anipassion.com

Daphné Greengass - This horror will grow mild, this darkness light
 :: Administration Générale :: Examen de la baguette :: Baguettes recensées

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Daphné Greengrass

Messages : 158
avatar
floodeur d'or
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 15:02
Daphné GreengrassCrin de sombral
Nom Greengrass ; Prénoms Daphné ; Âge 23 ans ; Date de naissance 3 novembre 1980 ; Lieu de naissance Angleterre ; Signe astrologique Scorpion ; Nationalité Anglaise ; Statut Civil Célibataire ; Préférences sexuelles Hétérosexuelle ; Statut du sang Sang pur ; Tradition Ordre d'Hermès  ; Baguette Aubépine, Ventricule de dragon ; Patronus Une musaraigne ; Dons Aucun ; Pouvoirs Occlumancie ; Particularités Aucune Activité Professionnelle, études, métier, autre Guérisseuse stagiaire au service des urgences de St Mangouste.

caractère
Caractère
Passionnée & Déterminée : Que ce soit professionnel ou personnel, elle ne sait pas faire les choses à moitié. Elle s’entiche d’une idée et ça vire à l’adoration. Elle s’embrase, s’exalte, plonge avec ferveur tête la première dans ses aspirations. Tout est mis en oeuvre pour que ses émotions soient transcendées. Elle aime ça, elle en est même accro, de cette onde de bien-être qui vous transperce lorsque vous vivez ce qui vous fait vibrer.

Fière & Autoritaire : C’est qu’elle a une réputation à maintenir vous comprenez. L’honneur et les apparences avant tout, rester droite, fière, le port altier, ne pas montrer sa faiblesse, jamais. Toujours donner l’impression d’un contrôle parfait, appuyé par une intonation pétrie d’autorité. Papa et maman peuvent être fiers leurs leçons sont assimilées.
Daphné elle a cette aura de perpétuelle défiance, l’air de dire qu’il faut pas la contredire.

Intuitive & Observatrice : Effet secondaire d’une guerre qu’elle avait hâte de voir révolue. Depuis sa naissance la jolie poupée voit les vautours roder. Autour de ses parents, autour d’elle, autour de sa soeur, ça n’arrête jamais, un balais incessant de charognards affamés, qui attendent une allégeance qu’ils estiment avoir méritée. Les Greengrass ne cèdent pas, ils ne le font jamais, et Daphné apprend à observer, analyser, décrypter, à suivre son intuition pour ne pas se laisser dévorer.

Secrète & Méfiante : Daphné et les autres, en voilà un sujet compliqué. Eduquée à se méfier de tout et de tout le monde, elle s’abstient d’accorder sa confiance à autrui, même si elle en crève d’envie. Plus que distante elle se veut indifférente, ne laisse qu’à peu de monde l’occasion de l’approcher. Et si par miracle l’océan de barbelé est traversé, elle prend soin de rester inaccessible, bloque ses pensées et fait de sa vie un secret.

Sarcastique & Insolente : Elle l’a toujours sur le bout des lèvres, cette pique venimeuse, cette ironie cassante, ce sarcasme insolent. C’est qu’elle est allé aux bonnes écoles Greengrass, celle des sang-purs, celle des serpentards, celle de sa famille, tout simplement. La leçon est limpide : « Ton respect, ils doivent le mériter. Et en attendant tu peux bien te permettre de jouer. »

Possessive & Dépendante : Histoire de finir en beauté, deux traits de caractère qui frôlent la névrose le genre qui la nécrose. Si elle vous apprécie, si elle vous aime, elle s’accroche comme à une bouée de sauvetage, espère grappiller un peu d’air sous peine de se noyer dans une insoutenable solitude. Elle est dépendante de l’affection de ses proches, se drogue à leur amour, on est pas loin de l’overdose. Et quand on lui prend sa came elle panique, elle s’énerve, et le sevrage ça fonctionne pas tellement sur elle.


histoire
Histoire
I SUNG OF CHAOS AND ETERNAL NIGHT

Un manteau blanc recouvre l’Angleterre en ce glacial mois de novembre. Dorothy Greengrass observe fascinée la neige qui s’est empressée de tomber pour la naissance de sa première née. Poupée de glace aux yeux de biches et à la moue boudeuse, Daphné à sa naissance, on aurait dit qu’elle n’était pas heureuse.
Ses parents s’inquiètent, elle est si silencieuse, est-ce normal ? Est-elle malade ? Daphné est calme, ne pleure que très peu, passe son temps à gambader sans jamais réellement jouer. Les parents s’inquiètent, la famille est maudite, est-ce le cas de la petite ?

Puis Astoria vient au monde.

C’est comme si avant elle, Daphné n’était pas vraiment née. La première fois qu’elle voit sa soeur, elle semble hypnotisée, ne cesse de vouloir être à ses côtés. Le couple Greengrass finit enfin par la cerner. Elle est pleine d’amour, ne demande qu’à y laisser libre court, les poupées et autres jouets ça ne l’intéresse pas, Daphné ce qu’elle veut, c’est sortir de sa maison, sortir de sa solitude, plonger tête la première dans un bain de foule quel qu’il soit. A peine a t-elle apprit à marcher qu’elle veut courir vers les autres, les observer, leur parler, s’en abreuver. Elle est passionnée par le monde extérieur, s’ennuie à mourir entre les quatre murs du manoir Greengrass. Elle aime sa famille mais ils l’isolent, elle aime ses parents mais elle se lasse d’eux. Astoria, c’est la présence qui lui manquait, c’est son salut, sa félicité.

Le temps passe, l’ainée de la famille grandit, l’enfance capricieuse est bien loin, l’adolescence asphyxiante la prend par la main.
Rien ne va. Plus elle progresse plus elle cerne son monde, les apparences avant tout, elle a un rang à honorer. Autour d’elle c’est le chaos, elle voit les camps, apprend les notions de bien et de mal, apprend qu’elle ne fait pas partie du bon côté. Ou peut-être que si ? « Aucun » lui répond son père, les Greengrass ne prennent pas parti, c’est comme ça, on ne change pas, et au fond, pourquoi le ferait t-on ? Daphné la politique ça ne l’intéresse pas, c’est qu’elle a été éduquée avec une simple idée : se mettre du côté du vainqueur est chose vaine, ce qu’il faut c’est avant tout penser à son propre intérêt.
Alors elle toise, hautaine, ceux qui se prétendent des sains, qui déclarent être la solution à la fin d’un chaotique dessin. Avec Pansy elles deviennent les princesses de serpentard, côtoient les plus grands, deviennent amies avec ceux qui aspirent à les remplacer. Leur ascension est fulgurante et assurée, rien de semble pouvoir mettre fin à cette idylle électrisante.
Rien, excepté peut-être le Tournois des trois sorciers.

Réjouissez vous, car votre maitre est parmi vous.

Les visites au manoir familial se multiplient, ils viennent réclamer, argent, soutient, et indéfectible loyauté, repartent furieux de se voir congédiés. Matthew Greengrass n’est pas dupe, le patriarche sait que les mangemorts ne tolérerons pas indéfiniment les refus répétés. Astoria est fragile, malade, elle a besoin d’être défendue, et sa protectrice de prédilection est des plus volontaire à se dresser en rempart face à tout ces charognards. Il lui apprend l’occlumancie, et désireux qu’elle s’abreuve des innombrables connaissances qui y sont conservées, lui ouvre les portes de la létale bibliothèque familiale.

« Quelle parfaite fille de sang-pur vous avez là. » On chante les louanges de sa beauté, son intelligence et de ses manières. Elle met un point d’honneur à toujours rester digne et fière, elle a un rôle à tenir, une image à entretenir, des attentes à combler, des secrets à garder. Les Greengrass sont réputés neutres mais pas pour autant inoffensifs, il y a tant de magie noire à l’oeuvre dans le passé et le présent de sa famille, la puissance de vient pas de n’importe où et beaucoup de sang a coulé pour en arriver là aujourd’hui, à commencer par celui de sa propre famille. C’est une malédiction dont ils ont du mal à identifier l’origine, elle frappe aléatoirement les héritiers, Daphné y a miraculeusement échappé. C’est sans doute de là que lui vient sa passion pour la médecine, mais à l’époque elle est encore loin d’envisager en faire son métier, pourquoi travaillerait t-elle ? Sa famille est si riche que leurs coffres sont pleins à craquer.

Dehors, la guerre fait rage et les morts s’amoncelles, elle observe autour d’elle le monde brûler. L’air qu’elle affiche est impassible, elle se prétend insensible, peu importe la violence et la souffrance, ce qui compte c’est que le massacre arrive à sa fin. Avec qui ? « Voldemort bien entendu, ne vous méprenez pas, jamais elle ne voudrait voir le seigneur des ténèbres vaincu, n’est ce pas Daphné ? » Oui papa.
Mais au delà du rempart qu’elle a dressé dans son esprit, la tempête fait rage, remous incessant de vague d’angoisse et souffle de panique. Tout devient rouge sang, les corps, la terre, les âmes. Elle sait sauver les apparences mais pas sa conscience, et lorsqu’elle se regarde dans le miroir, la princesse de glace la dégoute, elle se sent suffoquer.



Elle rage, enrage, contre la mort de la lumière.


AWAKE, ARISE, OR BE FOR EVER FALLEN

Le roi est mort, longue vie à la reine.

Son ascension au rang de chef de famille lui laisse un gout amer. Daphné est perdue, elle ne sait plus qui elle est, et ses parents ne sont plus là pour la guider. La guerre est finie mais est-ce vraiment la paix ?

Daphné, elle ne se sent pas en paix.

Dans la famille on se questionne, pas le temps de reprendre son souffle qu’elle doit reprendre la course infernale de l’honneur familial. Elle est si jeune, est-elle prête à endosser leur destinée ? Mais aucun concurrent ne lui fait face, faute d’hommes plus âgés, on ne lui oppose que des femmes sagement mariées et des cousins éloignés.
Daphne a la dent dure et les canines acérées, elle fait bonne figure et se met à charmer. Sa voix, ses yeux, ses gestes, tout est bon pour berner. Devant eux elle se prétend intacte, modèle de perfection et d’équilibre d’une jeune femme qui représente avec brio une aristocratie sorcière en passe de vivre sa plus grande renaissance.

Vive les mariés.

C’est un mélange de fierté et d’angoisse qu’elle ressent lorsqu’elle voit sa soeur partir aux bras de son fraichement nouvel époux Drago Malfoy. Bien sûr qu’elle est heureuse, bien sûr qu’elle a confiance, mais sa soeur s’éloigne, trouve refuge chez un autre et la laisse à une solitude à laquelle elle n’avait jamais été confrontée.
Elle se sent sombrer.
Sa vie devient mécanique, ses actions programmées, elle active le pilote automatique et se laisse porter. Une dépression ? Surement pas, elle a bien trop de fierté et de dignité pour cela. Mais Daphné est traumatisée, elle ne peut le nier, son salut c’est Pansy, elles vivent la même chose, ressentent les mêmes doutes, se soutiennent mutuellement pour ne pas couler à pic et ne jamais plus respirer.

L’électrochoc c’est Potter. Cruelle ironie que son retour à la réalité soit provoqué par une personne qu’elle avait prit tant de soin d’ignorer. Il est en vie, toujours, il a survécu, encore, le monde se remet à tourner, de nouveau. Tu marches ou tu crèves Daphné.

Elle se plonge à corps perdu dans ses études, délaisse avec application ce manoir désespérément vide. Jolis minois mais tête bien pleine, elle découvre les bienfaits d’une magie salvatrice, bien loin de celle teintée de noir qu’elle plaçait sur un piédestal.
Entre l’empoisonnement et les troubles sont coeur balance, mais elle finit par choisir le service des urgences, celui qui lui laisse le moins de temps pour respirer. Elle s’use à la tâche, ne compte plus ses heures, sa santé est accessoire, sa vie privée aléatoire. C’est à croire qu’elle cherche à se faire pardonner, pourtant n’est-elle pas censée n’avoir rien à se reprocher ? Soigner les autres devient sa propre guérison, compenser ces années d’indifférence cruelle en leur accordant sa pleine attention, à chaque patient guérit, c’est elle qui peu à peu reprend vie.

Les réformes pleuvent et les privilèges s’amenuisent, Daphné assiste impuissante à une nouvelle guerre. Mais loin de la sanglante qui l'a précédée celle-ci est plus sournoise, plus silencieuse, plus fourbe. Faite de réformes et de discours passionnés, elle est menée par des héros persuadés qu’ils sont dans leur bon droit. Harry Potter et Hermione Granger sont aveuglés par leur envie de vengeance, voilà ce qu’elle en pense. On prend pour cible les personnes de son rang, ils n’avaient qu’à pas être riches, ils n’avaient qu’à pas être lâches, fini les privilèges, il est l’heure de les entailler jusqu’au sang.
Tout cela ne fait que confirmer ce que Matthew et Dorothy ont toujours pensé : le pouvoir corrompt, même les coeurs les plus bons. Oh les Greengrass étaient loin d'être des enfants de coeurs, c’est certains, mais ils faisaient partis des rares à assumer leurs motivations sans une once d’hésitation. La famille avant tout, le reste du monde n’est que potentiels ennemis.
Nul espoir de refuge du côté des sangs-purs cependant, Astoria elle-même le lui dit « Ne nous rejoins pas soeurette, ici il y a trop de colère, trop d’aigreur et de rancoeur. Cela ne finira pas bien, un conflit ne prend fin qu’à une réédition ou un massacre, et aucun des deux camps ne voudra jamais rendre les armes. »
De nouveau Daphné se perd, slalome entre un ministère qui l’oblige à user de la magie qu’ils condamnent pour dérober à leurs connaissance sont héritage familial et une insurrection justifiée qu’elle ne peut pourtant se résoudre à approuver.
La lumière qu’elle avait presque atteinte lui semble désormais inaccessible, et elle sait, elle le sent, qu’elle est loin de la fin de ses tourments.



FT. Suki Waterhouse ; Pseudonyme Bast ; Âge 23 ans ; Comment as-tu trouvé le forum ? Top site ; Un petit mot à ajouter ? Ce rpg a l’air vraiment très prometteur j’ai hâte de voir ce qu’il va donner  :smi83: et j’espère de tout coeur que je m’y installe pour un petit moment  :smi40:  ; Ta fréquence de connexion Minimum une fois par semaine, souvent davantage.

Augustus Rowle

Messages : 238
avatar
rpgiste aguerri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 15:16
Quelle splendide minois pour une Greengass !
Bienvenue sur le forum =D


Sanglantes rencontres

Pavel D. Monroe

Messages : 386
avatar
Administratrice & mj
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 15:44
Hey :canardsev: Bienvenue sur le forum =)

Comme te l'a indiqué Drago : pas de souci pour tenter le personnage de Daphne =) tant que le compte n'est pas validé, le perso est à prendre ^^ Et je ne peux que plussoyer ton choix d'avatar ! Je ne connaissais pas la demoiselle, mais elle est sublime <3

Bonne chance pour la rédaction de ta fiche <3 ça fait très plaisir de voir ce perso tenté (petite chou à la crème <3 ) N'hésite pas à nous poser des questions si tu en as, le staff est là pour cela <3

SWEETNESS & MURDER

Regulus Black

Messages : 126
avatar
modératrice
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 16:03
Coucou à toi,

Bienvenue parmi nous, nous sommes très heureux de voir une nouvelle tête sur notre forum.
Si tu as des questions, chacun d'entre nous se fera un plaisir de t'aider (d'ailleurs, tu as bien vu que ta question sur le personnage de Daphné a trouvé très vite une réponse).

Nous espérons te croiser souvent et attendons impatiemment de pouvoir rp avec toi (enfin, tu as le droit de prendre ton temps avec ta fiche, histoire de nous en faire une belle XD)

Daphné Greengrass

Messages : 158
avatar
floodeur d'or
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 16:56
Merci à tous ! :smi53:

La demoiselle s'appelle Suki Waterhouse ! Je la connaissais pas il y a une semaine puis je l'ai vu dans un film et j'ai un coup de coeur pour son petit minois :smi84:

Oui réponse hyper rapide c'est au top, vous êtes au top :smi83: , tellement hâte de pouvoir commencer à la jouer, en plus je savais pas du tout que sa soeur allait mourir (très) prochainement ça promet du drama :smi91:

Pavel D. Monroe

Messages : 386
avatar
Administratrice & mj
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 17:05
Je ne connaissais pas l'actrice, mais elle est cool °°

Astoria vient de décéder lors d'une attaque au Ministère, laissant notre pauvre Drago inconsolable (Dans cette intrigue), N'hésite pas si tu as la moindre question =)



SWEETNESS & MURDER

Drago Malefoy

Messages : 395
avatar
modératrice
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 7:54
HAN *.*
Quel doux régal de voir ma charmante belle-soeur rejoindre la troupe :leuv:
Un visage de poupon qui se présente à nous. Digne Greengrass.
Tu as déjà bien avancée dans ta fiche, je me régale d'en découvrir l'histoire :smi19:
Je réitère mes camarades, si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler le staff :smi12:
Bienvenue parmi nous petite libellule :smi83:


NÉANT MARTYR

Camille Nott

Messages : 484
avatar
voteur couronné
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 8:54
Bienvenue parmi nous petite dragée  :smi19: je ne connaissais pas non plus la jolie suki mais elle est ravissante.et sied à merveille à la petite Daphné :smi63: 

Chouette tu as déjà bien avancé dans ta fiche :smi71:

Bisou poutou

Apparences trompeuses
☾ ☾ ☾ Le théâtre du grand mensonge.

Daphné Greengrass

Messages : 158
avatar
floodeur d'or
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 11:23
Merci pour le lien ! J'irais lire tout ça quand j'aurais fini ma fiche :smi56:

Ohlala quel accueil, vous êtes trop pipou :smi82: Merci :smi62:

Connor O'Nialláin

Messages : 1091
avatar
plume d'argent
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Oct - 20:07
Bienvenue à toi !
Très jolie petit bout de femme et intéressante pour une Daphne qui est un personnage qu'on a tous hâte de voir jouer. Surtout avec l'intrigue actuelle. En fait tu arrives et ton perso est en deuil, ils sont sadiques ces MJs Rolling Eyes

En tout cas, bon courage pour ta fiche (même si elle est terminée) et à bientôt j'espère in RP. ~ (même si, ça pour le coup, je n'en doute pas... :smi10: )

Casadh bean-tsí dom thíos ag Lios Bhéal an Átha, d`fhiafraigh mé di an scaoilfeadh glas ar bith grá.  Is é dúirt sí os íseal i mbriathra soineannta sáimh « Nuair a théann sé fán chroí cha scaoiltear as é go bráth. ».

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum