MAGIE ✑ Liste des enchantements
 :: Administration Générale ϟ :: Salle des décrets :: Annexes

Sorcellerie
GRAND MAÎTRE
hiboux : 412
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Aoû - 11:29
EnchantementsBruissent les pages des manuels
Ce que l’on nomme « enchantement » est en réalité un procédé magique par lequel un sorcier peut, au moyen de sa baguette et d’une formule magique, obtenir un effet magique. Il existe des enchantements de diverses natures : certains sont ménagers, d’autres sont des procédés de métamorphose, d’autres sont offensifs, d’autres servent à la protection ou encore à l’envoûtement. Le procédé est neutre, seule compte l’intention avec laquelle a été créé puis lancé le sortilège. La plupart des sorciers, de nos jours, se contentent de lancer des charmes appris auprès d’autres ou dans des livres, mais il existe aussi quelques sorciers capables de créer leurs propres formules en choisissant le mot juste et la bonne chorégraphie de baguette. Ceux-là partagent rarement leurs formules, et les gardent la plupart du temps savamment scellées.

Il faut toutefois garder en tête plusieurs règles élémentaires du monde magique. En premier lieu, la célèbre loi de Gamp qui régit toute la pratique magique : ne peuvent être obtenus par magie ni l’amour, ni la nourriture, ni le savoir, ni les richesses, ni la vie. Ces cinq éléments ne peuvent être créés ex-nihilo. Le véritable sentiment amoureux doit venir du coeur et ne peut être contraint, les philtres et les charmes ne générant qu’une attirance obsessionnelle. Les nourritures créées par magie à partir du néant ne sont que des dérivatifs pour faire oublier la faim mais ne permettent pas de se restaurer. Le savoir ne peut être acquis que par le travail, la lecture, les discussions, l’apprentissage. En aucun cas un savoir universel n’est gratuit. Les richesses créées par magie – l’or des farfadets par exemple – ne sont que des leurres à la durée de vie courte. Enfin, l’on ne peut ramener à la vie ou donner la vie magiquement. La nécromancie qui s’y essaie depuis la nuit des temps se heurte à une barrière infranchissable : les corps ramenés ne sont que des marionnettes, les fantômes ne sont pas vraiment vivants, les vampires sont sous le coup d’une funeste malédiction, et il est impossible de faire naître une vie par le miracle magique.

Des recherches tentent toutefois de contourner ces limites. Ainsi Nicolas Flamel, l’alchimiste, a-t-il inventé la pierre philosophale, désormais détruite, qui permet de rallonger la vie et transformer le plomb en or. Toutefois, son utilisation a un coût et la création de cet artefact n’a pas été sans danger ni sans sacrifices.



Liste des enchantementsclassés par domaines
Sont précisés entre parenthèses : l’année d’apprentissage, si l’enchantement peut être appris à Poudlard, le cours ou le domaine magique correspondant (sortilèges, métamorphose, défense contre les forces du mal, farce, magie noire, etc.). Si aucune année d'apprentissage n'est signifiée, c'est que ces enchantements ne sont pas enseignés à Poudlard, ils peuvent toutefois être appris dans les livres ou auprès de sorciers plus âgés. Certains sortilèges, créés par des sorciers particuliers, sont restés savamment cachés aux yeux du public. Ils sont rangés dans une catégorie au nom du sorcier qui les a créés.


BOTANIQUE (sortilèges utiles en)Herbivicus (5e année, botanique), enchantement permettant de faire germer les graines et développer les bourgeons jusqu’à l’obtention d’une plante mature. Est plus facile à utiliser sur des plantes simples plutôt que sur des plantes magiques comme la mandragore.

Defodio (7e année, sortilèges) : enchantement de terrassement, il permet de réorganiser les sols, d’agrandir ou de combler des tunnels, de solidifier des espaces de terre. Pratique pour préparer un terrain pour la culture, mais aussi pour se frayer des chemins dans les sous-sols. Prudence, toutefois : il y a toujours un risque d’éboulement sans une connaissance parfaite des souterrains !

CONJURATION (d’éléments ou de créatures)Periculum (4e année, défense contre les forces du mal) : fait jaillir des étincelles de la baguette pour envoyer un signal de détresse.
Flambios (6e année, sortilège) : permet d’écrire un message dans les airs avec des lettres enflammées. Effet garanti pour mage noir classieux.

Lumos (1re année, sortilèges) : enchantement permettant de faire briller le bout de sa baguette.
Lumos Maxima (2e année, sortilèges) : plus efficace que le précédent, gare toutefois à l’éblouissement !
Lumos Solem (3e année, sortilèges, défense contre les forces du mal) : enchantement dérivé du « Lumos », fait briller le bout de sa baguette avec une lumière proche de celle du soleil. L'enchantement peut être douloureux contre les  vampires et certaines plantes.
Nox (1re année, sortilèges) : contresort de Lumos, permet d’éteindre le bout de sa baguette.
Obscuro (sortilège) : permet de faire venir l’obscurité dans une pièce ou autour d’une cible. Pratique pour se dissimuler efficacement dans les endroits sombres. Appliqué à un objet, il le rend noir et, dans le cas d'un portrait, peut l'empêcher de voir.

Flipendo (1re année, sortilèges) : permet d’invoquer une petite bourrasque à partir de l’embout de sa baguette.
Ventus (5e année, sortilèges) : permet d’invoquer un tourbillon d’air à l’extrémité de la baguette.
Orbis (sortilège) : permet de faire disparaître une cible dans une bourrasque. L’enchantement conjugue les effets d’un ventus et d’un evanesco.

Aguamenti (1re année, sortilèges) : permet de conjurer de l’eau à partir de sa baguette.
Aqua Eructo (4e année, sortilèges) : permet d’invoquer un jet d’eau assez puissant à l’extrémité de sa baguette.
Glacius (2e année, sortilèges) : permet de faire geler de l’eau liquide ou gazeuse. Certains sorciers arrivent ainsi à créer de la glace à partir de l’humidité de l’air. Pratique l’été pour faire promptement des glaçons.
Glacius Flammare (4e année, sortilèges) : permet de rendre indolore des flammes. Fort pratique en période d’inquisition pour éviter de mourir sur le bûcher. Morgane en fut grande adepte.

Incendio (1re année, sortilèges) : permet de créer une flamme au bout de sa baguette, comme un briquet.
Inflamarae (4e année, sortilèges) : permet de faire prendre feu une cible. Le nom de la cible peut être précisé dans la formule, ainsi, lancarnum inflamarae permet d’incendier une cape.
Feudeymon (magie noire) : cet enchantement, formellement prohibé par le ministère, fait naître un feu ensorcelé doué de conscience et d’un terrible appétit. Ce monstre de flammes est très difficilement contrôlable et particulièrement éreintant à lancer, de sorte que la plupart de ses lanceurs finissent dévorés par la bête qu’ils ont créée. Cet enchantement est si puissant qu’il est l’un des rares moyens de détruire un horcruxe.


Aparecium (2e année, métamorphose) : ce sortilège de révélation très général peut être employé à plusieurs fins : il peut servir à révéler des encres et autres objets invisibles, mais il est surtout employé en métamorphose pour faire apparaître ex-nihilo des objets ou créatures. En somme, il peut devenir un enchantement d’invocation s’il est employé dans ce but par un sorcier suffisamment puissant.
Evanesco (4e année, métamorphose) : ce sortilège permet de faire disparaître un objet convoqué, ou non, par magie. Il est employé parfois à des fins de nettoyage. Contresort d’Aparecium, s’il est utilisé par de puissants sorciers, il peut devenir un enchantement de bannissement d’une créature invoquée.

Inanimatus Apparitus (5e année, métamorphose) : enchantement permettant de faire apparaître un objet inanimé. Plus efficace qu’Aparecium, il est aussi plus précis.
Orchideus (métamorphose) : permet de faire apparaître des orchidées.
Serpensortia (métamorphose) : permet de faire apparaître un serpent hors de la baguette. Il s’agit d’un des enchantements les plus connus de Salazar Serpentard. Il a été inventé par Salazar pour reconnaître les élèves de sa maison : seul un vrai serpentard – ou quelqu’un considéré en tant que tel par le maléfice – peut lancer cet enchantement.
Vipera Evanesca (métamorphose) : contresort du précédent. La légende raconte qu’il a été inventé par Godric Gryffondor pour faire cesser les fanfaronnades de son meilleur ennemi.
Avis (6e année, métamorphose) : permet de faire jaillir des oiseaux de sa baguette. Plus les oiseaux sont grands et nombreux, plus l’enchantement est complexe. Ces animaux ont bien entendu une durée de vie limitée et finissent par disparaître.
Oppugno (7e année, métamorphose) : permet de lancer à l’attaque les oiseaux préalablement créés avec un Avis.

Gemino (6e année, métamorphose) : permet de dupliquer un objet jusque dans ses moindres domaines. La copie, cependant, ne possède pas les facultés magiques éventuelles de son original.

CONJURATION (de sortilèges)Finite (1re année, défense contre les forces du mal) : Permet de mettre fin à un effet magique en dissipant un maléfice.
Finite Incantatem (2e année, défense contre les forces du mal) : Permet de mettre fin à un effet magique ; plus efficace que le précédent, peut aller jusqu’à détruire un objet ensorcelé si le lanceur est suffisamment puissant.

Prior Incanto (sortilège) : révèle les derniers sortilèges lancés par une baguette en partant du dernier lancé. A ne pas confondre avec le Priori Incantatem qui est un événement magique rare survenant lorsque deux baguettes jumelles sont confrontées l’une à l’autre (cf. tome 4, Harry Potter)
Destructum (sortilège) : Détruit les images brumeuses qui émanent d’une baguette quand un Prior Incanto a été pratiqué.

CRÉATURES MAGIQUES (soin aux)Coupe-Griffe (4e année, soin aux créatures magiques) : Enchantement permettant de tailler précisément les griffes des animaux en étant pourvus.
Karascrout (5e année, soin aux créatures magiques) : permet de se protéger d’un scroutt à pétard un peu trop virulent en le repoussant au loin. Gare à la pétarade !


DÉFENSIFS (sortilèges)Expelliarmus (2e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de désarmement, permet de désarmer un sorcier de sa baguette, particulièrement utile en duel. Employé contre autre chose qu’un sorcier armé d’une baguette, l’enchantement permet d’éjecter l’objet visé et de le repousser au loin.
Lashlabask, Relashio (5e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de répulsion. Il permet de faire lâcher prise à quelqu’un agrippant le lanceur par un jet d’étincelles brûlantes.

Colloshoo (3e année, farce, défense contre les forces du mal), maléfice du pot de colle, permet de coller les chaussures d’une personne au sol, utile à des fins d’immobilisation.
Incarcerem (4e année, défense contre les forces du mal) : permet de ligoter un adversaire avec des cordes ensorcelées.

Stupefix (5e année, défense contre les forces du mal) : sortilège d’immobilisation, permet de pétrifier une cible tout en la repoussant loin de soi.
Atakunto (7e année, défense contre les forces du mal) : version puissante du Stupefix, elle permet de pétrifier tout en éjectant violemment son adversaire. Gare aux commotions de la victime !

Riddikulus (3e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de défense contre les épouvantards, permet de les neutraliser en les rendant ridicules plutôt qu’effrayants.
Spero Patronum (7e année, défense contre les forces du mal) : sortilège du patronus, permet de convoquer une brume blanche protectrice, voire l'animal de lumière protecteur du sorcier, en se concentrant sur un souvenir particulièrement heureux.
Mutinlutin malinpesti (2e année, défense contre les forces du mal) : sortilège permettant d’immobiliser les lutins de Cornouailles. Enfin... à supposer que l'inventeur du sort, Gilderoy Lockhart n'ait pas menti dans son livre !

Protego (4e année, défense contre les forces du mal) : sortilège du bouclier, permet de se protéger d’une attaque.
Têtenbulle (5e année, défense contre les forces du mal) : sortilège permettant de créer une bulle d’air pur autour de sa tête. Cela permet de faire de la plongée autant que de résister à l’assaut des mauvaises odeurs !
Salveo Maleficia (7e année, défense contre les forces du mal) : protège une personne des enchantements qu’elle pourrait recevoir. Le bouclier n’est pas éternel et ne peut pas tout encaisser, mais il offre des chances de survie supplémentaires en cas de combat ou lors d’infiltrations. Permet également de résister aux charmes de détection lancés par un sorcier moins puissant que soi.

DÉFENSE DE DOMAINE (sortilèges de)Collaporta (5e année, défense contre les forces du mal) : l’un des enchantements qui permet de contrer l’Alohomora est bien le collaporta. Il demeure toutefois assez basique mais permet de protéger une porte contre les ouvertures manuelles, les tentatives de crochetage et les Alohomora.

Protego totalum (7e année, défense contre les forces du mal) : sortilège du bouclier appliqué à une zone, permet de la mettre à l’abri de sortilèges.
Protego horribilis (défense contre les forces du mal) : sortilège de bouclier permettant de protéger un domaine étendu. Il nécessite la coordination de plusieurs lanceurs.
Incartus (7e année, défense contre les forces du mal), sortilège d’incartabilité : il permet de rendre impossible la localisation précise d’un espace sur une carte. Cet enchantement seul ne suffit toutefois pas à rendre un domaine introuvable, il convient de le conjuguer à d’autres enchantements. En outre, plus le domaine est grand, plus le sortilège sera difficile à mettre en place.

Repello Molduum (défense contre les forces du mal), enchantement « repousse-moldu » permettant d’éloigner les moldus d’une zone. Toute personne n’étant pas éveillée à la magie évitera inconsciemment l’endroit.
Cridurut (défense contre les forces du mal) : enchantement d’alarme, il permet de faire retentir une alarme si une personne non autorisée pénètre dans un périmètre.


DÉPLACEMENT ET TRANSFERT (sortilèges de)Aresto Momentum (2e année, sortilèges) : permet de ralentir une chute ou d’immobiliser un corps. L’enchantement est assez général, son efficacité dépend de la puissance et de la volonté du lanceur.
Immobilis (5e année, sortilèges) : permet d’immobiliser plusieurs objets en mouvement de façon simultanée. L’enchantement peut se révéler gourmand en concentration et en ressources du sorcier si les ressources sont nombreuses ou lancées à pleine vitesse.

Petrificus Totalus (1re année, farce) : permet de pétrifier tout à fait une cible. Aussi appelé « maléfice du saucisson » il donne l’impression à sa victime d’être complètement ligotée.
Locomotor Mortis (2e année, défense contre les forces du mal) : permet de bloquer les jambes d’une personne, l’empêchant ainsi d’avancer. Privée de la force de ses jambes, la personne s’effondre généralement.
Brachialigo (défense contre les forces du mal) : permet de ligoter les bras de la cible, ce qui rend bien plus complexe l’usage de baguette magique.
Impedimenta (5e année, défense contre les forces du mal) : maléfice d’entrave, permet de stopper ou ralentir un assaillant en rendant ses mouvements difficiles.

Mobili (arbus, status, etc.) (sortilège)Sortilège permettant de déplacer l’objet désigné par le nom latin associé à « mobili ». Mobilicorpus : Dérivé du précédent, cet enchantement permet de déplacer les personnes blessées sans les déplacer, ce qui évite l’aggravation de leurs blessures.

Accio (4e année, sortilèges) : cet enchantement d’attraction permet de faire venir à soi un objet que le lanceur du sort peut choisir de ne pas nommer si l’objet est dans son champ de vision. S’il ne l’est pas, nommer et penser à l’objet de toutes ses forces permet de concentrer plus efficacement sa puissante magique.
Wingardium Leviosa (1re année, sortilèges) : sortilège de lévitation, permet de faire voler des objets.

ESPRIT (sortilèges affectant l’)Allegro (3e année, sortilèges) : sortilège d’allégresse, permet d’apaiser les tourments de l’âme de quelqu’un. Son effet est limité dans le temps et à utiliser avec parcimonie, puisqu’il a un effet grisant qui peut conduire à l’imprudence.

Confundus, Confundo (6e année, sortilège) : sortilège de confusion. Il provoque l’égarement de la cible qui est alors perdue et désorientée.

Legilimens (sortilèges) : enchantement permettant d’entrer dans la tête de quelqu’un. Afin de l’utiliser, il faut impérativement être legilimens, ce qui s’acquiert au cours de nombreuses
Oubliettes (7e année, sortilèges) : sortilège d’amnésie, permet d’effacer la mémoire, totalement ou en partie, d’une cible.

IMPARDONNABLES (sortilèges)Avada Kedavra (magie noire) : ce rayon vert tue la cible qu’il touche, seul Harry Potter y a survécu.
Endoloris (magie noire) : ce sortilège cause une peine insoutenable à la cible qui en est victime.
Impero (magie noire) : ce sortilège permet de prendre possession de l’esprit d’autrui et de lui faire faire ce que l’on désire.

INFILTRATION & REVELATION (sortilèges d’)Alohomora (1re année, sortilèges) : permet de déverrouiller une serrure qui n’aura pas été sécurisée par magie.
Aberto (6e année, sortilèges) : permet de déverrouiller une serrure protégée magiquement.
Cistem Aperio (sortilèges) : permet de déverrouiller un coffre, une malle, ou autre contenant non protégé par la magie. Plus la serrure est complexe, plus l’enchantement est difficile à réussir.
Open Sesame (sortilège) : premier sortilège de déverrouillage dans l’histoire de la magie. Il fut très vite abandonné à cause d’un léger effet secondaire : la porte ou le coffre visé prenait immanquablement feu. Très efficace, mais un peu trop spectaculaire aux yeux des cambrioleurs de tous poils !
Portaberto (sortilège) : amélioration du précédent, il continue de laisser un peut de fumée autour de la serrure déverrouillée. Il a finalement été remplacé par le très connu Alohomora.

Pointaunord (4e année, sortilèges) : permet de transformer sa baguette magie en boussole : la baguette posée sur la paume du sorcier pointera vers le nord si aucun charme ne l’en empêche. Les sortilèges d’incartabilité, charmes d’embrouille et certains sorts de protection de domaine peuvent interférer.

Revelio (5e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de détection général, il permet de révéler les secrets d’un objet ou d’une personne, et dissipe les procédés de déguisement magique ou d’enchantement. Toutefois, il est insuffisant pour révéler une présence cachée, ou pour détecter l’application de sortilèges puissants sur un objet.
Specialis Revelio (7e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de détection spécifique, le révélasort de Scapin permet d’identifier toute puissance magique à l’œuvre. Il est utile pour déceler les composants d’une préparation ou les maléfices à l’œuvre sur une cible.
Hominum Revelio (7e année, défense contre les forces du mal) : sortilège de détection spécifique, il permet de révéler la présence d’autres êtres humains en permettant au sorcier qui l’a lancé de détecter plus ou moins précisément l’énergie vitale d’autres êtres humains. Les plus doués lanceurs de ce sort peuvent même obtenir des informations sur leurs cibles : nombre, localisation exacte, parfois une identité s’ils connaissent l’intrus.
Poliforme (sortilège expérimental du Ministère) : permet de révéler l’apparence d’un buveur de polynectar ; le sortilège ne fonctionne que si le lanceur est plus puissant que le préparateur de la potion.

Obliteratio (6e année, sortilèges) : enchantement permettant d’effacer ses traces à mesure que l’on avance.
Desillusio (6e année, défense contre les forces du mal) : sortilège perturbant la perception qu’ont les gens d’une personne ou d’un objet. Ses effets peuvent être multiples : la plupart du temps, l’objet ou la personne désillusionnée devient imperceptible, comme si elle n’était pas là, mais il arrive que de puissants enchanteurs soient capables d’utiliser ce sortilège pour donner à quelqu’un le visage d’autrui. L’enchantement est alors bien plus complexe à mettre en place.

MÉDICAUX (sortilèges)Enervatum (3e année, défense contre les forces du mal) : initialement créé pour procurer un sentiment d’agacement à la cible visée, ce sortilège est surtout employé pour ramener à elle une personne évanouie ou stupefixée.

Episkey (5e année, défense contre les forces du mal) : cet enchantement permet de guérir des petites blessures et de ressouder des os. Il faut toutefois veiller à ce que les os n’aient pas été déplacés, faute de quoi la soudure se fera de mauvaise manière ce qui pourrait laisser des séquelles au blessé.
Ferula (5e année, sortilège) : permet de faire apparaître une attelle autour d’une blessure (foulure, fracture)
Revigor (3e année, défense contre les forces du mal) : cet enchantement permet de rendre quelques forces à une personne trop faible pour bouger. Elle procure ainsi un petit coup d’adrénaline à la cible afin de permettre l’accomplissement d’une dernière prouesse.

Anapneo (7e année, sortilège) ; cet enchantement permet de modifier les voies respiratoires, de les libérer en cas d’étouffement, ou d’améliorer leur fonctionnement dans des conditions extrêmes (par exemple en cas de raréfaction de l’oxygène en altitude).

MÉNAGERS & VIE COURANTE (sortilèges)Ectoplasmus (sortilège) : permet de nettoyer la substance ectoplasmique que laissent certains spectres et esprits frappeurs derrière eux.
Recurvite (sortilège) : permet de nettoyer une surface à l’aide de sa baguette magique. Ne permet toutefois pas de nettoyer les saletés magiques, et est ainsi totalement inutile contre le marais portatif des frères Weasley.
Tergeo (sortilège) : sortilège de ménage particulièrement efficace. Il permet notamment de désincruster le sang séché. Nous pourrions faire du mauvais esprit en soulignant qu’il s’agirait là de l’enchantement parfait pour un meurtrier soucieux de ne pas laisser de traces.

Failamalle (sortilège) : permet de faire sa valise rapidement et sans effort. La précision du rangement dépend toutefois de l’organisation du sorcier : tout le monde n’est pas un cador de l’organisation, et force est de constater que ce sortilège n’aura pas tout à fait la même efficacité sous la baguette de Nymphadora Tonks que sous celle de Molly Weasley.
Locomotor Barda (sortilège), permet de déplacer des malles et autres objets encombrants. Pratique pour les déménagements.

Caedis (3e année, sortilèges, botanique) : sortilège de découpe de précision. L’enchantement est fréquemment employé pour la taille des plantes ou en couture parce qu’il est plus précis que le diffindo.
Diffindo (1e année, sortilège) : sortilège de découpe, permet de trancher de façon plus ou moins précise une cible. Utile en couture, botanique ou dans la vie courante.

Reparo (2e année, sortilège) : sortilège de réparation général, permet de rendre son état d’origine à de petits objets cassés.
Occulus Reparo (2e année, sortilège) : sortilège de réparation spécifique, permet de réparer les lunettes et autres monocles et pinces-nez des plus classes.
Impervius (3e année, sortilège) : enchantement d’imperméabilité, permet de faire repousser l’eau à une surface. Pratique pour ensorceler les lunettes, capes et autres besaces.

Sonorus (sortilège) : Permet d’amplifier la voix. Abondamment utilisé par les commentateurs d’événements sportifs, les mères autoritaires et les professeurs courroucés.
Sourdinam (sortilège) : contresort du précédent, permet de rendre à sa voix son volume normal.

Anti-fraude (sortilège) : cet enchantement, appliqué sur les plumes et parchemins des candidats, permet d’interdire la triche. Ainsi, un candidat obtenant une réponse par un procédé frauduleux ne pourra l’inscrire sur son parchemin.

Coussinage (sortilège de) : cet enchantement permet de créer un coussin d’air à la surface d’un objet, le rendant plus moelleux et confortable. Peut être utilisé sur les balais pour de longs trajets, ou pour amortir une chute.
Erigo (sortilège) : permet de dresser une tente, un chapiteau, une structure d’habitation mobile.


MÉTAMORPHOSEElasticus (1re année, sortilège) : permet de rendre élastique et rebondissante une surface dure.
Gonflus (3e année, sortilège) : fait gonfler une cible et peut la rendre aussi légère qu’un ballon.
Glisseo (2e année, métamorphose) : permet de rendre une surface particulièrement glissante. Utile pour quiconque désire faire une patinoire en plein mois de juillet.
Duro (6e année, métamorphose) : permet de changer en pierre l’objet visé. Peut être employé pour pétrifier un être humain ce qui s’apparente à un meurtre… emploi passible d’une peine de prison, naturellement.

Reducto (5e année, métamorphose) : permet de réduire la taille de l’objet, jeté sur un être vivant, il peut le faire rajeunir temporairement ; s’il est suffisamment (ou trop) puissant, il peut même faire imploser l’objet visé.
Amplificatio (5e année, métamorphose) : contresort du précédent.

Engorgio (5e année) : sortilège d’engorgement, permet de faire grandir un objet (taille, poids). Jeté sur un être vivant, il peut le faire vieillir temporairement. S’il est suffisamment (ou trop) puissant, il peut même faire exploser l’objet visé.
Reducio (5e année) : contresort du précédent.

Portus (7e année, métamorphose) : permet de transformer un objet en portoloin. Le sorcier ne peut créer de portoloin que vers une destination qu’il connaît (soit parce qu’il y est déjà allé, soit parce qu’il est capable de la localiser précisément dans son esprit).

Fera Verto (1re année, métamorphose) : permet de transformer un rat en verre à pied.
Avifors (6e année, métamorphose) : transforme une cible en oiseau.
Bullitor (métamorphose) : transforme une cible vivante en amas de bulles en présence d’eau. Il va sans dire que l’enchantement n’est pas enseigné à Poudlard et qu’il est mortel.
Metamorphosis (7e année, métamorphose) : sortilège de métamorphose général, permet de changer une propriété d’un objet pour une autre. Parce qu’il est général, l’enchantement est très difficile à maîtriser et nécessite une grande concentration.


Proteiform (métamorphose) : enchantement complexe permettant de lier entre eux des objets en série (par exemple les faux gallions utilisés par Hermione au sein de l’AD) ; si l’un des objets défini comme l’objet « originel » est affecté ou détruit, tous les autres sont touchés.

MÉTÉOROLOGIE (sortilèges de)Pluvius, Tempestas (sortilèges) : ces deux formules permettent de faire tomber la pluie dans une zone donnée : plus le lanceur est puissant, plus la zone est grande et l’averse violente.
Meteorribilis Recanto (sortilège) : permet de faire cesser un sortilège météorologique.

OFFENSIFS (sortilèges)Crache-limace (farce) : permet de faire cracher des limaces à la cible.
Dentesaugmento (farce) : permet de faire grandir les dents de la cible. Sans un finite (pour arrêter la pousse) et un reducto (pour leur rendre la taille définitive) les dents grandissent indéfiniment.
Furunculus (farce) : fait pousser des furoncles sur la zone du corps touchée par le sortilège. Un finite permet de les guérir.
Mucus ad Nauseam (farce) : sortilège de crotte de nez, fait abondamment couler le nez d’une cible.
Rictusempra (farce) : sortilège de chatouillis, fait rire la cible de manière incontrôlable.
Tarantallegra (farce) : sortilège permettant de faire danser les pieds d’une cible sans qu’elle puisse s’arrêter à moins d’un Finite.

Conjonctivus (6e année, défense contre les forces du mal) : provoque une cécité temporaire.
Silencio (5e année, défense contre les forces du mal) : réduit au mutisme la cible. Celle-ci ne peut plus lancer que des enchantements informulés, ce qui est très handicapant pour la plupart des sorciers.
Mimble Wimble (défense contre les forces du mal ; département des mystères) : le sortilège de langue de plomb permet de nouer la langue de la cible. Celle-ci ne pourra délier sa langue que sous certaines conditions pré-programmées dans le sort (un mot de passe, par exemple).

Everte Statum (farce, défense contre les forces du mal) : fait trébucher la cible.

Bombarda (farce) : crée une petite explosion  de type « feu d’artifice » à l’endroit visé. Dirigé contre une cible vivante, peut la blesser.
Bombarda maxima (farce dangereuse) : crée une grosse explosion à l’endroit visé.

Deprimo (sortilège) : provoque l’affaissement puis l’effondrement d’une surface dure de type plancher, sol, mur.
Fenestra (sortilège) : permet de briser le verre sous toutes ses formes.

Confringo (2e année, sortilège) : fait exploser une cible inanimée. Ne fonctionne pas sur les êtres vivants.
Repulso (4e année, défense contre les forces du mal) : applique une force à une cible qui l’éloigne du lanceur.
Expulso (5e année, défense contre les forces du mal) : rejette avec force un objet loin du lanceur.
Waddiwasi (farce, défense contre les forces du mal) : sortilège créé par les maraudeurs et popularisé à Poudlard, il permet de projeter des objets (ou des personnes) à une vitesse fulgurante, c’est une sorte d’Expulso amélioré). Gare à l’atterrissage.

RITUELS COMPLEXESGardien du Secret (sortilège) : permet de lier la découverte d’un secret (emplacement d’un lieu, identité d’une personne, etc.) à une personne qui devient gardien du secret. Ce gardien désigné magiquement est le seul à pouvoir révéler le secret à qui lui semble digne de confiance. La personne à qui le secret a été révélé est désormais également gardienne du secret. Il faut donc bien choisir à qui on livre ses secrets. Le secret n’est levé que lorsque tous ses gardiens sont morts.
Serment Inviolable (sortilège) ; contrat magique permettant de contraindre quelqu’un à une ou plusieurs promesses sous peine de mort. Il nécessite trois participants : la personne faisant la promesse, la personne à qui on fait la promesse et un maître de cérémonie lançant le sort.


SEVERUS ROGUE (Sortilèges crées par)Assurdiato (sortilège) : Permet d’empêcher des oreilles extérieures d’entendre une conversation en les remplissant par du bruit sourd. Connu de Severus Rogue, Harry Potter, Hermione Granger et Ronald Weasley.
Bloclang (farce, sortilège) : Permet de bloquer la langue de quelqu’un en la collant au palais pour l’empêcher de parler. Connu de Severus Rogue et Harry Potter, a été popularisé à Poudlard par les maraudeurs.
Levicorpus (farce, magie noire) : Suspend quelqu’un en l’air par la cheville. A été popularisé à Poudlard par les maraudeurs.
Libracorpus (farce, magie noire) : Contresort du Levicorpus. A été popularisé à Poudlard par les maraudeurs.
Sectusempra (magie noire) : Crée de profondes entrailles dans le corps de la personne visée. Provoquant des hémorragies, cet enchantement peut être mortel s’il n’est pas promptement soigné par le contresort approprié, Vulnera Sanetur. Connu seulement de Severus Rogue et Harry Potter.
Vulnera Sanetur (magie noire) : Contresort du Sectusempra, permet de refermer les plaies. Connu seulement de Severus Rogue.
Spectrum Immobilis (magie noire) : permet d’immobiliser quelques temps un spectre, cet enchantement est coûteux en pouvoir magique. Connu seulement de Severus Rogue.


VOLDEMORT (Sortilèges créés par)Aragna Exumai (magie noire) : repousse et peut tuer les araignées, acromentules comprises.
Morsmordre (magie noire) : enchantement créé par Voldemort et connu des seuls mangemorts, il permet de faire planer la marque des ténèbres dans le ciel.


Il va sans dire que cette liste ne prétend pas à l'exhaustivité. N'hésitez pas à contacter le staff en cas d'oubli d'un sortilège du canon, ou d'ajout de votre cru.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum