EVENT #4 | LA RAGE DU DRAGON
 :: Salon de Thé & Bar à chats ϟ :: Archives :: RP archivés

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Narcissa Black-Malefoy

Narcissa Black-Malefoy
L'ENCHANTERESSE
hiboux : 449
pictures : EVENT #4 | LA RAGE DU DRAGON - Page 3 Tumblr_oobn8ej0C91uhzo1xo1_1280
Becoming a dark lady | Death eater wife | Ruling her world
Dim 27 Jan 2019 - 21:28
LA RAGE DU DRAGONEvent Adulte
Vous avez laissé filer le vampire. Qu’auriez-vous pu faire d’autre ? Etourdie par ses révélations, frappée par le détachement dangereux avec lequel il parle de la mort, vous l’avez laissé sortir sans chercher à le rattraper. Personne, dans l’assemblée, ne s’est avisé de bouger. Qu’auriez-vous tous pu faire ? Chacun d’entre vous a vu le masque de la faucheuse caché sous les traits aristocratiques d’Augustus Rowle. Un pion dangereux, vous l’avez toujours su. Une Reine versatile toute prête à décapiter son roi sur l’échiquier pour lui mieux ravir le pouvoir. Vous n’avez pu refuser son aide lorsqu’il vous est venu trouver. Vous commencez à regretter cette dangereuse accointance.

L’air semble s’être raréfié autour de vous. Il vous faut reprendre le contrôle de l’assemblée avant que ne se délite l’enchantement et que ne disparaisse l’étrange effet du sang de vampire. Vous vous ébrouez, vaguement accoutumée à pareil déploiement de puissance. Les moribonds au service du Seigneur des Ténèbres aussi jouaient de pareils artifices. Votre seule surprise et de n’avoir pas souvenir d’avoir vu Rowle à son service… Peut-être est-ce un truc de vampire davantage que d’adepte des arts obscurs que de soigner ses départs à coup d’impérieuse sollicitation de sang ?

Vous vous éclaircissez la gorge, marmottant d’un air pincé. Vous affichez une mine légèrement contrite et vaguement agacée, un minois ne parvenant à cacher totalement les sentiments ambivalents que vous inspire Augustus Rowle.

« Eh bien… au moins cela est-il clair… »

Vous hochez gravement la tête, dispersant les dernières brumes de l’hébétude imposée par le vampire. Vous le retenez avec ses sournoiseries.

« Mon fils a parlé. Nous ferons un communiqué dans les journaux. Nous ferons entendre notre voix, notre douleur, et nos réserves quant au gouvernement d’Harry Potter. Nous soulignerons ses méthodes fallacieuses et questionnerons le bien-fondé de son entreprise. Chaque ministre a eu ses détracteurs… il semblerait que nous soyons ceux de cette nouvelle tête couronnée, après tout. »

Vague sourire, léger pétillement des yeux. Vous tentez une plaisanterie, devinez qu’elle tombera probablement à plat. L’heure est trop grave, la situation trop préoccupante. Cela vous doit-il tenir éloignée de la politesse du désespoir ? Sans doute pas.

« Il se fait tard, mes amis. Je vous remercie d’être venue et vous suis reconnaissante de votre soutien. Je sais qu’une partie d’entre vous est ici pour nous, pour notre famille, et qu’une autre est là pour des motivations politiques ou par curiosité. Quelques qu’aient été vos motivations pour venir ici ce soir, sachez que nous apprécions votre déplacement. Je tiens à offrir l’hospitalité à ceux et celles qui le désirent. Severus, vous allez rester, naturellement ? Vous connaissez la maison, après tout. Monsieur Weasley ? J’aimerais beaucoup m’entretenir avec vous si vous avez un moment. »

Vous parcourez l’assemblée des yeux, caressez la silhouette du jeune Vasiliev, revenez sur le minois de George Weasley, fixez les prunelles sombres de Severus Rogue, pour enfin fixer la jeune femme brune que le doigt accusateur du vampire a désigné avant de partir. Votre voix vibre de neutralité empreinte de curiosité lorsque vous vous adressez à elle :

« Mais avant que de partir, une ultime question : est-ce vrai, mademoiselle… excusez moi, je ne crois pas vous connaître ? Avez-vous été témoin du décès de l’assassin de ma belle-fille ? »



Peuvent participer à cet event les adultes ayant des connexions avec les Malefoy : les Plumes de Phénix, bien entendu, mais également les Crin de Sombrals et Coeurs d’Occamy ayant leurs entrées dans le domaine. Les élèves majeurs peuvent également être présents.

L'event touche à sa fin ; sentez-vous toutefois libres de continuer à RP et d'arpenter dans des RP ultérieurs, pour ceux qui le désirent, les Terres de Feu.



Invité

Invité
Lun 4 Fév 2019 - 13:24


Event #4 | La rage du dragon Les Participants Assassin, scélérat, ou encore resquilleur, les dénominations accrochées au culte des Euthanatoï n'étaient pas des plus enjôleuses. Bien au contraire, depuis de nombreuses années, ils étaient dépeints sous un mauvais jour, surfant sur une réputation sombre, dangereuse, presque ténébreuse. Un agencement prompt à faire croitre l'indicible agitation de la salle, tandis que les faits s'agençaient, enfin, dans une logique destructrice. Le choc de la proclamation fit frémir plusieurs échines, troublant les émulsions verbales et agaçant la populace. La vérité avait jeté un froid sur l'assemblée, si frivole pourtant aux absurdes thèses et à la démence des argumentations sans fondement. Immobile, Snejana ne put empêcher une légère contraction mandibulaire d'apparaitre sur son visage, dénotant, par ce geste, la touche d'exaspération naissante. Honnêtement, elle était lasse. Lasse d'être traité comme des malfrats, sans fois, ni loi, comme des exécuteurs sans scrupules, juste bon à côtoyer les geôles humides et froides d'Azkaban, et ce au même titre que les mages noirs. Lasse de tirer tel un boulet des calomnies et une retenue inégalable, alors que la beauté même de leur focus n'était pas uniquement gravée dans le sang. Si celui-ci était évidemment nécessaire pour sceller l'art de l'encre magique, tout le reste était erroné. La fragilité du corps, la puissance du sorcier, la réalité des choses, tout cela était assemblé en une seule magie, dans ces vibrations et ces entrelacs, pour donner des capacités intrigantes et fortes utiles.

Malgré tout, il était plus aisé de les voir comme des parias proches de l'extinction et pourtant, qui avait provoqué les trois dernières guerres sorcières? Qui se complaisait dans l'invention d'impardonnable, source inouï de souffrance? Aux dernières nouvelles, ce n'était pas son culte, ce n'était pas aux Euthanatos qu'ils le devaient, c'était à ses adorateurs de l'Ordre d'Hermès, à ses partisanes soi-disant pures. Foutaise. Retenant d'un cheveu le soupire qui remontait sa gorge, la brune préféra se contenter de regarder l'assistance, passant de la somptueuse maitresse des lieux, Narcissa Malefoy, au vampire assassin. Le directeur du bureau de régulation des créatures magiques, notons la douce ironie, prenait justement la parole, accédant ainsi à la demande, équivoque, de l'Enchanteress, sur les possibles avancés, de l'enquête. Silhouette figée dans sa direction, regard noisette ancré à ce vide magique, l'homme sous-entendait sans l'ombre d'un doute son implication lors de l'exécution de Jack Monroe, l'oncle de Pavel, ne niant point la désinformation dont il était la cause. De toute évidence, il n'avait rien dit, une accusation que pourrait, après tout, partager l'ancienne Gryffondor, très silencieuse sur sa connaissance de l'instigateur de ce meurtre. Si sa loyauté se partageait la course avec un gout inné de justice, le premier aurait toujours gains de cause. Les Euthanatos criaient vengeance pour l'exécution brutale d'un des leurs.

Sous le couvert d'une retenue impeccable et d'un sang froid à toute épreuve, son corps resta statufié, seule l'ire présente dans ses prunelles se fit plus intense, profonde, presque tangible. Silencieuse à côté de son passe-droit, la conjureuse de sort se retrouva propulsée, d'une dextre expert, tendue dans sa direction, sous le feu des projecteurs, se retrouvant, sans son consentement, lié à son action sous le terme de croisade événementielle. Laissez la rire. La future trentenaire ne lui avait même pas adressé la parole. Quoi qu'il en soit, l'intention promulguée par le vampire restait nébuleuse. Cela faisait deux fois qu'il la prenait à partie dans cette histoire et elle ne savait comment l'interpréter. Se pourrait-il qu'il sache quelque chose sur compte? Improbable, mais pas impossible. Soupçonneuse, son esprit lui inaugura un somptueux flashback, la ramenant à ce chaos passé, à sa paume la saluant amusé, tandis qu'il venait de rompre la nuque de son compatriote de culte. Ni une, ni deux, l'incandescence illumina ses pupilles, tandis qu'elle sentait son voisin de droite se pencher à ses côtés, cherchant maladroitement à en avoir le cœur net. Incapable de quitter du regard se monologue suintant d'amusement, "Jana observa Augustus se redresser. Aussitôt, une sensation étrange, à la fois saisissante et enivrante se développa de tous côtés. Un voile, une ombre venu pourlécher les carcasses et chatouiller les échines, le prédateur se révélait, usant de ses talents pour tirer sa révérence.

Ne pouvant détacher son attention de l'admirable souplesse de ses enjambées, la jeune femme se contenta de regarder sa sortie des plus théâtrales, jusqu'à ce que l'ensorcellement soit rompu, lui redonnant l'entière capacité de ces moyens. Paume fraiche cajolant sa nuque, elle reprenait contenance, apprenant de l'expérience. Nul besoin de s'appesantir sur les révélations passées, que la garante des terres de feu imposait à son tour son aura, reprenant le contrôle de la plèbe qu'il représentait, en mettant au clair les agissements à venir, notamment par le biais d'un communiqué de presse, avant de congédier la salle. Son collègue de Gringott's prit l'injonction au pied de la lettre, initiant déjà un mouvement vers la sortie, peu susceptible d'être visé par une invitation à loger, en bonne et due forme. Snejana allait l'imiter, déçue du peu d'informations glanée lors de cette soirée, quand la voix de la matrone l'interpella. Curieuse, sans doute mue par le besoin impérieux d'avoir le fond de l'histoire, la question, tant attendue, la frappa de plein fouet. Pouvait-elle confirmer les dires de Rowle? Évidement... Cependant, le devant de la scène n'était guère son habitude, elle était plus prompte à la discrétion et n'en sortait que pour frapper adroitement. Polie, sachant user des règles d'usage, la brune interrompit son mouvement, relevant son regard vers Narcissa. La pointe de sa langue vient humidifier ses lèvres, cédant la place à un débit, mesuré et neutre. Sa froide logique était de retour.

-Andersson, Snejana Andersson. Se présenter était la moindre des choses, la première même. Il était en effet difficile de discuter avec quelqu'un d'une chose aussi importante, du moins pour la lignée Malefoy, sans connaitre son vis-à-vis. Puis exprimer son patronyme ne lui paraissait pas particulièrement angoissant, vu que le principal lien serait fait avec son père, travaillant à la coopération magique internationale. Nul besoin non plus de préciser qu'en effet, ils ne se connaissaient point et qu'elle faisait partie de ce second groupe, cité, celui qui cherchait simplement à savoir quels camps était capable de commanditer un meurtre pour ce faire entendre, ou respecter. Celui qui voulait savoir lequel plongeait dans des travers discordants avec la démocratie, en place. Nouvelle respiration et elle enchaina, choisissant scrupuleusement ses mots, mêmes si aucune affliction n'y transperça. Je n'ai pas, à proprement parler, assister à son trépas. Néanmoins, quand j'ai aperçu Monsieur Rowle, un corps gisait à ses pieds et il avait la nuque dans un angle incompatible avec la vie. Alors, oui, je pense qu'en effet, ces paroles sont exactes. L'homme est mort.

Impossible pour elle de parler d'assassin, de criminel, ou de toute autre forme de méchanceté, à l'encontre de Monroe, vu qu'elle n'en ressentait rien. Il avait été payé pour exécuter ce crime. S'il avait été la main portant l'action, il n'en était pas le commanditaire, lui seul devait payer ce qu'il n'avait eu le courage de faire. De plus, elle se souvenait encore de son enterrement, de sa mise en terre et de sa veillée funèbre. Ils étaient peut-être peu nombreux, mais ils restaient soudés. Hésitante sur la question, elle ne savait s'il était intelligent de reprendre la parole, pour exprimer ces pensées, ou se contenter de laisser retomber la tension provoqué par le vampire, jusqu'à sa sortie. Après un court combat interne, elle décida d'opter pour la première solution. Si la dame était vraiment peinée par la perte de sa belle-fille, alors il fallait qu'elle observe toutes les options en liste. Cela ne pouvait pas être l'acte d'un petit sorcier lambda ayant déjà du mal à ficeler les deux bouts, au court du mois. Snejana n'avait jamais demandé le coût d'un meurtre, ni à Pavel, ni à son père, ni à personne d'autre, trouvant que cela ne la regardait pas, mais une chose était sur on ne parlait pas en dizaine de mornilles.

-Lady Malefoy, si l'exécuteur à bel et bien été tué, le commanditaire, lui, court toujours. Formulation d'évidence, l'employée de Gringott's ne comptait pas s'arrêter là. J'ignore les prix en vigueur pour ce genre de... contrat,vague tentative pour apaiser la plaie à vif, mais on ne doit pas parler en dizaine de galions. Endroit bondé, sécurité à fleur de peau, cible importante, la personne, ou le groupe, derrière cela a les moyens.

La piste du témoin n'était pas la seule à pouvoir être investigué, celle de l'argent le pouvait également. Bien qu'elle doute que la transaction soit passée officiellement par Gringott's, ni même que les gobelins laisseraient quelqu'un venir fouiner dans leurs dossiers. Ils étaient bien trop rapiats et méticuleux pour cela. Ma foi l'idée de la requête était lancée au vent. A bon entendeur, la leadeur de l'insurrection ferait ce qu'elle voulait par la suite.


©️ Justayne

1473 mots

Pelagia H. Ollivander

Pelagia H. Ollivander
ADMINISTRATRICE & MJ
hiboux : 979
pictures : EVENT #4 | LA RAGE DU DRAGON - Page 3 190414104816782268
Putting pink in Hogwarts | Candy stealer | Never joking about wandcrafting | REGULAR FACE

EVENT #4 | LA RAGE DU DRAGON - Page 3 190414115319928550
Rock and Roll | Flying free | Still never joking about wandcrafting | DISGUISED FACE
Mer 6 Fév 2019 - 13:47
LA RAGE DU DRAGON
EVENT

Augustus Rowle. Encore et toujours lui. Vampire, ancêtre. Ombre au tableau qui apporte ses ténèbres par petites touches de pinceau. Qui est-il ? A quoi joue-t-il, l’impuni ? L’oeil subjugué, l’échine frissonnante, je ne peux, comme les autres, que le laisser disparaître dans les flots de noirceur qui guettent au dehors. Le vampire a franchi les portes, les corps s’ébrouent, les voix reprennent. Pâleur sépulcrale flamboie sur mon visage. J’ai le coeur au bord des lèvres, nausée guette. Je redouterais bien un heureux événement si j’avais, récemment, fricoté avec un homme, mais le mal-être est plus vraisemblablement dû au déploiement des facultés singulières du Vampire.

On m’a toujours dit de me méfier de ces ombrageuses créatures. Je sais qu’elles recelèrent bien des capacités singulières mussées sous la froideur de peaux, de regards, de coeurs morts. Indubitablement, l’on n’avait pas menti : Augustus Rowle peut statufier une assemblée… Bon à savoir, terrifiant à vivre. Je mesure plus encore la chance que j’eus de survivre à notre première rencontre. Un frisson glaçant parcoure l’échine et se love à la base de la nuque. Il se fait soudainement froid et fatigue. Je quête de l’oeil des membres du personnel de Poudlard. Des membres de confiance. Severus Rogue, bien sur… mais Narcissa Malefoy lui a proposé de rester… je redoute déjà d’être coincée ici.

Je souffle à mon grand-père de voisin :

« Je vais rentrer à Poudlard : je fatigue et j’ai cours demain. »

Froncement de sourcils de mon aîné.

« A coup sûr tes cours sont moins importants que ce qu’il se passe ici, non ?
- Pas vraiment, non. Mes aspics approchent, les cours sont d'assez haute tenue et je te rappelle que je peux difficilement sécher alors que le directeur comme le concierge sont ici et sauront parfaitement où je suis.
- Hilde…
- Je reviendrai te voir ce week-end, si tu veux. »

Il acquiesce. Nous avons tous deux perdu la guerre : je ne reste pas mais n’ai pas su pour autant lui dire non tout à fait. Je sais qu’il ne rêve que de me retirer de Poudlard pour m’enclore ici, dans ces terres où s’enflamment les esprits d’un avide désir de rébellion. Une Ollivander n’a-t-elle sa route toute tracée dans la boutique familiale ? Qui a besoin de faire d’illustres études lorsque l’on pourrait commencer un apprentissage et reprendre l’enseigne trop bien connue ? J’ai toujours senti le poids des attentes paternelles. Si elles n’avaient aucune importance auparavant, elles ont commencé à compter, depuis quelques temps. A peser, surtout. Les épaules paraissent bien frêles pour incarner l’avenir d’une lignée par sa seule force. Héritière unique. Lourd destin à charrier.
502 mots


Sorcellerie

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 442
Sam 16 Fév 2019 - 20:29
ClôtureRewards

La rage du dragon bouillonne. Est-il pis nuit que celles où clamsent les illusions ? Narcissa et ses alliés a découvert la terrible vérité, de celles qui crachent leur ireuse bile : quelqu’un a commandité l’attentat en engageant des Euthanatoï, tueurs à gages du monde magique et tradition savamment gardée. Qui ? Qui était la cible ?

La nuitée file. On est resté, parfois, dans le manoir des Malefoy. Il y fait bon recevoir et Narcissa ne ménage jamais ses efforts pour se faire délicieuse hôtesse. On a passé la soirée en discussions autour d’un souper léger mais de bon goût. Les alliances se forment, les esprits se déforment. Promesses sont échangées au coin de l’âtre, et lorsque l’on s’en va dormir, qui à Poudlard, qui au Manoir, qui chez lui, on sait tous que demain sera une nouvelle guerre.

Le jour se lève, les journaux titrent. « Narcissa et Drago Malefoy libérés : tueurs habiles ou erreur judiciaire ? » par Rita Skeeter. Evidemment… Lisant avec attention ce journal, le Ministre prend décision : il faut contre-attaquer. Bientôt, il tiendra à son tour une réunion des siens.

Félicitations ! Vous montez d’un niveau sur l’échelle de Yaxley. Vous êtes désormais plus puissant !

Narcissa passe niveau 77 et remporte un flacon de poison raisin de couleuvre… Quel dommage si une goutte s’en trouvait versée dans le mauvais verre !
Drago passe niveau 52 et remporte une main du singe. Craquer un des cinq doigt après avoir formulé un vœu le fait devenir réalité… mais un tel objet de magie noire trouve toujours un moyen pervers de vous faire payer votre inconscience. (PS : merci de faire une requête MJ à chaque vœu et de ne pas tuer ou gravement mutiler les personnages des autres joueurs sans leur accord).
Daphné passe niveau 56 et remporte une glace à l’ennemi de poche… c’est qu’il faut être prudent.
Severus passe niveau 92 et remporte une goutte d’élixir éternel… que pourrait il bien en faire ?
Hieronymus passe niveau 62 et remporte un flacon de véritasérum… mais attention, il est interdit de l’employer sur les élèves !
Camille passe niveau 71 et remporte une glace à l’ennemi de poche pour assurer ses arrières

Darius passe niveau 61 et remporte un lot de chocogrenouilles anniversaires. Toutes les cartes qui s'y trouvent sont plaquées or!
Snejana passe niveau 67 et remporte un flacon de felix felicis ; toujours précieux lorsqu’une mission risque de mal tourner !
Jaïna passe niveau 61 et remporte deux plumes de phénix… maintenant, il va falloir savoir à qui elle pourrait les revendre à prix d’or !

Augustus gagne 200 mornilles et remporte un flacon de poison sang-dragon ; gare à l’empoisonnement !
Hilde passe niveau 20,  remporte un philtre de mandragore pour ralentir l’effet de sa malédiction et ramène 20 points à Gryffondor


Contenu sponsorisé

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum