis par cette essence NOIR DES HÉBRIDES caractériel dragon déployant ses ailes sur le monde, brûle de son souffle les ennemis croisant sa route ANZUZ rune de la connaissance et de l’obscurantisme, quête initiatique pour trouver la puissance et se retrouver soi-même… parfait pour qui cherche une nouvelle identité VOIX Guidé sur de nouveaux chemins magiques, l’homme s’est laissé dévoyer du chemin d’Hermès pour se rapprocher de la tradition oralisante des Choristes Célestes. S’il n’a commencé aucun apprentissage digne de ce nom, ses intonations résonnent désormais jusque dans ses os, et le squelette tout entier vibre de son et de magie. Dévotion nouvelle d’une âme jadis désenchantée ; Patronus PAON jadis pâmé dans la cour des grands sous l’oeil albinos de son familier déambulant dans le manoir ; psyché détruite, l’homme n’arrive plus à invoquer son patronus ; Dons NONE ; Pouvoirs OCCLUMENCIE voile rapide jeté sur une âme trop malmenée. Vivre dans les ombres a conduit la flamboyance d’un esprit trop transparent à s’occulter d’un pudique rideau à même d’assurer confort et sécurité. MAÎTRE ÈS SORTILÈGES Obtention récente d’un grade éminent. L’ancien Lord semble enfin accomplir par lui-même et pour lui-même quelque chose qu’il a trop ardemment désiré ; Particularités EX-MANGEMORT Mauvais choix de vie gravés à même le bras. La peau a fané, les couleurs du tatouage ont passés, mais la marque a laissé son affreuse et difforme cicatrice CURSED Enchantement grignote la carcasse de sa noire progression. Tache d’huile d’abord infime s’étendant désormais sur le dos… Mais où diable a-t-il eu ça ? L’esprit embrumé, Lucius l’ignore. Activité Professionnelle, études, métier, autre PROFESSEUR Magister in academiam, maître en sortilèges reprenant au pied levé la charge d’un Filius Flitwick vieillissant. Petit homme décoiffé de sa brillance pour laisser à son successeur l’excellence de son office. HOMME DE MAIN Agissant dans l’ombre pour le compte de sa divine épousée, Lucius est désormais son pion le plus damné MAÎTRE DE CHOEUR reprendre l’office après Filius Flitwick est une gageure, d’autant que s’il est brillant exécutant, l’homme n’a jamais été doué de la sensibilité musicale propre à son prédecesseur… Alors pourquoi les accents de sa voix semblent-ils désormais chargés de magie ?
CARACTÈRE & ANECDOTES
PARANOÏA La suspicion règne. Maîtresse et marâtre convoitant l’empire de l’audace. Le bellâtre orgueilleux est brisé, haché menu par les turpitudes de son échec. DISCRÉTION Jadis accoutumé aux fastes des réceptions et au luxe ébaubissant des turpitudes mondaines, le paria doit désormais se cacher aux vues et su de tous. Son amour-propre en miettes, il doit accepter de devenir bras servile exécutant le courroux chatoyant de sa divine épouse. Acculé plus bas que terre, l’homme fait profil bas, rampant dans la glaise, le sable, la neige en quête d’une voie où poser le pied. PRUDENCE N’être pas capturé est le garant de sa survie. Autrefois folâtre énamouré de paillettes, l’homme est devenu bien plus raisonnable. Circonspection est de mise. Chaque pas peut mener à l’abattoire. Serait-il prêt à faire n’importe quoi pour la survie, quitte à travestir son honneur ? Quel honneur ? Ses années de services auprès du Lord Noir ne lui ont laissé que la politesse du désespoir. EFFICACITÉ L’animal apeuré montre les crocs. L’animal moribond et acculé frappe pour tuer. Le bras jadis empesanti de style s’allège. Frappe. Tue. Poser bombes et sacrifier innocents n’ont jamais apeuré l’ancien mangemort. Il le faisait jadis au nom d’un idéal de pureté, de grandeur. Ce même idéal véhiculé par sa femme. A présent… il n’agit plus que pour trouver la main qui le protègera… Trouver une nouvelle cause à embrasser ? L’homme n’y croit plus. PANTIN DÉSARTICULÉ Despérance glaciale, le sang ne bat plus en aucune croyance. Le coeur, pompe desséchée de tout affect n’a laissé que dégoût et résignation. Dégoût de soi. Résignation face à la mort. Sursit : il s’agit de ramper un peu plus longuement dans la fange pour retarder l’inévitable. Lucius Abraxas Malefoy n’a qu’une peur : mourir.
CURRICULUM VITAE


1954 ❈ song of bith
Le poupon naît. Liesse contenue derrière masques de bienséance. La mère a belle tresse sur l’épaule, le père musse sourire sous cape. Naissance d’héritier unique. Famille au pur cruor circulant dans les veines. Lignées ininterrompues patriciennes mêlées et entremêlées jusqu’à l’assèchement de la source des héritiers. Abraxas déjà vieux n’espérait plus être gracié du don béni d’une progéniture. Sa seconde épouse non plus n’espérait pas. La première ? Il l’a répudiée. Disgrâce patricienne de la mère incapable d’enfanter sinon des masses sanguinolentes avortées.

1965 ❈ wings of despair
l’auréole blonde crie sous le choixpeau. Serpent. Une évidence. Le rejeton du basilic ne pouvait échoir ailleurs que chez les orvets couvant machinations. Prince angélique, démon agitant dans l’ombre les pions jetés sur échiquiers disparates. Fols et cavaliers. Tours et Reine cavalcadent sur le damier. Craquent sous le poids de stigmates familiaux et de reliquats d’alliances dépolies. Vitrifiantes alliances vivifient un passé trop lourd pour une seule tête couronnée. Epéiste et duelliste. Pianiste et joueur d’échecs. Raffinement entretenu de conversations et don pour l’éloquence. Rien ne prédestine le garnement pétri par les enseignements paternels à un chemin autre que celui sur lequel on lui a fait faire ses premiers pas. Le Serpent Roi. Le Basilic.

1970 ❈ power of the peacock feather
Les ténèbres dégueulent leurs sombres aspirations en un tatouage dévorant l’avant-bras paternel. Ascension sociale assujettie à un maître noir. Mettre tout en œuvre pour se faire l’artisan d’une puissance personnelle. Le Clan Malefoy, illustre nom lustré des fortunes antérieures, se fait sceau sulfureux de respectabilité. Hommes d’affaire se font mafieux oripeaux. Le règne du mal fait chanter le rossignol s’illusionnant seigneur des cieux. Le roi des serpents se vautre sur un trône de Sable, s’amusant des ébattements de jeunesses illusionnées. Nott et Rosier. Proies à briser, amusants bouffons agaçant. Un jour, ils ploieront genou devant leur maître.

1972 ❈ ruling by dark arts
Blancheur d’un hymen rituel. Fleur suave cueillie à la fin de leurs études respectives. Sa chevelure est d’or blanc, sa lèvre carmine sous le voile d’une immaculée pâleur. La gamine Black est auréolée de lumière. L’épithalame résonne aux oreilles régaliennes d’une tête coiffée de tiares immémoriales. Prestige. Verve. Vanité. Alliances politiques. Anneaux échangés aux phalanges unies par une seule signature en bas du contrat de mariage. Amour et beaux sentiments ne sont que violons sur la toile d’un tisserand habile avide d’écrire l’épopée d’un monarque en devenir.

1974 ❈ crying for the father
Le tyran est mort, vive son successeur. La dragoncelle emporte Abraxas, qu’advienne le règne de la brillante Arès faite fils. Morgue aux dents, avant-bras marqué au fer, le bagnard sublime prend la place du père à la droite d’un Dieu noir. Bouc et sorcières autour d’une flambée dévorant les aristocrates pantins d’une oligarchie éculée. La guerre enfle, l’homme torture, tue. Rentre chez lui savourer les délices d’une vie matrimoniale sans amour mais émaillée d’une cordialité mutuelle.

1978 ❈ the devasted lands
L’endeuillé patriarche se tient sur le bord d’un cénotaphe. Le sépulcre avale la carcasse maternelle. Attaques n’auront, finalement, pas épargné la patricienne demeure Malefoy. Qui ? Un émolument viride, un éclair de jade. Avada Kedavra. Douce euthanasie pour la veuve noire regrettant que son tyran d’époux n’ait daigné clamser dix ans plus tôt.

1980 ❈ a glimmer of hope
L’arrondi d’un ventre quémande délivrance. Mains unies pour la première fois dans une prière partagée. Narcissa laboure ses entrailles d’un travail pariétal pour accoucher d’une nouvelle étoile dans la longue lignée épinglée sur les tapisseries du Manoir. Petit dragon déchire le monde de ses griffes agrippées au sein maternel. Cri déchire l’air auquel répondent les sanglots de la mère, le soupir de soulas du père.

1981 ❈ enjoy the darkness
L’onde de choc dans le monde de la magie ébranle jusqu’aux fondations de l’ancestral caveau des Malefoy. Chacun festoie dans le camp de la lumière. Les ombres, elles, s’agitent. Reclus dans sa cave, l’homme enflamme, les mains tremblantes, l’amas de noirceur accumulé par sa famille. Trésors sacrés aux occultes pouvoir périssent dans une ordalie méritée. Bûcher funéraire dégueule ses entrailles de sang, de meurtre, de cris, de souffrances. Si jamais le Ministère tombait là dessus. La purge épargne seul un petit journal inoffensif.

1992 ❈ trading a soul
Un carnet glissé dans un chaudron cabossé alors qu’il aurait fallu le protéger au péril de sa vie. Qui aurait pu croire que ce serait le début d’une lente descente aux enfers ? Égrenant un sombre artefact dans la vie d’une jeune Weasley, le sorcier ignorait qu’il abandonnait au destin une pièce de l’âme régalienne de son maître tout en éveillant la suspicion d’un trop sagace vieillard dont la pétillance du regard semblait être capable de creuser profondément dans les étoffes filées par les Parques.

1995 ❈ broken memories
Le Seigneur des Ténèbres est vif. Revenu d’entre les morts, il fut prompt à dispenser ordres et châtiments. Le corps endoloris par les impardonnables, l’amour-propre en miettes, le Lord Malefoy commence à entrevoir la vanité de son orgueil. Il s’est cru au faîte en assujettissant l’esprit du Ministre de la magie, mais il n’est lui-même qu’un pion, un chien dont on se gausse, dont on récompense d’une cajolerie les succès et dont on sanctionne les échecs. Une vermine rampante dont le faîte de la déveine est son envoi à Azkaban à la suite de son incapacité à ramener au Maître la Prophétie. Quelques semaines aux mains des Détraqueurs suffisent à laisser de béantes plaies à l’âme.

1998 ❈ end of an era
L’espoir d’un homme tient à peu de chose. Dévalué jusqu’aux plus basses besognes, le voici privé de son statut au profit de cet arriviste de Rogue, et de ses missions au profit de son jeune fils. De traqueur, le voici devenu gibier attendant que sa nuque soit brisée par un coup de hachoir. Prochain repas d’un parasite, la vermine se prend à rêver de détrôner le monarque… Mais il ne sait comment faire. Il n’a jamais su. Son père était un homme de pouvoir, puissant. Lui n’est que vanité et braises soufflées. Cendres tombent sur l’avenir peu glorieux du Malefoy meurtris. Même sa femme fait mieux que lui, et il le sait. C’est à la sagacité de Narcissa que Drago doit la vie et non pas à sa vertu. C’est à la providente intervention de Potter et non à son courage qu’il doit la vie.

2000 ❈ holy wrath
Potter est mort, vive Potter. Le héros revenu, l’homme s’est enfui. Le chaos de la guerre s’apaise et les victimes demandent réparation depuis leurs cénotaphes. Vocalises d’outre-tombent l’appelle. Lucius Malefoy les entend hurler dans la nuit. Il sent à ses chevilles l’étau de doigts squelettiques l’attirant dans les profondeurs infernales. Hanté par la guerre, brisé par tout ce qu’il a été amené à commettre, endurer, ordonner, accomplir, l’homme dort peu et rentabilise ses longues veilles par l’étude et la boisson, les deux allant souvent de paire. Dans le secret d’un cabinet londonien encloses, ses insomnies alarment sa chère et tendre. L’homme est en fuite, déchu de ses titres nobiliaires, répudié de la famille Malefoy désormais régentée par son fils. Qui est-il pour refuser à son épouse l’arme de son bras et la flamboyance de ses attaques ? Le patriarche devient ainsi l’exécutant des ombres.

2001 ❈ game of wasted thrones
D’attentats au Ministère en placards affichés sur les portes des demeures sorcières, Lucius se fait l’Hermès aux pieds ailés du combat de son épouse. Vaines institutions contre vaines nouveautés. Les guerres ne meurent jamais que dans les cendres de nouveaux combats. La brillante Arès scintille dans les cieux, porteuse de nouveaux chaos. Qui les favorisent, qui les empêchent. La pacifiée mâtine brûlera bientôt de vêpres sanglantes. Aurore et Crépuscule se calanchent dans des flambées d’ire nourrie des ressentiments et de fiertés froissées. L’homme, s’il se fait tison de nouveaux embrasements sur ordre matriarcal, préserve soigneusement son cœur de toute fierté. Désormais pauvre, il va dans un vieil attirail, vagabond, il dort où il le peut, mis face aux contradictions de sa vie, l’homme médite. Et le seigneur devint hermite.

2002 ❈ walking throug the desert
Le prince déchu traverse un petit village irlandais. Les landes blanches saluent la grisaille du ciel. L’herbe paraît radioactive sous les ténèbres d’une journée vivifiante et pluvieuse. Sur un banc, seule une vieille affronte le temps tristounet, chantonnant cantique sous l’ondée. Radieux bonheur incongru dans le tableau de ces masures désertées par les populations. L’appel de la ville vide les campagnes, n’y laissant que reliquats des temps anciens vivants et mourant dans leurs ruines. L’hère perdu s’assied à côté de la vieille. Qu’a-t-il a perdre à écouter la faiblesse d’un corps et la sagesse des ans ? La femme est sorcière. Il lui raconte tout. La femme est Choriste Céleste. Sa voix seule lui permet de trouver l’apaisement dans le réseau d’échos de la conversation. Autour de lui, la nature et les bicoques se sont faites chapelles d’une révélation. Et dans le chœur d’une église profane, le tremblement d’une voix individuelle s’élève pour la première fois. Lucius. La lumière.

2003 ❈ Apocalypse now
Un masque autre. Jeune, presque enfantin. Longueur blonde d’un cheveu d’or, arrêtes busquées d’une mâchoire étrangères. Diplôme sous la main, Ernst Wilson vient clamer sa maîtrise es sortilèges et réclamer un poste à Poudlard dans le même temps. L’étranger américain a bâti une histoire convaincante. Faux documents, véritable maîtrise obtenue au cours de l’été. Les meilleurs mensonges contiennent un distillat de véracité. Nom échu dans les dossiers du Ministère, le jeune prodige passe l’entretien d’embauche. Soupçons répondent à la terreur d’être découvert. Qui pourrait suspecter le fuyard d’être venu s’enrôler dans le corps professoral sous les traits d’une jeunesse étonnamment ressemblante à son ancien portrait ? « On me dit souvent que je ressemble à un hors-la-loi ». Plaisanterie grignotée d’évidence. Il lui ressemble beaucoup.

FT. Jason Isaacs (regular) et Valery Kovtun (polynectar) ; Pseudonyme Lizzie ; Âge 27 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? tout est de la faute de Sev ! ; Un petit mot à ajouter ? Vous êtes les meilleurs, et cette mise à jour, :smi19: ; Ta fréquence de connexion tous les jours =D

Severus Rogue

Severus Rogue
MONSIEUR LE DIRECTEUR
hiboux : 2079
pictures : L'absinthe et l'or blanc UQKrvcx
TEATIME is always epic with englishmen | ALWAYS in love with his dear Lily | BOOKS lover | MAGISTER es potionis
En ligne
Jeu 22 Nov - 11:58
Lucius <3
On l'attendait tous avec impatience, ce DC (surtout Drago, il a besoin d'un pôpa à détester :smi10:)

J'ai hâte de voir ce que tu feras de ce personnage avec ta jolie plume et tes farfelues idées ! Je sens que l'on va être sur de l'anthologie <3 Severus s'offusque quand même que son école devienne une voie possible de reconversion professionnelle pour Mangemorts en déroute :nope:

(donc polynectar finalement ? Tu tiens à l'intégrité de l'âme de ton petit chou ? :smi10:)


PUTTING DEATH IN BOTTLE

Invité

Invité
Jeu 22 Nov - 12:02
Monsieur Malefoy ! Monsieur Malefoy !
Chaussette? :smi7:

Super hâte de voir ce que donnera ce personnage joué !

Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 535
pictures : L'absinthe et l'or blanc Giphy
Jeu 22 Nov - 12:07
@Severus Rogue : Merci beaucoup =D C'est un plaisir pour moi de voler ce PV et de pouvoir le tordre dans tous les sens ! Et le forum est tellement cool que je suis obligée de venir faire un second compte... D'autant que mon fils m'inquiète en ce moment, il boude, il se teint les cheveux... il file du mauvais coton, c'est moi qui te le dis, vieux frère ! T'imagines un peu s'il nous ramenait une sang-mêlée à la maison juste par esprit de contradiction ? Ou pire... Une née moldue ?

@George Weasley ... //trépasse d'une crise cardiaque en entendant le mot honni et en feulant "argl Potter"//


ARISTOCRATY

Invité

Invité
Jeu 22 Nov - 12:23
Lucius ! :smi44:

Hate de voir papounet Malefoy à l'oeuvre ! Je connaissais pas Valery Kovtun et j'adore, on dirait un Lucius version jeune (moi je dis, c'est un coup à se faire cramer ça, va falloir faire gaffe à Potter & Cie :smoke: )

Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 535
pictures : L'absinthe et l'or blanc Giphy
Jeu 22 Nov - 12:37
Daphné =D

Ecoute, j'ai hésité pour le polynectar... Et puis je suis partie d'un principe débile : plus c'est gros, plus ça passe. Qui irait soupçonner un mec qui ressemble à Lucius et qui fait des plaisanteries là dessus d'oser se planquer à la vue de tous en tant que prof de sortilèges à Poudlard, sous le nez de Severus Rogue et Minerva McGonagall ?


ARISTOCRATY

Invité

Invité
Jeu 22 Nov - 13:12
Ooooh malin le bougre ! :smi50:
Effectivement personne se dira que Lucius-mega-mangemort serait assez inconscient pour faire un truc pareil.

Regulus Black

Regulus Black
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 667
pictures : L'absinthe et l'or blanc Tumblr_pu25h00PqW1xy9vvgo2_500
Jeu 22 Nov - 13:30
et voici qu'un autre éminent membre du club des ex-mangemorts nous rejoint ! Monsieur Potter va finir par se faire des cheveux blancs à force de voir pulluler ses opposants, ou assimilés opposants (car je ne suis pas certain qu'il observe d'un bon œil ceux qui se déclarent neutres dans cette guerre politique).

Cher Lucius, il me tarde de voir comment va évoluer mon cousin par alliance dans cet univers déjà bien tourmenté. Évidemment, il faudra aussi que nous discutions d'un lien à ce sujet, mais chaque chose en son temps.

Lucius A. Malefoy

Lucius A. Malefoy
Crinière enchanteresse
hiboux : 535
pictures : L'absinthe et l'or blanc Giphy
Jeu 22 Nov - 14:09
@Daphné Greengrass ; C'est bien là dessus que je compte =D

@Regulus Black Cher cousin et collègue enseignant =D Il faudra que nous discutions lien, en effet, puisque nous allons être amenés à nous croiser.. régulièrement ! (Lucius n'est pas spécialement contre Potter, assez étonnamment, mais un geste de ce dernier comme abandonner les charges contre lui l'aiderait sans doute à prendre parti =D @Harry J. Potter ? )


ARISTOCRATY

Regulus Black

Regulus Black
MODÉRATRICE & MJ
hiboux : 667
pictures : L'absinthe et l'or blanc Tumblr_pu25h00PqW1xy9vvgo2_500
Jeu 22 Nov - 14:43
cher Lucius,
je reconnais là le fin serpentard qui sait toujours mettre à profit une situation, même si elle apparaît comme désavantageuse. Il vaudrait mieux que cette dernière perche, tendue à un parti déprécié, ne parvienne pas aux oreilles d'un certain directeur d'école. Je doute qu'il apprécie de voir un de ses professeurs être capable de se vendre en échange d'une confortable remise de peine. Qui sait ce qu'il peut faire ensuite dans la même veine ?

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum